Institut TransMedTech

Vous êtes ici

Résultats: Initiatives collaboratives pour répondre aux défis de la COVID-19

12 juin 2020

Nous sommes fiers de soutenir par un accompagnement personnalisé et du soutien financier ces projets spéciaux COVID-19. Ces derniers visent des résultats à court terme pour pallier aux besoins urgents des professionnels de santé et chercheurs - de nouveaux résultats de solutions développées seront annoncés sous peu, alors que d'autres projets de recherche sont développés dans le cadre des concours réguliers de l'Institut TransMedTech.

Pare-paretoux / Splashguard-CG

Protection du personnel soignant des particules virales aérosolisées par les sujets hospitalisés

Le SplashGuard CG permet de limiter l’exposition aux aérosols de particules virales des soignants au contact des sujets hospitalisés, sous assistance respiratoire et surveillance continue (i.e. soins intensifs, urgences, bloc opératoire) pour infection à COVID 19. L’objectif est de réduire le nombre de soignants contaminés, surtout en l’absence de l’ensemble des équipements de protection nécessaire (chambre à pression négative, masques N95, visière de protection, combinaison de protection), et par le fait même d’assurer une meilleure présence auprès du patient. La protection visée est pour tout soin délivré incluant notamment l’intubation, la prise en charge en ventilation avec lunette nasale haut débit et ventilation non-invasive.

Dès la demande de Dr Jouvet – responsable, Unité des soins intensifs du CHU Sainte-Justine – l’Institut TransMedTech a participé en quelques jours à mobiliser une équipe multidisciplinaire en mode Living Lab. Ceci a permis de

concevoir et fabriquer des prototypes du système
le tester en laboratoire de simulations
• contribuer à la réalisation des tests de validation,
• participer au montage financier.

Cela a suscité l’intérêt et permis de débuter le déploiement dans des hôpitaux de 2 pays (Canada, Japon), et a notamment été utilisé pour la ventilation non-invasive (VNI) d’un premier cas Covid19 immunosupprimé au CHU Sainte-Justine. La vitesse de réaction et de fabrication, ainsi que la production de données probantes après les essais cliniques en cours illustrent la contribution de l’Institut TransMedTech et des partenaires impliqués.

Institutions qui soutiennent le projet: CHU Sainte-Justine, Polytechnique Montréal, Institut TransMedTech

Ce système est disponible en accès libre via le Réseau de recherche en santé respiratoire du Québec, consultez le Dossier de documents et d'information

Démonstration vidéo préparée par le CHU Sainte-Justine.

Article de Polytechnique Montréal : Covid-19: des boîtiers de plastique pour protéger le personnel hospitalier  

Retraitement de masques N95 par l'usage de peroxyde d'hydrogène  (phase 1)

Dès le début de la pandémie, un groupe de chercheurs de plusieurs institutions s'est rassemblé pour répondre à la préoccupation des institutions et du personnel soignant quant à la pénurie d’équipement de protection individuelle, particulièrement de masques N95 en contexte de soins de proximité aux patients.

Il était crucial d'évaluer les technologies de retraitement basé sur la nébulisation et la vaporisation de peroxyde d'hydrogène pour le retraitement de masques N95.

L’institut TransMedTech a facilité l’identification et les analyses technico-scientifiques des solutions possibles en regroupant les experts et les laboratoires d’analyse afin de former une équipe multidisciplinaire responsable d’appuyer les demandes gouvernementales en :

  • évaluation de la faisabilité,
  • analyses des méthodes de désinfection et des altérations possibles sur les capacités mécaniques et de filtration,
  • évaluation de l’efficacité de désinfection des solutions proposées,
  • soutien au développement et validation d’un nouveau système de désinfection approprié au retraitement des masques N95 grâce aux analyses précédentes.

L’Institut Transmedtech a donc agi en tant qu’intermédiateur dans le développement d’une méthodologie d’évaluation scientifique rigoureuse et a significativement contribué à assurer une continuité avec les processus d’homologation des solutions priorisées par la Santé publique tout en maintenant un lien continu avec cette dernière. Le tout a pu se réaliser grâce aux étroites collaborations avec les acteurs-clé. Ces solutions illustrent le rôle de facilitateur en cocréation de solutions pour dispositifs médicaux de l’Institut TransMedTech.

