Carrefour de l'actualité

Capture et valorisation de CO2 : Polytechnique obtient un appui de 3,5 M$ de Québec pour un projet de R et D

9 mars 2021 - Source : NOUVELLES

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques attribue une aide financière à Polytechnique Montréal pour Valorisation Carbone Québec, un projet de recherche et développement de solutions technologiques pour la capture et la valorisation de dioxyde de carbone (CO2).

Représentation de l'émission de dioxyde de carbone (CO2). Photo : Adobe Stock)
Photo : Adobe Stock)

Le projet Valorisation Carbone Québec vise à accélérer le développement et la démonstration de solutions commercialement viables et applicables au Québec pour capter et valoriser le CO2 en l’utilisant dans des applications et des produits à valeur ajoutée comme les carburants synthétiques. Le projet de recherche et développement, dirigé par Louis Fradette, professeur titulaire et directeur du Département de génie chimique, et encadré par l’Institut de l’ingénierie durable et de l’économie carboneutre (IIDEC), est réalisé en association avec l’Université Laval et des organismes des secteurs privé et public.

La première phase du projet, amorcé en 2017, avait pour nature la conception et la construction d’une unité de valorisation du dioxyde de carbone ainsi que l’installation et l’opération d’une unité de capture de gaz qui a permis de recueillir des données probantes sur le captage de CO2 à la sortie des cheminées industrielles. Durant la nouvelle phase du projet, les partenaires souhaitent approfondir leurs recherches sur les procédés de valorisation de gaz capté. Les travaux de recherche et développement serviront tant au secteur industriel québécois qu’ailleurs au Canada et à l’international.

« Grâce à la création récente de l’Institut de l’ingénierie durable et de l’économie carboneutre à Polytechnique Montréal, c’est tout un écosystème d’innovation et de transfert de connaissances qui se déploie au service de la société », souligne Philippe A. Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal. « Le projet de VCQ va nous permettre de poursuivre le développement de la technologie de captation de CO2 industriel et sa valorisation en produits verts. Au cœur de notre université d’ingénierie, tous les talents et les expertises se mobilisent pour proposer des solutions concrètes et responsables aux enjeux climatiques qui nous affectent tous. »

« Les technologies de séquestration et de valorisation du carbone représentent des perspectives intéressantes à la fois dans la lutte contre les changements climatiques et en matière de développement économique. Ce sont d’ailleurs des objectifs qui figurent dans notre Plan pour une économie verte 2030 », déclare Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et ministre responsable de la Lutte contre le racisme. « Nous sommes fiers de soutenir une initiative telle que le projet Valorisation Carbone Québec qui ouvrira de nouveaux marchés pour l’économie du Québec et aidera nos grands émetteurs à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. »
 

Louis Fradette, professeur titulaire et directeur du Département de génie chimique.
Louis Fradette, professeur titulaire et directeur du Département de génie chimique.


Le projet Valorisation Carbone Québec est l’un des premiers projets encadrés par l’Institut de l’ingénierie durable et de l’économie carboneutre (IIDEC) de Polytechnique Montréal. Annoncé en décembre 2020 dans le cadre de la 26e édition de la Conférence de Montréal organisée par le Forum économique international des Amériques, cet institut est consacré à la résolution de défis environnementaux et sociaux en lien avec les enjeux d’un développement économique durable.

Le développement de l’IIDEC se concentre entre autres sur les domaines d’expertise actuels de Polytechnique, à savoir l’énergie et la chimie verte, l’eau, les métaux et minéraux critiques, les plastiques, l’électrification et la décarbonation des transports, l’électronique organique imprimée recyclable, la gestion des matières résiduelles, l’impact et l’acceptabilité sociétale des technologies ainsi que l’analyse de cycle de vie.


En savoir plus

Fiche d’expertise de Louis Fradette, professeur titulaire et directeur de département
Site du Département de génie chimique
Annonce de l’établissement de l’institut IIDEC
Site du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

À lire aussi

6 mars 2021
Magazine Poly

L’IIDEC, acteur de la transition vers une économie carboneutre

10 mars 2021
Magazine Poly

Piéger le CO2 et le valoriser