Renseignements généraux

Une richesse de talents au service de Polytechnique Montréal

Équilibré dans sa composition, avec ses membres issus du corps professoral, de la communauté étudiante et du milieu des affaires, le Conseil d’administration de Polytechnique assure avec expertise, éthique et intégrité la détermination des orientations stratégiques et son appui à la direction dans la saine gouvernance et le développement de l’institution.

Consulter le calendrier des instances pour connaître les dates des réunions des différentes instances institutionnelles.

Contactez-nous!
Téléphone : 514 340-5265
Télécopieur : 514 340-5869
Courriel : presidence@polymtl.ca
 

Membres du Conseil d'administration 

 

Pierre Lassonde, ing., C.M., G.O.Q.

Pierre Lassonde, ing., C.M., G.O.Q.Président du Conseil d’administration de mars 2020 à mars 2025 (1er mandat)

VISION DE SA CONTRIBUTION

Par mes responsabilités de la présidence du conseil d’administration de Polytechnique Montréal, avant tout, je souhaite redonner aux autres. Aider notre université d’ingénierie à préparer ses étudiants et ses étudiantes à leurs rôles futurs de créateurs de richesse et de connaissances, tout en insufflant mon esprit entrepreneurial auprès de la relève, est pour moi le meilleur moyen de rendre à la société.

La qualité de la formation d’ingénieur que j’ai reçue à Polytechnique Montréal a assurément compté dans mon succès professionnel. En retour, je souhaite mettre mes compétences d’administrateur et d’entrepreneur au service de Polytechnique afin qu’en 2023, lors de son 150e anniversaire de fondation, l’institution soit reconnue parmi les 50 meilleurs établissements de génie au monde, en misant notamment sur sa capacité à recruter les talents entrepreneuriaux et à soutenir leur épanouissement.

BIOGRAPHIE

Après avoir complété un baccalauréat en arts à l’Université de Montréal en 1967, Pierre Lassonde a suivi une formation d’ingénieur en génie électrique à Polytechnique et obtenu le titre de bachelier en 1971. M. Lassonde est également détenteur d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université de l’Utah, qu’il a complété en 1984.

Pierre Lassonde entame en 1980 une période de dix ans à titre de président de la division or de Beutel, Goodman & Company, en dirigeant un fonds d’investissement avec grand succès. En 1982, il cofonde la société Franco-Nevada Mining Corporation, qui deviendra la première société de redevances aurifères cotée en bourse. En 2002, à la suite de l’acquisition de Franco-Nevada par l’entreprise Newmont Mining Corp., alors le plus important producteur d’or au monde, M. Lassonde occupe le poste de président de Newmont, puis celui de vice-président du conseil en 2007. En 2008, en dirigeant un groupe d’investisseurs et d’anciens cadres, il rachète Franco-Nevada et en devient le président du conseil. Le premier appel public à l’épargne de cette société, qui s’élève à 1,2 milliard de dollars américains, est le plus important jamais réalisé à la Bourse de Toronto.  L’entreprise vaut aujourd’hui plus de 25 milliards de dollars.

Empreint d’une ferveur entrepreneuriale, Pierre Lassonde dirige en 1993 un groupe d’investisseurs dans une entreprise aurifère en démarrage, Metallica Resources (aujourd’hui New Gold), qui est à l’origine de la découverte de gisements au Chili et au Mexique. En 1995, M. Lassonde poursuit son élan entrepreneurial dans un autre domaine en appuyant sa conjointe Claudette MacKay-Lassonde dans le démarrage de la compagnie Enghouse Systems, qui fournit des logiciels aux entreprises de télécommunications. Cette entreprise d’envergure mondiale vaut aujourd’hui près de 3 milliards de dollars.

Philanthrope actif au Canada et aux États-Unis, Pierre Lassonde s’implique dans les secteurs de l’éducation et des arts ainsi qu’au sein de sa communauté. Ses dons, qui s’élèvent à plus de 100 millions de dollars, ont permis de créer des programmes emblématiques comme le Lassonde Entrepreneur Institute and Studios de l’Université de l’Utah, à Salt Lake City, le Lassonde School of Engineering de l’Université York, à Toronto, le programme de génie minier de l’Université de Toronto ainsi que de nombreuses bourses dans diverses universités canadiennes.