Les institutions qui soutiennent le projet: CHU Sainte-Justine, Polytechnique Montréal, INSPQ, IRSST, LSPQ, CERDM, Institut TransMedTech

L'INSPQ a publié les Mesures préventives concernant l'évaluation des options de désinfection des protections respiratoires N95 qui souligne la contribution de l'Institut TransMedTech.

Article ce Polytechnique Montréal: COVID-19 : L’Institut TransMedTech en voie de permettre la réutilisation des masques N95

(Photo masque N95 : Debora Cartagena, USCDCP, licence CC0/Pixnio)

Retraitement de masques N95 par l'usage d'UV (phase 1)

Dès le début de la pandémie, un groupe de chercheurs de plusieurs institutions s'est rassemblé pour répondre à la préoccupation des institutions et du personnel soignant quant à la pénurie d’équipement de protection individuelle, particulièrement de masques N95 en contexte de soins de proximité aux patients.

L'expertise nécessaire consistait à coordonner les analyses, tests, validation et homologation de technologies basées sur les ultraviolets pour le retraitement des masques N95, en parralèle du projet de retraitement des masques par nébulisation et la vaporisation de peroxyde d'hydrogène (ci-dessus).

L’institut TransMedTech a facilité l’identification et les analyses technico-scientifiques des solutions possibles en regroupant les experts et les laboratoires d’analyse afin de former une équipe multidisciplinaire responsable d’appuyer les demandes gouvernementales en :

  • évaluation de la faisabilité,
  • analyses des méthodes de désinfection et des altérations possibles sur les capacités mécaniques et de filtration,
  • évaluation de l’efficacité de désinfection des solutions proposées,
  • soutien au développement et validation d’un nouveau système de désinfection approprié au retraitement des masques N95 grâce aux analyses précédentes.

L’Institut Transmedtech a donc agi en en tant qu’intermédiateur dans le développement d’une méthodologie d’évaluation scientifique rigoureuse et a significativement contribué à assurer une continuité avec les processus d’homologation des solutions priorisées par la Santé publique tout en maintenant un lien continu avec cette dernière. Le tout a pu se réaliser grâce aux étroites collaborations avec les acteurs-clé. Ces solutions illustrent le rôle de facilitateur en cocréation de solutions pour dispositifs médicaux de l’Institut TransMedTech.

Les institutions qui soutiennent le projet: CHU Sainte-Justine, Polytechnique Montréal, INSPQ, IRSST, LSPQ, CERDM, Institut TransMedTech

L'INSPQ a publié les Mesures préventives concernant l'évaluation des options de désinfection des protections respiratoires N95 qui souligne la contribution de l'Institut TransMedTech.

Article ce Polytechnique Montréal: COVID-19 : L’Institut TransMedTech en voie de permettre la réutilisation des masques N95

(Photo masque N95 : Debora Cartagena, USCDCP, licence CC0/Pixnio)

Plusieurs autres résultats de projets seront annoncés sous peu. Consultez régulièrement notre site internet et médias sociaux @transmedtech.


Résultats de l'appel à solutions innovantes COVID-19 de l'INstitut TransMedTech

Quand les besoins sont criants en santé, qui appelle-t-on?

Les experts des problèmes reliés à la pandémie COVID-19 se retrouvent en première ligne, face à de nombreux défis. Quand le temps (et les patients qui attendent) les presse, les cliniciens se tournent vers les chercheurs avec lesquels ils ont déjà travaillé et bâti des liens de confiance, qui ont démontré leur crédibilité et expertise, et qui, dans les circonstances de la COVID-19, pourront agir rapidement, mobiliser les connaissances des universités, hôpitaux et centres de recherche, ainsi que les ressources matérielles nécessaires. L’Institut TransMedTech lançait le 16 mars dernier son appel à besoins, expertises et solutions innovantes, afin d’accompagner les propositions les plus pertinentes et réalisables à court terme (1 à 6 mois), tout en apportant accompagnement et financement à leur mise en œuvre.

Parmi plus de 75 propositions, une quinzaine se sont pré-qualifiées pour accompagnement et soutien financier TransMedTech en mode « ultra fast track ». Elles couvrent le continuum de soins comme nos projets réguliers de développement de technologies médicales en prévention et traitements des maladies, ainsi que l'analyse des données des dispositifs médicaux.

