Répertoire des expertises
Retour aux résultats de recherche
Chaire de recherche du Canada de niveau 2 en traitement de l'eau en installations décentralisées ou de petite échelle

Description des domaines de recherche

La chaire de Dre Claveau-Mallet se spécialise dans le développement et l’optimisation de procédés de traitement de l'eau décentralisés ou de petite échelle afin de répondre à une problématique de contamination de l’eau souterraine servant à l’approvisionnement en eau potable, dans un contexte de densification des systèmes septiques dans des régions à aquifère vulnérable ou écosystème sensible. Dans les systèmes sceptiques conventionnels, l’élément épurateur qui sert à retirer la matière organique de l'eau usée peut constituer une source potentielle de contamination en raison d’un enlèvement partiel ou peu connu des nutriments, des agents pathogènes et des contaminants émergents.

Les travaux de recherche de la professeure Claveau-Mallet ont pour objectif la caractérisation et la modélisation des phénomènes physique, chimique et biologique rencontrés dans les procédés de traitement, la proposition de critères de conception et l’amélioration de la performance des procédés relativement à leur taille, leur consommation en eau, et énergie, et leur émission de gaz à effet de serre.

Intérêts de recherche

Type(s) d'expertises (sujets CRSNG)
  • 1500 GÉNIE DE L'ENVIRONNEMENT
  • 1501 Qualité de l'eau, pollution
  • 1502 Traitement des eaux usées
  • 4504 Eaux souterraines

Personnel de recherche

Professeurs / chercheurs (1)
Nombre d'étudiants aux cycles supérieurs : 5
Nombre d'agents de recherche : 3

Sources de financement externes

La chaire reçoit un soutien financier de 120 000 dollars par année durant cinq ans du Programme des Chaires de recherche du Canada. Également, la chaire reçoit un financement d’infrastructure de 159 381 dollars du Fonds des Leaders John-R.-Evans de la FCI, une contribution de 159 381 dollars du gouvernement du Québec ainsi qu’un appui de 79 692 dollars de la part de Polytechnique Montréal et de partenaires, pour un total de 398 454 dollars destinés à l’infrastructure de recherche.