Institut TransMedTech

Vous êtes ici

2,6 M$ pour combattre le cancer grâce aux technologies innovantes et à l’intelligence artificielle

10 décembre 2019

 

L’Oncopole, le consortium MEDTEQ, l’Institut TransMedTech et la Société de recherche sur le cancer, dans le cadre du concours conjoint Onco-Tech, sont fiers d’annoncer un investissement de 2,6 M$ pour soutenir des projets novateurs en oncologie et en technologies médicales. Créé par des financeurs de premier plan soucieux d’allier la recherche académique à l’expertise industrielle, le concours Onco-Tech est une opportunité pour les chercheurs québécois d’accélérer le développement, la validation et la mise en marché de nouvelles technologies médicales en oncologie, au bénéfice des patients. « Le concours Onco-Tech se veut un bel exemple des possibilités de collaboration entre le secteur de la recherche et celui de l’industrie. Cet investissement permet à l’Oncopole de réitérer son engagement dans la valorisation des innovations québécoises en technologies médicales au bénéfice des patients et laisse présager des percées majeures en oncologie », souligne Renaldo Battista, Directeur général de l’Oncopole. « Les concours industriels-universitaires tels que Onco-Tech sont une belle preuve de l’esprit collaboratif qui règne en R-D au Québec. Nous sommes ravis de pouvoir nous engager auprès de nos partenaires de première heure, et accélérer ainsi les innovations technologiques en oncologie », déclare Diane Côté, présidente-directrice générale de MEDTEQ

Cinq projets bénéficiant d’un soutien substantiel

Sélectionnés pour leur capacité à répondre à un besoin clinique par l’intégration de technologies innovantes, en collaboration avec des partenaires industriels comme Imagia, Siemens, Elekta, Photo Etc ou encore ORS, cinq projets bénéficieront d’un soutien financier majeur.

Une meilleure classification des anomalies mammographiques grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle

L’équipe de Julie Lemieux et de Louise Provencher (CHU de Québec – Université Laval)

En utilisant la plateforme EVIDENS d’Imagia, le projet de recherche a pour objectif de classifier plus précisément les anomalies mammographiques en « malignes » ou « bénignes ». Cela permettrait de diminuer le nombre d’investigations supplémentaires (autre imagerie mammaire ou biopsie) pour des images mammographies anormales. Le projet est aussi porteur d’espoir pour des avancées majeures dans le dépistage du cancer du sein : il cherche à obtenir une mesure objective de la densité mammaire par l’entremise de l’intelligence artificielle.

Vers un meilleur diagnostic quantitatif et multiplexé du cancer du poumon grâce à l’utilisation de nanoparticules métalliques

L’équipe de Michel Meunier et Dominique Trudel (Polytechnique Montréal, CHUM)

Le projet se concentre sur l’utilisation novatrice de multiples nanoparticules métalliques de différentes couleurs ciblant des protéines de surface cellulaire pour assurer un diagnostic quantitatif et multiplexé plus précis et une sélection optimale du traitement immunologique pour les patients atteints d’un cancer du poumon.

Prédire la réponse clinique à l’immunothérapie chez les patients atteints d’un cancer du poumon, grâce à l’intelligence artificielle

L’équipe des Dr Philippe Joubert et Bertrand Routy (Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Centre de recherche du CHUM)

En mettant à profit l’intelligence artificielle, le projet vise à développer un algorithme intégrant les caractéristiques cliniques, radiologiques et moléculaires de la tumeur chez des patients atteint d’un cancer du poumon avancé, afin de prédire leur potentiel de réponse à des traitements visant à réactiver le système immunitaire afin de détruire les cellules tumorales (immunothérapie).

Une meilleure détection des carcinomes hépatocellulaires pour améliorer l’efficacité des traitements du cancer du foie, grâce à des algorithmes novateurs

L’équipe de Guy Cloutier et du Dr An Tang (Centre de recherche du CHUM, Université de Montréal)

L’équipe se penche sur l’étude des propriétés mécaniques et structurelles du foie à l’aide d’algorithmes novateurs appliqués sur des images échographiques expérimentales afin d’augmenter la détection des carcinomes hépatocellulaires (CHC) et ainsi améliorer la surveillance, l’efficacité des traitements et la survie des patients.

Une plateforme prédictive des traitements de radiothérapie grâce aux percées en intelligence artificielle

L’équipe de Samuel Kadoury et du Dr David Roberge (Polytechnique Montréal, CHUM)

Le projet a pour objectif de développer une plateforme de prédiction basée sur l’apprentissage profond pour la planification numérique et les traitements de radiothérapie – adaptable en fonction des cas –, à partir d’images médicales, pour les patients atteints d’un cancer.

