Documents officiels 
Règlements généraux et particuliers des études supérieures   (2004-2005)


Table des matières


Les règlements généraux précisent les exigences qui s'appliquent à l'ensemble des programmes d'études supérieures de l'École Polytechnique.

==> Les étudiants doivent régulièrement consulter leur courrier électronique. C'est principalement par cet outil que le Bureau des affaires académiques communique ses avis, qu'ils soient personnels ou non.

==> Les étudiants désirant communiquer avec le Bureau des affaires académiques peuvent se présenter au local A-203.2 ou envoyer un message à l'adresse ci-dessous :

Il incombe à l'étudiant:

==> de se familiariser avec les règlements de l'École et avec le calendrier universitaire;
==> de s'informer auprès de son département ou institut des conditions particulières d'application;
==> de s'assurer que les différents formulaires requis au cours de son cheminement sont complétés et soumis aux autorités compétentes dans les délais prévus.

Toute négligence à ces égards peut entraîner des retards et se répercuter sur le déroulement des études.

Le contenu de cet annuaire est donné sous réserve des modifications qui peuvent y être apportées ultérieurement et qui sont imprévisibles au moment de la publication. Les modifications éventuelles des règlements ou de leurs modalités d'application seront portées à la connaissance des étudiants et également mis à jour sur le site Internet de l'École.

Les présents règlements sont en vigueur pour une période d'une année débutant au trimestre d'automne de l'année courante.

Le lecteur est invité à consulter l'index des règlements en fin de volume.


1   Grades et diplômes   

L'École Polytechnique, régie par un contrat d'affiliation avec l'Université de Montréal, offre des programmes d'études conduisant au diplôme d'études supérieures spécialisées (D.E.S.S.), à la maîtrise ès sciences appliquées (M.Sc.A.), à la maîtrise en ingénierie (M.Ing.) et au doctorat (Ph.D.).

Les études peuvent être suivies dans diverses spécialités et options. Celles-ci sont indiquées dans les règlements particuliers à chacun des programmes.


2   Définitions   

2.1 Généralités

Dans le présent règlement, à moins que le contexte n'indique un sens différent:

Département désigne également un institut, Directeur de département désigne également toute personne mandatée par ce dernier pour remplir une fonction spécifique.

2.2 Trimestre

Le trimestre est une période de quinze semaines pendant laquelle l'École poursuit des activités d'enseignement et d'encadrement.

L'année universitaire se divise en trois trimestres: a) le trimestre d'automne, entre le 1er septembre et le 31 décembre;

b) le trimestre d'hiver, entre le 1er janvier et le 30 avril;

c) le trimestre d'été, entre le 1er mai et le 31 août.

2.3 Crédit

Le crédit est une unité par laquelle l'École attribue une valeur numérique à la charge de travail exigée d'un étudiant pour atteindre les objectifs d'une activité pédagogique. Un crédit représente quarante-cinq heures (trois heures par semaine pendant un trimestre) consacrées par l'étudiant aux activités de cours, de travaux pratiques, de séminaires, de stage ou de recherche ainsi qu'au travail personnel nécessaire, selon l'estimation de l'École.

Si des activités entrant dans le calcul du crédit ne peuvent avoir lieu, elles doivent être reprises selon des modalités fixées par l'École.

2.4 Cours préalable

Un cours est préalable à un autre s'il doit nécessairement avoir été suivi avec succès avant cet autre.

2.5 Cours corequis

Un cours est corequis à un autre s'il doit être suivi en même temps que cet autre, à moins qu'il n'ait été réussi précédemment.


3   Catégories d'étudiants   

Dans le cadre des études supérieures, l'École reçoit des étudiants réguliers, des étudiants libres, des étudiants visiteurs et des étudiants auditeurs.

3.1 Étudiant régulier

L'étudiant régulier est une personne admise à un programme d'études et inscrite aux activités de ce programme.

3.2 Étudiant libre

L'étudiant libre est une personne qui, sans être admise à un programme d'études, est autorisée pour un trimestre donné à s'inscrire à un ou plusieurs cours de l'enseignement régulier et est soumise au processus d'évaluation prévu à ces cours.

3.3 Étudiant visiteur

L'étudiant visiteur est une personne admise à un programme d'études dans un autre établissement et qui est inscrite à une ou plusieurs activités pédagogiques à l'École, et est soumise au processus d'évaluation prévu.

3.4 Étudiant auditeur

L'étudiant auditeur est une personne qui, sans être admise à un programme d'études, est inscrite à un ou plusieurs cours de l'enseignement régulier et n'est soumise à aucun processus d'évaluation. Elle ne reçoit pas d'attestation pour les crédits rattachés à ces cours. Les cours qu'il a suivis portent la mention SE sur le relevé de notes, aucun crédit n'étant reconnu pour cette catégorie d'étudiants.


4   Conditions d'admission   

Les conditions d'admission décrites dans les règlements représentent des exigences minimales. Certains programmes peuvent comporter des exigences particulières additionnelles. L'École n'est pas tenue d'admettre tous les candidats qui satisfont aux conditions d'admission.

4.1 Étudiant régulier

Pour être admis à titre d'étudiant régulier aux études supérieures, un candidat doit satisfaire aux conditions d'admission particulières du programme postulé.

4.2 Étudiant libre, visiteur et auditeur

4.2.1 Étudiant libre -> Pour être admis à titre d'étudiant libre, un candidat doit posséder une formation jugée suffisante et de bons résultats académiques. L'expérience professionnelle peut également être prise en compte.

L'École ne s'engage pas à admettre des étudiants libres à tous les cours de l'enseignement régulier. La nature de certains cours et les conditions d'acceptation obligent parfois à accorder la priorité aux étudiants inscrits dans un programme.

4.2.2 Étudiant visiteur ou auditeur - Pour être admis à titre d'étudiant visiteur ou auditeur, un candidat doit posséder une formation qui lui permette de tirer profit des cours qu'il veut suivre.

4.3 Examens préalables

4.3.1 L'École peut imposer un test de connaissance du français aux candidats dont la langue maternelle n'est pas le français ou dont les études antérieures n'ont pas été faites en français. Si les résultats à ce test sont trop faibles, l'École peut refuser le candidat ou l'admettre et exiger qu'il suive des cours de français qui faciliteront la poursuite de ses études (voir l'article relatif à l'admission, page 1-Erreur ! Signet non défini.).

4.3.2 Dans les cas où la chose paraît nécessaire ou utile pour déterminer si un candidat est apte à s'inscrire à un cours particulier, l'École pourra lui imposer un examen de contrôle.

4.3.3 Dans les cas où la chose paraît nécessaire ou utile pour établir les détails du plan d'études d'un candidat, ce dernier pourra être appelé à passer un examen permettant d'évaluer ses connaissances sur les sujets qui seront déterminés par le département auquel il doit être rattaché.

De façon générale, les étudiants qui ne peuvent lire facilement l'anglais s'exposent à des difficultés dans leurs études, étant donné le nombre considérable de manuels et de publications édités dans cette langue.


5   Demande d'admission   

Les demandes d'admission sont étudiées par les responsables du programme dans lequel le candidat désire s'inscrire. Ceux-ci soumettront leurs recommandations au Bureau des affaires académiques. Les demandes d'admission sont étudiées en fonction des aptitudes du candidat et des ressources disponibles pour l'encadrer.

Un étudiant admis à l'École Polytechnique n'est pas auto- matiquement inscrit. Pour être inscrit, l'étudiant doit payer ses frais de scolarité.

5.1 Admission

5.1.1 Étudiant régulier - Le candidat qui désire s'inscrire pour la première fois à un programme d'études supérieures doit remplir le formulaire officiel de demande d'admission et le présenter, accompagné de toutes les pièces requises, conformément aux instructions écrites sur ce formulaire.

5.1.2 L'avis d'admission fait foi d'autorisation à s'inscrire et à verser les droits de scolarité. Cet avis est valable pour une durée de 3 trimestres consécutifs à compter du premier trimestre autorisé pour l'inscription. Les règles régissant l'inscription sont présentées à l'article 7.

5.1.3 Dans le cas où l'inscription serait différée de plus de 3 trimestres, le candidat doit présenter une nouvelle demande d'admission.

5.1.4 Étudiant libre - Le candidat qui désire s'inscrire à un ou des cours doit remplir le formulaire de demande d'admission prévu à cet effet et le présenter, accompagné de toutes les pièces requises, conformément aux instructions écrites sur ce formulaire. Si l'admission est refusée, le candidat en est informé par écrit.

Un étudiant libre ayant été au préalable refusé dans un programme peut déposer une nouvelle demande d'admission à un tel programme après avoir réussi un minimum de 9 crédits de cours de cycles supérieurs à l'École Polytechnique et avoir obtenu une moyenne de 2,75/4,0 pour une admission au DESS ou de 3,0/4,0 pour une admission à la maîtrise.

5.2 Réadmission

5.2.1 L'étudiant régulier n'a pas à renouveler sa demande d'admission à moins qu'il n'ait interrompu ses études durant plus de 3 trimestres consécutifs.

5.2.2 L'étudiant dont l'inscription aura été annulée peut présenter une demande de réadmission. Si l'étudiant est réadmis, des conditions particulières déterminées par le Bureau des affaires académiques en accord avec le directeur de département concerné pourraient être exigées.

5.2.3 Les demandes de réadmission sont examinées par le Bureau des affaires académiques et le département concerné, en tenant compte du dossier du candidat, de la pertinence de son sujet de recherche éventuel et de la disponibilité des ressources humaines et matérielles du département.

5.3 Équivalence, exemption, transfert

5.3.1 Le candidat qui désire bénéficier d'équivalence, d'exemption ou de transfert de cours doit en faire la demande, avec pièces à l'appui, au moment où il présente sa demande d'admission ou pendant les 3 premiers trimestres de sa scolarité.

5.3.2 Les demandes d'équivalence, d'exemption et de transfert de cours doivent être approuvées par le directeur d'études ou de recherche du candidat. Si ces demandes sont acceptées par le Bureau des affaires académiques, les équivalences, exemptions et transferts apparaissent sur le plan d'études de l'étudiant.

5.3.3 Il y a équivalence d'un cours lorsqu'un cours de même niveau, réussi par un candidat dans une autre institution reconnue, satisfait aux exigences d'un cours faisant partie de son plan d'études. L'équivalence doit être approuvée par le professeur de l'École titulaire du cours.

Le cours équivalent, offert par l'École, est inscrit au plan d'études du candidat; les crédits attribués à ce cours sont comptés dans le total; la note est Y.

5.3.4 Il y a exemption d'un cours lorsque la formation et l'expérience d'un candidat permettent de le dispenser d'un cours obligatoire (ne s'applique qu'aux programmes comportant des blocs de cours obligatoires).

Le cours est inscrit au plan d'études du candidat; les crédits attribués à ce cours sont comptés; la note est X.

5.3.5 Il y a transfert d'un cours lorsqu'un cours offert par l'École et inscrit au plan d'études du candidat a déjà été suivi avec succès par celui-ci avant son admission à un nouveau programme. Le cours est inscrit au plan d'études du candidat; les crédits sont comptés dans le total; la note déjà obtenue est transférée.

5.3.6 Pour que le transfert ou l'équivalence d'un cours soit autorisé,

  1. ce cours doit avoir été réussi avec au moins la note B dans un système de notation sur 4 points, ou l'équivalent agréé par l'École; toutefois, un cours avec la note C ou C+ pourrait être considéré si pour l'ensemble des cours transférés (incluant la note C ou C+) la moyenne cumulative résultante est supérieure ou égale à la moyenne cumulative exigée pour l'obtention du diplôme du programme postulé;
  2. la matière de ce cours doit être à jour; en ce sens, un cours ayant été réussi il y a plus de trois ans pourra faire l'objet d'une demande de confirmation auprès d'une autorité compétente de l'adéquation du contenu du cours par rapport aux connaissances et développements techniques actuels;
  3. les crédits attribués à ce cours ne doivent pas avoir été utilisés pour l'obtention d'un autre diplôme.