En 2002, Pierre Lassonde et sa regrettée conjointe Claudette MacKay-Lassonde ont fait un don de 8 millions à Polytechnique Montréal, leur alma mater. C’est ainsi que le premier bâtiment universitaire canadien certifié LEED Or, inauguré en 2005, a vu le jour sur notre campus : les pavillons Pierre-Lassonde et Claudette-MacKay-Lassonde.

M. Lassonde a siégé au conseil du Denver Opera Company de 2003 à 2008. Durant sa présidence du conseil du Musée national des beaux-arts du Québec, de 2005 à 2016, il a mené une collecte de fonds de 110 millions de dollars pour appuyer la création d’un pavillon entièrement consacré à l’art canadien. Il préside actuellement le conseil d’administration du Conseil des arts du Canada.

Pierre Lassonde est titulaire de doctorats honorifiques en ingénierie des universités de Montréal (sur recommandation de Polytechnique), de Toronto et Ryerson, ainsi que de doctorats honorifiques en administration des affaires de l’Université de l’Utah, en droit des universités York et Western et en sciences de l’Université Concordia. 

M. Lassonde a obtenu plusieurs prix et distinctions en reconnaissance de ses contributions, notamment la Médaille du génie, Entrepreneuriat, de l’Ordre des ingénieurs de l’Ontario (1999), une intronisation au Temple de la renommée de la David Eccles School of Business de l’Université de l’Utah (2001) ainsi que le Prix Mérite de l’Association des diplômés de Polytechnique (2002). Il a aussi obtenu, entre autres, les Insignes de l’Ordre des mécènes de la Ville de Québec (2008), une intronisation au Temple de la renommée du secteur minier canadien (2013), le Prix d’excellence en philanthropie de l’Association des musées canadiens (2017) et le titre de PDG de l’année, haut dirigeant socialement engagé, du journal Les Affaires (2018).

Pierre Lassonde a été fait membre de l’Ordre du Canada en 2002 et grand officier de l’Ordre du Québec en 2019.

PHILIPPE A. TANGUY, ING., PH.D.

Directeur général

Biographie

Philippe Tanguy est directeur général de Polytechnique Montréal depuis le 8 janvier 2018.

M. Tanguy est titulaire d’un doctorat de 3e cycle en physique appliquée de l’Université Denis-Diderot (France) et d’un doctorat en génie chimique de l’Université Laval (Québec). Il a été professeur en génie chimique pendant 25 ans, dont 2 ans à l’Université Dalhousie (Halifax), 8 ans à l’Université Laval (Québec), puis 15 ans au Département de génie chimique de Polytechnique Montréal où il a également été titulaire de deux chaires de recherche.

Il a occupé pendant 9 ans, un poste de direction chez Total SA en France et en Allemagne où il était notamment responsable des affaires scientifiques et des partenariats. Une de ses missions était de transformer le système énergétique actuel en un mix énergétique fondé sur les énergies renouvelables.

Au cours de sa carrière, M. Tanguy a été fortement impliqué dans le monde de l’ingénierie, notamment à l’organisation du 8e Congrès de génie chimique tenu à Montréal et au comité exécutif de la Société Française du Génie des Procédés. Il préside également le Conseil mondial du génie chimique, une organisation dont il est membre du comité exécutif depuis 2004.

M. Tanguy a publié plus de 300 articles dans des revues scientifiques et actes de colloques et conférences. Il a d’ailleurs siégé au bureau éditorial de plusieurs journaux scientifiques réputés.

M. Tanguy a une vision très précise de la contribution que Polytechnique Montréal peut faire à la société québécoise et du rayonnement que l’institution doit avoir à l’échelle mondiale. Le mandat qu’il s’est donné à Polytechnique se fonde sur son expérience internationale et se conjugue en mode créatif, agile et collaboratif.

Michel Dagenais, ING., PH.D.

Professeur titulaire, Département de génie informatique et génie logiciel
Membre du Conseil d’administration de juin 2020 à mai 2024 (2e mandat)

Vision de sa contribution

J’ai eu l’occasion jusqu’ici au cours de ma carrière de participer à de nombreux comités au sein de Polytechnique, que ce soit au niveau des programmes, pour appuyer des services comme le Service informatique ou la Bibliothèque, ou plus récemment pour la mise sur pied d'un Fab Lab. En outre, mes trois enfants ont complété leur baccalauréat en ingénierie à Polytechnique Montréal dans trois départements différents, en participant à diverses activités comme les comités, sociétés techniques, programmes d’échange, et coopération internationale.

