Répertoire des expertises
Retour aux résultats de recherche

Titre du projet de recherche

Matériaux magnétiques innovants et durables mis en forme par fabrication additive pour l’électrification des transports

niveau d'étude

Maîtrise ou doctorat

Directeur/codirecteur

Directeur : Frédéric Sirois

Codirecteur(s) : David Menard

Fin de l'affichage

31 décembre 2024

Domaines d'expertise

Science et technologie des matériaux

Matériaux magnétiques

Métallurgie, métaux et alliages

Conception et fabrication

Méthodes de fabrication avancées

Pôle d'excellence principal


Matériaux innovants

Unité(s) et département(s)

Département de génie électrique

Laboratoire de supraconductivité et magnétisme (LSM)

CNRC, Centre de recherche sur l’automobile et les transports de surface, Boucherville

Conditions

Formation antérieure: Baccalauréat ou maîtrise en génie des matériaux, génie métallurgique, génie mécanique, génie physique, ou un domaine connexe.

Habiletés et intérêts: Intérêt marqué pour la recherche fondamentale et appliquée dans le domaine des matériaux. Intérêt envers les méthodes de fabrication additive et les matériaux magnétiques. Une expérience antérieure dans l’un ou l’autre des domaines suivants serait un atout: métallurgie, diffraction à rayons X, microscopie électronique, méthodes de caractérisation des matériaux, moteurs et/ou véhicules électriques, etc.

Qualités personnelles: Autonomie, pensée critique, créativité et curiosité scientifique. Les recommandations de vos répondants (qui devront accompagner toute demande d’admission formelle) devront fournir des commentaires sur chacun de ces aspects.

Langue de travail: Le candidat devra maîtriser l’anglais parlé et écrit. La maîtrise du français serait un atout, mais elle n’est pas obligatoire.

Description détaillée

Ce projet est mené en partenariat entre Polytechnique Montréal et le Conseil National Scientifique du Canada (CNRC) de Boucherville.

L’objectif du projet est d’explorer de nouvelles compositions de matériaux magnétiques (doux ou durs) compatibles avec des procédés de fabrication additive, tels que la projection à froid (cold spray), la fusion laser sur lit de poudres ou la projection de liant (binder jetting). Ces matériaux magnétiques sont destinés à être utilisé dans diverses applications industrielles, notamment des moteurs électriques qui pourraient faciliter l’électrification des transports terrestres et aéronautiques. La fabrication additive de matériaux magnétiques ouvre la porte à une diversification de la forme des pièces magnétiques qui peuvent être fabriquées, tout en minimisant la quantité de matière utilisée ou gaspillée pendant le processus de fabrication.

Le projet se concentrera sur la caractérisation d’échantillons massifs faits par fabrication additive à partir de poudres de diverses granulométries et compositions. Afin d’améliorer les propriétés finales, les conditions de recuit (température, durée) seront aussi explorées en détail. Une analyse de la microstructure des échantillons fabriqués sera systématiquement faite et mise en relation avec les propriétés magnétiques résultantes, afin de trouver des pistes d’amélioration et d’optimisation des propriétés.

Le candidat partagera son temps entre Polytechnique et le CNRC. En collaboration avec des chercheurs du CNRC, il assurera la planification des expériences de fabrication additive qui se feront dans les laboratoires du CNRC. La caractérisation magnétique et la microscopie sera effectuée à Polytechnique. Ce projet constitue une opportunité exceptionnelle de se développer comme jeune chercheur dans un contexte à la fois académique et proche des besoins industriels.

Veuillez contacter le professeur Frédéric Sirois (https://www.polymtl.ca/expertises/sirois-frederic) pour plus d’information sur ce poste. VEUILLEZ SVP JOINDRE un CV, vos RELEVÉS DE NOTES, et une LETTRE DE MOTIVATION qui explique aussi brièvement votre parcours, sans quoi votre dossier ne sera pas considéré.

Possibilité de financement

Un soutien financier est disponible pour le candidat qui sera accepté. Le niveau de ce soutien financier est de 19,000$ par année à la maîtrise (maximum 2 ans) et 25,000 $ par année au doctorat (maximum 4 ans), afin de permettre au candidat de se dédier à sa recherche à temps plein.

Un étudiant qui obtiendrait sa propre bourse (CRSNG, FRQNT ou autre) verra celle-ci bonifié par un minimum de 25% de la valeur de cette bourse (à discuter au cas par cas, selon la nature de la bourse).