5.3.7 Le total des crédits de cours en équivalence et en exemption ne peut dépasser la moitié des crédits d'activités du plan d'études du candidat. Toutefois, dans le cas spécifique d'un étudiant inscrit à la maîtrise cours, le total des crédits de cours en équivalence et en exemption ne peut dépasser la moitié des crédits de cours apparaissant au plan d'études excluant les cours de projet de maîtrise ou de stage.

5.4 Admission en préparation aux études supérieures

Exceptionnellement, certains candidats qui démontrent un potentiel sérieux mais dont la formation académique ne rencontre pas toutes les exigences d'admission au programme envisagé, pourront, après recommandation du département, être admis en préparation aux études supérieures.

Les étudiants en préparation aux études supérieures sont inscrits aux études supérieures, mais ne postulent pas de grade. La durée maximale du programme de préparation aux études supérieures est de deux trimestres pendant lesquels l'étudiant doit être inscrit à temps complet.

Dans le cas où le plan d'études prévoit deux trimestres de préparation, ceux-ci doivent être consécutifs. Le candidat est tenu d'effectuer sa première inscription en conséquence.

Le plan d'études, qui peut comporter de 9 à 24 crédits, est imposé par le département dès l'admission du candidat. Les cours inscrits au plan d'études du programme de préparation aux études supérieures ne sont pas transférables à un autre programme d'études.

Pour poursuivre en préparation aux études supérieures, le candidat doit obtenir une moyenne cumulative supérieure ou égale à 2,5 sur 4,0.

La réussite des cours inscrits au plan d'études ne garantit pas l'admission automatique à un programme conduisant à un diplôme, à moins d'entente préalable avec le département concerné.

À la fin de sa période de préparation aux études supérieures, le candidat doit présenter une nouvelle demande d'admission au programme conduisant au diplôme qu'il désire.

5.5 Langue de présentation des thèses et mémoires

5.5.1 Les mémoires et thèses doivent être rédigés en français. Ainsi, il est implicite que tout candidat qui a effectué ses études universitaires ou pré-universitaires dans une institution de langue française doit présenter sa thèse ou son mémoire en langue française.

5.5.2 Nonobstant l'article 5.5.1, le doyen de la Faculté des études supérieures de l'Université de Montréal, après recommandation du Bureau des affaires académiques de l'École Polytechnique, peut autoriser un candidat à présenter sa thèse ou son mémoire en anglais en raison de ses études antérieures ou de situations exceptionnelles. Cette autorisation ne dispense pas le candidat de l'obligation de posséder une connaissance suffisante de la langue française.

L'étudiant autorisé à présenter sa thèse ou son mémoire en anglais doit y inclure un texte de synthèse en langue française, qui est évalué par les examinateurs en même temps que la thèse ou le mémoire.


6   Plan d'études   

Le plan d'études est la liste des activités académiques (cours, stages, recherche) requises d'un étudiant dans le cadre du programme d'études auquel il est inscrit.

Le contenu du plan d'études est établi en fonction de la formation et des besoins du candidat. Le cas échéant, des cours complémentaires ou une période de préparation peuvent être imposés par les départements concernés.

Un plan d'études peut comporter des activités académiques qui ne sont pas inscrites à l'annuaire de l'École. Cependant, au moins la moitié du nombre total de crédits requis doit être attribuée à des activités comportant un sigle et inscrites à l'annuaire de l'École. Toutefois, dans le cas spécifique d'un étudiant inscrit à la maîtrise cours, au moins la moitié du nombre total de crédits requis (excluant les cours de projet de maîtrise ou de stage) doit être attribuée à des cours comportant un sigle et inscrits à l'annuaire de l'École.

6.1 Proposition du plan d'études

Tout candidat admis à un programme d'études supérieures doit, avant sa première inscription, faire approuver son plan d'études par le Bureau des affaires académiques.

La proposition de plan d'études se fait à l'aide du formulaire BAA-02. Cette proposition doit être approuvée par le directeur d'études ou de recherche du candidat et par le coordonnateur des programmes d'études supérieures responsable du programme au département.

6.2 Modification du plan d'études

L'étudiant doit être conscient que des modifications de plan d'études peuvent entraîner des retards dans son cheminement et rendre difficile le respect des limites de temps de son programme.

6.2.1 Toute demande de modification de plan d'études doit être soumise au Bureau des affaires académiques.

6.2.2 Les modifications peuvent impliquer seulement des cours auxquels l'étudiant ne s'est pas encore inscrit ou qu'il a dû abandonner (mention R).

La proposition de modification de plan d'études se fait à l'aide du formulaire BAA-02-A. Cette proposition doit être approuvée par le directeur d'études ou de recherche de l'étudiant et par le coordonnateur des programmes d'études supérieures responsable du programme au département.

6.3 Cours complémentaires

6.3.1 Le directeur d'études ou de recherche peut exiger de l'étudiant qu'il dirige de réussir des cours additionnels lorsqu'il juge que la préparation antérieure de l'étudiant ne satisfait pas aux exigences du programme dans lequel celui-ci est inscrit. Ces cours peuvent être exigés au début ou en cours de formation et s'ajoutent alors au programme d'études comme cours complémentaires.

6.3.2 Les cours complémentaires imposés ne doivent pas totaliser plus de six crédits.

6.3.3 Les crédits attribués aux cours complémentaires ne sont pas comptés dans le total des crédits requis pour un programme. Cependant, ceux-ci doivent être réussis même s'ils sont exclus du calcul de la moyenne apparaissant au bulletin.

6.4 Cours hors-programme

6.4.1 L'École peut autoriser un étudiant à s'inscrire à des cours qui ne sont pas exigés pour son programme. Ces cours apparaissent sur son bulletin de notes à titre de cours hors- programme.

Les résultats de l'évaluation des cours hors-programme sont exclus du calcul de la moyenne inscrite au bulletin.


7   Inscription   

7.1 Obligation de la première inscription

Un avis d'admission n'est pas une inscription. Un candidat peut s'inscrire seulement au programme auquel il a été formellement admis.

La responsabilité de s'inscrire avant la date limite incombe entièrement à l'étudiant. Des pénalités d'inscription tardive seront facturées à l'étudiant qui s'inscrit après les dates limites.

Le candidat doit normalement s'inscrire au trimestre auquel il a été admis. Si un candidat désire différer sa première inscription, il doit obligatoirement en faire la demande par écrit au Bureau des affaires académiques en indiquant le trimestre auquel il entend s'inscrire; le Bureau des affaires académiques en avise alors le département concerné.

7.2 Inscriptions subséquentes

7.2.1 Étudiant régulier

En regard des formalités d'inscription spécifiées à l'article 7.3, un étudiant régulier engagé dans un programme recherche (maîtrise recherche ou doctorat) est inscrit automatiquement au début du trimestre subséquent à moins d'avoir demandé et obtenu une interruption d'études dans les délais prescrits ou informé le Bureau des affaires académiques de l'abandon de ses études.

Un étudiant régulier engagé dans un programme cours (maîtrise cours ou DESS) ou en préparation aux études supérieures doit s'inscrire au début de chaque trimestre. Un étudiant qui ne choisit aucun cours à un trimestre donné peut être inscrit en maintien de dossier actif pour compléter un projet uniquement s'il a reçu l'autorisation du Bureau des affaires académiques et de son directeur d'études. Un candidat qui ne s'est pas inscrit durant 3 trimestres consécutifs est considéré comme ayant abandonné ses études.

7.2.2 Étudiant libre

Un étudiant libre ayant déjà été inscrit à un trimestre peut s'inscrire à un ou plusieurs trimestres subséquents s'il remplit les conditions d'admission requises. Cependant, pour poursuivre après neuf crédits de cours aux études supérieures, le candidat doit avoir obtenu une moyenne cumulative d'au moins 2,5 sur 4,0.

7.3 Formalités de l'inscription et paiement des droits de scolarité

Un étudiant n'est inscrit que lorsque ses droits de scolarité ont été acquittés. À cet effet, il recevra, avant le début d'un trimestre, un avis de paiement. L'étudiant est responsable d'effectuer le paiement de ces droits de scolarité et des autres frais selon les modalités de paiement et les délais prescrits au calendrier universitaire de l'École (ou sur l'avis de paiement) et ce, même en l'absence d'un avis de paiement. Des pénalités financières s'appliquent si le paiement est effectué après la date d'échéance inscrite sur l'avis de paiement.

Tout étudiant dont l'inscription est automatique devra payer ses droits de scolarité selon les modalités et dates fixées au calendrier universitaire de l'École.

Un étudiant qui ne paie pas le solde de ses frais de scolarité dans les délais prescrits sera considéré, à la fin du trimestre, comme ayant abandonné ses études et ne saurait être inscrit à un trimestre subséquent. Dans cette situation, un candidat qui désirerait poursuivre son programme d'études devra déposer une demande de réadmission et payer le solde en souffrance.

7.4 Inscription à temps complet

Un étudiant inscrit à temps complet doit se consacrer entièrement à la poursuite de son plan d'études. Il peut, toutefois, accepter certaines responsabilités d'enseignement à l'École, à condition que ces activités n'exigent pas plus de neuf heures par semaine et qu'il ait obtenu l'autorisation de son directeur d'études ou de son directeur de recherche. Les étudiants admis dans un programme de recherche sont tous inscrits à temps complet peu importe le nombre de crédits de cours du trimestre. Les étudiants admis dans un programme de cours doivent être inscrits à neuf crédits ou plus durant le trimestre pour être à temps complet.

7.5 Inscription à temps partiel

L'inscription à temps partiel ne s'applique qu'aux candidats admis dans un programme de maîtrise cours ou dans un programme conduisant au diplôme d'études supérieures spécialisées.

Les étudiants admis dans un programme cours qui sont inscrits à moins de neuf crédits durant le trimestre sont considérés être à temps partiel.

Le candidat détenant un visa d'étudiant étranger ne peut, en raison de son statut, être inscrit comme étudiant à temps partiel.

Le site Internet de l'École contient un grand nombre d'informations : calendrier des activités (cours, examens), horaire, informations diverses, description détaillée des programmes à tous les cycles, formation continue etc. L'étudiant peut y trouver ses notes et son horaire personnel, il peut d'autre part y effectuer son choix de cours. Adresse générale du site :

7.6 Choix de cours

7.6.1 À chaque trimestre, l'étudiant doit effectuer un choix de cours par l'intermédiaire du site web de l'École même s'il a déposé antérieurement son plan d'études.

7.6.2 L'étudiant doit remplir le formulaire " Modification du plan d'études " dans les cas suivants :

  • ajout d'un cours non prévu au plan d'études;
  • retrait d'un cours prévu au plan d'études.

Tout cours non prévu au plan d'études choisi via le site web sans soumission du formulaire " Modification du plan d'études " dûment signé sera considéré comme étant un cours hors programme.

Le formulaire " Modification du plan d'études " dûment signé doit être remis au Bureau des affaires académiques au plus tard à la date d'abandon de cours pour le trimestre en cours.

Cette règle s'applique pour toute modification au plan d'études qu'il s'agisse d'un cours obligatoire, à option, complémentaire, hors- programme, etc.

7.7 Abandon d'un cours

L'étudiant qui désire abandonner un cours doit en informer le Bureau des affaires académiques par écrit, avant les dates limites indiquées au calendrier universitaire.

