Prévention du plagiat et de la tricherie

Vous êtes ici

Raisons pouvant mener un étudiant à plagier

La question du plagiat préoccupe beaucoup les professeurs et les enseignants, ce qui est tout à fait justifié. Aussi, bien que rien ne puisse légitimer le plagiat, un des moyens pouvant aider à éviter ces fâcheuses situations et les conséquences importantes qu’elles peuvent entraîner est de connaître les raisons pouvant disposer un étudiant à plagier. Vous en trouverez quelques exemples ci-après.

TRAVAIL EN ÉQUIPE – SAVIEZ-VOUS QUE…
Si un membre de l’équipe triche lors de la réalisation d'un travail de groupe, cela aura des répercussions négatives sur l'authenticité du contenu rendu et tous les membres du groupe seront sanctionnés. La notion de sanction pour le groupe est parfois prise à la légère par les étudiants qui pensent que seuls les fautifs seront sanctionnés.

RÉUTILISATION DE TRAVAUX OU D’EXAMENS

L’étudiant pense qu’un travail ou un examen peut être utilisé de trimestre en trimestre, intégralement ou partiellement, sans savoir que la réutilisation de travaux existants est sanctionnée.

GESTION DE TEMPS

Au cours d’un trimestre, l'étudiant vit inévitablement des périodes où la charge de travail est excessive. Débordé, il est à la recherche de la 25e heure qui lui permettra de compléter le travail qui était à remettre la veille ou pour préparer convenablement l'examen du lendemain. Le recours à des méthodes illégales peut être perçu par l’étudiant comme la solution magique qui lui permettra d’obtenir un maximum de points.

COPIER/COLLER

L’étudiant qui manque d’organisation ou qui fait son travail à la dernière minute trouve des informations sur Internet et les copie dans un document, mais omet de noter la source d’où elles proviennent. Par conséquent, lorsqu’il veut les utiliser dans son travail, il ne peut les citer, car il lui est impossible de les retrouver. Il décide donc de ne pas les citer et, ainsi, commet un acte de plagiat.

COMPÉTITIVITÉ

Les bourses sont attribuées aux meilleurs. L’étudiant doit donc se distinguer par ses excellents résultats académiques. L'Internet pullule de documents gratuits et de sites offrant, moyennant des coûts, des services de rédaction de travaux personnalisés. L’étudiant compétitif qui désire obtenir une bourse d’excellence peut être tenté de plagier pour y parvenir.

SAVOIR-FAIRE ET CRÉATIVITÉ

S'estimant incapable d'égaler la qualité de rédaction de l'auteur d'une source trouvée sur l'Internet, l'étudiant décide de copier un document, car il sous-estime sa créativité et son savoir-faire. De cette façon, il ne fournit pas l'effort nécessaire demandé pour la rédaction de ses travaux.

ESTIME DE SOI

On trouve toujours meilleur que soi. Tenant un collègue étudiant en haute estime et ayant eu la chance de mettre la main sur son travail, l'étudiant profite de l'occasion pour remettre ce travail en le faisant passer pour sien.

MIMÉTISME

Tout le monde le fait, fais-le donc! Si l’étudiant se trouve dans un milieu où la tricherie est largement répandue, il peut être tenté d'imiter ses collègues, même si cela va à l’encontre de ses convictions personnelles.

PERTINENCE

L’étudiant peut considérer que le travail demandé dans un cours n’est pas pertinent et ne contribue pas à son apprentissage. Peu motivé et désirant éviter une perte de temps, l’étudiant peut chercher un moyen qui lui permettra de bâcler ce devoir.

ABONDANCE DES SOURCES D’INFORMATION

Les sources d’information sur Internet augmentent de façon exponentielle. L’étudiant qui ne connaît pas l’existence des logiciels de détection de plagiat pense qu’il ne pourra jamais se faire prendre, car il considère impossible que son professeur retrouve, sur Internet, l’information plagiée.