L'objectif premier de ma participation au sein du Conseil d'administration est d’assurer l’excellence de la formation dispensée par Polytechnique à tous les cycles, dans un contexte où les étudiants veulent avoir une expérience concrète et stimulante, à travers des ressources en ligne, des projets réalistes et des ressources de prototypage accessibles.

BIOGRAPHIE

Détenteur d'un baccalauréat en génie électrique de Polytechnique Montréal (1983) et d'un doctorat en génie électrique de l'Université McGill (1987), Michel Dagenais est professeur titulaire au Département de génie informatique et génie logiciel, auquel il se joint en 1987. Il occupe le poste de directeur de département pendant deux mandats, de 2004 à 2010.

Ses activités d'enseignement et de recherche se concentrent autour des systèmes informatiques multi-cœurs répartis, en particulier le développement de logiciels libres pour l'analyse de performance de programmes parallèles, par exemple pour l'infonuagique. Ses projets de recherche se font en collaboration avec l'industrie, permettant aux étudiants d'être confrontés à des problèmes concrets et de développer une expertise très recherchée.

Daniel Jutras

Daniel JutrasRecteur de l’Université de Montréal
Membre du Conseil d’administration de juin 2020 à mai 2025 (1er mandat)

Mandat

Le recteur est le premier dirigeant de l’Université. Il assure l'exécution des décisions des corps universitaires et la liaison entre ces derniers. Il préside le Comité exécutif et l'Assemblée universitaire et signe avec le secrétaire général les diplômes décernés aux étudiants. C’est lui qui assure la liaison entre l’Université, les établissements affiliés et les autres partenaires. Il représente l’Université de Montréal dans ses relations extérieures.

Biographie

Diplômé en droit de l’Université de Montréal et de l’Université Harvard, Daniel Jutras a enseigné à la Faculté de droit de l’Université McGill de 1985 à 2020, où il a été titulaire de la Chaire Wainwright en droit civil pendant 10 ans. Il a été doyen de la Faculté de droit de l’Université McGill de 2009 à 2016, où il a mené une importante réforme des programmes d’enseignement, de même qu’une campagne de collecte de fonds de plus de 35 M$. Spécialiste du droit civil et du droit comparé, Daniel Jutras a consacré ses travaux de recherche aux questions des institutions judiciaires et de la résolution des différends, dans une perspective comparative et pluraliste. Il a dirigé l’Institut de droit comparé de l’Université McGill de 1998 à 2002.

Entre 2002 et 2004, il a pris congé de la faculté de droit pour agir comme conseiller juridique principal auprès de la juge en chef de la Cour Suprême du Canada, l’Honorable Beverley McLachlin. Il a plaidé devant la Cour Suprême à deux reprises, à l’invitation de celle-ci. Il a siégé au Comité consultatif indépendant sur les nominations au Sénat de 2016 à 2018 et a été consultant en matière de déontologie auprès du Conseil de la magistrature du Canada.

Reconnu pour son expertise en gouvernance universitaire, Daniel Jutras a été invité à plusieurs reprises à faire partie de comités d’audit indépendants auprès d’institutions de premier plan, dont l’Université Harvard, HEC Paris et, au pays, les facultés de droit des universités de Toronto, Dalhousie et Queen’s.

Ses contributions à la vie universitaire, à la vie politique canadienne et à l’innovation pédagogique ont récemment été soulignées par son accession à l’Ordre du Canada, au rang d’Officier. À titre de professeur à l’Université McGill, Daniel Jutras a reçu un prix d’excellence en enseignement. Il a également été honoré du Mérite du Barreau du Québec en 2016, de l’Advocatus Emeritus du Barreau du Québec en 2014 et de la Médaille du Jubilée de la Reine en 2013.

Élizabeth LABONTÉ

Élizabeth LabontéReprésentante étudiante au Conseil d’administration
Membre du Conseil d’administration – août 2021 à août 2022 (1er mandat)

Vision de sa contribution

Mes différentes implications au sein de la vie étudiante de Polytechnique au cours des dernières années m’ont permis de mieux connaître la structure organisationnelle de l’établissement et de me familiariser avec les préoccupations et ambitions de la population étudiante. Ainsi, durant mon mandat au Conseil d’administration, je veux porter la voix et les préoccupations des étudiantes et des étudiants que je vais représenter du mieux que je peux tout en incarnant le plus haut niveau d’intégrité qui soit, dans l’intérêt supérieur de Polytechnique.