Les cours abandonnés avant la date limite restent au dossier de l'étudiant avec la mention R.

Les cours abandonnés après cette date, ainsi que les cours abandonnés sans avis, sont inscrits au dossier de l'étudiant avec la note F (échec).

7.8 Abandon des études

L'étudiant qui désire abandonner ses études doit en informer par écrit son département et le Bureau des affaires académiques.

7.9 Interruption des études

7.9.1 L'étudiant qui désire interrompre ses études doit, par l'intermédiaire de son département, soumettre une demande d'interruption d'études au Bureau des affaires académiques. La demande doit être accompagnée d'une autorisation écrite du directeur d'études ou de recherche de l'étudiant.

7.9.2 La durée maximale d'une interruption d'études est de trois trimestres consécutifs. Une interruption d'études ne peut amener un étudiant à excéder le délai maximal de son programme.

7.9.3 À l'exception des cas de maladie ou de force majeure, une demande d'interruption d'études ne saurait être accordée après les dates limites de modification de choix de cours indiquées au calendrier universitaire.

7.10 Annulation de candidature

La candidature à un grade est annulée dans les cas suivants:

  1. si le candidat avise l'École de l'abandon de ses études;
  2. si, au terme d'un trimestre, le candidat se retrouve dans l'un des situations d'annulation de candidature spécifiques à son programme d'études (voir article 35, 58 ou 78);
  3. si le candidat ne respecte pas les modalités d'inscription (voir articles 7.1 et suivants);
  4. si le candidat ne satisfait pas aux conditions d'obtention de son diplôme dans le délai maximal prescrit, ou à l'expiration de la période de prolongation du délai maximal s'il a obtenu une telle autorisation de prolongation.

7.11 Changement de programme

Un candidat qui désire changer de programme doit présenter une nouvelle demande d'admission accompagnée de tous les documents nécessaires. Pour qu'un changement de programme soit considéré, l'étudiant doit avoir obtenu pour l'ensemble des cours déjà suivis (minimum de 9 crédits) la moyenne cumulative exigée pour l'obtention du diplôme dans le programme où il désire s'inscrire. Les modalités de l'article 5.3.6 s'appliquent pour le transfert ou l'équivalence des cours lors d'un changement de programme.


8   Évaluation   

Au début de chaque cours, le professeur indique à l'étudiant les objectifs de son cours, la forme d'évaluation qui sera utilisée ainsi que les modalités d'évaluation (critères d'évaluation, importance relative des différents éléments de l'évaluation, nombre et date des examens).

8.1 Cote

La cote est le résultat numérique obtenu lors d'un examen ou d'un contrôle et est exprimée généralement par un nombre compris entre 0 et 20.

8.2 Note

Le rendement de l'étudiant dans chaque cours s'exprime par une note d'appréciation attribuée par le professeur à partir des cotes obtenues dans les divers travaux et examens demandés à l'étudiant.

La note s'exprime par l'une des lettres suivantes:

  • A* - exceptionnel
  • A - excellent
  • B+, B - très bien
  • C+, C - bien
  • D+, D - passable
  • F - échec
  • I - incomplet et insuffisant comme préalable
  • IP - incomplet, première partie d'un cours-année
  • IV - note à venir
  • J - incomplet mais suffisant comme préalable
  • P - réussite à une activité
  • S - réussite à un cours hors École Polytechnique.

D'autre part, les mentions suivantes sont aussi utilisées dans les bulletins:

  • R - abandon
  • SE - sans évaluation (réservé à la catégorie Étudiants auditeurs)
  • X - exemption avec reconnaissance des crédits
  • Y - équivalence
  • Z - exemption sans reconnaissance des crédits.

8.3 La note « INCOMPLET », I, J ou IP

Les notes I, J ou IP ne peuvent être attribuées que dans des cas exceptionnels.

Les résultats partiels obtenus au premier trimestre s'ajoutent à ceux obtenus au second trimestre pour déterminer la note finale qui sera nécessairement exprimée au second trimestre par l'une des notes A*, A, B+, B, C+, C, D+, D ou F.

8.4 Échec à un cours ou des cours

8.4.1 Un étudiant régulier qui obtient un premier échec à un cours n'est plus autorisé à poursuivre ses études à l'École sauf s'il obtient l'autorisation de son directeur d'études ou de recherche, du directeur de département concerné et du Bureau des affaires académiques pour reprendre ce cours (ou, si le cours n'est pas offert, un cours de remplacement).

8.4.2 Un étudiant régulier ne pourra pas se prévaloir de l'article 8.4.1 s'il obtient un deuxième échec au même cours ou un échec à un autre cours.

8.4.3 Un étudiant libre qui subit un échec à un cours n'est plus autorisé à poursuivre ses études à l'École. Exceptionnellement, le Bureau des affaires académiques peut autoriser une seule fois un étudiant libre à reprendre un cours qu'il a déjà échoué si l'article 7.2.2 est respecté.

8.5 Reprise de cours réussis

8.5.1 Un étudiant régulier peut reprendre un ou des cours qu'il a déjà réussis à condition qu'il obtienne l'autorisation du directeur de département concerné et du Bureau des affaires académiques. Un même cours ne peut être repris qu'une seule fois.

8.5.2 Exceptionnellement, le Bureau des affaires académiques peut autoriser une seule fois un étudiant libre à reprendre un ou des cours qu'il a déjà réussi si l'article 7.2.2 est respecté.

8.5.3 Dans le cas de la reprise de cours déjà réussi, la dernière note attribuée, qui ne peut être inférieure à D, est la seule utilisée dans le calcul de la moyenne cumulative.

8.6 Moyenne

8.6.1 À la fin de chaque trimestre, on évalue le rendement global d'un étudiant en calculant sa moyenne de trimestre et sa moyenne cumulative.

8.6.2 Pour effectuer le calcul de ces moyennes, on attribue aux notes les points suivants:

  • A* vaut 4 points par crédits;
  • A vaut 4 points par crédit;
  • B+ vaut 3,5 points par crédit;
  • B vaut 3 points par crédit;
  • C+ vaut 2,5 points par crédits;
  • C vaut 2 points par crédit;
  • D+ vaut 1,5 point par crédit;
  • D vaut 1 point par crédit;
  • F ne vaut aucun point.

Les notes I, IP, IV, J, P, R, S, SE, X, Y et Z n'interviennent pas dans le calcul des moyennes.

8.7 Communicatioin des cotes et des notes

8.7.1 Après chaque examen ou contrôle, le professeur communique aux étudiants les cotes qu'il a attribuées ainsi que la moyenne du groupe.

8.7.2 Un relevé de notes cumulatif est émis à la fin de chaque trimestre. Il indique les notes obtenues par l'étudiant dans chacun des cours depuis le début de son programme d'études, ainsi que les moyennes trimestrielles et la moyenne cumulative.

8.8 Travaux pratiques et contrôles divers

8.8.1 Absence (voir modalités d'application, page 1-17)

Aucun étudiant ne peut être exempté d'une séance de travaux pratiques obligatoire, d'un contrôle ou d'un examen sans motif valable. On entend par " motif valable " un motif indépendant de la volonté de l'étudiant.

Toute absence à des travaux pratiques, à des contrôles ou à des examens cotés par le professeur doit être motivée au Bureau des affaires académiques : soit au moins trois jours ouvrables avant l'absence si celle-ci est connue d'avance, soit dans les trois jours ouvrables après la fin de la période d'incapacité si celle-ci n'était pas prévisible. L'étudiant doit fournir une pièce justificative attestant de l'incapacité et mentionnant la période visée. L'étudiant qui omet de le faire ou dont le motif est refusé se verra attribuer la cote zéro pour le contrôle, examen ou travail pratique qu'il a manqué.

Dans les cas d'absence motivée à des travaux pratiques, le professeur décidera quel travail l'étudiant devra exécuter. Dans les cas d'absence motivée à un contrôle périodique ou à un examen, le professeur pourra demander un contrôle supplémentaire, s'il le juge nécessaire, sous forme d'examen différé oral ou écrit, ou bien il pourra exempter l'étudiant de ce contrôle; dans le cas d'un examen oral, celui-ci doit être tenu durant une période réservée à cette fin, et en présence d'un tiers.

8.8.2 Retard aux examens - Un étudiant en retard d'une demi- heure ou plus ne peut être admis à la salle d'examens. L'étudiant qui se sera vu refuser l'accès à la salle d'examens à cause d'un retard devra immédiatement se rapporter au Registrariat pour expliquer les raisons de son retard.

8.9 Révision de l'évaluation

8.9.1 Les étudiants peuvent faire réviser leurs copies d'examen, de contrôle périodique et, en général, tout travail coté par les professeurs dans les deux semaines qui suivent la communication des résultats.

L'étudiant qui a des motifs sérieux pour demander une révision doit le faire par écrit (seuls des motifs précis peuvent être acceptés). En déposant sa demande, l'étudiant doit également acquitter les droits exigibles, qui lui seront remboursés si l'évaluation de sa copie est modifiée.

8.9.2 L'étudiant qui conteste une révision de l'évaluation doit s'adresser par écrit au Directeur* du département responsable du cours dans les 15 jours qui suivent la notification de la décision. Ce dernier n'acceptera la demande que s'il juge que les raisons invoquées sont graves. Dans ce cas, il constitue un comité ad hoc formé de lui-même, ou d'un professeur qu'il désigne, et de deux personnes compétentes dans la matière. Le comité doit entendre les parties concernées, si elles le désirent; sa décision est sans appel.

* dans le cas où le professeur concerné est le Directeur du département, la demande doit être présentée au Directeur du Bureau des affaires académiques.


9   Encadrement des étudiants   

Tout étudiant inscrit à un programme de préparation aux études supérieures, au programme d'études supérieures spécialisées ou de maîtrise cours doit avoir un directeur d'études.

Tout étudiant inscrit à un programme de maîtrise recherche ou de doctorat doit avoir un directeur de recherche.

Le directeur de recherche doit être un professeur titulaire, agrégé ou adjoint de l'École Polytechnique à moins d'une entente particulière entre l'École et l'Université de Montréal.

Un étudiant peut avoir également un codirecteur qui participe à l'encadrement de son activité de recherche. Le codirecteur peut être un professeur ou un chercheur de l'École ou une personne en dehors de l'École qui a les qualifications requises.

Si un risque de conflit d'intérêts est identifié, le directeur du département concerné devra nommer un comité conseil en consultation avec les parties intéressées.

Pour toute autre information officielle touchant l'encadrement, se référer à la Politique d'encadrement des étudiants des cycles supérieurs et à ses modalités d'application sur le site Internet de l'École,

Pour la procédure de nomination du comité conseil, veuillez vous adresser au Bureau des affaires académiques ou consulter le site Internet de l'École
http://www.polymtl.ca

9.1 Choix du directeur d'études ou de recherche

La recommandation d'admission d'un candidat à un programme d'études supérieures (formulaire BAA-05) doit être signée par un professeur qui accepte par le fait même d'assurer les fonctions de directeur d'études ou de directeur de recherche du candidat dès son inscription.

9.2 Changement de directeur d'études ou de recherche

Toute demande de changement de directeur d'études ou de recherche, qu'elle provienne de l'étudiant ou du professeur, doit être soumise par écrit au directeur du département. Une telle demande ne pourra être prise en considération que si un autre professeur accepte par écrit de diriger l'étudiant. Le directeur de département doit répondre par écrit à la requête de l'étudiant ou du professeur dans un délai raisonnable. Tout changement doit, avant de devenir effectif, être soumis à l'approbation du Bureau des affaires académiques.

