Changer le monde ça s'apprend... et ça commence ici

Actifs dans tous les domaines qui constituent le cadre de notre quotidien, les ingénieurs façonnent notre environnement d’aujourd’hui, mais aussi celui de demain. Leurs idées, leurs connaissances et leur expertise aident à bâtir un monde meilleur, en transformant nos façons de faire et nos modes de vie. Ils contribuent non seulement à l’avancement de la société, mais ils en sont aussi le fondement!

Découvrez quatre grandes branches d’activité dans lesquelles les ingénieurs jouent un rôle de premier plan qui contribue à changer le monde.

développement durable et énergies renouvelables : protéger notre milieu de vie

En quoi consiste ce secteur?

Le secteur du développement durable et des énergies renouvelables occupe une place grandissante dans nos vies, et va continuer à croître. Il touche notamment l’analyse de l’impact des activités humaines sur l’environnement, la recherche de solutions pour résoudre ces problématiques et pour mieux gérer les risques. Il peut s’agir, par exemple, de développer des procédés pour épurer les eaux usées, assainir l’eau et la rendre propre à la consommation, décontaminer les sols et réhabiliter des sites, prévenir la pollution de l’air, réduire les émissions de gaz à effet de serre, traiter les déchets, etc.

Le respect du développement durable, c’est aussi développer des technologies propres, et concevoir des méthodes de production et des ouvrages qui ne sont pas dommageables pour l’environnement.

Quant aux énergies renouvelables, le Québec est en bonne position dans ce domaine avec son importante production hydroélectrique, mais d’autres avenues sont aussi explorées, comme l’énergie éolienne et solaire ainsi que l’hydrogène. Sans oublier la biomasse, qui permet de produire du gaz renouvelable à partir de déchets organiques, de résidus de l’industrie forestière et agricole.

La définition du développement durable est la suivante : « répondre aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs »1. Dans cette perspective, l’ingénierie joue un rôle essentiel. En concevant et développant des techniques et des façons de faire respectueuses de l’environnement, les ingénieurs contribuent en effet à améliorer le monde dans lequel on vit aujourd’hui, tout en préservant celui de demain. Cette vision à long terme inclut plusieurs autres dimensions, comme l’équilibre socio-économique et la préservation de la santé et de la sécurité humaines, qui sont indissociables des grands enjeux environnementaux.

1 Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Quelles sont les possibilités d’emploi?

Les perspectives d’emploi sont bonnes dans ce secteur, car les défis reliés au développement durable sont croissants. De plus en plus conscients de cette réalité, les différents paliers de gouvernement incitent également la population et les entreprises à adopter des comportements et des procédés respectueux de l’environnement. Les emplois pour les ingénieurs formés dans ce domaine ne devraient donc pas manquer au cours des prochaines années.

Quelles spécialités de génie correspondent le mieux à ce secteur?

Toutes les spécialités de génie peuvent mener à la formation d’ingénieurs capables d’avoir un impact significatif et de jouer le rôle de leader dans le secteur du développement durable et des énergies renouvelables. Les exemples sont multiples :

  • Un ingénieur civil qui participe au développement du réseau de distribution d’eau potable ou qui conçoit une usine de traitement des eaux usées en milieu urbain et rural.
  • Un ingénieur électrique qui travaille à améliorer les techniques de production, d’emmagasinage, de transport et de distribution de l’énergie produite par un parc éolien.
  • Un ingénieur chimiste qui travaille à améliorer un procédé industriel afin de réduire la consommation d’eau et le rejet de contaminants qui y sont associés.
  • Un ingénieur physique spécialisé en nanoingénierie des couches minces qui développe de nouveaux revêtements haute performance pour les panneaux solaires ou les fenêtres écoénergétiques.
  • Un ingénieur logiciel qui développe une application permettant la gestion à grande échelle des bornes de recharge pour véhicules électriques réparties dans une ville.
  • Un ingénieur industriel qui participe à la conception d’un entrepôt de démantèlement de vieux appareils électroniques et de recyclage des pièces réutilisables.
  • Un ingénieur géologique qui caractérise et élabore un plan de réhabilitation pour un site industriel hautement contaminé.
  • Un ingénieur mécanique qui conçoit des systèmes de climatisation, de chauffage, de ventilation et de réfrigération plus efficaces, moins polluants et moins énergivores.
  • Un ingénieur informatique qui optimise les réseaux informatiques afin de réduire leur consommation énergétique
  • Un ingénieur minier qui dirige un projet de revalorisation des rejets miniers.

