Salle de presse

Vous êtes ici

Communiqués officiels

Le CRSNG et Hydro-Québec s'associent à l'École Polytechnique de Montréal - Inauguration de la Chaire de recherche industrielle CRSNG/Hydro-Québec en optimisation stochastique de la production d'électricité.

C'est ce matin, en présence de ses partenaires et de plusieurs invités, que l'École Polytechnique de Montréal a procédé à l'inauguration de la Chaire de recherche industrielle CRSNG/Hydro-Québec en optimisation stochastique de la production d'électricité.
23 mars 2011


L'électricité est l'une des formes d'énergie les plus propres et les plus durables lorsqu'elle est produite à partir de sources hydrauliques ou éoliennes. Toutefois, une telle production requiert une planification et une gestion minutieuses puisqu'elle dépend largement de phénomènes de nature aléatoire. L'eau qui sert à produire de l'électricité provient de la fonte des neiges et du ruissellement de la pluie. D'autre part, l'énergie éolienne est de nature très variable, non contrôlable et est partiellement prévisible à court terme.

Dirigée par Michel Gendreau, professeur titulaire au Département de mathématiques et de génie industriel de l'École Polytechnique de Montréal, la Chaire de recherche industrielle CRSNG/Hydro-Québec en optimisation stochastique de la production d'électricité mettra en place un groupe qui développera des approches efficaces et efficientes pour pallier aux défis de l'optimisation stochastique rencontrés dans le cadre de la gestion de systèmes de production d'électricité à partir de sources hydrauliques ou éoliennes.

« Alors qu'un des enjeux importants d'Hydro-Québec est de produire, avec les ressources disponibles, le maximum d'électricité au meilleur moment, la Chaire souhaite faciliter ce travail en développant des modèles mathématiques d'optimisation et en les appliquant à la gestion de la production, souligne Christophe Guy, directeur général de Polytechnique. Nous sommes fiers de compter Hydro-Québec parmi nos partenaires qui confirment notre position de chef de file en recherche en génie au Canada. »

Pour repousser les modèles d'optimisation existants
Bien qu'il existe des modèles d'optimisation stochastique qui prennent en compte l'incertitude de manière explicite et pour lesquels les chercheurs peuvent écrire les équations, aucun ordinateur n'a la puissance nécessaire pour intégrer autant de variables. « La modélisation des apports en eau est un problème en soi, mais si on le combine avec celui de l'état du réseau et avec des modèles historiques dans le temps et dans l'espace, et qu'on ajoute les données de nombreux réservoirs, les calculs explosent, » souligne Michel Gendreau.

Pour faire ce type de recherche, la Chaire nécessitera des données concrètes pour vérifier les modèles. Combinées aux données synthétiques, les données historiques d'Hydro-Québec joueront donc un rôle clé dans la recherche pour les comparer avec la réalité. Pour sa part, Hydro-Québec est heureuse d'appuyer le développement des connaissances en la matière. Le Directeur scientifique de l'Institut de recherche d'Hydro-Québec (IREQ), Gaétan Lantagne, affirme : « Les travaux de la Chaire nous permettront, entre autres, de former de nouvelles ressources qui travailleront de concert avec les experts de l'IREQ au développement d'outils de gestion innovateurs afin d'améliorer la planification de la production hydroélectrique et l'intégration de la production éolienne. »

Le programme de recherche s'articulera autour de deux thèmes complémentaires, l'un de nature méthodologique et l'autre portant sur des applications précises. Sur le plan méthodologique, la Chaire s'intéressera surtout à l'élaboration et à l'évaluation systématique de nouvelles méthodes de résolution pour l'optimisation  stochastique. Sur le plan des applications, on abordera et développera des modèles et des méthodes de gestion globale du parc de production ou sur des systèmes hydriques comportant plusieurs réservoirs de grande taille.

« M. Gendreau est un chef de file international dans le domaine de l'optimisation et possède l'expertise et l'expérience nécessaires pour apporter d'importantes contributions à la gestion des systèmes de production d'électricité, affirme Suzanne Fortier, présidente du CRSNG. En plus d'aider Hydro-Québec et d'autres services d'électricité à utiliser leurs ressources hydriques de manière plus efficiente, cette chaire offrira de solides occasions de formation pour les étudiants et le personnel qui participent à ses travaux. » 

À propos du CRSNG
Le CRSNG est un organisme fédéral qui aide à faire du Canada un pays de découvreurs et d'innovateurs, au profit de tous les Canadiens. Il appuie quelque 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux dans leurs études supérieures. Le CRSNG fait la promotion de la découverte en offrant un appui financier à plus de 12 000 professeurs chaque année et favorise l'innovation en incitant plus de 1 500 entreprises canadiennes à investir dans les projets de recherche des établissements postsecondaires et à y participer.

À propos d'Hydro-Québec
Hydro-Québec produit, transporte et distribue de l'électricité. Son unique actionnaire est le gouvernement du Québec. Exploitant essentiellement des sources d'énergie renouvelables, et plus particulièrement l'hydraulique, elle soutient le développement de la filière éolienne par ses achats auprès de producteurs privés. Elle fait aussi de la recherche-développement dans le domaine de l'énergie, y compris l'efficacité énergétique. Pour de plus amples renseignements sur Hydro-Québec, veuillez visiter le site www.hydroquebec.com.

À propos de l'École Polytechnique de Montréal
Fondée en 1873, l'École Polytechnique de Montréal est l'un des plus importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada et elle occupe le premier rang au Québec par le nombre de ses étudiants et l'ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 36 000 diplômés, Polytechnique a formé 27 % des membres actuels de l'Ordre des ingénieurs du Québec. Polytechnique donne son enseignement dans 14 spécialités de l'ingénierie et compte 230 professeurs et plus de 6 700 étudiants. À son budget annuel de fonctionnement de plus de 100 millions de dollars s'ajoute des fonds d'opérations et d'infrastructures de recherche totalisant plus de 70 millions de dollars.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements :

Nathalie Rochette
Service des communications et du recrutement
École Polytechnique de Montréal
Tél. : 514 340-4711, poste 2339
nathalie.rochette@polymtl.ca

Annie Touchette
Service des communications et du recrutement
École Polytechnique de Montréal
Tél. : 514 340-4711, poste 4415
Cell. : 514 231-8133
annie.touchette@polymtl.ca

Relations avec les médias

Les professionnels du Service des communications et des relations publiques planifient, coordonnent et supervisent les relations qu'entretient Polytechnique Montréal avec les médias.


Rencontrer notre équipe 

Archives