9.3 Responsabilités du directeur d'études ou de recherche

9.3.1 Le directeur d'études doit conseiller l'étudiant dans l'élaboration et la conduite de son plan d'études.

9.3.2 Le directeur de recherche doit conseiller l'étudiant dans l'élaboration et la conduite de son plan d'études, dans la formulation de son sujet de recherche et il doit diriger ses activités de recherche.

9.3.3 Pour être recevables, le plan d'études de l'étudiant, sa demande d'approbation de sujet de recherche et ses demandes éventuelles de prolongation de scolarité doivent être approuvés par son directeur d'études ou de recherche.

9.3.4 Il revient aussi au directeur d'études ou de recherche de faire rapport au directeur du département lorsqu'il considère que les progrès de l'étudiant ne sont pas satisfaisants et de présenter ses recommandations. Après avoir entendu l'étudiant, le département peut lui conseiller de réorienter ou même d'abandonner ses études. Le département fera part de ses recommandations au Bureau des affaires académiques.


10   Limites de temps   

10.1 Durée des études

La durée normale des études comprend les trimestres de scolarité de programme et les trimestres en rédaction/recherche. Les trimestres de scolarité de programme sont généralement dédiés à la réalisation des cours et du travail de recherche alors que les trimestres en rédaction/recherche sont habituellement dédiés à la rédaction du mémoire ou de la thèse.

L'étudiant qui n'a pas terminé ses études à l'intérieur de sa scolarité de programme et des trimestres alloués à la rédaction/recherche et qui désire poursuivre ses travaux doit le faire en prolongation d'études.

10.2 Délai maximal

Le délai maximal est le nombre maximal de trimestres dont l'étudiant dispose (à partir de sa première inscription) pour compléter son programme d'étude et remplir les conditions d'obtention de son diplôme. Le délai maximal inclut les trimestres en scolarité de programme, les trimestres en rédaction/recherche, les trimestres en prolongation d'études et les trimestres en interruption d'études.

L'expiration du délai maximal entraîne l'annulation de la candidature sauf si l'étudiant bénéficie d'une prolongation du délai maximal.

10.3 Prolongation du délai maximal

10.3.1 Exceptionnellement, le Bureau des affaires académiques peut accorder une prolongation du délai maximal selon des modalités fixées en accord avec le directeur de département concerné. Pour ce faire, l'étudiant doit déposer, avant l'expiration de sa candidature, une demande à cet effet. Celle-ci devra être accompagnée d'une recommandation de son directeur d'études ou de recherche proposant les conditions de poursuite des études (exigences particulières, délai, etc.). La période de prolongation du délai maximal ne peut excéder 3 trimestres.

10.3.2 Durant une période de prolongation du délai maximal, l'étudiant sera considéré comme étant en scolarité de programme.

10.3.3 Suite à l'expiration de la période de prolongation du délai maximal, l'étudiant sera exclu de l'École.


11   Fraude   

Par fraude, on entend toute forme de plagiat, tricherie et tout autre moyen utilisé par l'étudiant pour obtenir une évaluation non méritée ou pour influencer une décision relative à son dossier, de même que toute tentative pouvant mener à commettre ces actes, ainsi que toute participation à ceux-ci.

On trouvera à la section M3 une liste non exhaustive des infractions passibles de sanction.

Les sanctions sont décidées par le directeur du Bureau des affaires académiques ou son représentant. Selon le degré de gravité et tenant compte de la récidive, les sanctions peuvent notamment être les suivantes :

  1. l'attribution de la cote 0 à l'évaluation concernée
  2. l'attribution de la note F au cours concerné;
  3. l'attribution de la note F au cours concerné et la suspension de l'École pendant une période d'un trimestre (automne ou hiver); si l'étudiant revient après une suspension, il reprend ses études là où il les avait laissées, sans possibilité d'équivalences pour des études éventuellement faites à l'extérieur;
  4. l'expulsion définitive de l'École Polytechnique.

À titre indicatif, on trouvera à la page 1-18 une grille des sanctions pouvant être imposées.

Toute personne qui est témoin ou qui a des motifs raisonnables de croire qu'un acte est qualifiable de plagiat ou de fraude doit communiquer le fait au directeur du Bureau des affaires académiques.

Le directeur du Bureau des affaires académiques ou son représentant, après avoir entendu le plaignant, convoque l'étudiant soupçonné de fraude, le reçoit en présence d'un tiers pour l'entendre, et lui communique par écrit le plus tôt possible la décision ainsi que les motifs qui la justifient.

Dans le cas où la sanction est l'expulsion définitive, le directeur du Bureau des affaires académiques en fait la recommandation au directeur de l'enseignement et de la formation; ce dernier soumet le cas au comité de coordination de l'École, lequel entendra les parties avant de rendre une décision qui est sans appel.


12   Appel   

Tout étudiant qui croit que justice ne lui a pas été rendue lors d'une décision relevant des modalités d'application des présents règlements, notamment pour les raisons telles que erreur dans l'appréciation des faits, vice de procédure, discrimination ou partialité manifeste, sanction1 disproportionnée à la faute, peut en appeler de cette décision, sauf dans le cas de révision d'évaluation pour lequel une procédure particulière est prévue dans les présents règlements, et dans le cas d'une exclusion prononcée par la direction de l'École.

La demande d'appel, justifiée par écrit dans les 30 jours de calendrier qui suivent l'expédition de la notification de la décision contestée, doit être présentée au Secrétaire général qui détermine si les raisons invoquées justifient la convocation du comité d'appel. Le cas échéant, l'appel est entendu dans les 30 jours qui suivent la demande par un comité statutaire nommé par le directeur de l'enseignement et de la formation et composé d'un professeur nommé suivant la recommandation du Conseil académique, qui préside le comité, un professeur nommé suivant la recommandation de la Commission des études et un étudiant nommé suivant la recommandation de l'Association des étudiants des cycles supérieurs de Polytechnique. Les parties concernées ont le droit d'être entendues par le comité, si elles le désirent. La décision du comité est transmise à l'étudiant par le directeur de l'enseignement et de la formation.

1 Voir la grille d'application des sanctions à la section M3.


13   Annulation de l'octroi d'un grade ou d'un diplôme   

L'octroi d'un grade ou d'un diplôme fait par erreur ou à la suite de fraude ou de vol, dont le plagiat, est réputé nul.

La direction de l'École fait enquête et donne à l'intéressé l'occasion de se faire entendre. Sur proposition de la direction, le Conseil académique recommande la nullité. Cette recommandation est transmise à l'Université de Montréal.

La nullité doit être prononcée dans les dix ans qui suivent le jour où la cause de l'annulation a été découverte.

Dans le cadre d'un programme de maîtrise, l'annulation volontaire d'un DESS est possible sur demande écrite du détenteur en remettant l'original du document émis et en payant les frais administratifs exigés. Sur proposition du Registraire, le Conseil académique recommande l'annulation du DESS qui sera effectuée en même temps que l'octroi du diplôme de maîtrise. Cette recommandation est transmise à l'Université de Montréal.

14 Application des règlements et dérogation

L'application des présents règlements relève du directeur du Bureau des affaires académiques ou de son représentant.

Exceptionnellement, il est possible, dans certaines situations limites, particulières ou litigieuses qu'un étudiant demande une dérogation à l'application d'un règlement. Dans un tel cas, l'étudiant doit en faire la demande écrite au directeur du Bureau des affaires académiques et joindre un document d'appui signé par son directeur d'études ou de recherche et le directeur du département concerné (ce dernier document n'est pas exigé dans le cas d'un étudiant libre). Si le directeur du Bureau des affaires académiques détermine que les raisons invoquées sont suffisamment raisonnables et justifiées, il convoquera une réunion d'un comité statutaire (composé du Directeur des études supérieures et de l'encadrement, d'un représentant du Bureau des affaires académiques autre que le directeur et d'un coordonnateur départemental des programmes d'études supérieures) qui étudiera la demande et rendra une décision. Le Bureau des affaires académiques informera l'étudiant de la décision rendue.




 R è g l e m e n t s   p a r t i c u l i e r s    

Microprogrammes

Les règlements particuliers aux microprogrammes sont spécifiés à même les fiches techniques présentées dans la section 3.



A    Diplôme d'études supérieures spécialisées 
  


30   Diplôme   

L'École Polytechnique offre des programmes d'études conduisant au diplôme d'études supérieures spécialisées (D.E.S.S.).

Le programme d'études supérieures spécialisées peut être suivi à temps partiel. À cette fin un certain nombre de cours de cycles supérieurs sont offerts le soir.

30.1 Compétences à développer

Tous les programmes de DESS en génie visent à former des diplômés capables de:

  • Mobiliser, dans diverses situations, une base de connaissances étendue dans leur domaine et dans leur discipline;
  • Réaliser des travaux professionnels fondés sur les connaissances acquises dans leur domaine d'étude ou dans leur discipline;
  • Communiquer avec clarté la nature des problématiques qu'on leur aura confiées ainsi que les résultats de leurs travaux;
  • Faire preuve de rigueur, de sens critique, de probité et de respect de la propriété intellectuelle

30.2 Spécialités

Les étudiants engagés dans un programme d'études supérieures spécialisées peuvent postuler à un DESS dans les spécialités suivantes:

  • ergonomie;
  • ergonomie du logiciel;
  • génie biomédical;
  • génie chimique;
  • génie civil;
  • génie électrique;
  • génie industriel;
  • génie informatique;
  • génie mécanique;
  • génie métallurgique;
  • génie minéral;
  • génie minéral (formation internationale en géologie de l'ingénieur et de l'environnement);
  • génie nucléaire;
  • génie physique;
  • mathématiques de l'ingénieur;
  • technologie (par cumul de microprogrammes).

31   Conditions d'admission   

31.1 Peuvent postuler le diplôme d'études supérieures spécialisées dans une discipline donnée, les diplômés de l'École Polytechnique qui ont obtenu leur baccalauréat en ingénierie ou les détenteurs d'un diplôme jugé équivalent par l'École Polytechnique.

Peuvent aussi postuler le diplôme d'études supérieures spécialisées, les candidats qui ont obtenu un diplôme universitaire de nature scientifique et qui possèdent une formation jugée suffisante par l'École Polytechnique.

31.2 Tout candidat au diplôme d'études supérieures spécialisées doit avoir obtenu une moyenne cumulative d'au moins 2,50 sur 4,0 (ou l'équivalent agréé par l'École) dans ses études ayant mené à l'obtention du diplôme exigé à l'article 31.1.

Un candidat peut demander de déroger à cette règle en présentant à l'appui de sa demande un dossier mettant en évidence ses aptitudes à la poursuite d'études au D.E.S.S. (expérience professionnelle pertinente, études subséquentes à l'obtention d'un diplôme universitaire, etc.).

31.3 Le fait de satisfaire aux exigences générales d'admission décrites dans les articles 31.1 et 31.2 n'entraîne pas automatiquement l'admission d'un candidat à un programme donné. En effet, la candidature doit également répondre aux conditions particulières spécifiées dans chaque programme. De plus, le responsable du programme peut, le cas échéant, préciser des exigences et des conditions particulières à l'admission d'un candidat.


32   Limites de temps   

32.1 La durée normale des études au programme de D.E.S.S. est de deux ou trois trimestres pour un étudiant inscrit à temps complet.

32.2 Le délai maximal du programme est de six trimestres (deux ans) pour un étudiant inscrit à temps complet et de douze trimestres (quatre ans) pour un étudiant inscrit à temps partiel.


33   Programme   

Le programme d'études supérieures spécialisées requiert de compléter avec succès trente crédits de cours, dont au moins vingt et un de cycles supérieurs.


34   Plan d'études   

Le candidat doit, avant sa première inscription, faire approuver son plan d'études selon les modalités de l'article 6.