L’innovation COVID-19 se retrouve souvent dans les protocoles et l’accès vital aux équipements de protection individuelle. TransMedTech privilégie les solutions qui émergent des besoins démontrés sur le terrain. L’accès aux cliniciens de première ligne dans les institutions de soins de santé permet d'identifier, par exemple, les équipements déjà homologués qui peuvent être "réorientés" pour ensuite constituer des équipes interdisciplinaires et compléter les expertises en toute rigueur scientifique jusqu’à l'homologation de nouveaux protocoles et leur intégration dans le système de santé. Il y a une mobilisation sans précédent de toute la société, qui a généré des milliers d’initiatives de toutes sortes depuis quelques semaines. En tant que directeur exécutif et scientifique de TransMedTech, Pr Carl-Éric Aubin souligne « l’importance de co-construire des solutions pertinentes et validées. Il est aussi important de se concerter avec les différentes parties prenantes afin d’inclure les aspects réglementaires et toute la logistique de la mise en œuvre dans le milieu de la santé. Les projets que nous accompagnons seront des exemples d’excellence, d’agilité sans mettre la rigueur scientifique et la sécurité des patients et des soignants de côté».

Dès le début du concours, de nombreuses propositions et demandes ont été reçues, notamment des cliniciens de première ligne. Les projets approuvés par notre comité scientifique, puis concertés avec les institutions partenaires qui ont tenu des concours similaires (MEDTEQ, IVADO, CQDM, PROMPT, Génome Québec, et le groupe de travail des FRQ, MEI, MSSS) bénéficient de l'accompagnement TransMedTech en co-développement accéléré. TransMedTech agit comme « intermédiateur » dans cet écosystème, dès l’expression du besoin par les utilisateurs, et coordonne l’assemblage des expertises et ressources nécessaires et la réalisation des solutions innovantes avec les parties prenantes. Ces expertises proviennent du bassin de chercheurs des 5 institutions fondatrices (Polytechnique Montréal, Université de Montréal, CHU Sainte-Justine, CHUM et Hôpital général juif) et de la cinquantaine de partenaires actifs dans l’écosystème montréalais des technologies médicales, du personnel hautement qualifié des plateformes scientifiques soutenues par TransMedTech, ainsi que de la mobilisation des étudiants en génie biomédical et boursiers TransMedTech.


Appel publié le 19 mars

L'institut TransMedTech de Montréal se solidarise avec ses institutions et la population en annonçant le nouveau concours Technologies médicales - COVID-19.

Nous ne recevons plus de propositions. Date-limite du concours 6 avril 2020.

Dans le cadre de sa mission de mobilisation de l’innovation en technologies médicales et dans la foulée de l’effort mondial pour contrer la pandémie de COVID-19, l’Institut TransMedTech lance un appel à besoins, offre d’expertises et/ou innovations technologiques. L’objectif est de mettre rapidement sur pied des projets collaboratifs, afin de développer des « solutions technologiques innovantes susceptibles de répondre aux nombreux défis de la crise actuelle de la COVID-19 ». Les propositions acceptées démarreront d'ici 2 à 4 semaines, avec des livrables principaux réalisables d'ici 2 à 6 mois.

Cet appel se distingue des appels à projets traditionnels en ce sens que vous pouvez nous transmettre directement des besoins technologiques, vos offres d’expertises et/ou soumettre une demande d’appui à une innovation technologique. Selon notre approche Living Lab, l’Institut TransMedTech traitera rapidement les propositions, afin de coconstruire des projets à être initiés en mode agile d’ici 2 à 4 semaines, incluant un support financier dont l’enveloppe TransMedTech pourrait aller de 5 000$ à 50 000$ par projet et inclure d’autres contributions de partenaires additionnels. Les critères de sélection des projets seront la pertinence, l’importance, la faisabilité et les impacts rapides pour lutter contre la COVID-19 et ses conséquences. Tous les partenaires de l’écosystème TransMedTech sont invités à participer.

Nous prévoyons d'évaluer et de prioriser rapidement les propositions qui seront retenues. Si votre proposition semble prometteuse, il se peut que l’on vous contacte directement pour avoir une meilleure compréhension du besoin, expertise ou projet. 

Formulaire de proposition (télécharger ici)
Questions : Guy Charron (livinglab.transmedtech@polymtl.ca)


Soyons mobilisés et innovants pour atténuer la propagation et la gravité de la COVID-19!

 

Nous appuyons également les initiatives de nos partenaires.


Plus d'infos: CQDM

 

Plus d'infos : MEDTECH


Plus d'infos : Code-life-challenge


Plus d'infos : ministère de l'Économie et de l'Innovation et FRQ (télécharger ici)

 

Ressources