Stages et emplois

Conseils

Le point de vue de l'employeur

La recherche d'emploi nous met en relation avec des gens qui auront une grande influence sur notre carrière. Les employeurs sont représentés par le professionnel en dotation, qui travaille au Service des ressources humaines, et par un gestionnaire, notre futur superviseur. Pour améliorer notre approche de chercheur d'emploi, je propose d'explorer le rôle de ces deux intervenants. Trois des chroniques approchent leur sujet par cet angle :

Le processus de recrutement

De la décision d'ouvrir un poste à l'offre d'emploi, quelles sont les étapes du processus d'embauche.

Que fait l'employeur pour combler un poste vacant? Voici un résumé des étapes traditionnelles :

1) Ouverture du poste

Différentes situations motivent l'ouverture d'un poste :

  • un employé a quitté l'entreprise.
  • un employé a reçu une promotion.
  • un nouveau contrat exige que l'employeur cherche de nouvelles ressources.

Le superviseur doit maintenant obtenir la permission d'embaucher. La procédure varie d'une entreprise à l'autre, surtout en fonction de la taille de l'organisation. La direction de l'entreprise prendra sa décision en analysant les besoins prouvés et le budget de l'organisation.

2) Recrutement

Différents moyens seront à la disposition du superviseur pour combler un poste :

  • CV qu'il a en sa possession (anciens stagiaires, candidats qui l'ont approchés directement, etc.)
  • Réseau de contacts (employés, collègues, amis, etc.)
  • Service des ressources humaines (affichage à l'interne, candidatures spontanées)
  • Affichage à l'externe (internet, journaux, etc.)
  • Ce sujet est abordé en détail dans la chronique Où sont cachés les emplois?
3) Tri des candidatures

Le superviseur effectue une présélection. Il lit et classe les candidatures selon les critères suivant :

  • Formation
  • Expérience de travail et projets académiques
  • Résultats scolaires
  • Personnalité et motivation démontrée

Cinquante CV à lire constitue tout un contrat. Une évaluation rapide peut prendre 30 à 60 secondes par candidature. Les CV ont donc avantage à être facile à lire.

Après avoir éliminé plus de la moitié des candidatures, une deuxième lecture prendra deux à trois minutes par CV. On s'attarde alors à lire avec plus d'attention les descriptions des emplois et projets scolaires pertinents. Le CV a donc avantage à être détaillé.

Dans les moyennes et grandes entreprises, un professionnel du service des ressources humaines effectuera une première sélection. Le superviseur du poste effectuera ensuite sa sélection. Après comparaison des résultats, ils arriveront à un consensus au sujet des candidats à rencontrer.

Plusieurs organisations effectuent maintenant de courtes entrevues téléphoniques avec les dix ou vingt candidatures les plus intéressantes. Cette étape augmente la validité du processus de sélection.

Objectif visé : cinq candidats en première entrevue.

4) Première entrevue

Les entrevues auront une durée de 45 à 90 minutes où le candidat rencontrera à tour de rôle ou simultanément le superviseur de l'ingénierie et le recruteur. Les thèmes seront abordés dans l'ordre suivant :

  • Les études
  • Les emplois
  • Les activités sociales
  • Les relations interpersonnelles

Le candidat sera appelé à parler pendant 80% du temps d'entrevue. Le mandat des intervieweurs : choisir deux ou trois candidats par poste qui poursuivront à l'étape suivante. Le candidat pourrait avoir des tests (technique ou motivationnel) à compléter.

5) Deuxième entrevue
Les deux meilleurs candidats rencontrent le superviseur et le directeur de l'ingénierie, la discussion portera sur les mêmes thèmes qu'au cours de la première entrevue mais de manière plus détaillée. Encore une fois, les intervieweurs voudront respecter la norme 20/80 : l'intervieweur parle 20% du temps et le candidat parle 80% du temps.
6) Vérification des références
Certaines entreprises vont contacter vos anciens superviseurs pour vérifier les dates d'emploi, votre performance et la qualité de vos relations interpersonnelles.
7) La décision d'embauche
Qui choisir? Les deux candidats sont excellents et méritent le poste. Les différences sont mineures et le choix s'avère très difficile. Qui cadre le mieux avec les autres employés déjà en place? Qui inspire le plus de confiance? C'est ce candidat qui sera embauché. Parfois l'embauche sera conditionnelle aux résultats d'un examen médical.
8) L'offre d'emploi au candidat
Le superviseur ou le professionnel du service des ressources humaines convoque le candidat pour lui offrir l'emploi. Par téléphone ou en personne, on vous explique les détails de l'offre : salaire, autres avantages, date de début d'emploi, etc. Il est possible de négocier ces conditions...
Les critères de sélection

Les principaux critères qui servent à analyser une candidature.

Il n'est pas facile pour l'employeur de décider quel candidat embaucher. La première impression joue un grand rôle, mais l'intuition n'est pas un critère très fiable. Généralement l'intervieweur se sert d'une grille d'évaluation.

La grille d'évaluation consiste en une liste de critères de sélection qui est remplie par l'intervieweur après chaque entrevue. Chaque entreprise utilise une grille de sélection qui lui est propre et qui est adaptée à la philosophie et aux valeurs véhiculées dans l'organisation. Chaque employeur cherche donc un type d'employé différent.

Voici certains critères utilisés en présélection et en sélection de personnel.

Connaissances techniques
Les programmes d'études universitaires en génie ont des contenus et des noms différents dépendant des institutions d'enseignement. Le contenu des programmes varient aussi avec les années alors même les anciens de Polytechnique ne connaissent pas vraiment vos expertises. Les spécialistes en ressources humaines et les directeurs d'ingénierie aiment voir en noir et blanc la liste de vos connaissances techniques dans votre curriculum vitae.

L'employeur peut aussi juger que votre orientation de spécialité démontre votre intérêt à oeuvrer dans ce domaine. Un employeur qui cherche un ingénieur en électronique sera réticent à embaucher un diplômé en énergie électrique, même si celui-ci peut effectuer les tâches. Il fait alors que le candidat soit prêt à démontrer et expliciter ses compétences et sa motivation à travailler pour cet employeur.
Motivation
L'intervieweur cherche à savoir pourquoi vous voulez travailler pour son entreprise et pourquoi vous voulez ce poste en particulier. Il s'agit d'un des facteurs déterminant de la décision d'embauche. Démontrez de l'enthousiasme lorsque vous expliquez les raisons pour lesquelles vous voulez travailler pour cette entreprise. Montrez-leur que vous connaissez les activités de l'entreprise. Une bonne préparation à l'entrevue (connaissance de la compagnie et du poste) ainsi qu'une attitude enthousiaste sont vos gages de réussite.
Expérience de travail et projets techniques
Les employeurs accordent beaucoup d'importance aux expériences de travail reliées au domaine d'études. L'obtention d'un emploi d'été ou d'un stage en entreprise constitue un atout important. Votre "projet de fin d'études" ainsi que les autres projets importants à l'intérieur de vos cours peuvent être considérés en tant qu'expériences de travail pertinentes.
Relevé de notes
Plusieurs étudiants concluent que lorsqu'une entreprise exige un relevé de notes, c'est qu'elle recherche les candidats avec les meilleures moyennes. Pourtant dans la majorité des cas cette affirmation est fausse. Lorsqu'une entreprise recherche les notes les plus hautes, elle le mentionne dans la description des exigences. En réalité, les notes ne sont qu'un des critères utilisés dans l'évaluation des candidatures. Certaines firmes accordent beaucoup d'importance aux notes, d'autres très peu.

L'employeur peut se servir du relevé de notes pour prendre connaissance des cours suivis par le candidat. Également, à partir de toute cette information, l'intervieweur peut poser des questions spécifiques sur un cours et sur son résultat.
Langues
La connaissance de plus d'une langue est un atout partout dans le monde. Au Québec, le français et l'anglais sont des préalables pour plusieurs emplois. La mondialisation des marchés ne fait qu'accentuer cette tendance. La connaissance des langues est généralement évaluée en entrevue lorsqu'on vous demande de répondre à certaines questions dans votre langue seconde.

