Prévention du plagiat et de la tricherie

Vous êtes ici

Profession ingénieur

LA PROTECTION DU PUBLIC LORS D'UN LITIGE

Les pouvoirs publics ont choisi d’intervenir selon une approche préventive dans les cas où un client (personne physique ou morale) recourant aux services d’un ingénieur se trouve démunie en raison des limites de ses connaissances face à la complexité technique du litige. En tenant compte de la gravité du préjudice que comportent de tels cas, les pouvoirs publics ont instauré un système fondé sur le principe de l'autogestion par les spécialistes des divers domaines du génie. L’Ordre des Ingénieurs du Québec (OIQ) a été créé afin de répondre à ces besoins.

L’OIQ ET LA COMPÉTENCE

La profession d’ingénieur au Québec est régie par le Code des professions. Tout ingénieur doit être membre de l'OIQ pour exercer sa profession. Un des rôles de l’OIQ est de garantir la compétence et l'honnêteté de ses membres :

  • en établissant les normes d’admission à la pratique d’ingénieur et en vérifiant leurs compétences à travers leur parcours académique et professionnel;
  • en s’assurant du maintien de leur intégrité et de leurs compétences tout au long de leur vie professionnelle.

Conseil Interprofessionnel du Québec. (2013). Le système professionnel. Tiré de http://www.professions-quebec.org/index.php/fr/element/visualiser/id/7

CODE DE DÉONTOLOGIE DES INGÉNIEURS

Tous les membres de l’OIQ doivent respecter le Code de déontologie et tout manquement au respect de ses règles peut entrainer des sanctions pouvant aller jusqu’à la révocation définitive de l’Ordre et à l’annulation du droit de se présenter en tant qu’ingénieur.

Nous présentons ci-après quelques extraits du Code de déontologie des ingénieurs du Québec traitant de l'intégrité et l'honnêteté dans l'exercice de la profession.

« SECTION II DEVOIRS ET OBLIGATIONS ENVERS LE PUBLIC

2.01. Dans tous les aspects de son travail, l'ingénieur doit respecter ses obligations envers l'homme et tenir compte des conséquences de l'exécution de ses travaux sur l'environnement et sur la vie, la santé et la propriété de toute personne.

SECTION III DEVOIRS ET OBLIGATIONS ENVERS LE CLIENT

3.02.01. L'ingénieur doit s'acquitter de ses obligations professionnelles avec intégrité.

3.02.08. L'ingénieur ne doit pas recourir, ni se prêter à des procédés malhonnêtes ou douteux, ni tolérer de tels procédés dans l'exercice de ses activités professionnelles.

SECTION IV DEVOIRS ET OBLIGATIONS ENVERS LA PROFESSION

4.02.03. L'ingénieur ne doit pas surprendre la bonne foi d'un confrère, abuser de sa confiance, être déloyal envers lui ou porter malicieusement atteinte à sa réputation. Sans restreindre la généralité de ce qui précède, l'ingénieur ne doit pas notamment:

a) s'attribuer le mérite d'un travail d'ingénierie qui revient à un confrère »

Éditeur officiel du Québec. (2013). Code de déontologie des ingénieurs. Tiré de http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=3&file=/I_9/I9R6.HTM