Recherche et innovation

Vous êtes ici

Programme fédéral Fonds de soutien à la recherche

Mention publique du soutien reçu

En 2015-2016, le gouvernement fédéral a octroyé 4 906 613$ à Polytechnique Montréal dans le cadre du programme Fonds de soutien à la recherche. Cette somme a permis de défrayer de nombreux coûts liés à l’administration de la recherche dans les cinq catégories de dépenses suivantes :

  1. Installations de recherche : la subvention a notamment servi à la rénovation et à l’entretien de locaux de recherche, de même qu’à certains coûts de fonctionnement pour les espaces réservés à la recherche (salaires du personnel d’entretien, frais d’assurance, de sécurité, d’électricité et de chauffage).
  2. Ressources en matière de recherche : dépenses liées à l’acquisition de ressources documentaires (ex. livres, abonnements, etc.), au salaire du personnel de la bibliothèque et du service informatique affecté au soutien à la recherche. La subvention a également couvert une partie des salaires et avantages sociaux du personnel affecté à la sûreté institutionnelle et aux mesures d’urgence.
  3. Gestion et administration : la subvention a permis de défrayer une partie des coûts liés au soutien administratif offert par le personnel de la direction de la recherche et de l’innovation, du Bureau de la recherche et Centre de développement technologique et du Bureau des partenariats et des infrastructures de recherche, qui assiste nos professeurs-chercheurs dans la préparation de leurs demandes de subventions et la négociation des ententes de recherche avec les partenaires industriels, académiques et gouvernementaux.  Cette catégorie comprend également le défraiement des coûts liés à l’administration de ces ententes, la facturation afférente et les règles au sujet des frais indirects s’y rattachant, de même que les coûts liés à la planification stratégique et à la promotion de la recherche. Par exemple, la subvention a permis de financer en partie l’élaboration de notre première Politique de gestion et de planification de l’infrastructure de recherche, laquelle a été mise en place à compter de 2015-2016. Également, la subvention à établir, renouveler ou assurer le suivi des quelques 45 chaires de recherche de Polytechnique Montréal, dont 25 Chaires de recherche du Canada.
  4. Exigences réglementaires et normes d’agrément : la subvention a également servi à défrayer  une partie des coûts associés à la formation et à la sensibilisation des chercheurs et du personnel de recherche en matière de santé et sécurité, de déontologie, d’éthique en recherche et de contrôle aux exportations et marchandises contrôlées. Par exemple, la subvention a permis Polytechnique Montréal de mettre à jour sa Politique en matière d’intégrité et de conflits d’intérêts en recherche, afin que celle-ci respecte les nouvelles exigences du Gouvernement du Québec en la matière.
  5. Propriété intellectuelle : la subvention a également permis de financer une partie des coûts, essentiellement sous forme de salaires, associés à la gestion de la propriété intellectuelle, à la formation et à la sensibilisation de la communauté en matière de propriété intellectuelle, à l’administration du processus de déclaration d’inventions, à valoriser les résultats de la recherche et assurer la liaison avec Polyvalor, la société de valorisation de Polytechnique Montréal.

En conclusion, la subvention octroyée dans le cadre du programme Fonds de soutien à la recherche du gouvernement fédéral pour l’année 2015-2016 a donc permis à Polytechnique Montréal d’accomplir une partie importante de sa mission de recherche en lui permettant de soutenir l’excellence de ses chercheurs et d’augmenter l’impact de leurs recherches.

Description du programme Fonds de soutien à la recherche

Le Fonds de soutien à la recherche est un programme du Gouvernement fédéral qui vise à aider les établissements d’enseignement postsecondaire ainsi que les hôpitaux et instituts de recherche qui leur sont affiliés à couvrir les dépenses engagées dans la gestion des travaux de recherche financés par les trois organismes subventionnaires fédéraux, soit les Instituts de recherche en santé du Canada, le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie et le Conseil de recherche en sciences humaines. Chaque année, le gouvernement fédéral investit dans l’excellence de la recherche en sciences de la santé, en génie, en sciences naturelles et en sciences humaines par l’entremise de ses trois organismes subventionnaires. Le Fonds de soutien à la recherche renforce cet investissement en recherche en aidant les établissements à s’assurer que leurs travaux de recherche financés par le gouvernement fédéral se déroulent dans des installations de calibre international où l’on retrouve le meilleur matériel et le meilleur soutien administratif qui soit. Les établissements admissibles, dont Polytechnique Montréal, reçoivent, dans le cadre du Fonds de soutien à la recherche, une subvention annuelle qui les aide à assumer une partie des frais administratifs associés aux travaux de recherche financés par le gouvernement fédéral. Pour en savoir plus sur ce programme, consultez le site web suivant : http://www.rsf-fsr.gc.ca/home-accueil-fra.aspx.