La connaissance de plus de deux langues est une démonstration d'une habileté d'apprentissage qui impressionne les employeurs et qui est essentielle si vous visez une carrière internationale.
Mobilité
Les entreprises qui oeuvrent au niveau international portent une attention particulière à l'intérêt des candidats à se déplacer d'une région à l'autre, surtout durant les premières années de la carrière. Sans être obligatoire, démontrer votre intérêt au niveau de la mobilité rehaussera la qualité de votre candidature auprès de ces entreprises.
Communication verbale
Les habiletés de communication sont faciles à vérifier en entrevue. La structure de vos réponses, la précision du vocabulaire utilisé, le ton et la vitesse sont des éléments qui tombent dans cette catégorie. Le vocabulaire et les expressions utilisés doivent démontrer votre respect face à l'interlocuteur. Le vouvoiement est de mise. Les mensonges sont à proscrire.
Communication non-verbale
La posture, les mouvements et les expressions faciales peuvent trahir vos émotions et vos attitudes. Les intervieweurs portent attention à ces éléments qui sont provoqués par la nervosité et les mensonges. La nervosité est normale et l'intervieweur aura tendance à faire des efforts pour mettre le candidat nerveux plus à l'aise.
Références
Certaines entreprises prennent le temps de contacter vos employeurs antérieurs avant de prendre une décision d'embauche. Ils vérifient surtout la qualité de votre performance et de vos relations interpersonnelles. Il est donc utile de garder de bonnes relations avec vos employeurs.

Aborderons maintenant les critères de sélection qui ont trait à la personnalité. Une mise en garde s'impose: Il n'existe aucun candidat qui soit excellent dans tous les domaines. De plus, les critères de sélection qui suivent sont sujets à l'interprétation de l'intervieweur et à l'importance relative qu'il accorde à chacun des critères.
Relations interpersonnelles
En vérifiant auprès de vos employeurs précédents, l'entreprise aura certaines indications de votre esprit de coopération. Votre attitude pèsera lourd dans la balance. Si vous êtes enjoué, souriant et accessible, les gens seront intéressés d'aller faire votre connaissance. Portez attention à la manière dont vous traitez les employés à la réception en attendant votre tour pour l'entrevue. Si ces gens remarquent que vous avez une attitude négative, ils n'hésiteront pas à donner leur opinion au recruteur.
Curiosité
La curiosité est un atout dans tous les domaines d'emploi. Voici deux moyens de prouver votre curiosité. Premièrement, démontrez que vos connaissances et vos intérêts sont diversifiés, l'employeur conclura que vous éprouverez de la facilité à vous intégrer à un nouvel environnement et que vous pourrez vous adapter à des situations changeantes. Deuxièmement, n'hésitez pas à poser des questions pertinentes en entrevue au sujet des produits, de la technologie utilisée, des plans d'avenir de la compagnie...
Initiative
L'initiative constitue la faculté d'émettre son opinion et de prendre en charge un projet qui n'est pas spécifié dans sa "description de tâche". Parlez donc des moments où vous avez donné de votre temps et énergie pour un projet spécial (activités parascolaires ou sociales, projet lors d'un emploi,...). L'initiative est également évaluée à partir de la pertinence des questions que vous posez au cours de l'entrevue.
Créativité
Très difficile à cerner en entrevue de sélection, l'employeur cherche tout de même à évaluer vos capacités de créativité. Le recruteur vous demandera pourquoi vous avez pris telle décision devant tel problème. Si vous répondez toujours que ce sont vos parents ou amis ou professeurs qui vous ont influencé, alors vous démontrez peu de créativité. Il s'agit donc d'un critère qui évalue en plus l'autonomie, le jugement et, à un degré moindre, la persévérance. Vous pouvez démontrer votre créativité en parlant de la manière dont vous avez réalisé des projets et organisé des activités parascolaires.
Où sont cachés les emplois?

Pourquoi une entreprise choisit d'embaucher et que fait-elle pour recueillir des candidatures?

Première étape  
Le superviseur consulte les CV qu'il a à portée de main : anciens stagiaires, candidatures reçues dans les derniers mois, etc.  
Deuxième étape  
Si le poste n'est pas comblé à la fin de la première étape, le superviseur demande à ses collègues, ses employés et ses contacts s'ils connaîtraient une personne qui possède les qualifications recherchées pour le poste.  
Troisième étape :  
Si le poste n'est pas comblé à la fin de la deuxième étape, le superviseur contacte le Service des ressources humaines de son organisation. Un professionnel en dotation recherche dans les dossiers les CV des candidats qui répondent aux exigences précisées. Dans les grandes entreprises, la majorité des postes sont comblés à cette étape.  
Quatrième étape  

Si le poste n'est pas comblé à la fin de la troisième étape, le superviseur s'entend avec le Service des ressources humaines pour rédiger l'offre d'emploi et la faire diffuser dans un média approprié, les plus communs étant :

  Coûts pour l'employeur Candidats ciblés
Services de placement dans les universités gratuit Stagiaires et récents diplômés
Internet (Jobboom, Recrutech, Monster, Workopolis, Emploi-Québec, etc.) entre $200 et $500 Professionnels avec 2 ans d'expérience et plus
Journaux et revues entre $1000 et $5000 Professionnels séniors et gestionnaires
Agences de placement et chasseurs de têtes entre 15% et 30% du salaire annuel du candidat Professionnels séniors et gestionnaires

Il peut se passer des jours, voire des semaines, entre chaque étape. Les trois premières étapes constituent le marché caché de l'emploi. Environ 80% des emplois seraient comblés avant la quatrième étape.

 
Conclusion  
À chacune des ces étapes correspond un moyen pour le candidat de contacter l'employeur. Dans le cadre d'une recherche d'emploi intensive, le candidat va investir 15 à 20 heures d'effort par semaine, soit 3 à 4 heures par jour.

Les quatre moyens de contacter un employeur sont détaillées dans la prochaine chronique.
 
Le point de vue du candidat
Le curriculum vitae

Votre CV doit aider l'employeur à comprendre rapidement ce que vous avez à lui offrir. Un CV gagnant est celui qui vous permettra d'obtenir une entrevue! Outil de mise en valeur de votre potentiel, le CV doit être convaincant et démontrer votre professionnalisme.

Consultez notre aide-mémoire sur le CV pour si vous souhaitez lire les conseils suivants avec un exemple de CV fictif commenté: (.pdf)

Un CV gagnant doit:

  • Être adapté en fonction du poste et de l’entreprise visés
  • Démontrer de façon convaincante que votre candidature correspond aux besoins de l’employeur
  • Contenir uniquement des informations pertinentes et authentiques
  • Avoir une structure claire etun contenu accrocheur
  • Vous mettre en valeur et vous donner confiance
  • Être écrit avec une excellente maîtrise de la langue
  • Tenir généralement sur deux pages (cela peut varier selon l’entreprise, le domaine et le pays visés)

3 grandes étapes préalables essentielles:

  1. Comprendre les besoins de l’employeur
  2. Analyser votre candidature et repérer ce que vous avez à lui offrir (compétences fortes, compétences transférables, qualités personnelles, aptitudes, etc.)
  3. Préparer et adapter votre CV et votre lettre en fonction du poste ciblé

Les grandes rubriques du CV:

Il n’y a pas de modèle parfait de CV à reproduire. Toutes les rubriques sont à créer et à organiser en fonction de ce que vous souhaitez faire connaître à l’employeur. On ne peut pas tout dire et il n’est pas nécessaire de tout dire! Toutefois, vous devez inclure ces rubriques, car elles sont essentielles à l’étude de votre candidature:

  • Coordonnées
  • Sommaire
  • Formation
  • Expérience pertinente en génie (projets, stages ou emplois)

Les rubriques complémentaires du CV:

Pour le reste du CV, plusieurs rubriques existent. Choisissez, modifiez ou créez celles qui vous mettent en valeur et dont le contenu est pertinent pour le poste visé. Sortez des sentiers battus!