35 Annulation de la candidature

La candidature au diplôme d'études supérieures spécialisées prend fin dans l'un des cas suivants:

  1. le candidat n'a pas obtenu l'autorisation de poursuivre ses études suite à un premier échec à un cours ou a obtenu deux échecs à un même cours ou un échec à 2 cours différents figurant à son plan d'études (voir article 8.4);
  2. après avoir complété un minimum de neuf crédits, le candidat obtient une moyenne cumulative inférieure à 2,5 à la fin d'un trimestre.
  3. le candidat ne satisfait pas aux conditions d'obtention de son diplôme dans le délai maximal prescrit ou à l'expiration de la période de prolongation du délai maximal s'il a obtenu une telle autorisation de prolongation.

36   Conditions d'obtention du diplôme   

Pour obtenir le diplôme d'études supérieures spécialisées, le candidat doit:

  1. avoir réussi tous les cours de son plan d'études, y compris les cours complémentaires qui lui ont été imposés;
  2. avoir obtenu une moyenne cumulative d'au moins 2,75 pour l'ensemble des cours de son programme;
  3. avoir satisfait aux exigences de tous les autres règlements de l'École.


B    Maîtrises 
  



50   Grades   

L'École Polytechnique offre des programmes d'études et de recherche conduisant aux grades de maîtrise ès sciences appliquées (M.Sc.A.) et de maîtrise en ingénierie (M.Ing.).

Ces programmes de maîtrise peuvent être suivis suivant deux profils: le profil recherche et le profil cours. Le profil cours conduit au grade de maîtrise en ingénierie, le profil recherche conduit au grade de maîtrise en sciences appliquées.

La maîtrise en ingénierie ne donne aucun droit d'accès à l'Ordre des ingénieurs du Québec, ni au titre d'ingénieur.

50.1 Compétences à développer

Les programmes de maîtrise recherche en génie visent à former des diplômés capables de:

  • Mobiliser, dans diverses situations, une base de connaissances scientifiques étendue pour ce qui est de leur sujet de recherche et de leur domaine d'étude, ainsi que des connaissances générales dans leur discipline;
  • Mener avec rigueur les étapes d'une recherche scientifique, sous la supervision d'un expert, et participer à des développements scientifiques dans leur domaine d'étude;
  • Communiquer avec clarté les résultats d'un travail scientifique réalisé dans leur domaine;
  • Faire preuve de rigueur, de sens critique, de probité et de respect de la propriété intellectuelle.

Les programmes de maîtrise cours en génie visent à former des diplômés capables de:

  • Mobiliser, dans diverses situations, une base de connaissances scientifiques étendue dans leur domaine ou dans leur discipline;
  • Réaliser des études, des développements ou des applications professionnelles fondées sur des méthodologies apprises ou sur des résultats de recherches scientifiques dans leur domaine;
  • Communiquer avec clarté les résultats d'un travail scientifique réalisé dans leur domaine;
  • Faire preuve de rigueur, de sens critique, de probité et de respect de la propriété intellectuelle.

50.2 Spécialités

Les étudiants engagés dans un programme de maîtrise recherche peuvent postuler à un grade dans les spécialités suivantes:

  • génie biomédical;
  • génie chimique;
  • génie civil;
  • génie électrique;
  • génie énergétique;
  • génie industriel;
  • génie informatique;
  • génie mécanique;
  • génie métallurgique;
  • génie minéral;
  • génie physique;
  • mathématiques appliquées.

Les étudiants engagés dans un programme de maîtrise cours peuvent postuler à un grade dans les spécialités suivantes:

  • génie aérospatial;
  • génie biomédical;
  • génie chimique ou génie chimique option matériaux;
  • génie civil ou génie civil option réhabilitation des infrastructures urbaines;
  • génie électrique ou génie électrique option électronique;
  • génie énergétique;
  • génie industriel, génie industriel option ergonomie, option logistique, option management de la technologie ou option productique;
  • génie informatique, génie informatique option systèmes informatiques ou option réseautique;
  • génie mécanique, génie mécanique option matériaux, option matériaux composites ou option mécanique numérique;
  • génie métallurgique ou génie métallurgique option matériaux;
  • génie minéral;
  • génie physique ou génie physique option matériaux;
  • mathématiques appliquées.

50.3 Modules

Les maîtrises cours peuvent être structurées par modules. Le module est un ensemble organisé et cohérent d'activités d'enseignement comportant de neuf à quinze crédits, dans une spécialité ou un domaine d'études faisant partie d'un programme et décrit dans l'annuaire. Le module peut être sanctionné par une attestation appropriée.


51   Conditions d'admission   

51.1 Peuvent postuler au grade de maîtrise dans une discipline donnée, les diplômés de l'École Polytechnique qui ont obtenu leur baccalauréat en ingénierie ou les détenteurs d'un diplôme jugé équivalent par l'École Polytechnique.

Peuvent aussi postuler au grade de maîtrise, les candidats qui ont obtenu un diplôme universitaire de nature scientifique et qui possèdent une formation jugée suffisante par l'École Polytechnique.

51.2 Tout candidat au grade de maîtrise doit présenter un très bon dossier académique et avoir obtenu une moyenne cumulative d'au moins 2,75 sur 4,0 (ou l'équivalent agréé par l'École) dans ses études ayant mené à l'obtention du diplôme exigé à l'article 51.1.

Un candidat peut demander de déroger à cette règle en présentant à l'appui de sa demande un dossier mettant en évidence ses aptitudes à la poursuite d'études de maîtrise (expérience professionnelle pertinente, études subséquentes à l'obtention d'un diplôme universitaire, etc.).

51.3 Le fait de satisfaire aux exigences générales d'admission décrites dans les articles 51.1 et 51.2 n'entraîne pas automatiquement l'admission d'un candidat à un programme donné. En effet, la candidature doit également répondre aux conditions particulières spécifiées dans chaque programme. De plus, le responsable du programme peut, le cas échéant, préciser des exigences et des conditions particulières à l'admission d'un candidat.

51.4 Un candidat qui est inscrit dans un programme de baccalauréat à l'École Polytechnique, qui a complété 105 crédits de cours pour lesquels il a obtenu une moyenne d'au moins 3,0 sur 4,0 et qui est recommandé par un professeur (éventuel directeur d'études ou de recherche) peut être admissible à la maîtrise dans le cadre du programme Baccalauréat-maîtrise intégré (BMI).

Les modalités d'application du BMI sont présentées à la section M1. Le formulaire de pré-admission BMI est disponible au Bureau des affaires académiques et au Registrariat.


52   Limites de temps   

52.1 La durée normale des études à la maîtrise varie entre 4 et 6 trimestres pour un étudiant inscrit à temps complet.

52.2 Le délai maximal du programme est de neuf trimestres (trois ans) pour un étudiant inscrit à temps complet et de 15 trimestres (cinq ans) pour un étudiant inscrit à temps partiel.

52.3 Seuls les programmes de maîtrise cours peuvent être suivis à temps partiel. À cette fin un certain nombre de cours de niveau supérieur sont offerts le soir.


53   Exigences du programme   

Un programme de maîtrise comporte 45 crédits.

53.1 Le programme de maîtrise recherche comprend un minimum de 15 crédits de cours (dont au moins 10 crédits de niveau supérieur) et 30 crédits attribués à la recherche et à la rédaction d'un mémoire.

Le cours ING8901 Méthodologie de la recherche est optionnel pour les étudiants à la maîtrise. S'il n'a pas été suivi lors de la maîtrise, il sera obligatoirement suivi au doctorat en début de programme, à moins qu'un cours reconnu équivalent ait été suivi antérieurement.

53.2 Le programme de maîtrise cours comprend un minimum de 30 crédits de cours (dont au plus neuf crédits peuvent être du niveau premier cycle) et un minimum de six crédits attribués à un projet ou à un stage faisant l'objet d'un rapport.


54   Plan d'études   

Le candidat à la maîtrise doit, avant sa première inscription, faire approuver son plan d'études selon les procédures décrites à l'article 6.

Dans le cas d'un étudiant inscrit à temps complet, des stages pratiques dans l'industrie ou dans des centres de recherche peuvent faire partie du plan d'études.

Après au moins un trimestre d'études, un candidat à la maîtrise dont le dossier est de très bonne qualité peut se prévaloir des dispositions de l'article 71.3 et présenter une demande d'admission au programme de doctorat avec exemption de soumettre le mémoire requis pour l'obtention de la maîtrise.


55   Maîtrise recherche   

Dans le cas d'une maîtrise recherche, l'étudiant est appelé à rédiger un mémoire (30 crédits) qui rend compte de son travail de recherche.

55.1 Objectif du mémoire

Par son mémoire de maîtrise, l'étudiant expose les connaissances acquises dans un domaine donné et démontre ses dispositions pour la recherche et ses aptitudes à communiquer les résultats de son travail.

55.2 Dépôt du sujeet de recherche

L'étudiant inscrit à un programme de maîtrise recherche doit, avant la fin de son deuxième trimestre d'études, déterminer son sujet de recherche avec son directeur de recherche et le faire approuver par son directeur de département. Le sujet est ensuite déposé au Bureau des affaires académiques.

Si durant les études le sujet de recherche subit une évolution importante, l'étudiant doit déposer son nouveau sujet de recherche au Bureau des affaires académiques. Pour ce faire, la modification doit être approuvée par le directeur de recherche de l'étudiant et par le directeur de département.

55.3 Rédaction et dépôt initial

55.3.1 Avant de déposer son mémoire au département, un étudiant doit avoir complété toutes les autres exigences de son plan d'études.

55.3.2 La rédaction et la présentation du mémoire doivent être conformes aux normes en vigueur.

Pour connaître le détail des normes et procédures en vigueur, il faut se référer au "Guide de présentation et de soutenance de mémoires" disponible dans les départements ou au Bureau des affaires académiques.

Rédaction de mémoire par articles
Un étudiant qui désire rédiger son mémoire en y incorporant des articles scientifiques publiés ou soumis peut le faire en respectant les procédures en vigueur à cet effet et en complétant les formulaires BAA-32 et BAA-32A disponibles au Bureau des affaires académiques.

55.4 Composition et nomination du jury

Le mémoire de maîtrise est examiné par un jury composé de trois membres.

Sur proposition du directeur de département, les membres du jury sont nommés par le doyen de la Faculté des études supérieures de l'Université de Montréal après recommandation du directeur des Études supérieures et de l'encadrement de l'École Polytechnique.

Toute personne ayant une compétence reconnue dans le domaine de recherche peut faire partie du jury. Le directeur de recherche de l'étudiant est invité à être membre du jury mais ne peut le présider. Le président du jury doit être un professeur titulaire, un professeur agrégé ou un professeur adjoint de l'École Polytechnique. Cependant, un professeur membre d'un centre, groupe ou équipe de recherche rattaché à l'École peut agir comme président.

55.5 Évaluation aux fins de soutenance

Après évaluation du mémoire, le jury doit prendre l'une des décisions suivantes:

  1. le mémoire est recommandé en vue de la soutenance;
  2. le mémoire doit être révisé et présenté à nouveau, une seule fois, dans un délai fixé par le jury n'excédant pas six mois;
  3. le mémoire est jugé inacceptable et la candidature de l'étudiant prend fin.

Les décisions a) ou b) doivent être prises à la majorité; la décision c) requiert l'unanimité du jury.

La décision doit être communiquée au directeur de département.

55.6 Soutenance de mémoire

55.6.1 Le directeur de département, après s'être assuré que le mémoire est conforme aux normes en vigueur et, s'il y a lieu, que les corrections demandées par le jury ont été apportées, fixe la date de la soutenance et en annonce la tenue.

La soutenance du mémoire est publique à moins que le directeur de département, sur recommandation du jury, n'en décide autrement.