Polytechnique Montréal s’est engagée à intégrer la notion de développement durable dans tous ses programmes. Une vie pédagogique où la durabilité fait partie intégrante du cursus est nécessaire pour atteindre l’un de nos objectifs stratégiques : former des ingénieurs innovateurs, entrepreneurs, leaders et citoyens d’un monde responsable. Ainsi, toutes les formations d'ingénieur offertes proposent une orientation thématique Développement durable, qui traite des grands enjeux reliés à l’environnement, en particulier à la responsabilité sociale de l'ingénieur. Par conséquent, tous les ingénieurs formés à Polytechnique, quelle que soit leur spécialité, peuvent être familiarisés avec des outils essentiels à la pratique de l'ingénierie durable. Par exemple, l'analyse du cycle de vie, la résilience organisationnelle, l'efficacité énergétique et les énergies alternatives, la conception et la fabrication durable, ainsi que le génie de l'environnement.

Explorez nos programmes d'études : 

Formations d'ingénieur (baccalauréat)  |  Études supérieures (maîtrise, DESS, doctorat)  |  Certificats et cours du soir

​Polytechnique offre également une formation en ligne gratuite (MOOC) intitulée L’ingénieur, source de solutions durables. Développé par l’équipe du Bureau du développement durable de Polytechnique Montréal avec la collaboration de plus de 15 professeurs et chercheurs, ce cours de six semaines ouvert à tous (aucun préalable) vous propose un tour d’horizon de solutions développées et mises en œuvre dans diverses disciplines du génie. Pour en savoir plus : polymtl.ca/mooc

Communications et transports :
en route vers le futur!

En quoi consiste ce secteur?

Au cours des dernières années, le secteur des communications a connu une véritable petite révolution. Désormais, Internet et les téléphones intelligents font partie intégrante de nos vies, entraînant avec eux de nombreux bouleversements. Et on n’a encore rien vu!

L’apport des ingénieurs est indispensable pour faire progresser ces technologies et les différents modes de communication. Qu’il s’agisse de développer de nouveaux équipements, téléphones, objets intelligents et connectés, serveurs, réseaux sans fil, réseaux numériques à large bande, émetteurs/récepteurs pour communications terrestres et par satellite, infrastructures de télécommunications, etc., ils sont présents dans tous les domaines. Et ce sans compter qu’un autre enjeu est aussi en émergence : celui de la sécurité des données et des informations, aussi bien durant leur transfert que leur stockage.

Le secteur des transports connaît aussi son lot de changements. En effet, les infrastructures sont repensées pour offrir une longévité et une efficacité accrue (réseau routier, réseau de métro, réseau électrique métropolitain, etc.). L’aérospatiale continue sa course vers des avions de plus en plus écoénergétiques et des engins spatiaux plus perfectionnés.

Du côté du transport terrestre, on effectue déjà les premiers tests des véhicules autonomes qui se conduisent seuls, de façon sécuritaire, sans que le conducteur n’ait à intervenir. Un nombre grandissant de voitures électriques sillonne aussi nos routes, mais les recherches se poursuivent pour pouvoir offrir des automobiles à l’autonomie et aux performances améliorées. Là encore, les ingénieurs de multiples spécialités sont à l’œuvre!

Multiplier et faciliter les communications, et ce aux quatre coins de la planète, fait partie des grands défis que devra relever la société de demain. Quant aux transports collectifs ou individuels, ils constituent également un enjeu majeur, aussi bien en termes de croissance économique que de développement durable. Dans les deux cas, l’ingénierie fournit tous les outils nécessaires pour nous offrir un meilleur futur, tout en préservant nos ressources.

Quelles sont les possibilités d’emploi?

Les systèmes de communication de cessent de s’améliorer, mais aussi de se complexifier. L’expertise des ingénieurs est donc plus que jamais requise dans ce domaine. Du côté des transports, les projets se multiplient et d’importantes sommes y sont consacrées, aussi bien pour la recherche et le développement que le financement de nouvelles infrastructures. De nombreux débouchés attendent donc les professionnels du génie dans ce champ d’activité.

Quelles spécialités de génie correspondent le mieux à ce secteur?