  • Compétences informatiques et techniques
  • Autre expérience/ Autre formation (voir exemples concrets dans l'aide-mémoire sur le CV).
  • Permis et certifications
  • Conférences/publications/bourses/langues/intérêts/brevets
Coordonnées

Deux façons de faire existent: une version avec votre adresse, une version abrégée comportant seulement votre numéro de téléphone et votre adresse courriel.

Si vous choisissez la version abrégée, il doit être clair dans votre CV que vous avez un port d’attache en lien avec la localisation de l’entreprise. Si ce n’est pas le cas, cela pourra insécuriser l’employeur sur votre localisation géographique et sur la complexité des démarches qui pourraient découler de votre embauche.

Sommaire

Le sommaire est une section au début du CV qui vise à susciter l’intérêt de l’employeur et à démontrer rapidement la pertinence de votre candidature. Il doit mettre de l’avant vos expériences, connaissances et qualités qui sont un atout pour le poste. Ce n’est pas un sommaire général de vos compétences! Présentez-le sous forme de liste à puces (4 à 6 en général).

Référez-vous aux tâches et aux exigences dont il est question dans le mandat, de même qu’aux informations entourant l’entreprise (mission, valeurs, projets, etc.). Sélectionnez celles qui ont un lien avec votre profil et rédigez le sommaire en conséquence.

Formation
Positionnez le nom des diplômes obtenus et des programmes en cours de manière à ce qu’on puisse les lire en premier. Cette information prime sur l’établissement scolaire où vous êtes allé, de même que sur les dates de vos études. Inscrivez le nombre vos crédits complétés ainsi que votre moyenne si elle est égale ou supérieure à 3/4.
Expériences pertinentes en génie

Cette rubrique peut prendre différentes formes. Il n’y a pas que les emplois qui sont considérés comme de l’expérience! Vos stages, projets (académiques ou personnels) et implications, effectués au Québec ou à l’étranger, ont aussi beaucoup de valeur. Détaillez votre expérience de la façon suivante:

  • Rédigez une synthèse pertinente du poste sous forme de liste à puces
  • Commencez vos énoncés de tâches par des verbes d’action ou des noms (soyez constant)
  • Décrivez ce que vous avez fait et comment vous l’avez fait
  • Utilisez des mots-clés pertinents au poste
  • Présentez vos expériences en ordre chronologique inversé
Compétences informatiques et techniques
Pour plus de précision, n’hésitez pas à spécifier votre niveau de maîtrise ou s’il s’agit de connaissances théoriques ou pratiques. Comme tout autre élément du CV, les compétences informatiques et techniques peuvent aussi se retrouver dans le sommaire si cela est pertinent.
Les expériences professionnelles hors génie

Cette section inclut des emplois, les implications étudiantes, le bénévolat et des activités sans lien direct avec le génie, mais pertinents pour le poste. Ces expériences peuvent être présentées en une ou plusieurs sections distinctes, selon le message que vous voulez faire passer. Quelques-unes de vos expériences ont peut-être, à première vue, peu de liens avec le génie. Toutefois, il est souvent possible d’identifier des compétences transférables recherchées par les employeurs dans votre domaine. Ne les négligez pas!

Au lieu d’un titre tel que «Autres expériences», n’hésitez pas à choisir un titre évocateur du message que vous voulez passer à l’employeur. Envisagez des titres tels que: «Implication sociale», «Expérience en leadership», «Expérience en communication et service client», etc. Choisisez le titre afin d'annoncer clairement clairement le thème abordé.

Permis et certifications

Ils sont exigés pour certains postes ou sont souvent des atouts pour les employeurs. Ils permettent en effet aux candidats qui les possèdent d’être mobiles ou efficaces rapidement une fois en stage/emploi.

Bourses et prix
Si vous avez obtenu des bourses au mérite durant vos études universitaires ou collégiales, il est pertinent d'en parler dans votre CV. Le nom de l'organisme émetteur, l'année d'obtention et les critères de sélection (excellence des résultats académique, participation parascolaire, etc.) sont les éléments à mentionner.
Langues

Votre connaissance d’une 2e ou 3e langue peut être un atout pour certains employeurs. Si vous envoyez des candidatures au Québec, le français et l’anglais sont généralement exigés. Si vous visez des compagnies à l’étranger (ou qui font affaire avec l’étranger) n’hésitez pas à mentionner d’autres langues pertinentes (même si vous n’avez que des connaissances de base!).

Afin de préciser votre niveau linguistique, différentes façons de faire existent :

  • Vous pouvez faire référence au Cadre européen commun de référence pour les langues (pour plus d'information, consultez le site du CECRL)
  • Ou vous pouvez indiquer votre niveau (ex. de base, débutant, intermédiaire, très bon, excellent, bilingue, etc.). Précisez votre niveau à l'écrit et à l'oral si ceux-ci sont différents.
Intérêts et loisirs
Si vous choisissez de mentionner vos intérêts, ils doivent être pertinents au poste ou à l’entreprise visés. En effet, l’employeur devrait pouvoir faire des liens avec les valeurs, les tâches, le contexte ou les qualités requises pour le poste. Par exemple, ces intérêts évoquent votre discipline, votre autonomie, votre débrouillardise et votre grand intérêt pour votre domaine d’études!
Le CV du chercheur
Les diplômés qui souhaitent poursuivre aux cycles supérieurs peuvent ajouter deux sections additionnelles: Conférences et Publications.

Dans la rubrique des conférences, donnez la liste des présentations que vous avez animés lors de conférences. Les données intéressantes sont constituées du sujet de la présentation et, parfois, des caractéristiques de l'auditoire. Vous pouvez ajouter une liste des conférences auxquelles vous avez assisté (peut-être les plus importantes ou prestigieuses).

La section des publications ressemble à une bibliographie des articles techniques publiés par le candidat. Si le nombre de publications est très important, on peut n'indiquer que les plus pertinentes en précisant qu'une liste des publications additionnelles est disponible sur demande. On peut également placer la liste complète des publications sur une feuille se retrouvant à la suite du curriculum vitae, donc en annexe. Cette rubrique n'a pas sa place dans la majorité des CV. Seuls les étudiants et diplômés qui visent un poste de chercheur auprès d'universités ou de centres de recherche vont l'indiquer. Les entreprises privées portent peu d'intérêt aux publications de ses employés. Certains vont même fuir les candidats qui semblent plus intéressés par la recherche que par le développement.
Aide-mémoire pour la rédaction du CV
L'aide-mémoire pour la rédaction du CV reprend ces conseils avec un exemple de CV fictif commenté (.pdf)
À faire... et ne pas faire! et FAQ

À faire:

  • Une mise en page claire, structurée et harmonieuse (style, police, ponctuation)
  • Des documents enregistrés en PDF avec un titre explicite (ex. : MarieCurieCV.pdf
  • Des acronymes explicités (ex. : Bureau des relations internationales (BRIN)
  • De la couleur utilisée avec parcimonie
  • Des mots-clés pertinents (utilisés dans le mandat, site Internet de l’entreprise)
  • Un format du papier Lettre (et non A4)
  • Une orthographe soigneusement révisée

À ne pas faire:

Aucun des éléments suivants ne doit se retrouver dans votre CV, car sujet à discrimination. Surtout, ils ne démontrent en rien votre capacité à accomplir les tâches du poste visé!

  • Votre photo
  • Date de naissance
  • Lieu de naissance
  • Référence à la religion ou à la politique
  • État civil (statut marital)
  • Citoyenneté ou résidence permanente (sauf si c’est une exigence du poste)

Foire aux questions:

Le CV doit-il dépasser une page?
La longueur du CV est variable selon le poste, le secteur d’activités, l’expérience, la formation et le pays de l’employeur. Toutefois, les CV de deux pages sont les plus courants au Québec. Les employeurs québécois, et plus largement nord-américains, souhaitent voir ce que vous avez réalisé dans vos expériences passées et ce qui sera transférable dans leur entreprise. Pour cette raison, détaillez vos expériences!

