Institut TransMedTech

Vous êtes ici

À propos

L’Institut TransMedTech vise à soutenir le développement de technologies médicales innovantes, à former la prochaine génération de professionnels et à faire de l’innovation en sciences et génie du vivant une richesse pour la société. Fondé sur une approche dite de « laboratoire vivant » (Living Lab), TransMedTech procure un environnement intégré à l'appui d'un processus de collaboration interdisciplinaire et de cocréation de nouvelles technologies et interventions médicales, afin de catalyser leur développement et adoption par les utilisateurs.

Disposant d’un appui de 95 M$ du Fonds d'excellence en recherche Apogée Canada, des Fonds de recherche du Québec, du Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec et de plusieurs autres partenaires, l’Institut TransMedTech est piloté par 5 institutions fondatrices (Polytechnique Montréal, Université de Montréal, CHU Sainte-Justine, CHUM et Hôpital général juif), regroupe plus d’une cinquantaine d’institutions partenaires et dispose d’infrastructures de premier plan afin d’accompagner le développement et la validation de technologies médicales.

TransMedTech a été inauguré officiellement le 24 avril 2017 en présence des 5 institutions fondatrices et de tous ses partenaires.

 

MISSION 

L'équipe de l'Institut TransMedTech s'est donnée pour mission de :

  • Soutenir le développement en mode accéléré de technologies médicales de prochaines générations appliquées à trois grandes catégories de maladies (cardiovasculaires, neuro-musculosquelettiques et cancers) dans le but de faciliter leur mise en oeuvre dans le système de santé.
  • Former la nouvelle génération de professionnels en technologie médicale.
  • Faire de l'innovation en sciences et génie du vivant une richesse pour la société.

TransMedTech en quelques chiffres

  • 17 millions $ : valeur des projets de recherche accompagnés
  • 75 chercheurs provenant de plusieurs universités et de grands hôpitaux universitaires 
  • 64 étudiants boursiers 
  • 17 professionnels hautement qualifiés oeuvrant au sein de 13 plateformes technologiques subventionnées