En outre, je crois que le meilleur moyen pour que Polytechnique prenne le devant sur les enjeux actuels et futurs de notre société est que les étudiantes et les étudiants, les professeures et les professeurs et tous les membres du personnel travaillent main dans la main. Selon moi, le rayonnement de Polytechnique doit se faire tant sur le monde qu’au cœur même de l’institution. Le bien-être de la communauté et la qualité de l’enseignement font donc partie des valeurs les plus importantes que je souhaite mettre de l’avant tout au long de mon mandat.

Biographie

Étudiante en génie chimique, Élizabeth Labonté est passionnée de plein air, de sciences et d’arts. Ce sont d’ailleurs ses intérêts pour le ski et le vélo de montagne qui l’ont guidée vers ses études en ingénierie. Sensible aux enjeux climatiques, elle aimerait travailler à diminuer l’impact des équipements de sports sur l’environnement.

À Polytechnique, Élizabeth a occupé le poste d’adjointe au développement durable (DD) au sein de l’Association étudiante de Polytechnique pendant deux ans (2019-2021). Au cours de son mandat, elle a mené une étude au sujet de la présence du DD dans la formation au baccalauréat à Polytechnique et mis sur pied diverses initiatives visant à réduire l’impact des activités de la vie étudiante. Élizabeth a également siégé au Comité en développement durable de Polytechnique (CODDEP) et elle est, à ce jour, toujours impliquée au sein du comité étudiant PolySphère, où elle continue de sensibiliser la communauté Polytechnicienne au sujet de la durabilité.

Sébastien LE DIGABEL, ING., M.SC., PH.D.

Sébastien Le DigabelProfesseur titulaire, Département de mathématiques et de génie industriel
Membre du Conseil d’administration de septembre 2021 à août 2025 (2e mandat)

VISION DE SA CONTRIBUTION

J’ai intégré Polytechnique Montréal en 1999, d’abord comme étudiant, puis en tant que professeur à partir de 2011. Mon statut me permet ainsi d’apporter un point de vue original, relié à ma sensibilité aux enjeux et difficultés vécus par mes collègues en début de carrière. J’ai à cœur de prendre part aux discussions concernant l’avenir de notre établissement et suis ravi de collaborer avec des administrateurs provenant de divers horizons.

Ma vision de Polytechnique Montréal est avant tout celle d’une institution internationale de haut rang en recherche et innovation. Je souhaite participer au maintien et même à l’amélioration de ce statut notamment grâce à une interaction croissante avec l’industrie, une plus grande ouverture sur le monde, et la formation de personnel hautement qualifié  qui constitue une part importante de mon métier de professeur.

Je vois également notre établissement comme une institution formant des ingénieurs de qualité. Je pense que tout ingénieur diplômé de Polytechnique Montréal doit posséder une forte culture scientifique ainsi que des compétences transversales lui permettant de s’adapter à toutes les situations sur le terrain. En tant que professeur de mathématiques, j’attache une importance particulière au fait que les étudiants maitrisent cette matière, qui constitue la base de toutes les disciplines du génie. En effet, à l’ère des mégadonnées et de l’intelligence artificielle, les sciences des données sont devenues essentielles.

BIOGRAPHIE

Sébastien Le Digabel est professeur titulaire au département de mathématiques et de génie industriel (MAGI), et membre du laboratoire de recherche GERAD. Il a obtenu son doctorat en mathématiques appliquées à l'École Polytechnique en 2008, puis a effectué des stages postdoctoraux au centre de recherche IBM TJ Watson et à l'Université de Chicago, en 2010 et 2011. Il dispose également d’une maîtrise en génie électrique (Polytechnique, 2002) et d’un diplôme d’ingénieur en informatique de l’ISIMA, Clermont-Ferrand (1999).

Ses intérêts de recherche sont l'analyse et le développement d'algorithmes pour l'optimisation de boîtes noires, ainsi que la conception de logiciels d'optimisation. Il est un des auteurs du logiciel NOMAD, disponible à www.gerad.ca/nomad, utilisé pour l’optimisation de boîtes noires au sein de nombreuses universités et entreprises.

Au sein de l’École, Sébastien Le Digabel est également responsable du comité d’examen des fraudes.

Jean-François LÉVESQUE, ing.