Doit-on écrire l’expérience/les études acquises hors Québec/Canada?
Tout à fait. Celles-ci constituent un riche bagage apprécié des employeurs. Veillez à bien expliciter l’information pour qu’elle soit comprise (ex. : titres des diplômes –indiquez les équivalences– ou des postes occupés).

Doit-on mentionner tous nos diplômes et expériences?
Cela dépend de ce qui est pertinent pour vous et pour l’employeur.

Le CV est-il lu avant ou après la lettre de présentation?
Le CV est lu en premier. C’est pourquoi il doit contenir tous les éléments que vous jugez essentiels à la mise en valeur de votre candidature. S’il est convaincant, il incitera l’employeur à lire votre lettre.

Puis-je rédiger mon CV sur un autre logiciel que Word?
Bien sûr. Photoshop, Publisher, InDesign et LaTeX en sont quelques exemples. Laissez aller votre créativité pour réaliser un CV qui vous démarque! Par contre, n’oubliez pas d’enregistrer vos documents en PDF.

La lettre de présentation

Joindre une lettre de présentation à son CV lors de l'envoi de candidatures est indispensable. L'objectif premier est de démontrer clairement les liens entre votre profil (expériences, compétences, traits de personnalité) et les besoins de l'employeur tels qu'exprimés dans l'offre d'emploi, le mandat de stage ou sur le site Internet de l'entreprise.

La pertinence d'une lettre repose sur quelques grands principes

  • Être personnalisée selon l'entreprise et le poste visés.
  • Expliciter clairement les liens entre vos compétences, connaissances et qualités personnelles et le poste convoité.
  • Laisser transparaître votre grande motivation.
  • Démontrer votre professionnalisme et vos habiletés en communication.
  • Exposer concrètement à l'employeur comment vous pouvez l'aider à atteindre ses objectifs.
  • Être sur une page.

Plus d'information sur la lettre de présentation:

  • Lisez notre aide-mémoire : La lettre de présentation avec un exemple explicatif (.pdf)
  • Visionnez la vidéo :
    Comment concevoir une lettre de présentation

    Comment concevoir une lettre de présentation

Besoin d'assistance pour votre lettre? Vous pouvez rencontrer une conseillère en gestion de carrière au Service stages et emplois (B-510), sur rendez-vous ou sans rendez-vous. Pour plus d'information, consultez le document Ressources utiles en gestion de carrière (.pdf).

Contacter un employeur
ÉLABORER SA STRATÉGIE DE CONTACT

Tout au long de votre recherche de stage ou d'emploi, vous aurez à contacter les employeurs (gestionnaires et représentants des ressources humaines, notamment). La façon d'entrer en contact avec eux va dépendre du contexte, d'où l'importance d'élaborer une stratégie adaptée à votre situation. Est-ce un premier contact lors d'une candidature spontanée? Est-ce un suivi après un envoi de CV ou après une rencontre lors d'une soirée réseautage? Êtes-vous recommandé par un employé, une connaissance commune? Est-ce une rencontre en personne? S'il s'agit d'une grande entreprise, d'une PME ou d'une start-up, les moyens de les joindre pourront être différents. Quelles sont vos habiletés personnelles à communiquer par écrit ou par oral? La réponse à ces questions vous amènera à choisir des stratégies de contact adaptées au contexte de votre candidature.

Pensez à informer votre réseau que vous êtes activement à la recherche d'un stage ou d'un emploi. Mettez-vous dans la peau d'une personne qui veut offrir ses services, soyez proactif et préparé. En analysant les besoins de l'employeur et ce que vous avez à lui offrir, vous saurez vous démarquer des autres candidats!

Étudier en génie demande de la curiosité intellectuelle et un bon sens de l'analyse! Ces compétences vous seront utiles pour trouver les coordonnées d'un gestionnaire ou de toute autre personne clé au sein de l'entreprise.

ENVOYER UNE CANDIDATURE SPONTANÉE

Si vous souhaitez envoyer une candidature spontanée, votre première étape devrait être de rechercher le nom d'une personne spécifique à contacter dans l'entreprise, de préférence le gestionnaire du service dans lequel vous souhaiteriez travailler. Si vous n'avez pas cette information, vous appellerez alors une autre personne dans le service ou, en dernier recours, le service des ressources humaines de l'entreprise.

Pour plus d'information sur la candidature spontanée, cliquez sur ce lien pour accéder à l'aide-mémoire La candidature spontanée (.pdf).

SE PRÉPARER AVANT DE CONTACTER UN EMPLOYEUR

Avant d'appeler au téléphone ou d'écrire un courriel, votre candidature doit être prête (informations sur l'entreprise, argumentaire éclair, CV, lettre de présentation, questions fréquentes d'entrevue). Ainsi vous pourrez répondre aux premières questions de l'employeur par courriel ou par téléphone ou envoyer votre CV dès la fin de l'appel téléphonique ou dès réception du courriel de l'employeur, si vous ne l'avez pas encore envoyé.

Avant de passer à l'action, soyez prêt à répondre aux trois types questions que l'employeur vous posera sans doute: Que voulez-vous faire dans notre entreprise? Pourquoi? Qu'avez-vous fait de pertinent en lien avec le poste?

CHOISIR SA TACTIQUE

Selon vos habiletés en communication écrite et orale, vous pourrez privilégier certaines tactiques par rapport à d'autres. Analysez vos forces en communication et misez sur celles-ci pour le premier contact avec l'employeur afin de faire une bonne impression.

Appel téléphoniqueAppel téléphonique

Lorsque vous appelez au téléphone, votre argumentaire éclair (elevator pitch) devrait être rôdé, vos réponses aux questions d'entrevue préparées. Installez-vous dans un endroit calme pour faire vos appels et pensez à sourire lorsque vous parlez au téléphone, votre voix sera plus détendue et dégagera plus d'assurance. Nous vous invitons à visionner une capsule vidéo présentant une étudiante appelant un employeur lors de sa recherche de stage.

Courriel

Dans le cas d'un courriel à un employeur, nous vous conseillons de joindre au courriel votre CV et votre lettre dans un seul document PDF. Le corps du courriel sera un texte synthétique et accrocheur donnant à l’employeur l’envie de lire vos documents de candidature.

Ci-dessous, vous trouverez des liens vers des conseils pour trouver l'adresse courriel d'une personne employée dans l'entreprise qui vous intéresse. À ces conseils, nous ajoutons celui de consulter les fiches du site ICRIQ, sur lequel certains noms de responsables sont indiqués (directeur d'ingénierie, directeur de production, etc.).

Comment trouver une adresse email en 3 étapes? par Laurent Broualt. Ces conseils de recherche de courriel grâce à Google sont destinés aux employeurs, mais ils sont tout à fait pertinents pour les candidats eux-mêmes.

How to hunt down a hiring manager'email address? par Alexis Grant. Cet article en anglais, paru sur le site The Muse, présente différentes stratégies (Google, Twitter, LinkedIn) pour trouver l'adresse courriel d'une personne spécifique.

LinkedIn

Sur ce réseau social, vous pouvez trouver le nom des personnes à contacter dans l'entreprise qui vous intéresse. Utilisez plusieurs mots clés dans la fonction «recherche avancée» pour augmenter vos chances de trouver la bonne personne. Pour connaître les différentes façons d'utiliser LinkedIn pour entrer en contact avec un employeur, vous pouvez lire l'article du blogue de Mathieu Laferrière intitulé : 5 façons éprouvées pour entrer en contact sur LinkedIn.

Rencontre en personne

Que ce soit lors des Journées Carrières, les soirées de réseautage du style Vins et fromage ou lors de conférences, rencontrer les employeurs en personne est un atout dans votre recherche de stage ou d'emploi. La préparation est la même que pour une entrevue d'embauche. Informez-vous sur l'entreprise, préparez votre argumentaire éclair, vos questions à l'employeur et anticipez les questions qu'il pourrait vous poser. Pensez à la tenue vestimentaire: elle doit être adaptée au contexte de la rencontre et au type de poste que vous visez. N'oubliez pas de demander la carte d'affaire de la personne avec qui vous avez parlé, vous obtiendrez son adresse courriel et son téléphone!