Liste des établissements affiliés

Polytechnique Montréal ne possède aucun établissement affilié.

Répartition des fonds

La subvention 2015-2016 a été répartie comme suit :

 

Montant

% 2015-2016

Installations de recherche

893 991 $

18 %

Ressources en matière de recherche

1 867 043$

38%

Gestion et administration de la recherche

1 707 085 $

35%

Exigences réglementaires et normes d’agrément

54 480 $

1%

Propriété intellectuelle

384 014 $

8%

Total

4 906 613$

100%

 

Objectifs et indicateurs de rendement pour 2016-2017

Dans le cadre du programme Fonds de soutien à la recherche, les établissements sont tenus de définir et de communiquer publiquement leurs objectifs de rendement à l’égard de leur subvention. Pour l’année 2016-2017, Polytechnique Montréal a identifié les objectifs de rendement suivants pour les cinq catégories de dépenses admissibles.

Objectif 1 – Comité permanent sur les infrastructures

Catégorie de dépenses : Installations
Nous souhaitons mesurer la performance du Comité permanent sur l’infrastructure mis sur pied dans le cadre de notre nouvelle Politique de gestion et de planification des infrastructures, dont l’objectif est d’accroître l’efficience et la pérennité des infrastructures utilisées dans le cadre des travaux de recherche de nos chercheurs financés notamment par le CRSNG. Pour sa première année, nous estimons que ce comité passera en revue une douzaine d’infrastructures de recherche.

Extrant pour l’objectif 1
Montant investi dans le salaire du personnel des différents services travaillant à l’implantation de notre nouvelle Politique de gestion et de planification de l’infrastructure, ainsi qu’à la coordination du comité permanent des infrastructures. Nous estimons à 50 000$ le montant maximal requis, principalement sous forme de la portion de salaire versée aux membres du comité, pour l’atteinte de cet objectif.

Indicateur pour l’objectif 1
Le nombre total de dossiers d’infrastructures étudiés par le comité au cours de l’année 2016-2017.

Objectif 2 – Gestion optimale de notre collection d’abonnements

Catégorie de dépenses : Ressources de recherche
Notre objectif est de gérer de façon optimale notre collection d’abonnements à des périodiques scientifiques en veillant à ce que notre offre corresponde aux besoins de nos chercheurs et étudiants davantage que pour la moyenne des universités canadiennes.

Extrant pour l’objectif 2
Pour atteindre cet objectif, nous utiliserons une portion de la subvention du Fonds de soutien à la recherche pour payer les salaires des analystes et gestionnaires responsables des collections, de même que pour défrayer les coûts des abonnements eux-mêmes. Nous estimons que le coût total de ces efforts sera d’environ 800 000$.

Indicateur pour l’objectif 2
L’indicateur de référence reconnu par les bibliothèques membres du Bureau de coopération interuniversitaire est le coût contractuel d’une ressource électronique divisé par le nombre total d’unités téléchargées par les usagers. Un coût faible laisse entendre une bonne adéquation entre les ressources offertes et les besoins des usagers. La cible de référence est de 1,40$ en moyenne par unité téléchargée.

Objectif 3 – Développement des compétences en administration de la recherche

Catégorie de dépenses : Gestion et administration de la recherche

Description de l’objectif 3 :
Notre objectif est de développer les compétences, en réponse au fort roulement de personnel des dernières années, de préparer la relève pour certains postes. Notre objectif est que chaque employé reçoive en moyenne entre 35 et 40 heures de formation (technique, professionnelle ou de gestion) au cours de l’année 2016-2017.

Extrant pour l’objectif 3 :
L’extrant pour cet objectif correspond au coût annuel pour l’université de former les administrateurs de recherche, incluant le temps des employés en formation ainsi que les frais d’inscription, de transport et d’hébergement afférents aux formations, séminaires, webinaires, colloques, etc. Nous estimons à environ 70 000$ le coût total pour la réalisation de cet objectif.