Jean-François LÉVESQUE, ing.Représentant de l’Association des diplômés de Polytechnique
Administrateur de sociétés
Membre du Conseil d’administration de septembre 2019 à septembre 2023 (1er mandat)

VISION DE SA CONTRIBUTION

Ma relation avec Polytechnique a débuté en 2002 et ne s’est jamais terminée. Elle a commencé comme étudiant, puis diplômé, donateur et maintenant à titre de membre du Conseil d’administration. Je suis fier d’y avoir fait mes études et je souhaite que chaque étudiante et étudiant ait ce sentiment de fierté. Les thèmes qui me touchent particulièrement sont l’entrepreneuriat et l’engagement dans les comités étudiants et les sociétés techniques. Polytechnique doit former les ingénieurs de demain avec les compétences nécessaires afin que ceux-ci aient un impact positif au sein de notre société.

BIOGRAPHIE

Jean-François Lévesque a commencé ses études à Polytechnique à l’automne 2002 en génie informatique, spécialité télécommunication. Dès son arrivée et tout au long de son parcours, il s’est impliqué dans divers comités étudiants dont plusieurs années au sein de l’exécutif de l’Association étudiante de Polytechnique (AEP) et auprès de la coopérative étudiante (Coopoly). En 2005, il obtient le prix d’Impliqué de l’année remis par l’AEP et le Prix du leadership remis par la Fédération canadienne étudiante de génie. Il termine ses études en 2006 avec la mention du directeur général et le Profil de Vinci.

Après quelques mois comme consultant en logiciel libre, il co-fonde en 2007 la compagnie Fibrenoire avec des anciens collègues de Polytechnique. Fibrenoire est une compagnie spécialisée dans les services de connectivité par fibre optique pour les entreprises. M. Lévesque est alors responsable du développement technologique à titre de vice-président technologies. De 2013 à 2014, Fibrenoire prend de l’expansion avec quatre acquisitions puis en 2016, l’entreprise est vendue à Vidéotron. M. Lévesque y demeure jusqu’à l’été 2017.

Suite à la vente de Fibrenoire, M. Lévesque et ses deux associés font un don majeur à Polytechnique pour soutenir l’entrepreneuriat. Suite à ce don, il continue son implication au Conseil d’administration de la Fondation et Alumni de Polytechnique Montréal.

Depuis 2018, M. Lévesque est président-fondateur de la startup Obkio qui fournit une solution de surveillance et de diagnostic de la performance informatique pour les équipes TI.

Finalement, il a reçu en 2019 le prix Hommage Émergence de l’Ordre des ingénieurs du Québec pour reconnaître ses réalisations personnelles, professionnelles et dans la communauté.

Michèle PRÉVOST, B.SC., M.SC.A., PH.D.

Michèle PRÉVOST, B.SC., M.SC.A., PH.D.Professeure titulaire au Département des génies civil, géologique et des mines
Membre du Conseil d’administration -  août 2021 à mai 2023 (1er mandat)

Vision de sa contribution

Je souhaite contribuer à l’évolution de Polytechnique Montréal afin de faire face aux défis et aux opportunités de diversité, aux enjeux de gestion et de réponse aux attentes sociétales, à la fois au niveau de la formation et de la recherche. Je souhaite également apporter mon expérience professionnelle industrielle et académique au sein du Conseil d’administration pour contribuer à ce que Polytechnique apporte des solutions concrètes aux enjeux urgents de la crise climatique.

Biographie

Michèle Prévost est professeure titulaire au Département des génies civil, géologique et des mines. Elle compte plus de trente années d'expérience en recherche et en développement technologique dans les domaines du traitement et de la distribution d'eau potable. Diplômée au baccalauréat en ressources renouvelables de l’Université McGill, elle détient une maîtrise en génie civil ainsi qu’un doctorat en génie de l’environnement de Polytechnique Montréal. La professeure Prévost a débuté sa carrière en enseignement à Polytechnique en 1992 à titre de professeure adjointe. Elle a été élevée au rang de professeure agrégée en 1995, puis au rang de professeure titulaire en 1999.

Depuis 1992, Michèle Prévost est titulaire de la Chaire de recherche industrielle du CRSNG (Conseil de recherches en sciences naturelles et génie du Canada) en eau potable au Département des génies civil, géologique et des mines, dont les travaux ont trait à la protection des sources d'eau potable, aux procédés novateurs de traitement ainsi qu’à la qualité de l'eau dans les réseaux de distribution.

