Salle de presse

Vous êtes ici

Communiqués officiels

L'École Polytechnique de Montréal et Univalor signent aujourd'hui, à Paris, un important contrat de collaboration technologique avec le groupe Safran

Dans le cadre du Symposium sur les pôles de compétitivité français et les créneaux d'excellence québécois, l'École Polytechnique de Montréal et Univalor signent aujourd'hui, à Paris, un important contrat de collaboration et de transfert technologique avec le groupe Safran, en présence du premier ministre du Québec, M. Jean Charest, et de la ministre française de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, Mme Christine Lagarde.
26 novembre 2010

Le contrat-cadre, qui porte sur l'utilisation des matériaux composites dans les domaines de la propulsion et des équipements aéronautiques, de la défense et de la sécurité, vise le financement de plusieurs projets de recherche universitaires de grande envergure entre l'École Polytechnique de Montréal et le groupe Safran, projets qui totaliseront plusieurs millions de dollars canadiens au cours des prochaines années.

Soulignons que l'École Polytechnique de Montréal est un pôle de recherche internationalement reconnu dans le domaine des matériaux composites grâce à l'expertise, aux plateformes et aux technologies uniques développées par les professeurs François Trochu et Edu Ruiz au cours des dernières années.

De multiples projets d'envergure
Un premier projet d'application pour des moteurs aéronautiques du futur de 1,2 millions de dollars canadiens, prévu au contrat-cadre, est déjà en voie de réalisation, et a reçu un financement du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation du Québec (MDEIE) à travers son programme de soutien à la valorisation et au transfert (PSVT), ainsi qu'un appui du Conseil de recherche en sciences et génie du Canada (CRSNG) à travers le programme De l'idée à l'innovation (INNOV).

Le contrat-cadre inclut également l'octroi, dans un champ d'application spécifique, d'une licence au groupe Safran par le partenaire commercial de l'École Polytechnique de Montréal, Polyvalor, s.e.c., laquelle est gérée par la société de valorisation universitaire Univalor, sur un procédé novateur d'injection de résine sous paroi flexible (Polyflex). Développé par les chercheurs du Département de génie mécanique de Polytechnique, François Trochu et Edu Ruiz, et breveté par Univalor en 2003, cette nouvelle approche d'injection permet de fabriquer des pièces de qualité autoclave, à une fraction du coût, et beaucoup plus rapidement que par injection en moule rigide (notamment le procédé RTM).

Des retombées concrètes pour le Québec et l'industrie aéronautique
L'entente-cadre de collaboration signée aujourd'hui permettra à l'École Polytechnique de Montréal de former, par divers projets de recherche d'envergure, du personnel hautement qualifié qui sera en mesure d'appuyer rapidement les entreprises locales et internationales, notamment dans le développement du
secteur aéronautique. Le groupe Safran, déjà à l'avant- plan mondial des matériaux composites dans le secteur aéronautique, aura pour sa part accès à une technologie performante, à des résultats de recherche novateurs, à une main d'oeuvre de haute qualité, et à l'expertise de chercheurs considérés comme des pionniers dans leur domaine.

Cette collaboration et l'utilisation par le groupe Safran du nouveau procédé de fabrication Polyflex ouvrira enfin la porte à de nouvelles applications et apportera de nombreuses retombées industrielles directes au Québec, à travers divers services de recherche et développement connexes aux travaux des chercheurs de l'École Polytechnique et du groupe Safran, et de projets avec les entreprises locales, dans des champs d'activités comme le transport et les aéronefs, mais aussi dans d'autres domaines comme les loisirs et le sport.

Cette collaboration France-Québec s'inscrit dans la suite d'une série de travaux sur la simulation du procédé RTM et la caractérisation des composites réalisés par Polytechnique depuis 1993 avec l'entreprise Snecma, filiale du groupe Safran.

À propos du Groupe Safran
Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines arospatial (propulsion, équipements), défense et sécurité. Implanté sur tous les continents, le groupe emploie 55 000 personnes pour un chiffre d'affaires de plus de 10,4 milliards d'euros en 2009. Composé de nombreuses sociétés, le groupe Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l'évolution des marchés, le groupe s'engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2009 un investissement de 1,1 milliard d'euros. Safran possède plusieurs unités et usines au Québec, dont Turbomeca, Messier-Dowty et Sagem-Morpho.

À propos de Gestion Univalor, s.e.c. (« Univalor »)
Univalor est une société en commandite, fondée en 2001, qui a pour mission d'accélérer le transfert à l'industrie des inventions universitaires développées par les chercheurs rattachés à l'Université de Montréal, à l'École Polytechnique de Montréal, à HEC Montréal et à la plupart des centres hospitaliers affiliés. Le portefeuille actuel d'Univalor compte plus de 300 inventions technologiques transférables à l'industrie dans les domaines des sciences pures et appliquées, des sciences de la vie et de la santé humaine, des sciences de la gestion, de la santé animale, du génie et des technologies de l'information.

À propos de l'École Polytechnique de Montréal
Fondée en 1873, l'École Polytechnique de Montréal est l'un des plus importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada. Elle occupe le premier rang au Québec pour le nombre de ses étudiants et l'ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 37 000 diplômés, Polytechnique a formé près de 30 % des membres actuels de l'Ordre des ingénieurs du Québec. L'École donne son enseignement dans 14 spécialités du génie. Elle compte 230 professeurs et plus de 6 700 étudiants. À son budget annuel de fonctionnement qui s'élève à plus de 100 millions de dollars s'ajoute un budget de recherche de 70 millions de dollars.

- 30 -


Disponibles pour des entrevues :

Sur Paris :

  • Christophe Guy, directeur général de l'École Polytechnique de Montréal
  • Michel Laroche, directeur général adjoint, Recherche et Technologie, groupe Safran
  • Marc Gouny, chef de Projet, Safran Composites, groupe Safran

Sur Montréal :

  • Gilles Savard, directeur de la recherche et de l'innovation, École Polytechnique de Montréal
  • Luc Filiatreault, président-directeur général de Gestion Univalor, s.e.c.

Pour obtenir une entrevue avec un porte-parole ou pour une photo de la signature officielle de l'entente à Paris, prendre contact avec Annie Touchette, annie.touchette@polymtl.ca.

Renseignements :
Annie Touchette
Conseillère principale
Service des communications et du recrutement
École Polytechnique de Montréal
T. 514-340-4711, poste 4415
C. 514-231-8133
annie.touchette@polymtl.ca

Relations avec les médias

Les professionnels du Service des communications et des relations publiques planifient, coordonnent et supervisent les relations qu'entretient Polytechnique Montréal avec les médias.


Rencontrer notre équipe 

Archives