Indicateur pour l’objectif 3
Nombre d’heures passées en formation par employé(e) en moyenne pendant une année.

Objectif 4 – Maintien du niveau de l’efficience des conseillers à la recherche

Catégorie de dépenses : Gestion et administration de la recherche

Description de l’objectif 4 :
Notre objectif est de maintenir le niveau d’efficience du personnel de la Direction de la recherche voué à la préparation des propositions de subventions et de contrats de recherche, en mesurant le volume ($) moyen de financement par conseiller à la recherche.

Extrants pour l’objectif 4 :
Salaires des conseillers à la recherche des trois services de la Direction de la recherche et de l’innovation.

Indicateur pour l’objectif 4 :
Ratio montant total de financement de la recherche pour 2016-2017 / nombre de conseiller à la recherche.

Objectif 5 – Atteinte du quota de demandes de subventions d’infrastructures de recherche

Catégorie de dépenses : Gestion et administration des activités de recherche

Description de l’objectif 5 :
L’acquisition d’infrastructures de recherche à la fine pointe permet de maximiser l’impact des recherches réalisées grâce aux subventions du CRSNG. Elles sont souvent même indispensables à leur réalisation. Chaque année, la Fondation canadienne pour l’innovation accorde à chaque université canadienne un quota maximal de demandes de subventions d’infrastructure. Notre objectif est de monter les meilleurs projets d’infrastructure permettant un développement de la recherche en accord avec nos priorités stratégiques, et de déposer des demandes pour un montant correspondant à notre quota.

Extrants pour l’objectif 5 :
Nous estimons que le montant consacré à la préparation des demandes de subventions d’infrastructure oscille entre 100 000 et 200 000$.

Indicateur pour l’objectif 5 :
Montant des demandes totales de subventions pour l’année 2016-2017 relativement au quota accordé par la FCI pour cette même année.

Objectif 6 – Conformité des chercheurs à notre Politique d’intégrité et de conflits d’intérêts en recherche

Catégorie de dépenses : Exigences réglementaires et normes d’agrément

Description de l’objectif 6 :
Notre objectif est de faire en sorte que la totalité des chercheurs et du personnel touché par notre politique d’intégrité s’y conforment en remplissant le formulaire de déclaration de conflit d’intérêts.

Extrants de l’objectif 6 :
L ’extrant pour cet objectif consiste au temps consacré par le personnel de la Direction de la recherche et de l’innovation aux efforts de sensibilisation, d’accompagnement et de contrôle pour l’implantation de la Politique. La somme totale dédiée à cet objectif sera de moins de 30 000$.

Indicateur de l’objectif 6 :
Pourcentage des professeurs touchés par la Politique d’intégrité et de conflits en recherche ayant rempli le formulaire de déclaration annuelle.

Objectif 7 – Conformité des chercheurs à la nouvelle Politique du libre accès des trois Conseils subventionnaires fédéraux

Catégorie de dépenses : Exigences réglementaires et normes d’agrément

Description de l’objectif 7 :
Atteinte d’un taux de conformité de 100% vis-à-vis de la nouvelle Politique du libre accès des trois Conseils subventionnaires fédéraux, récemment entrée en vigueur.

Extrants de l’objectif 7 :
L ’extrant pour cet objectif consiste essentiellement à une partie du salaire des gestionnaires et professionnels de la bibliothèque responsables de l’application de la politique. La somme totale dédiée à cet objectif sera de moins de 30 000$.

Indicateur :
Pourcentage d’articles découlant de subventions d’organismes fédéraux accessibles en libre accès 12 mois après leur publication.

Résultats sur les objectifs  2015-2016

Objectif 1 – Comité permanent sur les infrastructures


Rappel de l'objectif 1:

Nous souhaitions observer la performance du Comité permanent sur l’infrastructure mis sur pied dans le cadre de notre nouvelle Politique de gestion et de planification des infrastructures, dont l’objectif est d’accroître l’efficience et la pérennité des infrastructures utilisées dans le cadre des travaux de recherche de nos chercheurs financés notamment par le CRSNG. Pour sa première année, nous estimons que ce comité passerait en revue une douzaine de projets d’infrastructures de recherche.