Une grande variété de spécialités en génie sont à l’œuvre dans ce domaine. Par exemple :

  • Un ingénieur électrique qui développe les réseaux numériques à large bande ou conçoit les émetteurs/récepteurs assurant les communications terrestres et par satellite.
  • Un ingénieur logiciel qui développe une application pour téléphone intelligent destinée à favoriser le travail collaboratif et les échanges entre des collègues travaillant partout dans le monde.
  • Un ingénieur informatique qui conçoit des solutions afin de rendre les réseaux informatiques et les réseaux de communication sans fil plus sûrs.
  • Un ingénieur mécanique qui cherche à améliorer les performances et l’efficacité énergétique d’un moteur automobile.
  • Un ingénieur physique qui conçoit des détecteurs de collision dans les automobiles pour activer les coussins gonflables en cas d’accident.
  • Un ingénieur minier qui élabore et met en œuvre une nouvelle technique d’excavation plus efficace et moins coûteuse dans le cadre d’un projet de construction d’une nouvelle ligne de métro.
  • Un ingénieur civil qui planifie et réalise des travaux d'infrastructures urbaines liés au transport (ponts, tunnels, réseau d’autoroute) ou qui planifie le développement du réseau de transport en commun.
  • Un ingénieur aérospatial qui participe aux phases de conception, de développement, d'essai et de production d’une nouvelle génération d’avions de ligne.
  • Un ingénieur industriel qui élabore et implante des mesures et des outils visant à optimiser les services offerts par un grand transporteur aérien.

Explorez nos programmes d'études :

Formations d'ingénieur (baccalauréat)  |  Études supérieures (maîtrise, DESS, doctorat)  |  Certificats et cours du soir

Infrastructures et grands chantiers : façonner la société de demain

En quoi consiste ce secteur?

Dans le domaine de l’ingénierie, les infrastructures et les grands chantiers occupent une place de choix. Ce secteur recouvre une grande variété de projets comme les réseaux routiers (autoroutes, routes, rues), les tunnels, ponts, viaducs, égouts et aqueducs, les barrages et centrales hydroélectriques, les lignes de transport d’énergie ou de transport en commun, les parcs d’éoliennes, les pipelines, les aménagements fluviaux et portuaires, les complexes hospitaliers ou industriels, etc. Il peut s’agir de construire de nouveaux ouvrages, ou encore de procéder à la réhabilitation ou à la réfection d’infrastructures déjà existantes.

Les défis sont croissants dans ce domaine, notamment en matière de sécurité des constructions et de respect de l’environnement. Les changements climatiques constituent une difficulté supplémentaire, dans la mesure où les catastrophes naturelles pourraient se multiplier à l’avenir. L’expertise des ingénieurs sera donc de plus en plus sollicitée pour faire face à ces nouveaux enjeux.

L’ingénierie contribue également à changer et à améliorer la façon dont les nouvelles infrastructures sortent de terre. Ainsi, elle redéfinit les façons de faire et permet de placer la sécurité des personnes et le développement durable au cœur des stratégies de conception et de construction. Ce faisant, on s’assure de préparer un meilleur cadre de vie pour les générations futures.

Façonner l’environnement de demain a également un impact plus global, parce que cela influe sur la qualité de vie des individus, sur leurs modes de déplacement, sur les sources d’énergie à leur disposition et les services dont ils peuvent profiter. Au bout du compte, c’est toute la société qui en bénéficie!

Quelles sont les possibilités d’emploi?

Les perspectives d’emploi sont bonnes, car les grands chantiers ne manquent pas et plusieurs autres projets devraient voir le jour au cours des prochaines années. Ainsi, les importants investissements publics dans les infrastructures, le réseau routier, le transport en commun, ainsi que dans des barrages hydroélectriques et des parcs éoliens, vont assurer une demande soutenue de main-d’œuvre dans ce secteur, en particulier pour les ingénieurs.

Quelles spécialités de génie correspondent le mieux à ce secteur?

Plusieurs spécialités du génie sont recherchées dans le domaine des infrastructures et des grands chantiers. En voici quelques exemples :

  • Un ingénieur civil, qui voit à la conception, la construction, la gestion, l'entretien et la réparation des ouvrages.
  • Un ingénieur mécanique qui œuvre dans tout ce qui relève de la mécanique du bâtiment.
  • Un ingénieur géologique qui effectue l'étude du sol et du socle rocheux pour des projets de construction d'envergure. Il aide notamment à déterminer la localisation des barrages et des routes.
  • Un ingénieur des mines qui participe à la planification et à la réalisation de travaux d'excavation pour divers bâtiments, ainsi que pour les tunnels, ponts, barrages, routes et métro.
  • Des ingénieurs informatique, logiciel et électrique qui développent des outils et des techniques en lien avec la domotique pour connecter bâtiments, lieux publics et réseaux routiers, dans le but de les rendre plus intelligents, sécuritaires et performants.