Ce financement majeur permettra aux projets sélectionnés de bénéficier d’expertises ciblées et complémentaires pour accélérer le développement de nouvelles technologies médicales, porteuses d’espoir dans la lutte contre le cancer.

« L’institut TransMedTech est fier d’avoir pu contribuer à l’initiative de l’Oncopole et d’avoir accompagné quatre des cinq gagnants du concours Onco-Tech. Nous avons creusé ensemble les idées innovantes initiales des chercheurs de façon à comprendre les besoins sous divers angles et perspectives lors du codéveloppement de technologies médicales en oncologie. Fondé en 2017, TransMedTech se démarque déjà dans la communauté de R&D pour son expertise à rallier les parties prenantes dans une approche dite Living Lab qui rehausse la qualité des projets. », souligne Pr Carl-Éric Aubin, directeur exécutif et scientifique de TransMedTech.

« La Société de recherche sur le cancer est heureuse d’aider à propulser ces projets prometteurs afin de développer la technologie et faire des pas de géants pour #DéjouerLeCancer. C’est le mandat que nous avons reçu des centaines de milliers de donateurs et donatrices qui, à travers le pays, comptent sur la recherche pour contrer cette maladie qui touche 1 Canadien sur 2 », déclare Manon Pepin, présidente et chef de la direction de l’organisme.

À propos de l’Oncopole

L'Oncopole est un pôle québécois de recherche, de développement et d'investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d'une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L'Oncopole a pour mission d'agir comme catalyseur des actions déployées par l'écosystème de la recherche et de l'innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d'action, soit la recherche, l'entrepreneuriat, la valorisation et l'intégration de l'innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d'approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients. Pour plus d'information : oncopole.ca

À propos de MEDTEQ

Le Consortium pancanadien de recherche industrielle et d’innovation en technologies médicales MEDTEQ a pour mission d’accélérer le développement de solutions technologiques innovantes afin d’améliorer l’état de santé et la qualité de vie des patients. MEDTEQ soutient la validation de ces technologies, leur intégration dans le réseau de la santé ainsi que leur rayonnement tant local qu’international en réunissant les compétences complémentaires de partenaires industriels et institutionnels et celles des fournisseurs de soins de santé. MEDTEQ compte sur le soutien financier du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada (via le programme des Centres d’Excellence en Commercialisation et en Recherche (CECR)), du secteur privé et de partenaires complémentaires pour favoriser les relations recherche-industrie.

À propos de l’Institut TransMedtech

L’Institut TransMedTech vise à soutenir le développement de technologies médicales innovantes, à former la prochaine génération de professionnels et à faire de l’innovation en sciences et génie du vivant une richesse pour la société. Fondé sur une approche dite de « laboratoire vivant » (Living Lab), TransMedTech procure un environnement intégré à l'appui d'un processus de collaboration interdisciplinaire et de cocréation de nouvelles technologies et interventions médicales, afin de catalyser leur développement et adoption par les utilisateurs. Disposant d’un appui de 95 M$ du Fonds d'excellence en recherche Apogée Canada, des Fonds de recherche du Québec, du Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec et de plusieurs autres partenaires, l’Institut TransMedTech est piloté par 5 institutions fondatrices (Polytechnique Montréal, Université de Montréal, CHU Sainte-Justine, CHUM et Hôpital Général Juif de Montréal), regroupe plus d’une cinquantaine d’institutions partenaires et dispose d’infrastructures de premier plan afin d’accompagner le développement et la validation de technologies médicales. Pour plus d’informations : transmedtech.org

À propos de la Société de recherche sur le cancer

Fondée en 1945, la Société de recherche sur le cancer est le premier organisme canadien consacré entièrement au financement de la recherche sur tous les types de cancer. Depuis sa création, la Société a soutenu des milliers de chercheurs qui ont effectué des avancées importantes dans la prévention, le dépistage et le traitement du cancer. Grâce à la générosité de partenaires et donateurs à travers le Canada, la Société a distribué plus de 172 millions de dollars en subventions de recherche depuis l’an 2000. Pour information : RechercheCancer.ca

Source : Oncopole

Renseignements

Léa Guicheteau
Conseillère, Communication
Relations publiques
Oncopole
514 550 7494
lea.guicheteau@umontreal.ca

Noémie Desbois-Mackenzie
Conseillère, Communication
Relations publiques
Oncopole
514 475 7682
Noemie.desbois.mackenzie@umontreal.ca

Julien Caudroit
Directeur des communications
MEDTEQ
514 398 0896
communication@medteq.ca