Baccalauréat en génie des mines

L’ingénieur des mines formé à Polytechnique Montréal est d’une très grande polyvalence. Ses domaines d’intervention sont vastes puisqu’il participe aussi bien à la mise en valeur des ressources minérales (mines et carrières) qu'à la réalisation de grands travaux d'excavation dans les domaines du transport (routes, métro) et de la production d’énergie (centrales hydroélectriques, sables bitumineux). Il reconnaît aussi l’impact important de ces travaux sur l’environnement (caractérisation des sols, revalorisation des rejets miniers).

QU’EST-CE QUE LE GÉNIE DES MINES?

L’ingénieur des mines est le spécialiste des excavations dans le roc et de la manutention des matériaux excavés. Il s’occupe donc des immenses sites d’exploitation d’où l’on extrait or, argent, diamant, platine, mais aussi cuivre, amiante, zinc et uranium.

Dès qu’un gisement est découvert, il en établit le potentiel économique. Il planifie les méthodes d’exploitation les mieux adaptées à la géologie du site, coordonne les activités d’excavation, choisit les équipements, détermine la meilleure stratégie pour séparer la roche stérile des minéraux d’intérêt, le tout avec le souci constant de la santé et de la sécurité des travailleurs et de la population et dans le respect de l’environnement.

Ses domaines d’intervention sont vastes puisqu’il participe aussi bien à la mise en valeur des ressources minérales (mines et carrières) qu’à la réalisation de grands travaux d’excavation dans les domaines du transport (routes, métro) et de la production d’énergie (centrales hydroélectriques, sables bitumineux).

L’aménagement des salles de turbines électriques dans les énormes excavations souterraines des centrales hydroélectriques du Grand Nord et la construction du métro dans la région métropolitaine font donc partie de ses réalisations.

Enfin, l’ingénieur des mines reconnaît l’impact important de ces travaux sur l’environnement et peut intervenir dans la gestion et la valorisation des rejets miniers et la restauration et la fermeture des sites miniers.

L’expertise des ingénieurs miniers québécois est reconnue nationalement et internationalement et plusieurs travaillent sur des projets d’envergure à l’étranger.

Particularités du programme

Durée
4 à 5 ans, selon votre scolarité*
Crédits
120
Admission
Automne / Hiver
Stage(s)
3 stages obligatoires de 4 mois

* La durée de la formation d'ingénieur est habituellement de 4 années. Les étudiants ayant préalablement complété leurs études hors Québec pourraient toutefois devoir compléter une année préparatoire intégrée avant de débuter leur formation d'ingénieur, portant ainsi à 5 années la durée totale de la formation.

Programme coopératif

Le programme de génie géologique est un programme coopératif qui inclut 3 stages obligatoires de 4 mois chacun. Ces stages sont rémunérés.

Formation bilingue en collaboration avec l’Université McGill

Certains cours du programme sont offerts en anglais à l'Université McGill.

Plusieurs bourses d'admission offertes

Certaines conditions s’appliquent. Pour plus de renseignements, communiquez avec le Département des génies civil, géologique et des mines.

Cheminement et description des cours

Le document suivant présente un exemple du cheminement parcouru et des cours suivis par les étudiants admis au baccalauréat en génie des mines à l'automne 2016.

Pour consulter la description d'un cours, cliquez directement sur le titre du cours.

 

Projets intégrateurs

Projet de 1re année

Étude du choix d’une méthode de minage

Projet de 2e année

Caractérisation d’un massif rocheux

Projet de 3e année

Étude de la stabilité d’un ouvrage minier

Projet de 4e année

Étude de faisabilité et de rentabilité d’un projet minier

Stages

Le programme de génie des mines est un programme coopératif qui inclut trois stages obligatoires de quatre mois.

Tous les stages sont rémunérés.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/stages

Orientations de spécialité

En dernière année de formation (4e année), les étudiants peuvent personnaliser leur cheminement en choisissant une orientation de spécialité, soit un bloc de 12 crédits de cours de spécialisation :

  • Environnement : Cette orientation donne aux étudiants une formation spécialisée relativement à l’impact des rejets industriels sur les écosystèmes aquatiques et terrestres. Les étudiants acquerront des connaissances en géochimie environnementale, en hydrogéologie et en écotoxicologie. Ils seront aussi familiarisés avec les différentes méthodes de traitement et de gestion des rejets industriels. 

  • Ouvrages et construction : Cette orientation donne aux étudiants une formation spécialisée leur permettant de travailler sur les grands chantiers de construction comme spécialistes des excavations et du terrassement. Les étudiants acquerront des connaissances plus poussées du comportement et de la mise en place des matériaux de construction utilisés aussi bien sur les chantiers de construction que dans les exploitations minières.

Orientation personnalisée avec cours au choix

En dernière année de formation (4e année), les étudiants peuvent personnaliser leur cheminement en choisissant une orientation personnalisée avec cours au choix, soit 12 crédits de cours. La sélection de cours doit être approuvée par le responsable du programme.