La rencontre d'information

Il existe différent moyens d'entrer en contact avec un employeur. Il est profitable de parler avec votre superviseur potentiel afin de connaître les opportunités d'emploi présentes et futures. Que la réponse soit positive ou négative, il est possible d'obtenir une rencontre.

Les raisons pour lesquelles il est bon de rencontrer votre superviseur potentiel sont multiples. Premièrement, cela permet de vous faire connaître. L'employeur sera en mesure de mieux évaluer vos aptitudes. Deuxièmement, vous aller recueillir beaucoup d'information sur cette entreprise, en plus de recevoir des conseils au sujet d'autres entreprises. Pour vingt employeurs contactés par téléphone, vous devriez pouvoir obtenir au moins une ou deux rencontres.

Il ne s'agit pas d'une entrevue mais d'une réunion d'information. En moyenne, ce type de réunion dure une trentaine de minutes. Règle générale, c'est l'employeur qui va parler le plus, votre rôle est de poser des questions et d'écouter.

Déroulement de la réunion

La majorité des employeurs vont demander ce qu'ils peuvent faire pour vous aider. C'est donc le candidat qui contrôle l'entretien. Commencez par lui demander des précisions au sujet des produits fabriqués et des technologies utilisées par l'entreprise, du rôle et des responsabilités des ingénieurs de la compagnie,... Parlez ensuite des domaines d'emplois qui vous intéresse en expliquant les raisons. L'employeur peut apporter ses recommandations à ce sujet. Étendez ensuite vos questions au marché de l'emploi à savoir quelles sont les compagnies ou secteurs d'activités qu'il connaît qui sont susceptibles d'embaucher un finissant en génie. Demandez-lui enfin s'il peut vous donner les noms de trois ou quatre autres personnes que vous pourrez contacter et rencontrer. Étant donné que vous serez référé par une personne qu'ils connaissent, ces derniers seront plus enclins à accorder une rencontre d'information.

Nous disions donc que la majorité des employeurs vont vous laisser contrôler l'entretien. Ce n'est pas toujours le cas. Certains employeurs débutent la réunion d'information comme une entrevue. Répondez alors à ses questions comme vous le feriez durant une entrevue. Lorsqu'il demandera si vous avez des questions, ce sera le moment de parler des produits et technologies de l'entreprise, ...

Ces techniques permettent d'agrandir votre réseau de contacts. Toutes les personnes que vous contactez dans le cadre de votre recherche d'emploi font partie de ce réseau. Comme la majorité des emplois ne sont pas annoncés publiquement, il faut dénicher ces emplois cachés. Et c'est en développant votre réseau de contacts que vous obtiendrez le plus de succès.

Préparation à l'entrevue

Qu’elle soit réalisée dans le cadre d’une recherche de stage ou d’emploi, l’entrevue est un moment clé de votre parcours professionnel où la qualité de votre préparation fera toute la différence.

Une entrevue est un dialogue permettant à l’employeur et au candidat de vérifier leurs informations sur l’autre partie et de valider leur intérêt à travailler ensemble.

L'entrevue, suivi des questions fréquentes d'entrevue (.pdf)

AVANT L’ENTREVUE

Se renseigner sur l’entreprise

Bien connaître l’entreprise dans laquelle vous postulez vous démarquera avantageusement des autres candidats. En effet, c’est une façon concrète de démontrer à l’employeur votre intérêt et votre motivation. La mission de l’entreprise, ses valeurs, ses partenaires et ses projets peuvent vous servir à faire des liens avec votre profil et à démontrer quels sont vos intérêts et vos aspirations.

Réviser la description du poste et votre CV

Relisez attentivement la description du poste. Gardez en mémoire les qualifications exigées et nommez explicitement celles que vous possédez au cours de l'entrevue. Révisez également votre CV. Chaque élément qui s’y trouve peut faire l’objet d’une question de la part de l’employeur.

Connaître le trajet et l’adresse

Assurez-vous d’avoir repéré le trajet pour vous rendre à l'entreprise et de connaître l’adresse exacte. Évaluez adéquatement ces différents aspects : le temps pour vous rendre, le trafic potentiel, l’espace pour stationner, etc.

S’habiller en conséquence

L’employeur verra vos vêtements avant d’entendre ce que vous avez à dire. Il est donc important de privilégier une tenue adaptée au contexte de l’entrevue et au type d’entreprise visé : sobre et soignée. D’allure professionnelle, elle doit être confortable et contribuer à vous donner de l’assurance.

Avoir en main les documents importants

Apportez des copies supplémentaires de votre curriculum vitae et de votre lettre de présentation. Il pourrait également être pertinent d’avoir en main un portfolio de vos travaux les plus « parlants » et une liste de trois références - généralement d’anciens supérieurs - qui ont été averties au préalable de votre démarche de recherche d’emploi ou de stage. (Doit inclure le nom, la fonction, l’entreprise et les coordonnées de la personne).

Se préparer à répondre aux questions les plus fréquemment posées

Cette partie est développée dans la section Les questions fréquentes d'entrevue.

PENDANT L’ENTREVUE

Première impression

Présentez-vous 15 minutes avant votre entrevue en étant courtois et souriant avec toutes les personnes rencontrées dans le bâtiment. Lors de la rencontre avec les personnes chargées de votre entrevue, donnez une poignée de main franche à chacune en maintenant un contact visuel. Attendez que l’on vous invite avant de vous asseoir. Utilisez le vouvoiement.

Format de la réponse

Répondez aux questions de manière concise, tout en développant vos réponses appuyées par des exemples concrets en lien avec le poste et l’entreprise. La pertinence de votre candidature sera alors plus évidente pour votre interlocuteur. Pour vous aider, utilisez la méthode CAR (Contexte/Actions posées/Résultat).

En cas de doute

Vous avez le droit de prendre quelques secondes pour réfléchir à ce que vous direz. Sachez qu’il n’y a pas qu’une seule bonne réponse à donner. Au-delà de vos propos, l’employeur cherchera également à évaluer votre personnalité, votre sens de l’analyse, votre jugement, etc. De plus, certaines questions sont parfois délicates (défaut, conflits d’équipe, etc.). L’important est de rassurer l’employeur en lui expliquant ce que vous avez fait pour améliorer ou résoudre la situation afin qu’il ne croie pas que cela vous nuira en emploi.

Que faire en cas de questions discriminatoires

Les questions posées par l’employeur devraient toujours être en lien avec votre capacité à accomplir les tâches demandées. Si vous croyez que l’on vous pose des questions de nature discriminatoire (qui concernent : âge, sexe, orientation sexuelle, race, état civil, handicap, etc.), vous pouvez demander de manière courtoise quel est le lien entre cette question et le poste ou encore, reformuler la question.

APRÈS L’ENTREVUE

Courriel de remerciement

Si l’entrevue vous a permis de confirmer que l’emploi convoité vous intéressait réellement, il est suggéré d’envoyer un courriel de remerciement à l’employeur. À la lumière des nouvelles informations que l’entrevue vous a données, réitérez votre intérêt à occuper le poste. Soulignez les tâches et responsabilités qui concordent avec votre profil. Vous pouvez également apporter des précisions ou des informations qui seraient utiles à l’étude de votre candidature.

Suivi téléphonique

Si vous n’avez pas de nouvelle deux semaines après l’entrevue, il est important d'effectuer un suivi téléphonique. Non seulement pour vous informer et réduire votre anxiété face à l'incertitude, mais aussi pour démontrer de nouveau votre intérêt et votre motivation pour le poste.

