Département de mathématiques et de génie industriel

Vous êtes ici

MOINS CHER AVEC LE TEMPS

24 juillet 2017


Ordinateurs, vêtements, chaînes stéréo: trois catégories de produits qui font mentir la fameuse jérémiade du « tout coûte plus cher ». Et ce ne sont pas les seuls produits qu'on paie aujourd'hui à moindre prix que dans le bon vieux temps. Retour sur ces prix qui baissent et explications.

CONCURRENCE, INNOVATION... ET MAUVAISE QUALITÉ
 

En 1984, le Macintosh 128K se vendait 2495 $US, l'équivalent de 6880 $CAN d'aujourd'hui. Pour 128 ko de mémoire vive, rappelons-le. Le moindre portable neuf à 400 $ aujourd'hui en offre 30 fois plus.

En septembre 1970, le magasin montréalais LaSalle affichait fièrement dans La Presse sa « radio AM/FM Transistors à 4 haut-parleurs » pour 39,88 $. Elle en coûterait 256 en dollars d'aujourd'hui, pas exactement de quoi provoquer des émeutes chez Best Buy.

Et un étudiant qui serait tombé dans le coma en 1999 pour se réveiller aujourd'hui trouverait au moins une chose qui n'a pas changé : les t-shirts à 10 $.

Ces catégories de produits, et quelques autres, vont complètement à contre-courant de l'évolution des prix. Selon Statistique Canada, l'indice des prix à la consommation global, qui reflète l'inflation, a pratiquement triplé depuis 1980. L'alimentation, les meubles, les soins personnels, les voyages, entre autres, ont tous suivi la même courbe à la hausse.

CONCURRENCE

« Le facteur principal de la baisse des prix, c'est la concurrence », répond tout de go Fabiano Armellini, professeur en génie mécanique à Polytechnique Montréal.

La mécanique est simple : si un concurrent offre un prix plus bas, une entreprise doit le suivre ou être innovante sous peine d'être rayée de la carte.

Source : La Presse.ca, publié le 20 juillet 2017 à 10h55