En 2003, elle a fondé le Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés en traitement des eaux (CREDEAU), dont les thèmes de recherche rejoignent l’ensemble du cycle de l’eau et incluent le traitement de l'eau potable, l’hydraulique et la gestion des réseaux de collecte et de distribution d'eau, le traitement des eaux usées ainsi que la gestion des boues et des odeurs.

La professeure Prévost fait partie d’un groupe de 52 nouveaux Fellows élus par leurs pairs au sein de l’Académie canadienne du génie (ACG), qui regroupe des ingénieures et des ingénieurs parmi les plus expérimentés au Canada qui manifestent leur dévouement en faveur de l’application des principes de la science et du génie dans l’intérêt du pays et de ses entreprises.

Hélène SÉGUINOTTE

Membre du Conseil d’administration de janvier 2020 à janvier 2024 (deuxième mandat)

Vision de sa contribution

Je souhaite mettre au service de Polytechnique mon expérience de dirigeante internationale acquise dans divers contextes multiculturels, renforcée par mes responsabilités d'administratrice au sein de diverses organisations. Je désire apporter une ouverture sur les besoins et les attentes du monde industriel par rapport à Polytechnique permettant d'aligner les expertises et les formations nécessaires pour relever les défis multiples et complexes auxquels nous sommes globalement confrontés.

Les échanges avec les autres membres du C.A. m’apportent une meilleure compréhension et un angle de vue différent sur les enjeux et les conditions de succès d’un écosystème comme Polytechnique. La conjugaison de nos atouts et de nos forces permet une meilleure remise en cause des acquis, en réalisant un inventaire élargi des options et des réponses basées sur une saine diversité.

Biographie

Hélène Séguinotte, IAS.A, est administratrice de société certifiée. Elle siège sur plusieurs conseils d’administration, tel que celui de Polytechnique Montréal, de PME du secteur aérospatial ainsi qu’auprès d’OBNL œuvrant dans le domaine de l’éducation et de l’accompagnement des jeunes. Hélène est très engagée depuis de longues années dans la promotion du leadership et la préparation de la relève managériale au féminin.

Jusqu’en 2017, Hélène Séguinotte était Présidente et Chef de la direction de Morpho Canada Inc.  (Idemia), entreprise de haute technologie dans le domaine des solutions biométriques de sécurité. Elle occupait également la fonction de Déléguée pays SAFRAN (leader mondial de l’aéronautique et de la défense).

Elle a auparavant fondé et dirigé Turbomeca Canada, Inc. (Safran Helicopter Engines Canada), une filiale de Turbomeca S.A. (Safran Helicopter Engines) et occupé le poste de directrice commerciale chez MTU Turbomeca Rolls-Royce GmbH, une joint-venture européenne établie en Allemagne. En tout 27 ans d’expérience dans le domaine de l’aéronautique, défense et sécurité.

Elle est titulaire d’un Certificat d’Administrateur de société délivré par l’Institut des Administrateurs de Sociétés (IAS), d'un Master en Management et Marketing de l'ESC Pau (France, 1981), ainsi que d'un MBA en Management de l’University of South Alabama (USA, 1983).

Denis TREMBLAY, ing. M.Sc.A.

Membre du Conseil d’administration de janvier 2019 à janvier 2023 (1er mandat)

Denis TremblayVISION DE SA CONTRIBUTION

En collaboration avec la Direction, participer activement à la saine gouvernance d'une institution d'enseignement de classe mondiale qui contribue à la réputation internationale du génie québécois. Polytechnique doit contribuer à bâtir une relève forte et diversifiée en génie, ouverte sur le monde et capable de trouver des solutions novatrices dans un environnement de plus en plus complexe.

BIOGRAPHIE

Fort d’une expérience de plus de 30 ans en ingénierie et en direction d’entreprises,  M. Tremblay a fondé en novembre 2014 sa propre firme de consultation, DT conseillers stratégiques en énergie inc., laquelle offre des services spécialisés touchant notamment l’élaboration et le soutien au déploiement de plans stratégiques, incluant l’analyse d’opportunités de fusion et d’acquisition, pour le compte d’entreprises et organisations diverses. Depuis Janvier 2016, il agit comme PDG de L’Association de l’industrie électrique du Québec (AIEQ). M. Tremblay offre également ses services à titre d’administrateur indépendant de sociétés privées et publiques (Ex. son rôle à titre d’administrateur indépendant pour la société NAPEC Inc, Toronto TSX entre déc. 2014 et fév, 2018).

