Génie Physique

Vous êtes ici

Arthur Yelon

Magnéto-impédance géante ● Thermodynamique ● Semi-conducteurs


Arthur Yelon est professeur émérite au département de génie physique.

Prof. Yelon fait état d’une longue et prolifique carrière en recherche, dont plus de 40 ans à Polytechnique Montréal. Il a travaillé plusieurs années sur les matériaux semi-conducteurs en couches minces, micro-nanofils magnétiques et la magnéto-impédance géante (giant magneto impedance).
 

Fiche d'expertiseGoogle ScholarCourrielTél. (514) 340-4711 poste 4751

Cinétique à haute énergie d'activation

Depuis peu, il a réorienté ses recherches vers la cinétique à haute énergie d’activation.   Celle-ci est encore peu explorée et peut-être qualifiée de recherche émergente. Les caractérisations, réponses aux questions, voire questions elles-mêmes sont peu nombreuses dans la littérature actuelle, malgré le fait qu’ils se présentent dans une grande gamme de disciplines scientifiques.

Un exemple important des phénomènes à haute énergie d’activation sont les réactions chimiques qui dans des conditions «normales» ne se réalisent pas, ou presque pas, mais qui sont grandement accélérées par des catalyseurs.  Dans ces circonstances, la barrière qui empêche ou retarde la réaction est baissée par un effet entropique.

En général, les modèles sur lesquels le prof. Yelon travaille sont de nature thermodynamique, c.a.d. macroscopiques, mais il est souvent possible de les lier avec des modèles microscopiques, rendant plus clair les mécanismes au niveau atomique ou moléculaire.

Le prof. Yelon et ses collaborateurs ont notamment proposé une explication des observations expérimentale de ce que les physiciens appellent la règle de Meyer-Neldel (MNR), les chimistes, la loi isocinétique, et les biologistes, la loi de compensation.
Ces observations ont lieu lorsque l’énergie d’activation est plus grande que l’énergie thermique et que l’énergie des excitations est disponible. 
Pour les températures pas très élevées, ceci veut dire une grande fraction d’un électron volt, ou plus.

Les études actuelles sur la cinétique à haute énergie d’activation portent notamment sur les semi-conducteurs organiques et amorphes (comme le silicium). Enfin, le prof. Yelon collabore avec d’autres professeurs du département (Edward Sacher, Clara Santato et David Ménard).