Styles d'entrevue de sélection

Pour un candidat, chaque entrevue est une expérience différente en fonction des questions posées et de l'atmosphère développée par l'intervieweur. Il existe des techniques spécifiques utilisées dans la conduite des entrevues. L'entrevue "structurée" est caractérisée par l'uniformité à l'intérieur de l'entrevue dans un but d'équité. Chaque candidat devra répondre à une liste de questions préétablies et identiques pour tous. Un ordinateur pourrait conduire une telle entrevue. L'entrevue "ouverte" en est l'opposée. L'intervieweur passe d'un sujet à l'autre sans crier gare.

Entrevue semi-structurée

Le plus commun des styles d'entrevue se situe entre ces deux extrêmes, il s'agit de l'entrevue "semi-structurée". L'employeur y abordera plusieurs thèmes dans un cadre préétabli auquel tous les candidats seront soumis également. L'intervieweur pose les mêmes questions de base à tous les candidats, mais conserve la liberté d'approfondir certains éléments selon vos réponses. Les thèmes seront habituellement abordés dans l'ordre suivant :

  • Études et activités parascolaires
  • Projets et expériences de travail
  • Personnalité

Les questions concernant ces trois thèmes sont plutôt directes. Généralement il sera question d'exposer les détails de tel cours ou activité ou emploi. Au sujet de votre personnalité, un classique : "quels sont vos qualités et défauts?". Certains vont demander de décrire vos habiletés de leadership, d'initiative, etc. Les techniques modernes d'entrevue consistent plutôt à demander au candidat de décrire un événement où vous avez fait preuve de leadership, ou initiative, etc. Dans la formation donnée aux intervieweurs on parle de l'entrevue comportementale. Le précepte de base de ce type d'entrevue consiste à croire que le passé est garant du futur. Le comportement passé du candidat donne une bonne indication de son potentiel dans son travail futur. Si le candidat ne peut pas expliquer de situations où il y fait preuve d'initiative, il ne fera pas plus preuve d'initiative dans son travail futur.

Mise en situation

La mise en situation peut être centrée sur vos connaissances techniques ou vos relations interpersonnelles. L'intervieweur ne cherche pas une réponse précise. La structure et la logique de votre cheminement importent autant que la solution proposée. Démontrez que vous utilisez les étapes de la résolution de problème : analyse de la situation, énoncé de solutions possibles, choix de la solution la plus appropriée.

Au cours de l'entrevue, l'intervieweur peut aussi vous placer en situation de stress. Ce n'est pas le moment de vous offusquer. Très souvent l'employeur veut évaluer votre réaction face à la confrontation. Tact, diplomatie et parfois fermeté sont de mise. Votre réaction dépend de votre personnalité et de votre évaluation de la situation. C'est le but de l'exercice.

Réponses à vos questions

Généralement, l'intervieweur vous accorde quelques minutes à la fin de l'entrevue pour répondre à vos questions. Il s'agit d'une bonne occasion pour vous familiariser avec les produits et technologies de l'entreprise, les plans d'avenir de l'entreprise, la structure du service de l'ingénierie et les rapports avec les autres services de l'entreprise, etc. Poser des questions démontre votre intérêt pour l'emploi et la compagnie. Ce point est détaillé sur la page Avez-vous des questions?

Les tests

De nombreuses études ont démontré que la validité d'un processus de sélection est améliorée par l'ajout de tests. Malgré tout, peu d'entreprises utilisent ce type d'outils.

Tests techniques

Certaines entreprises vous demanderont de répondre à des tests techniques qu'ils auront conçus. Vous n'aurez probablement pas toutes les réponses puisque ces tests visent à définir, et donc dépasser, la limite de vos connaissances. En cas de blanc de mémoire, il vaut mieux expliquer à l'employeur comment vous trouveriez la réponse que de ne rien dire :

Je ne me souviens plus de cette fonction mais je trouverais la réponse dans le livre XYZ dans le chapitre traitant de ABC.

Tests psychométriques ou motivationnels

Certaines entreprises utilisent des batteries de tests afin de mieux évaluer votre profil motivationnel. Le test conclut sur vos goûts et intérêts au niveau de l'autonomie, le travail de précision, le type d'environnement préféré (stable ou changeant), etc. Le profil motivationnel n'est qu'un des éléments qui entrent dans la décision d'embauche. Les résultats du test servent également à valider la perception des intervieweurs sur votre compte. Si l'évaluation des intervieweurs ne concorde pas avec les résultats du test, l'employeur sera... très méfiant.

Un seul conseil : Faites-vous confiance, répondez le plus honnêtement possible. L'image que vous devez présenter doit être le plus fidèle possible à la réalité. Généralement les seuls à échouer ce type de test sont les candidats qui tentent de fausser les résultats pour tenter de mieux parraitre.

Les questions fréquentes d'entrevue

EXEMPLES DE QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES EN ENTREVUE

Lien vers la version PDF du texte ci-dessous (pages 3 et 4 du document).

  1. Parlez-moi de vous.
  2. Qu’est-ce qui vous intéresse dans (que connaissez-vous de) notre entreprise?
  3. Pouvez-vous me parler de vos projets intégrateurs/votre projet de maîtrise /doctorat?
  4. Pourquoi avez-vous étudié en génie… (domaine du génie, spécialisation)?
  5. Pourquoi avez-vous changé d’orientation/d’emploi?
  6. Quelles sont vos expériences de travail ou scolaires les plus significatives et en quoi pourraient-elles être pertinentes pour le poste?
  7. Qu’est-ce que vous avez le plus apprécié dans votre dernier projet/stage/emploi?
  8. Qu’elle est votre approche de… (ex. la gestion de la qualité, travail en équipe)?
  9. Qu’est-ce que «avoir du leadership» représente pour vous/avez-vous du leadership?
  10. Comment décririez-vous vos capacités à travailler en équipe/seul?
  11. Quelle est votre approche du service à la clientèle/de la santé-sécurité au travail/…?
  12. Qu’elle est votre vision de l’éthique et de la déontologie en génie?
  13. Donnez-moi un exemple de votre sens de l’initiative/autonomie/l’organisation/etc.
  14. Êtes-vous un bon communicateur/qu’est-ce qu’un bon communicateur?
  15. Quelle est votre compétence professionnelle la plus forte?
  16. De quelle réalisation êtes-vous le plus fier?
  17. Qu’est-ce que vos collègues de travail diraient de vous?
  18. Quel est le mot qui vous décrit le mieux et pourquoi?
  19. 1Quel cours avez-vous le plus aimé durant vos études? Quel cours avez-vous le moins aimé?
  20. Pouvez-vous me citer trois défauts que vous avez?
  21. Pouvez-vous me parler d’un de vos échecs professionnels?
  22. Quelles sont les qualités d’un bon ingénieur?
  23. Que faites-vous juste pour le plaisir?
  24. Pourriez-vous nous parler d’un conflit avec un collègue?
  25. Que connaissez-vous du milieu syndiqué?
  26. Si vous coordonnez une équipe et que quelqu’un arrive saoul, que faites-vous?
  27. Donnez-moi un exemple de votre capacité à travailler sous pression/à respecter les délais?
  28. (Toutes les questions techniques reliées à votre formation/expérience et au poste…)
  29. Quel est votre objectif de carrière/où vous voyez-vous dans 5 ans (10 ans)?
  30. Quelles sont vos attentes salariales?
  31. Pourquoi devrions-nous vous engager?
  32. Avez-vous des questions?


COMMENT SE PRÉPARER À RÉPONDRE AUX QUESTIONS D’ENTREVUE

Préparez vos réponses selon les conseils donnés lors de l’atelier Réussir ses entrevues d’embauche :

  1. Analysez les besoins de l’employeur et identifiez ce qu’il recherche. Mettez-vous à sa place: que voudra-t-il savoir? Imaginez quelles questions il voudra vous poser afin de confirmer que vous êtes le candidat qu’il lui faut.
  2. Analysez votre candidature. Qu’est-ce qui vous démarque des autres, quels sont vos atouts, vos forces (et vos faiblesses)? Que voulez-vous mettre en évidence dans votre candidature?
  3. Répondez aux questions en donnant des exemples concrets selon la méthode CAR. Cette mise en preuve rassurera l’employeur et vous évitera de donner des réponses trop générales qui ont moins d’impact en entrevue qu’une réponse bien illustrée.
  • Contexte (Quelle était la situation initiale?)
  • Action (Qu’avez-vous fait?)
  • Résultat (Qu’avez-vous obtenu?)