Orientations thématiques

En dernière année de formation (4e année), les étudiants peuvent personnaliser leur cheminement en choisissant une orientation thématique, soit un bloc de 12 crédits de cours dont le sujet est différent, mais complémentaire au programme.

  • Développement durable : Cette orientation traite des grands enjeux transversaux que soulève le développement durable, en particulier la responsabilité sociale de l'ingénieur et le travail dans un contexte multidisciplinaire. Elle permet l'acquisition de notions et la familiarisation avec des outils essentiels à la pratique de l'ingénierie durable, laquelle comprend notamment l'analyse de cycle de vie, la résilience organisationnelle, l'efficacité énergétique et les énergies alternatives, la conception et la fabrication durable, et le génie de l'environnement.

  • Innovation et entrepreneuriat technologique : Cette orientation vise à sensibiliser les étudiants aux dimensions intrapreneuriales et entrepreneuriales de leur future profession en stimulant leur créativité, en encourageant l'entrepreneuriat, et en développant des aptitudes d'innovation et de gestion stratégique.

  • Mathématiques de l'ingénieur : Cette orientation permet aux étudiants d'acquérir des connaissances avancées en mathématiques appliquées et de développer des compétences pour modéliser et résoudre des problèmes d'ingénierie à l'aide de techniques mathématiques ou pour analyser des données avec de tels outils. Cette orientation couvre trois domaines des mathématiques appliquées qui se chevauchent, soit analyse numérique et appliquée; probabilités et statistique; et recherche opérationnelle et optimisation. Les techniques développées dans ces domaines sont souvent employées dans des projets multidisciplinaires en génie ou en sciences naturelles.

  • Outils de gestion : Cette orientation donne aux étudiants des compétences leur permettant de mieux appréhender les fonctions de direction; idéalement, cette orientation est complétée par des cours offerts par HEC Montréal, ce qui permet à l’étudiant d’obtenir un diplôme de 2e cycle en gestion délivré par cet établissement.

  • Projets internationaux : Cette orientation est offerte aux étudiants ayant un fort intérêt pour le volet international d’une carrière en génie. L’ensemble des quatre cours vise les objectifs suivants : sensibiliser les étudiants aux problématiques socio-économiques et technologiques de la mondialisation, acquérir une compréhension de base du commerce international et des règles qui le régissent, comprendre les stratégies d’internationalisation des entreprises et les pratiques de gestion et d’ingénierie qui y sont reliées, analyser l’environnement économique, politique et social de projets internationaux d’ingénierie, comprendre les différents types de projets internationaux d’ingénierie et les processus de gestion nécessaires à leur réalisation, et développer une sensibilité particulière aux politiques nationales et aux dimensions culturelles des projets internationaux d’ingénierie.

Statistiques d'emplois 2016

Taux de placement des diplômés de Polytechnique Montréal : 92 %

Salaire annuel : 75 573 $ à 185 915 $

Principaux types d’emplois : Chargé de projet ■ Ingénieur minier

Principaux employeurs : Industrie minière ■ Secteur du transport ■ Secteur de la production d’énergie ■ Firmes de génie-conseil

Source : Réseau des ingénieurs du Québec (2016) / Service stages et emplois de Polytechnique Montréal (2016)

Études supérieures : pour aller plus loin!

Vous vous projetez déjà au-delà du Baccalauréat ? Plusieurs options s’offrent à vous !

Polytechnique Montréal propose des programmes d’études supérieures dans 17 spécialités qui répondent aux intérêts des candidats et aux besoins de la société.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/es

Cheminements accélérés :

Polytechnique Montréal offre aussi aux étudiants répondant à certains critères scolaires des cheminements accélérés qui leur permettent d’accéder plus rapidement aux études supérieures, avant d’avoir terminé leur baccalauréat.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/es/cheminements

 

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus au sujet du programme de génie des mines, consultez le site du Département des génies civil, géologique et
​des mines : polymtl.ca/cgm.

Vous pouvez également télécharger nos divers documents d'information en format électronique.

« J’aurais aimé que mon baccalauréat à Polytechnique dure une année de plus! »

- ÉRIC MEILLEUR

Baccalauréat en génie des mines / Promotion 2016
Originaire de Rouyn-Noranda / Diplômé du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue

Des nouvelles de Poly

Génie des mines
18512784_111476956099891_1043087216479305728_n.jpg
Section de traitement du minerai en génie des mines à Polytechnique Montréal, en 1965. (Source: Bureau des archives de Polytechnique Montréal) #JeudiSouvenir #TBT
Partager
16583304_1609229115787826_3651184129627652096_n.jpg
La salle des collections de minéralogie et de géologie à Polytechnique Montréal en 1948. (Source: Bureau des archives de Polytechnique Montréal) #JeudiSouvenir #TBT
Partager