55.6.2 Au terme de la soutenance du mémoire, le jury doit rendre à la majorité l'un des verdicts suivants:

  1. le mémoire est satisfaisant et accepté;
  2. le mémoire est satisfaisant, mais certaines modifications mineures doivent y être apportées; dans ce cas, les corrections et modifications à effectuer sont indiquées au candidat par le président de jury qui s'assure que celles-ci soient effectuées;
  3. le mémoire doit subir des modifications majeures; dans un tel cas, il y a ajournement de la décision et le verdict est reporté à une séance subséquente du jury;
  4. le mémoire est inacceptable, la candidature de l'étudiant prend fin.

Le verdict du jury est sans appel.

55.7 Dépôt du mémoire

Suite à la réussite de la soutenance, le directeur de département s'assure que le mémoire est conforme aux normes en vigueur et, s'il y a lieu, que les corrections demandées par le jury ont été effectuées. Le dépôt du mémoire au Bureau des affaires académiques est la responsabilité de l'étudiant.


56   Maîtrise cours   

Dans le cas d'une maîtrise cours, l'étudiant est appelé à rédiger un ou des rapports de stage ou de projet (6 à 15 crédits).

56.1 Objectifs du rapport

Par son ou ses rapports de stage ou de projet, l'étudiant expose les connaissances acquises dans le cadre de son stage ou de son projet, démontre sa capacité à réaliser une étude d'envergure sur un problème de génie et ses aptitudes à présenter les résultats de son travail.

56.2 Dépôt du sujet de stage ou de projet

L'étudiant inscrit à un programme de maîtrise cours doit, pour chacun des stages et des projets, en déterminer le sujet avec son directeur d'études et le faire approuver par celui-ci.

56.3 Évaluation du rapport de stage ou de projet

Le rapport de stage ou de projet est évalué et noté par le directeur d'études et par au moins une autre personne désignée par le directeur du département


57   Conditions d'obtention d'un diplôme de maîtrise   

Pour obtenir le diplôme de maîtrise, l'étudiant doit:

a) avoir réussi tous les cours inscrits à son plan d'études, y compris les cours complémentaires et les cours de langues;

et

b) avoir obtenu une moyenne cumulative d'au moins 3,0 pour l'ensemble des activités obligatoires de son programme d'études;

et

c) avoir présenté un mémoire qui a été accepté selon les modalités prévues à l'article 55;

ou

d) avoir présenté un ou des rapports de stage ou de projet évalués et notés à C ou plus et qui a été accepté selon les modalités prévues à l'article 56;

et

e) avoir satisfait aux exigences de tous les autres règlements de l'École.


58   Annulation de la candidature   

La candidature à la maîtrise prend fin dans l'un des cas suivants:

  1. le candidat n'a pas obtenu l'autorisation de poursuivre ses études suite à un premier échec à un cours ou a obtenu deux échecs à un même cours ou un échec à 2 cours différents figurant à son plan d'études (voir article 8.4);
  2. après avoir complété un minimum de neuf crédits, l'étudiant obtient une moyenne cumulative inférieure à 2,75 à la fin d'un trimestre;
  3. les progrès du candidat ne sont pas satisfaisants (article 9.3.4);
  4. le mémoire est refusé;
  5. le rapport de stage ou de projet est noté D ou moins.
  6. le candidat ne satisfait pas aux conditions d'obtention de son diplôme dans le délai maximal prescrit ou à l'expiration de la période de prolongation du délai maximal s'il a obtenu une telle autorisation de prolongation.


C    Doctorat 
  



70   Grade   

L'École Polytechnique offre des programmes d'études et de recherche conduisant au grade de Philosophiae Doctor (Ph.D.).

70.1 Compétences à développer

Les programmes de doctorat en génie visent à former des diplômés capables de :

  • Mobiliser, dans diverses situations, une très vaste base de connaissances scientifiques : des connaissances approfondies pour ce qui est de leur sujet de recherche, des connaissances étendues dans leur domaine d'études et des connaissances générales dans leur discipline;
  • Mener de façon autonome et experte un projet de recherche scientifique dans leur domaine d'étude;
  • Résoudre de façon innovatrice, par la recherche scientifique, des problèmes complexes n'ayant pas de solution évidente ou connue;
  • Faire avancer les connaissances scientifiques dans leur domaine d'étude;
  • Publier dans des revues scientifiques spécialisées avec comité de lecture;
  • Communiquer avec aisance et clarté dans diverses situations, soit les résultats d'un travail scientifique, soit des connaissances dans leur domaine ou dans leur discipline;
  • Faire preuve de rigueur, de sens critique, de probité et de respect de la propriété intellectuelle.

70.2 Spécialités

Les étudiants engagés dans un programme de doctorat peuvent postuler à un grade de Philosophiae Doctor dans les spécialités suivantes:

  • génie biomédical;
  • génie chimique;
  • génie civil;
  • génie électrique;
  • génie industriel;
  • génie informatique (en instance d'approbation)
  • génie mécanique;
  • génie métallurgique;
  • génie minéral;
  • génie nucléaire;
  • génie physique.

Dans le cadre d'une entente avec l'Université de Montréal, ce grade peut aussi être postulé en mathématiques, option mathématiques de l'ingénieur.


71   Conditions d'admission   

71.1 Peuvent postuler à un programme de doctorat dans une discipline donnée, les détenteurs d'un diplôme de baccalauréat en ingénierie ou d'un diplôme de maîtrise de l'École Polytechnique et tous les candidats qui peuvent attester d'une formation jugée équivalente par l'École Polytechnique.

71.2 Un dossier académique de haut niveau ne garantit pas l'accès au programme de doctorat. Le candidat doit obtenir l'appui d'un professeur qui accepte de diriger ses travaux.

Un candidat qui postule à un programme de doctorat sur la base d'un diplôme de baccalauréat en ingénierie ou l'équivalent doit avoir obtenu une moyenne cumulative d'au moins 3,2/4,0 (ou l'équivalent agréé par l'École) dans ses études ayant mené au diplôme de baccalauréat en ingénierie (ou l'équivalent).

Dans certains cas, des exigences ou des contraintes particulières peuvent être imposées (cours complémentaires, admission en préparation, admission en maîtrise recherche, etc.).

71.3 Suite à la présentation d'un dossier de très bonne qualité, et après recommandation du directeur de recherche et du directeur de département, un étudiant inscrit à la maîtrise à l'École Polytechnique et ayant complété un minimum de 9 crédits de cours dans son programme de maîtrise peut être admis à un programme de doctorat sans avoir à soumettre le mémoire requis pour l'obtention de la maîtrise.

Lors du passage de la maîtrise au doctorat sans dépôt de mémoire, la durée entre la première inscription au doctorat et la complétion de l'examen général de synthèse ne doit pas dépasser 16 mois (4 trimestres).

Si l'étudiant n'a pas satisfait aux conditions requises après l'examen général de synthèse, il peut demander à être réadmis à la maîtrise. Dans ce cas, le directeur du département propose au Bureau des affaires académiques les modalités à imposer à l'étudiant pour l'admettre dans un programme de maîtrise. L'étudiant devra alors satisfaire aux conditions d'obtention du diplôme de maîtrise.

71.4 Exceptionnellement, suite à la présentation d'un dossier d'excellente qualité et après recommandation du directeur de recherche et du comité d'études supérieures départemental, un candidat ne possédant pas un diplôme de baccalauréat en ingénierie mais détenant un diplôme de baccalauréat de premier cycle ou un diplôme jugé équivalent dans un domaine pertinent au programme de doctorat envisagé, peut être admis au doctorat suivant des conditions particulières relatives au programme dans lequel il est admis.

71.5 Un candidat ayant été admis au doctorat en vertu de l'article 71.4 ou sur la base de son diplôme de baccalauréat en ingénierie ou d'un diplôme jugé équivalent, et qui ne satisfait pas aux conditions requises après l'examen général de synthèse, ou qui décide de ne plus poursuivre ses études doctorales, peut être admis dans un programme de maîtrise. Dans ce cas, le comité d'études supérieures départemental propose au Bureau des affaires académiques les modalités à imposer à l'étudiant pour l'admettre dans un programme de maîtrise. L'étudiant devra alors satisfaire aux conditions d'obtention du diplôme de maîtrise.

71.6 Un étudiant qui a réussi les cours de doctorat apparaissant a son plan d'études, a complété la scolarité de programme du doctorat et a réussi l'examen de synthèse peut, sur recommandation du directeur de recherche et du directeur du département, obtenir le diplôme de maîtrise s'il en fait la demande et dépose, à la satisfaction du directeur de recherche, un rapport synthétisant l'ensemble des travaux de recherche qu'il a réalisé dans le cadre de ses études.

Direction de thèse en cotutelle
Un candidat désirant s'inscrire conjointement à l'École Polytechnique et à une université ou école française dans le cadre d'une cotutelle de thèse de doctorat doit obtenir l'accord des deux établissements qui signent une convention à cet effet. Ce programme conduit à l'obtention d'un diplôme de l'École Polytechnique et d'un diplôme de l'établissement français.

Cette convention doit satisfaire aux conditions prévues dans le document "Programme-cadre et procédures pour la signature d'un accord franco-québécois de cotutelle de thèse de doctorat" disponible au Bureau des affaires académiques.


72   Limites de temps   

72.1 La durée normale des études au doctorat varie de 8 à 11 trimestres.

72.2 Le délai maximal du programme de doctorat est de dix- huit trimestres (six ans).


73   Exigences du programme   

Le cours ING8901 Méthodologie de la recherche est obligatoire et doit être suivi en début de programme de doctorat, s'il n'a pas été suivi lors de la maîtrise ou si un cours reconnu équivalent n'a pas été suivi antérieurement.

73.1 Le programme de doctorat comporte 90 crédits dont 15 à 30 crédits de cours de cycles supérieurs (selon les exigences du programme dans lequel est inscrit l'étudiant) destinés à approfondir les connaissances du candidat dans son domaine de recherche et à préparer l'examen général de synthèse.

73.1.1 Pour les candidats ayant bénéficié du passage direct de la maîtrise au doctorat sans présentation de mémoire (art. 71.3), la totalité du programme d'études doit comporter au moins 15 crédits de cours de cycles supérieurs (ou plus selon les exigences spécifiques du programme dans lequel est inscrit l'étudiant).

73.1.2 Sur recommandation du comité d'études supérieures du programme d'accueil, un étudiant détenteur d'un diplôme d'études supérieures et possédant une formation pertinente comportant des cours de cycles supérieurs (ou l'équivalent), peut demander d'être exempté en partie ou en totalité des crédits de cours de son programme de doctorat (à l'exception du cours ING8901 sauf si celui-ci a été suivi à la maîtrise ou si un cours jugé équivalent a été réussi antérieurement). Cette même exemption pourrait également s'appliquer pour un étudiant possédant déjà un premier diplôme de doctorat.

Les cours exemptés devront être approuvés par le directeur de recherche et le coordonnateur des programmes d'études supérieures. Le nombre de crédits de cours à réaliser dans le cadre des études doctorales du candidat sera alors établi en fonction du nombre de crédits exemptés. La totalité du programme de doctorat comportera 90 crédits; la différence de crédits étant allouée à la réalisation du projet et à la rédaction de la thèse.

Une telle exemption devra être accordée avant la première inscription de l'étudiant au programme de doctorat ou au plus tard à la fin de son premier trimestre d'études doctorales. L'application du présent article n'exempte pas l'étudiant de l'examen général de synthèse, ce dernier devant être effectué selon les règles spécifiées à l'article 75.