Résultat pour l’objectif 1 : 

2015-2016 était la première année d’application de notre nouvelle politique de gestion et de planification des infrastructures de recherche. Le nouveau comité permanent des infrastructures de recherche, un comité composé du personnel de différents services de l’École, a rempli son mandat en participant à l’analyse de plus d'une douzaine de projets d’infrastructures soumis dans le cadre du concours 2016 de la FCI. 

Objectif 2 – Gestion optimale de notre collection d’abonnements

Rappel de l'objectif 2: Notre objectif était de gérer de façon optimale notre collection d’abonnements à des périodiques scientifiques en veillant à ce que notre offre corresponde aux besoins de nos chercheurs et étudiants davantage que pour la moyenne des universités canadiennes.

Résultat pour l’objectif 2

La bibliothèque s’est dotée d’un plan pour consolider le processus d’analyse des ressources dans le cadre des décisions d’achat et de renouvellement :

  • Identification des facteurs importants pour l’analyse : le prix, les données d'utilisation et le nombre de connexions refusées (turnaways dans COUNTER), le nombre d’articles publiés et le nombre de citations;
  • Utilisation de ces données sur une période de cinq ans pour identifier les tendances
  • Mise en place d’un processus de collecte régulière des données d'utilisation (COUNTER) de toutes les ressources;
  • Production d’analyses bibliométriques pour supporter le processus de développement des collections, notamment le rapport produit par ScienceMetrix sur nos abonnements.

Ces mesures ont contribué à l’atteinte de l’objectif visant à constituer une collection d’abonnements à des périodiques scientifiques correspondant aux besoins de nos chercheurs.

L’indicateur identifié en début d’année, à savoir le coût contractuel d’une ressource électronique divisé par le nombre total d’unités téléchargés par les usagers, qui donne une bonne idée de l’adéquation entre les ressources offertes et les besoins des usagers, reste pertinent. Notre cible d’être en-dessous de la cible de référence de 1.40$ a été largement atteinte.


Objectif 3 – Développement des compétences en administration de la recherche

Rappel de l’objectif 3 :

Notre objectif était de développer les compétences, en réponse au fort roulement de personnel des dernières années, de préparer la relève pour certains postes. Notre objectif est que chaque employé reçoive en moyenne entre 35 et 40 heures de formation (technique, professionnelle ou de gestion) au cours de l’année 2016-2017.

Résultats pour l’objectif 3 :

Le développement des compétences a été une des priorités de notre direction. Qu’il s’agisse de participation à des séminaires, des webinaires, des colloques ou autres activités de perfectionnement, notre personnel s’est fait un devoir de mettre à jour  ses connaissances et de développer ses compétences en vue de l’amélioration constante de nos services. Par exemple, nos conseillers à la recherche ont été nombreux à participer à la conférence annuelle 2016 de l’ACAAR, l’Association canadienne des administratrices et administrateurs de recherche, à Vancouver. L’objectif de recevoir entre 35 et 40 heures de formation en moyenne en 2015-2016 a été atteint et sera maintenu en 2016-2017, compte tenu de l’importance de cette dimension pour l’amélioration de nos services.

Objectif 4 – Maintien du niveau de l’efficience des conseillers à la recherche

Rappel de l’objectif 4 :

Notre objectif était de maintenir le niveau d’efficience du personnel de la Direction de la recherche voué à la préparation des propositions de subventions et de contrats de recherche, en mesurant le volume ($) moyen de financement par conseiller à la recherche.

Résultats pour l’objectif 4 :

Le niveau total de financement de la recherche total pour 2015-2016 s’annonce pour être sensiblement le même que pour l’année précédente, tout comme le nombre de conseillers à la recherche. Le niveau d’efficience, selon l’indicateur retenu, a donc été maintenu. Il est toutefois important de noter que l’environnement de la recherche se complexifie d’année en année : augmentation des exigences des organismes subventionnaires, complexité accrue des montages financiers et des partenariats, augmentation de la compétition pour les concours de subventions, etc. Cet accroissement de la complexité fait en sorte que les ressources (temps, compétences, efforts fournis) pour l’obtention et la gestion d’une même quantité de financement sont plus élevés à chaque année. L’efficience de notre personnel de soutien à la recherche s’accroit donc constamment et nous sommes en train de développer différents outils pour la mesurer et l'améliorer.