Explorez nos programmes d'études : 

Formations d'ingénieur (baccalauréat)  |  Études supérieures (maîtrise, DESS, doctorat)  |  Certificats et cours du soir

Santé, engagement social et humanitaire : prendre soin des générations futures

En quoi consiste ce secteur?

Le secteur de la santé est vaste et recouvre un grand nombre de domaines. L’expertise de l’ingénieur peut y être très utile, car elle aide à concevoir et à développer des techniques, des procédés ou des équipements pour traiter les patients ou pour surveiller leurs fonctions physiologiques, ou encore pour aider au diagnostic des maladies. On pense par exemple à de nouveaux biomatériaux permettant de fabriquer des organes artificiels, des implants et des prothèses biocompatibles, à des stimulateurs cardiaques, à des appareils d’imagerie médicale, etc. Les possibilités sont multiples : biophotonique, nanotechnologie, biomatériaux, biomécanique, génie cellulaire, tissulaire et moléculaire, bioélectricité… La seule limite est l’imagination!

Quant à lui, l’engagement social et humanitaire consiste à transformer et à bonifier le cadre de vie des populations, ici ou dans d’autres pays. Par exemple en participant à la construction d’infrastructures et de bâtiments, en collaborant à la conception et l’installation d’équipements de production d’énergie et d’alimentation en eau, etc.

Parce que les avancées technologiques apportent des solutions novatrices à de nombreux problèmes de santé, elles permettent d’améliorer la qualité de vie des individus. Il en va de même pour l’engagement social et humanitaire, où les ingénieurs peuvent littéralement métamorphoser l’environnement afin d’assurer la sécurité et le bien-être de tous. Soutenir une cause qui nous tient à cœur grâce à l’ingénierie, que ce soit ici même ou à l’étranger, c’est prendre soin des gens tout en bâtissant un monde meilleur.

Quelles sont les possibilités d’emploi?

Avec le vieillissement de la population, les besoins en santé vont aller en augmentant. La tendance est la même en matière d’engagement social et international, puisque les individus et les gouvernements sont de plus en plus conscients de la nécessité de s’impliquer dans ces domaines. Les perspectives d’emplois sont donc bonnes pour les ingénieurs qui souhaitent se tourner vers ces champs d’activité.

Quelles spécialités de génie correspondent le mieux à ce secteur?

Plusieurs spécialités du génie trouvent des applications dans le secteur de la santé, de l’engagement social et humanitaire. Voici quelques exemples :

  • Un ingénieur biomédical qui développe des techniques automatisées de reconstruction de structures osseuses en trois dimensions.
  • Un ingénieur physique qui crée un nouvel appareil de détection de tumeurs par tomographie optique.
  • Un ingénieur industriel qui élabore des postes de travail adaptés pour des personnes handicapées.
  • Un ingénieur mécanique qui conçoit et fabrique des orthèses et des prothèses plus performantes et mieux adaptées aux besoins des patients.
  • Un ingénieur informatique qui fabrique des nanorobots capables de naviguer à travers le système sanguin pour administrer un médicament avec précision.
  • Un ingénieur chimique qui invente un nouveau procédé visant à fabriquer des médicaments ou des vaccins.
  • Un ingénieur logiciel qui crée un simulateur permettant aux chirurgiens de s’entraîner à réaliser des opérations complexes.
  • Un ingénieur électrique qui fabrique un sphincter artificiel commandé et alimenté en énergie sans fil pour des patients souffrant d'incontinence urinaire.
  • Un ingénieur civil qui participe à la construction d’un système d’approvisionnement en eau potable dans un pays en voie de développement.

Polytechnique propose à tous ses étudiants l'orientation thématique Projets internationaux. Celle-ci permet notamment de se sensibiliser aux problématiques socio-économiques et technologiques de la mondialisation, d’acquérir des notions de base sur le commerce international, les stratégies d’internationalisation des entreprises et les pratiques de gestion et d’ingénierie qui y sont reliées. Les étudiants apprennent aussi à analyser l’environnement économique, politique et social des projets internationaux d’ingénierie et se familiarisent avec leur gestion.

Explorez nos programmes d'études : 

Formations d'ingénieur (baccalauréat)  |  Études supérieures (maîtrise, DESS, doctorat)  |  Certificats et cours du soir