73.2 Le candidat qui ne possède pas une connaissance suffisante de l'anglais doit s'inscrire à un cours de cette langue et en réussir l'examen au cours de sa première année de scolarité. Par ailleurs, le département peut imposer à un candidat au doctorat l'étude d'une autre langue (outre l'anglais) si celle-ci est jugée nécessaire à la poursuite de ses recherches. Lorsque de tels cours sont exigés le candidat peut être admis à un cours de langue de la Faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal.


74   Plan d'études   

Le candidat au doctorat doit, avant sa première inscription, faire approuver son plan d'études selon les procédures décrites à l'article 6.


75   Examen général de synthèse   

Tout étudiant au doctorat doit subir un examen général de synthèse. Cet examen a pour but de vérifier la capacité de synthèse de l'étudiant et de s'assurer qu'il possède les connaissances et la maturité indispensables pour ouvrer dans son domaine d'études et y conduire une recherche approfondie et originale.

75.1 Structure de l'examen

L'examen général de synthèse comporte deux parties distinctes, une épreuve écrite et une épreuve orale.

L'épreuve écrite permet de juger des connaissances ainsi que des capacités de synthèse et d'analyse critique acquises par l'étudiant dans le domaine relié à son programme d'études. Elle peut être répartie sur plusieurs jours mais doit être complétée dans un temps limité ne dépassant pas deux semaines.

L'épreuve orale se déroule normalement à huis clos et permet, en rapport avec l'épreuve écrite ou tout autre sujet connexe pertinent, de juger de l'expertise, de l'agilité et de l'originalité de pensée de l'étudiant, ainsi que de sa capacité de synthèse et d'analyse. L'épreuve orale porte sur les capacités de synthèse relatives à l'épreuve écrite et sur la présentation d'une proposition de recherche. La présentation de la proposition de recherche doit démontrer que le sujet de recherche de l'étudiant est original et bien défini, qu'il maîtrise la littérature scientifique s'y rapportant, que son plan de travail et son échéancier sont réalistes.

75.2 Jury

Le jury est composé d'au moins trois membres. Il est fortement suggéré qu'au moins un de ces membres ne soit pas du département dont relève le programme de l'étudiant. Le jury doit être formé avant le début des épreuves.

75.3 Déroulement

L'examen de synthèse doit débuter au plus tard 14 mois après la première inscription de l'étudiant. La période d'examen ne doit pas dépasser 2 mois, c'est-à-dire que les épreuves écrite et orale doivent être complétées 16 mois après la première inscription de l'étudiant (sauf dans le cas d'un ajournement). Exceptionnellement, et sur demande motivée présentée par l'étudiant et approuvée par son directeur de recherche et le coordonnateur du programme d'études supérieures, le directeur des études supérieures et de l'encadrement peut permettre un délai additionnel d'au plus 4 mois pour réaliser l'examen de synthèse.

L'épreuve écrite précède l'épreuve orale.

Au plus tard deux semaines avant l'épreuve orale, l'étudiant dépose aux membres du jury un document écrit présentant sa proposition de recherche incluant une revue critique de la littérature sur son sujet de recherche.

Lors de l'épreuve orale, les membres du jury interrogent l'étudiant sur le contenu de sa proposition de recherche, sur des notions en lien avec le contenu de l'épreuve écrite (au besoin) et sur tout sujet connexe qu'ils jugent pertinent.

75.4 Évaluation

Une seule note est accordée pour l'examen général de synthèse. Ainsi, aucune note n'est accordée ni publiée indépendamment pour chacune des épreuves (sauf dans le cas particulier où le jury décide à l'unanimité de mettre fin à l'examen de synthèse suite à l'épreuve écrite, voir ci-dessous).

Suite à l'épreuve écrite, le jury peut inviter l'étudiant à poursuivre son examen de synthèse (dans un tel cas, le jury peut informer l'étudiant des forces et des faiblesses de son épreuve écrite), peut ajourner l'épreuve écrite ou peut, à l'unanimité, déclarer l'échec de l'examen de synthèse. Dans le cas d'un ajournement, l'étudiant est tenu de se présenter à nouveau à l'épreuve écrite selon les modalités fixées par le jury qui peut demander un retour sur l'ensemble ou une partie de l'épreuve écrite; des résultats jugés unanimement non satisfaisants par le jury entraînent l'échec de l'examen de synthèse.

Suite à l'épreuve orale, et au terme de ses délibérations, le jury peut déclarer que l'étudiant a réussi ou échoué l'examen de synthèse, ou peut ajourner cet examen. Dans ce dernier cas, l'étudiant est tenu de se présenter à nouveau à cet examen selon les modalités fixées par le jury qui peut demander un retour sur l'épreuve orale, l'épreuve écrite ou les deux épreuves; des résultats non satisfaisants aux demandes du jury entraînent l'échec de l'examen de synthèse.

Dans le cas d'un ajournement, le délai accordé à l'étudiant ne peut dépasser deux mois. Un seul ajournement peut être accordé. Ainsi, si le candidat a déjà bénéficié d'un ajournement lors de l'épreuve écrite, il ne pourra bénéficier d'un second ajournement pour l'épreuve orale.

Suite à la décision du jury, le président du jury avise par écrit le Bureau des affaires académiques (formulaire " Rapport du jury d'examen général de synthèse "): il accorde la note P dans le cas d'une réussite de l'examen de synthèse et F dans le cas d'un échec. Dans le cas d'une réussite, l'étudiant devient un candidat en projet de thèse; dans le cas contraire, la candidature de l'étudiant au doctorat prend fin. Dans le cas où l'étudiant n'aurait pas complété son examen de synthèse à la fin du 16ème mois suivant sa première inscription, la note I "Incomplet" apparaîtra dans son bulletin.


76   Thèse de doctorat   

76.1 Objectif de la thèse

La thèse de doctorat doit apporter une contribution originale à l'avancement des connaissances ou au développement technologique.

76.2 Dépôt du sujet de recherche

L'étudiant inscrit à un programme de doctorat doit, avant la réalisation de son examen de synthèse, déterminer son sujet de recherche avec son directeur de recherche et le faire approuver par son directeur du département. Le sujet est ensuite déposé au Bureau des affaires académiques.

Si, durant les études, le sujet de recherche subit une évolution importante, l'étudiant doit déposer son nouveau sujet de recherche au Bureau des affaires académiques. Pour ce faire, la modification doit être approuvée par le directeur de recherche de l'étudiant et par le directeur de département.

76.3 Rédaction et dépôt initial

76.3.1 Avant de déposer sa thèse au département, un étudiant doit avoir complété toutes les autres exigences de son plan d'études.

76.3.2 La rédaction et la présentation de la thèse doivent être conformes aux normes en vigueur.

Pour connaître le détail des normes et procédures en vigueur, il faut se référer au "Guide de présentation et de soutenance de thèses" disponible dans les départements ou au Bureau des affaires académiques.

Rédaction de thèse par articles
Un étudiant qui désire rédiger sa thèse en y incorporant des articles scientifiques publiés ou soumis peut le faire en respectant les procédures en vigueur à cet effet et en complétant les formulaires BAA-32 et BAA-32A disponibles au Bureau des affaires académiques.

76.4 Composition et nomination du jury

La thèse de doctorat est examinée par un jury composé de quatre membres, dont au moins un doit être choisi en dehors de l'École Polytechnique, de l'Université de Montréal et des Écoles affiliées.

Sur proposition du directeur de département, les membres du jury sont nommés par le doyen de la Faculté des études supérieures de l'Université de Montréal, après recommandation du directeur des Études supérieures et de l'encadrement de l'École Polytechnique.

Toute personne ayant une compétence reconnue dans le domaine de recherche peut faire partie du jury. Le directeur de recherche de l'étudiant est invité à être membre du jury mais ne peut le présider. Le président du jury doit être un professeur titulaire, un professeur agrégé ou un professeur adjoint de l'École Polytechnique. Cependant, un professeur membre d'un centre, groupe ou équipe de recherche rattaché à l'École peut agir comme président.

76.5 Évaluation aux fins de soutenance

Après évaluation de la thèse, le jury doit prendre l'une des décisions suivantes:

  1. la thèse est recommandée en vue de la soutenance;
  2. la thèse doit être révisée et présentée à nouveau une seule fois, dans un délai fixé par le jury n'excédant pas un an;
  3. la thèse est jugée inacceptable et la candidature de l'étudiant prend fin.

Les décisions a) ou b) doivent être prises à la majorité; la décision c) requiert l'unanimité du jury.

La décision doit être communiquée au directeur de département.

Note : Dans le cas où la thèse aurait été révisée et présentée de nouveau au jury et qu'à cette étape la thèse n'est pas recommandée à la majorité pour la soutenance et que le jury n'est pas unanime quant au rejet de la thèse, un second jury doit être formé selon les modalités de l'article 76.7. Cette décision doit être communiquée au directeur de département.

76.6 Soutenance

76.6.1 Le directeur de département, après s'être assuré que la thèse est conforme aux normes en vigueur et, s'il y a lieu, que les corrections demandées par le jury ont été apportées, fixe la date de soutenance et en annonce la tenue.

La soutenance est publique à moins que le directeur de département, sur recommandation du jury, n'en décide autrement.

76.6.2 Lors de l'annonce de la soutenance, un exemplaire de la thèse est déposé au secrétariat du département à l'intention des personnes qui voudraient la consulter avant la soutenance.

Toute objection majeure à la thèse faite par une personne non membre du jury doit être soumise au directeur des Études supérieures et de l'encadrement au moins une semaine avant la date de la soutenance. Toute objection est portée à la connaissance du jury avant la soutenance.

76.6.3 La soutenance a lieu devant le jury et le doyen de la Faculté des études supérieures ou son représentant. Ce dernier est nommé par le doyen de la F.E.S. sous la recommandation du directeur des Études supérieures et de l'encadrement de l'École Polytechnique et ne doit pas être rattaché au programme dans lequel le candidat postule son diplôme.

Le représentant s'assure de la conformité du processus avec les normes en vigueur et fait rapport conjointement au directeur des Études supérieures et de l'encadrement de l'École et à la direction de la F.E.S. Le Bureau des affaires académiques détermine alors les suites à donner à la décision du jury.

76.6.4 Au terme de la soutenance, le jury doit rendre l'un des verdicts suivants :

  1. la thèse est satisfaisante et acceptée;
  2. la thèse est satisfaisante, mais certaines modifications mineures doivent y être apportées; dans ce cas, les corrections et modifications à effectuer sont indiquées au candidat par le président de jury qui s'assure que celles-ci soient effectuées;
  3. la thèse doit subir des modifications majeures. Dans un tel cas, il y a ajournement de la décision et le verdict est reporté à une séance subséquente du jury;
  4. la thèse est inacceptable, la candidature de l'étudiant prend fin.

Le verdict du jury doit être unanime. À défaut d'unanimité, le jury est dissous et un second jury doit être formé.

76.7 Second jury

Le second jury doit être constitué selon les modalités prévues à l'article 76.4 et se conformer aux modalités prévues aux articles 76.5 et 76.6.

Normalement, aucun des membres ayant participé au premier jury ne peut faire partie du second jury (y compris le directeur de recherche).

Toutefois, la décision de ce jury doit être prise à la majorité et est finale. En cas d'égalité des voix, le vote du président du jury est prépondérant.

La candidature de l'étudiant prend fin si le second jury refuse la thèse avant ou après la soutenance.

76.8 Dépôt de la thèse

Suite à la réussite de la soutenance, le directeur de département s'assure que la thèse est conforme aux normes en vigueur et, s'il y a lieu, que les corrections demandées par le jury ont été effectuées. Le dépôt de la thèse au Bureau des affaires académiques est la responsabilité de l'étudiant.