Quelques commentaires :

  • La question Parlez-moi de vous est sans doute la plus importante à préparer. Posée en début d’entrevue, elle donne le ton sur la qualité de votre préparation. En effet, cette question ouverte vous donne l’occasion d’aborder les éléments les plus importants de votre candidature (formation académique, expériences en lien avec le poste, connaissances, traits de personnalité pertinents). Ne laissez pas passer cette occasion de faire rapidement bonne impression! Il ne s’agit pas de faire un historique de tout ce que vous avez fait au cours de votre vie, mais de faire valoir les éléments les plus significatifs de votre parcours. Pensez à parler de vos projets, de vos stages, de vos compétences fortes et à faire des liens avec le poste offert. La longueur de cette réponse varie, mais en général, moins de deux minutes suffisent.
  • Préparer ses réponses par écrit peut être une bonne manière de se préparer, car cela permet d’aller plus en profondeur dans sa réflexion. Il s’agit de s’entraîner à répondre aux questions d’entrevues, mais n’essayez pas de retenir par cœur des réponses préparées à l’avance. Concentrez-vous sur les mots-clefs et les idées générales que vous voulez aborder. Faites-vous confiance pour répondre de façon spontanée le jour de l’entrevue. Si vous oubliez quelque chose d’important, vous pouvez l’ajouter en fin d’entrevue. Si vous le pouvez, pratiquez-vous avec quelqu’un en qui vous avez confiance.

Référence à consulter : Fry, R. 101 excellentes réponses aux questions d’entrevue. Repentigny, Éditions Reynald Goulet. 220 pages.

Assistez à nos ateliers en gestion de carrière : Stratégies de recherche d’emploi et Réussir ses entrevues d’embauche
Pour des conseils personnalisés, prenez un rendez-vous au Service-conseil en gestion de carrière : service.placement@polymtl.ca.

Avez-vous des questions?

Votre entrevue achève et c'est la dernière chance de vous faire valoir approche. Vous avez répondu à toutes les questions de l'intervieweur lorsqu'à la fin de l'entrevue il demande : Avez-vous des questions? Saisissez cette occasion de prouver votre intérêt pour le poste et satisfaire votre curiosité. Posez-lui des questions pertinentes.

Les questions que vous pouvez poser aux intervieweurs seront différentes en fonction de leur rôle dans l'organisation. Ainsi le représentant du service des ressources humaines est moins bien placé pour donner une réponse précise sur les sujets techniques. On lui réservera donc les questions plus générales au sujet de l'entreprise. Le superviseur par contre sera particulièrement intéressé si vous lui démontrez votre intérêt sur le côté tâches et responsabilités de l'emploi. Voici quelques exemples :

Intervieweur : ressources humaines

Pouvez-vous me décrire l'organigramme de l'entreprise? Il est utile de connaître la division du travail dans la compagnie, de situer la place de la conception vis-à-vis la fabrication, le marketing,... Le service de l'ingénierie est-il autonome ou intégré à un autre service? Combien d'employés se retrouvent à l'intérieur de chaque service? Comment se situe le poste que vous convoitez?

Je sais que votre entreprise fait... quels sont les autres projets sur lesquels vous travaillez maintenant et dans le futur?

J'imagine que vos clients oeuvrent dans le domaine de... Qui sont vos plus importants clients? Encore une fois je démontre que je m'intéresse à l'entreprise. Donc je m'informe au sujet de leurs clients : sont-ils principalement au Québec ou à l'international? Nombreux ou peu nombreux? Manufacturier ou distributeur ou utilisateur final?

Qui sont les principaux compétiteurs de l'entreprise? Où se situe votre entreprise en termes de volume des ventes? réputation? Les questions concernant les clients, fournisseurs et compétiteurs peuvent vous aider à choisir entre accepter et refuser un emploi. Surtout, les réponses fournies par l'intervieweur s'ajoutent à votre culture personnelle et pourraient servir dans une entrevue future, peut-être avec leur compétiteur ou client!

Quelle est l'atmosphère de travail dans l'entreprise? Il s'agit d'un des moyens d'évaluer si les employés sont heureux dans leur travail, donc si vous serez heureux à votre tour. Remarquez également si les employés que vous croisez sont souriants, s'ils parlent entre eux, etc.

Quand planifiez-vous prendre une décision au sujet du poste? Une question essentielle pour vous permettre de savoir quand faire un suivi téléphonique. Ainsi, lorsque le délai sera écoulé, vous serez parfaitement dans votre droit de rappeler.

Intervieweur : superviseur

Les mêmes questions qu'au conseiller en ressources humaines plus celle-ci :

Quelles sont les responsabilités du poste? Si l'intervieweur ne les avait pas encore décrites en détail.

Je sais que votre entreprise fait..., pouvez-vous me préciser les détails sur... (les produits) et... (les technologies) de l'entreprise? Démontrez ce que vous connaissez au sujet de l'entreprise, puis montrez votre désir d'approfondir vos connaissances sur les activités de l'entreprise.

Quels sont les projets d'avenir de l'entreprise? Songez-vous développer de nouveaux produits ou services?

Quelle est l'atmosphère de travail dans le groupe de l'ingénierie? Démontrez que vous comprenez l'importance des relations interpersonnelles à l'intérieur d'un groupe de travail.

Évitez de questionner l'employeur au sujet du salaire et des avantages sociaux. C'est à l'employeur d'aborder ce sujet.

Vos questions sont particulièrement importantes si vous avez fait face à un intervieweur qui a parlé plus qu'il ne vous a écouté. Ne tentez pas de lui voler le contrôle de la conversation durant l'entrevue. Attendez plutôt que cet intervieweur sollicite vos questions. Posez alors des questions ou des précisions au sujet des responsabilités du poste à combler, des activités de l'entreprise... Vous aurez alors la possibilité de faire valoir vos qualifications en fonction de l'information qu'il vous a fournit.

SAVIEZ-VOUS QUE ...
La première partie de la question sert à démontrer ce que l'on connaît sur l'entreprise. La deuxième vous permet de prendre connaissance de la stabilité de l'entreprise pour les prochaines années, des noms des clients, des fournisseurs, etc.
Suivi après une entrevue

Une fois mon entrevue terminée, qu'est-ce que je fais? Est-ce que je rappelle? Et quand?

Lettre de remerciement

Une fois l'entrevue terminée, on peut écrire une lettre de remerciement à l'intervieweur. La forme de cette lettre ressemble à celle de la lettre de présentation. Le contenu de la lettre sera le suivant :

  • Je tiens à vous remercier de m'avoir rencontré dans le cadre de votre processus de recrutement pour le poste d'ingénieur...
  • La deuxième section constitue la pièce maîtresse de votre lettre. Il s'agit d'un texte de 5 à 15 lignes qui résume en quoi l'emploi vous intéresse. On pourrait écrire que suivant notre rencontre, je suis encore plus intéressé à ce poste parce que... Plus la lettre est précise et personnalisée, meilleur en sera l'impact.
  • Il me fera plaisir de vous fournir plus d'information sur demande
  • Veuillez agréer mes sincères salutations

Je suggère de réserver cette démarche dans les cas où l'emploi vous intéresse au plus haut point. Donc si vous avez quelque chose de pertinent à mentionner, la lettre sera perçue positivement. Si votre effort semble être une lettre type, on remarquera votre manque de sérieux. La lettre de remerciement ne provoquera pas un impact très important dans la décision de sélection. Au sujet d'un candidat qui était déjà perçu positivement, l'intervieweur pourrait conclure : "il démontre un intérêt supérieur pour ce poste et des habiletés de communication et d'organisation". Du candidat qui n'intéresse pas l'employeur, il pensera la même chose mais ne changera probablement pas d'idée sur la qualité de la candidature.