De 2010 à 2014, M. Tremblay a occupé le poste de Vice-président principal chez Tetra Tech (NASDAQ: TTEK, 14 000 employés) pour le Canada, suite à l’acquisition par Tetra Tech de BPR Énergie, dont il était Président et directeur général. Durant cette période, il a été responsable des stratégies de développement de l’ensemble des divisions de Tetra Tech œuvrant au Québec, en plus d'être en charge du développement du secteur énergétique à l'échelle nationale et internationale. Il a aussi été membre du comité d’éthique de cette entreprise.

En 2008-2009, avant de prendre la direction de BPR Énergie, il a agi comme gestionnaire exécutif au Comité de direction d’Hydro-Québec TransÉnergie à titre de Directeur Expertise et support technique en transport.

M. Tremblay a commencé sa carrière d’ingénieur à la division Énergie électrique d’Alcan (maintenant Rio Tinto), de 1981 à 1986. Il a par la suite été co-fondateur, actionnaire et vice-président de la firme de génie-conseil Cegertec, au sein de laquelle il a œuvré pendant près de 20 ans, de 1987 à 2007.

Détenteur d’un baccalauréat en génie électrique de l'École Polytechnique de Montréal (1981), M. Tremblay possède également un certificat en administration (1982) ainsi qu'une maîtrise en gestion de projets (1985) de l’Université du Québec à Chicoutimi. Il a complété avec succès le programme de perfectionnement pour cadres supérieurs du Centre international de recherches et d'études en management (CIREM) de l'École des hautes études commerciales (HEC) de Montréal (2006). Enfin, M. Tremblay est administrateur de société certifié (ASC), ayant complété sa formation en 2016.

Parallèlement à ses activités professionnelles, M. Tremblay est très impliqué depuis une quinzaine d’années au sein du CA de l'Association de l'industrie électrique du Québec (AIEQ), dont il a été président du conseil en 2012-2014.

Diane WILHELMY

Administratrice de sociétés
Membre du Conseil d’administration de mai 2018 à mai 2022 (2e mandat)

Vision de sa contribution

Ma principale motivation, c’est la fierté de m'associer à cette grande institution d'enseignement et de recherche vouée à être au cœur du développement du Québec. Polytechnique représente un outil collectif remarquable pour faire face aux défis stratégiques de notre économie du savoir. Je désire aussi aider à convaincre plus de filles de choisir les carrières scientifiques, en particulier celles du génie. Un équilibre hommes/femmes dans l’ensemble des programmes serait bénéfique à l’ensemble de notre société. Je compte mettre à profit mes expériences professionnelles et mon expertise dans les dossiers d'analyse de l'environnement national et international.

J’apprécie le climat d’ouverture et de franchise qui règne au C.A. et la qualité des échanges. La diversité et la complémentarité des profils des membres du C.A. représentent un avantage comparatif et une force. Par exemple, les questions que je pose comme membre externe et non-ingénieure peuvent amener les porteurs de dossiers techniques et spécialisés à fournir un portrait moins sectoriel et plus institutionnel de ces dossiers.

Biographie

Diane Wilhelmy a fait carrière dans la haute fonction publique québécoise. À titre de sous-ministre aux Affaires intergouvernementales, elle a été engagée dans les négociations constitutionnelles qui ont abouti à l’Accord du lac Meech et l’Accord de Charlottetown. Elle a également été engagée dans les négociations qui ont permis au Gouvernement du Québec d’atteindre le déficit zéro de façon consensuelle avec l’accord de grands partenaires sociaux, dans le cadre de sommets économiques.

Madame Wilhelmy a occupé le poste de déléguée générale du Québec à New York de 1998 à 2002, avant de devenir sous-ministre aux Relations internationales de 2002 à 2004. Outre sa carrière gouvernementale, elle a occupé divers postes d’encadrement au sein de l’Université du Québec, et en particulier à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP).

Depuis son départ à la retraite comme haute fonctionnaire en 2004, Diane Wilhelmy agit comme consultante en administration publique et administratrice de sociétés publiques et privées. Elle donne par ailleurs des cours et des conférences et est membre du Réseau d’expertise en conseil stratégique associé à l’ÉNAP.