77   Conditions d'obtention du diplôme   

Pour recevoir le diplôme de Philosophiae Doctor, le candidat doit:

  1. avoir réussi tous les cours inscrits à son plan d'études, y compris les cours complémentaires et les cours de langues;
  2. avoir obtenu une moyenne cumulative d'au moins 3,0 pour l'ensemble des cours, séminaires ou travaux dirigés de son plan d'études, y compris les cours complémentaires (cette règle ne s'applique pas dans le cas exceptionnel d'un candidat ayant été exempté de l'ensemble de ses crédits de cours en vertu de l'article 73.1.2);
  3. avoir présenté et soutenu avec succès une thèse qui a été acceptée selon les modalités de l'article 76;
  4. avoir satisfait aux exigences de tous les autres règlements de l'École.

78 Annulation de la candidature

La candidature au doctorat prend fin dans l'un des cas suivants:

  1. Le candidat n'a pas obtenu l'autorisation de poursuivre ses études suite à un premier échec à un cours ou a obtenu deux échecs à un même cours ou un échec à 2 cours différents figurant à son plan d'études (voir article 8.4);
  2. après avoir complété un minimum de neuf crédits, le candidat obtient une moyenne cumulative inférieure à 2,75 à la fin d'un trimestre;
  3. le candidat subit un échec à son examen général de synthèse;
  4. les progrès du candidat ne sont pas satisfaisants (article 9.3.4);
  5. la thèse du candidat est refusée;
  6. le candidat ne satisfait pas aux conditions d'obtention de son diplôme dans le délai maximal prescrit ou à l'expiration de la période de prolongation du délai maximal s'il a obtenu une telle autorisation de prolongation.


D    Cours hors établissement    


Dans le cadre de l'entente interuniversitaire de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec, un étudiant régulier peut suivre des cours dans un autre établissement universitaire selon les conditions suivantes :

Seuls les cours inscrits au plan d'études peuvent être suivis dans un autre établissement (si le cours n'est pas au plan d'études, l'étudiant doit obtenir l'autorisation du directeur d'études ou de recherche et procéder à une modification du plan d'études en conséquence); L'étudiant doit avoir acquitté les droits de scolarité à l'École Polytechnique.

Pour obtenir une autorisation d'études hors établissement, l'étudiant doit procéder par voie électronique sur le site Internet www.crepuq.ca. Toute annulation ou tout abandon de cours doit aussi se faire par voie électronique sur le même site Internet, les dates concernées étant celles de l'établissement d'accueil

Aucun étudiant régulier ne peut être exempté du processus d'évaluation dans un cours suivi hors établissement.




E   Codirection d'étudiants provenant d'établissements hors Québec   

Un étudiant inscrit à un programme de doctorat ou en maîtrise recherche (ou l'équivalent) dans un établissement hors Québec peut réaliser une partie de son projet de recherche à l'École Polytechnique à condition qu'un codirecteur de recherche accepte d'encadrer ses travaux à l'École. Cet étudiant doit alors s'inscrire à des cours de stages doctoraux (pour les étudiants au doctorat, cours de la série 7910) ou à des stages en laboratoire (pour les étudiants en maîtrise recherche ou l'équivalent).



M   Modalités d'application des règlements des études supérieures   


Note : ces modalités ont force de règlement.


M1   Baccalauréat-maîtrise intégré (BMI)   

M1.1 L'étudiant inscrit dans un programme de baccalauréat à l'École Polytechnique peut, avec la recommandation d'un professeur (qui deviendra son directeur d'études ou de recherches), accéder à la maîtrise sans avoir complété son baccalauréat, s'il a complété au moins 105 crédits (de niveau baccalauréat ou cycles supérieurs) avec une moyenne cumulative d'au moins 3,0 sur 4,0. Lorsqu'il est admis dans le programme de baccalauréat-maîtrise intégré, l'étudiant est inscrit à la maîtrise.

M1.2 Durant ses études au niveau maîtrise, les règlements des études supérieures (maîtrise cours ou maîtrise recherche selon le cas) s'appliquent intégralement. S'il n'a pas complété les 105 crédits de baccalauréat avant de s'inscrire à la maîtrise, l'étudiant est tenu de réussir les cours en question durant ses études de maîtrise; ces cours ne compteront pas dans le programme de maîtrise.

M1.3 L'étudiant qui a une moyenne cumulative satisfaisante après 90 crédits doit trouver un professeur qui acceptera d'encadrer ses études et travaux pour les 60 crédits qu'il devra compléter s'il est admis au BMI. Ce professeur (le directeur d'études ou de recherche) s'assurera de la cohérence des 150 crédits du plan d'études de l'étudiant avant de l'approuver.

M1.4 L'étudiant réalisant le programme de baccalauréat- maîtrise intégré peut obtenir le diplôme de baccalauréat en ingénierie dans sa spécialité de 1er cycle de deux façons:

  • terminer les 150 crédits nécessaires du programme de baccalauréat-maîtrise intégré (105 crédits de baccalauréat et 45 crédits de maîtrise). Il reçoit alors les diplômes de baccalauréat et de maîtrise en même temps;
  • accumuler 120 crédits soit:
    • les 105 crédits identifiés comme obligatoires de son programme de baccalauréat;
    • les crédits du projet de fin d'études (ou l'équivalent) de son programme de baccalauréat;
    • les crédits d'autres cours nécessaires à compléter les 120 crédits.

L'étudiant reçoit alors son diplôme de baccalauréat en ingénierie avant que les exigences de sa maîtrise ne soient satisfaites.

M1.5 Dans le cadre du programme de baccalauréat-maîtrise intégré, l'étudiant qui n'obtiendrait pas la moyenne cumulative nécessaire pour l'obtention du diplôme de maîtrise (3,0/4,0) après avoir complété ses cours devra abandonner le programme de baccalauréat-maîtrise intégré. Pour obtenir alors son diplôme de baccalauréat en ingénierie, il devra se conformer aux exigences du baccalauréat, et en particulier réaliser le projet de fin d'études.

M1.6 L'étudiant venant d'une autre université devra compléter au moins 45 crédits au niveau du baccalauréat à l'École avant de s'inscrire au BMI.

M1.7 Dans les programmes comportant une orientation ou un bloc à option de 12 crédits, les 15 crédits du baccalauréat qui ne font pas partie du programme de baccalauréat-maîtrise intégré sont obligatoirement constitués des 12 crédits en question et du projet de fin d'études de 3 crédits. Dans les programmes avec concentration, le professeur responsable de la concentration doit obligatoirement être consulté. Dans tous les cas, le Bureau des affaires académiques doit donner son accord à la liste des cours retirés du programme de baccalauréat.


M2   Absence aux travaux pratiques, contrôles et examens   

M2.1 Dans le cas où des modalités particulières quant aux absences motivées ou non seraient précisées dans le plan de cours distribué aux étudiants en début de trimestre, celles-ci s'appliquent nonobstant les conditions énoncées dans le présent paragraphe.

M2.2 Dans le cas d'une absence motivée à un examen final de la session d'hiver, la reprise de cet examen pourrait être reportée à la période d'examen du trimestre d'été subséquent si le cours en question est offert.

M2.3 Aucune reprise d'un examen différé n'est possible.

M2.4 Motifs acceptés pour motivation d'absence

Les motifs pouvant être acceptés pour motiver une absence sont les suivants :

  • Maladie (attestée par un certificat médical) ;
  • Accouchement (attesté par un certificat médical);
  • Congé de paternité lors d'un accouchement (attesté par un certificat médical) : motivation accordée pour une absence se situant entre le début du processus d'accouchement jusqu'à un maximum de 3 jours ouvrables suite à celui-ci;
  • Décès d'un parent immédiat (père, mère, conjoint(e), frère, sour, enfant) attesté par un certificat de décès : motivation acceptée uniquement si le décès a eu lieu dans les 10 jours précédant la date de l'examen ou la remise du travail;
  • Conflit d'horaires avec un examen ou une activité académique obligatoire (à la même heure le même jour);
  • Trois examens en 24 heures ou quatre examens en 48 heures : la décision précisant lequel des examens sera différé relève du Bureau des affaires académiques;
  • Cas fortuit et force majeure ou autre cas particulier (attesté par une pièce justificative au besoin) : la motivation d'absence pourra être accordée selon le jugement du directeur du Bureau des affaires académiques ou de la personne déléguée.

M2.5 Motifs refusés pour motivation d'absence

Le calendrier des études et des examens étant connu, tout motif invoqué pour convenance personnelle sera refusé. Par exemple : billet d'avion, début de stage ou d'emploi.

M2.6 Absences répétées

Tout étudiant qui a déposé 3 demandes d'absence au cours de 4 trimestres consécutifs et qui demande une motivation d'absence additionnelle devra obligatoirement rencontrer (dans les délais précisés à l'article 8.8.1) le directeur du Bureau des affaires académiques (ou une personne déléguée) pour connaître les procédures particulières de justification d'absence en cas de récidives fréquentes. Tout retard ou toute omission volontaire ou non à se présenter à une telle rencontre entraîne automatiquement la cote 0 au travail pratique, contrôle ou examen touché par la période d'absence. De même, le non-respect des exigences imposées par le Bureau des affaires académiques ou une justification jugée incomplète entraîne automatiquement la cote 0 à ce travail pratique, contrôle ou examen. Au besoin, le directeur du Bureau des affaires académiques pourra référer à un comité ad hoc pour l'assister dans la décision d'accorder ou non une motivation d'absence additionnelle. Les procédures mises en application en cas de récidives fréquentes d'absences aux travaux pratiques, contrôles et examens sont disponibles au Bureau des affaires académiques.


M3   Fraude, plagiat et grille de sanctions   

Constitue notamment une infraction :

  1. la substitution de personne lors d'un examen ou d'un travail faisant l'objet d'une évaluation;
  2. l'exécution par une autre personne d'un travail faisant l'objet d'une évaluation, d'un mémoire ou d'une thèse;
  3. l'utilisation totale ou partielle d'un texte d'autrui en le faisant passer pour sien ou sans indication de référence y compris tout extrait de site Internet;
  4. l'obtention, par vol, manoeuvre ou corruption ou par tout autre moyen, de questions ou de réponses d'examen ou de tout autre document non autorisé;
  5. la modification de résultats d'une évaluation ou de tout document en faisant partie;
  6. la possession ou l'utilisation pendant un examen de tout document, matériel ou équipement non autorisé;
  7. l'utilisation pendant un examen de la copie d'examen d'un autre candidat;
  8. le recours à toute aide non autorisée, qu'elle soit collective ou individuelle;
  9. la falsification d'un document ou de données ou l'usage d'un document ou de données falsifiées;
  10. la présentation, à des fins d'évaluation, d'un même travail, intégralement ou partiellement, dans différents cours.

Grille des sanctions pouvant être imposées en application du règlement sur la fraude et le plagiat

Faute Sanction
  • parler dans un examen
  • présenter un travail qui provient en partie d'une autre personne ou d'une autre équipe ou d'Internet
  • a) attribution de la cote 0 à l'évaluation concernée
  • apporter avec soi de la documentation ou un appareil non permis dans un examen
  • autre situation où la « préméditation » de fraude est explicite
  • présenter un travail fait par quelqu'un d'autre
  • b) attribution de la note F au cours concerné
  • récidive à une sanction de type a)
  • récidive à une sanction de type b)
  • sanction de type a) après une sanction de type b)
  • c) attribution de la note F au cours concerné et suspension pour un trimestre
  • 3e faute quelconque, ou faute très grave, par exemple:
    • présentation de faux documents (relevés de notes, description de programme ou de cours pour fin d'équivalences, billet médical, etc.)
    • substitution de personne lors d'un examen
  • d) expulsion définitive de l'École Polytechnique

Note : ce tableau n'est qu'un guide, chaque cas étant particulier.



   mis à jour le 2004-05-06