Suivi téléphonique

Il est important d'effectuer un suivi téléphonique à la suite d'une entrevue. D'abord pour vous informer et réduire votre anxiété face à l'incertitude et aussi pour démontrer votre intérêt pour ce poste et vos habiletés en gestion de projet. Pour faire preuve de professionnalisme, gardez votre requête courte et directe : "Nous nous sommes rencontré dans le cadre d'une entrevue pour le poste d'ingénieur il y a deux semaines et je souhaitais m'informer si vous avez pris une décision". Généralement le suivi s'effectue à toutes les deux semaines. À la fin de l'entrevue, vous avez demandé la date de la prochaine étape. Lorsque ce délai est écoulé, vous êtes parfaitement en droit de rappeler. En fait, informez-vous de l'échéance de la prochaine étape à chaque fois que vous entrez en contact avec l'employeur.

Réagir à un refus

Après une ou deux entrevues, l'employeur vous informe qu'il ne retiendra pas votre candidature. Ce n'est pas le temps de vous argumenter, tact et professionnalisme sont de rigueur. Demandez-lui plutôt : Dans le but de m'améliorer et de donner une image juste de mes qualités dans le futur, pouvez-vous me dire ce que vous avez pensé de moi en entrevue. Plusieurs intervieweurs sont réticents à fournir cette information parce certains candidats se plaignent et rétorquent que cette évaluation n'est pas fondée. Si vous voulez vraiment vous améliorer, écoutez attentivement l'évaluation de l'intervieweur et soyez honnête en avançant les expressions suivantes : vous avez raison sur ce point et/ou de toute évidence, je n'ai pas donné une image très juste de ma personnalité. En étant poli, honnête et diplomate, vous démontrez des qualités recherchées par les employeurs. Votre candidature pourrait être considérée à nouveau pour un autre poste dans un avenir rapproché.

Réagir à une offre d'emploi

Tous ces efforts et enfin le résultat recherché. S'il s'agit de l'emploi qui répond à vos aspirations (responsabilités, environnement propice à l'apprentissage, salaire, etc.), acceptez-le avec un sourire.

S'il ne s'agit pas de l'emploi rêvé ou que vous attendez une réponse pour un autre emploi plus intéressant, différentes options sont à considérer.

  • Vous pouvez refuser l'emploi. Si vous acceptez un emploi qui ne vous intéresse pas, vous courrez la chance d'être congédié dans quelque mois et c'est vous qui en souffrirez.
  • Vous pouvez demander deux ou trois jours de réflexion avant de donner une réponse finale. Par exemple : Comme il s'agit d'une décision importante, j'aimerais prendre quelque journées avant d'accepter. Je vous assure que l'emploi m'intéresse, mais je veux en discuter avec ma famille avant d'accepter. Quelle que soit la formulation de votre réponse tentez de rassurer l'employeur en lui expliquant que l'emploi vous intéresse vraiment, que vous allez lui donner une réponse rapidement et qu'une fois votre décision prise, il pourra compter sur vous, vous ne changerez pas d'idée. Prenez ce temps pour réfléchir à votre motivation à occuper ce poste, et pour appeler l'employeur dont le poste vous semble plus intéressant pour lui dire : Je vous ai rencontré en entrevue pour le poste d'ingénieur. J'ai reçu, aujourd'hui, une offre d'emploi d'une autre entreprise, mais le poste chez vous m'intéresse plus. Êtes-vous en mesure de me donner une réponse au sujet de ma candidature?.
Négociation et contrat d'embauche

Le contrat d'embauche le plus commun consiste en une courte lettre écrite par un professionnel du service des ressources humaines de l'employeur, signée par votre futur superviseur, et détaillant

  • le salaire,
  • le nombre d'heures de travail par semaine,
  • la date de début d'emploi
  • la durée de l'emploi (si limité dans le temps)

La majorité des entreprises ont à coeur la satisfaction de leurs employés et visent une équité dans les salaires entre leurs employés et d'être compétitif sur le marché. Les entreprises se dotent donc d'une structure salariale qui précise le salaire à offrir à un employés en fonction de ses responsabilités et de ses années d'expérience.

Un stagiaire ou un récent diplômé a un très faible pouvoir de négociation.

Négocier le salaire

Intéressé par le poste mais pas satisfait de l'offre de l'employeur ? Vous pouvez demander une rencontre pour discuter du salaire, des vacances et autres avantages sociaux ou des responsabilités du poste (malgré que ce dernier sujet aurait dû être abordé au cours des entrevues). Le candidat doit motiver sa requête salariale. Vous devez donc connaitre votre valeur. Des statistiques salariales des ingénieurs sont publiées par le Service stages et emplois.

Je me suis informé et j'ai appris que la moyenne salariale pour un récent diplômé dans mon domaine est de $X. L'emploi m'intéresse beaucoup mais votre offre est en dessous de ce que je m'attendais. Avez-vous pris en considération les deux stages que j'ai effectués dans le cadre de mes études ?

La majorité des grandes entreprises ont des échelles de salaire bien définies. Votre principal objectif sera de vous assurer que votre formation et expérience ont été évaluées à leur pleine valeur, puisque une fois le salaire d'entrée établi, les augmentations annuelles se limiteront à ce qui est défini dans l'échelle. Les petites et moyennes entreprises sont plus flexibles. Certaines vont offrir un salaire inférieur à la moyenne au départ en promettant de réajuster le salaire après trois ou six mois. Pendant ces démarches de négociation, accordez beaucoup d'attention à rassurer l'employeur pour qu'il comprenne que l'emploi vous intéresse vraiment. L'employeur ne vous connaît pas encore très bien et l'image que vous projetez est fragile.

Les autres avantages

La majorité des conditions de travail ne sont pas négociables. L'employeur défini ces conditions pour tous ses employés. Je me permet de présenter brièvement les pratiques les plus courantes :

  • assurances collectives
    • couverture commune : assurance-vie, assurance médicale
    • couverture fréquente : assurance invalidité à moyen et long terme
    • couverture occasionnelle : assurance dentaire et oculaire

    (les primes d'assurance sont généralement payés moitié-moitié par l'employeur et l'employé)

  • plan de pension
    • l'employeur et l'employé y placent chacun 6 à 8 % du salaire annuel de l'employeur
  • vacances annuelles
    • 2 semaines par année minimum, fréquemment 3 semaines (ou 3 semaines après 2 à 5 ans de service dans l'entreprise)
    • le nombre de semaines de vacances peut être négocié à partir de votre 2e emploi, pour maintenir le niveau de vacances que vous aviez auprès de votre employeur précédent.
  • horaire flexible
    • moins de 50% des entreprises l'offre
    • généralement les employés doivent être présent entre 10h et 15h et peuvent débuter leur journée aussi tôt que 7h ou finir aussi tard que 19h
    • durée normale de la semaine de travail (exemples seulement, variable selon les entreprises)
      • fonction publique : 35 heures
      • services (informatique ou génie conseil) : 37,5 heures
      • manufacturier (aéronautique) : 40 heures

      (la majorité des professionnels travaillent en moyenne 40 à 45 heures par semaine)

      (moins de la moitié des professionnels sont rémunérés pour les heures supplémentaire)

Les clauses de non-concurrence

Votre employeur peut-il vous empêcher de quitter pour aller travailler chez un de ses compétiteurs ?

Difficilement.

La volonté de protéger ses secrets commerciaux et de sa base de client amème certains employeurs à faire signer une clause de non-concurrence à ses employés. La légalité d'un tel contrat est soumise à des règles strictes. Je vous invite à consulter la page http://www.avocat.qc.ca/affaires/iinconcurrence.htm pour en prendre connaissance.

Ateliers d'information

Ateliers d'information

Plusieurs ateliers sont offerts durant l'année sur les stages et le milieu de travail... Participez aux ateliers et planifiez dès maintenant vos activités de réseautage!

Consultez la liste des ateliers