Département de génie mécanique

Génie aérospatial

Particularités du programme

  • un stage obligatoire rémunéré d'au moins 4 mois dans toutes les options
  • un projet intégrateur à chaque année, le projet final, de grande envergure, comptant pour 6 crédits, le tout donnant aux diplômés une forte expérience de la conception en ingénierie
  • des cours de la spécialité dès la première année
  • un encadrement accentué dès le début des études
  • une formation créditée visant la maîtrise de la communication orale et écrite, et du travail en équipe
  • un mécanisme de gestion continue de la qualité du programme
  • des occasions de faire une partie de la formation à l'étranger

Le programme de génie aérospatial contingente le nombre d'étudiants admis à 60. Les étudiants sont sélectionnés principalement selon la qualité de leur dossier académique. Les nouvelles admissions ont lieu uniquement au trimestre d'automne.

La formation de l'ingénieur aérospatial

Le diplômé d'un programme en génie aérospatial est un ingénieur dans le sens le plus large du terme et en deuxième lieu un ingénieur du domaine de l’aérospatiale. Mais il s’agit d’abord d’un diplômé de Polytechnique Montréal; celle-ci impose les objectifs de formation suivants (annuaire du premier cycle, page 3) «La formation de l’ingénieur s'appuie sur l’acquisition de connaissances scientifiques et techniques très solides, sur le développement de compétences professionnelles et sur la sensibilisation aux responsabilités de la profession». Le département de génie mécanique s’est fixé une vision de la formation et des valeurs qu’il entend inculquer à ses diplômés. Cette vision et ces valeurs restent les mêmes pour le projet de programme en génie aérospatial : former des professionnels du génie aérospatial compétents en développement de produits et systèmes aéronautiques complexes qui seront des leaders dans leur milieu.

Le département de génie mécanique offre aux étudiants du baccalauréat une formation qui vise à bien les préparer pour une carrière à long terme dans un secteur prometteur tout en répondant aux besoins des entreprises pour des ingénieurs possédant les expertises de pointe et les aptitudes de travail qui leur permettront de maintenir leur compétitivité.

À l’occasion du récent renouvellement des programmes de baccalauréat, le département de génie mécanique a adopté l’approche CDIO (Conceive, Design, Implement, Operate), et a adhéré au consortium international des universités qui s’en inspirent. Le programme de génie aérospatial a été développé en respectant cette approche.

Le programme de génie aérospatial offre cinq orientations de spécialité : contraintes, fabrication, environnement virtuel, technologies spatiales et systèmes d'aéronefs. À la place d'une orientation de spécialité, l'étudiant peut compléter une orientation thématique parmi les suivantes : Innovation technologique, Outils de gestion ou Projets internationaux.

Projets intégrateurs

Projet de 1re année
Conception de produits aérospatiaux, basée sur le cours Caractéristiques des aéronefs

Projet de 2e année
Construction d’un avion téléguidé et essais en vol

Projet de 3e année
Définition et analyse de problèmes d’ingénierie du milieu de la pratique ou de la recherche, en collaboration avec l’industrie

Projet de 4e année
Projet d’envergure : conception, fabrication et test de diverses composantes et de véhicules aérospatiaux, en collaboration avec des entreprises comme Bombardier Aéronautique et Pratt & Whitney Canada