Objectif 5 – Atteinte du quota de demandes de subventions d’infrastructures de recherche

Rappel de l’objectif 5 :

L’acquisition d’infrastructures de recherche à la fine pointe permet de maximiser l’impact des recherches réalisées grâce aux subventions du CRSNG. Elles sont souvent même indispensables à leur réalisation. Chaque année, la Fondation canadienne pour l’innovation accorde à chaque université canadienne un quota maximal de demandes de subventions d’infrastructure. Notre objectif était de monter les meilleurs projets d’infrastructure permettant un développement de la recherche en accord avec nos priorités stratégiques, et de déposer des demandes pour un montant correspondant à notre quota.

Résultats pour l’objectif 5 : 

Polytechnique a déposé  des lettres d’intention de projets au concours 2016 dont la totalité des montants correspond au quota de financement qui lui était alloué. Ce travail a nécessité une étroite collaboration avec les chercheurs responsables des projets et le personnel du Bureau des partenariats et des infrastructures de recherche, dont un des premiers objectifs étaient de concevoir et déposer des projets prévoyant le partage d’infrastructures avec différents partenaires universitaires et industriels, tels que le prévoit notre Politique de gestion et de planification des infrastructures de recherche.

Objectif 6 – Conformité des chercheurs à notre Politique d’intégrité et de conflits d’intérêts en recherche

Rappel de l’objectif 6 : 

Notre objectif était de faire en sorte que la totalité des chercheurs et du personnel touché par notre politique d’intégrité s’y conforment en remplissant le formulaire de déclaration de conflit d’intérêts.

Résultat de l’objectif 6 : 

Tous les chercheurs et personnels identifiés comme étant touchés par notre politique d'intégrité ont rempli le formulaire de déclaration de conflits d'intérêts. L’objectif est donc atteint et sera maintenu en 2016-2017.

Objectif 7 – Conformité des chercheurs à la nouvelle Politique du libre accès des trois Conseils subventionnaires fédéraux

Rappel de l’objectif 7 : 

Atteinte d’un taux de conformité de 100% vis-à-vis de la nouvelle Politique du libre accès des trois Conseils subventionnaires fédéraux, récemment entrée en vigueur.

Résultat de l’objectif 7 : 

La bibliothèque s’est vue confier la responsabilité d’appliquer la nouvelle Politique du libre accès. Pour la première année de son application, elle a consacré de nombreux efforts à sensibiliser les professeurs aux exigences de cette nouvelle politique et à mettre en place les mécanismes et services de soutien nécessaire à son application. Les actions suivantes ont été posées :

  • Mise en place d’un point d’accès unique pour les professeurs (sur place, téléphone, courriel et Web);
  • Rédaction d’un guide FAQ pour les professeurs;
  • Production et diffusion d’une capsule d’information sur le libre accès;
  • Ajout au dépôt institutionnel PolyPublie la capacité de recevoir cinq autres types de documents documents (article de revue, communication de conférence, rapport, livre et chapitre de livre);
  • Implantation d’un processus de dépôt direct des documents dans PolyPublie et d’une procédure pour le dépôt par délégation au personnel de la Bibliothèque;

Il sera possible d’observer pleinement les résultats de ces efforts lorsque sera atteint le délai prescrit par la nouvelle politique pour la mise en libre accès des articles financés par les trois fonds subventionnaires, soit un an après leur publication. L’objectif sera maintenu pour 2016-2017. Grâce à ces mesures, le public canadien aura accès à l'essentiel des résultats des recherche financés par le gouvernement fédéral.

Objectif 8 – Mise en ligne de notre nouveau site de la recherche

Rappel de l’objectif 8 : 

Nous comptions mettre en ligne un nouveau site web de la recherche orienté vers les clientèles (étudiants, chercheurs et entreprises), au cours de l’année. Ce site remplacera la version actuelle datant d’une dizaine d’années.

Résultat de l’objectif 8 : 

Le site web de la recherche a été mise à jour à l’automne 2015 en conformité avec le modèle et le visuel du site web institutionnel. Des sections dédiées aux trois ‘clientèles’ ont été créées. Le contenu sera appelé à être développé afin de rendre disponibles un plus grand nombre d’informations sur nos services de soutien aux chercheurs, aux étudiants et aux partenaires. Cette action sera maintenue  au cours des prochaines années dans une perspective d’amélioration continue. L’objectif de la mise en ligne étant toutefois atteint, il ne sera pas renouvelé pour 2016-2017.