Département de mathématiques et de génie industriel

Vous êtes ici

Les ingénieurs, de bons entrepreneurs?

31 octobre 2017

Ce n’est pas toujours facile pour l’ingénieur, convaincu d’avoir créé un produit hors pair, d’accepter de le revoir pour l’adapter aux besoins du marché.

DOSSIER PROFESSION INGÉNIEURS - Les ingénieurs ont toujours été très présents dans le monde de l'entrepreneuriat, mais, depuis quelques années, ils ont été plus nombreux encore à se lancer en affaires. Les ingénieurs, minutieux, très portés sur le volet technique, sans formation en gestion pendant leurs études, font-ils de bons entrepreneurs ? S'ils regorgent d'atouts pour réussir, ils doivent également connaître leurs travers naturels.

L'ingénieur Éric Lachapelle est, avec son frère, à la tête de Lainco, une entreprise spécialisée dans la fabrication de charpentes en acier et dans la conception de structures complexes. Quand sa famille s'est lancée dans une entreprise de travaux de construction, tous ont rapidement vu l'avantage de la venue d'Éric Lachapelle, qui travaillait alors au sein d'une firme de génie-conseil. Outre les permis qu'il avait le droit de demander en tant qu'ingénieur auprès de la Régie du bâtiment, il a aidé Lainco à se développer dans des domaines plus complexes, qui demandaient des compétences en génie.

Éric Lachapelle a vite fait le saut. Il a dû se mettre aux autres facettes de l'entrepreneuriat : la comptabilité, le marketing, le développement des affaires, la vente, etc. Pas un problème pour l'ingénieur. « Notre formation nous rend débrouillards. On apprend à trouver des solutions à des problèmes en analysant beaucoup d'information. Finalement, c'est la même démarche dans le génie et dans l'entrepreneuriat », lance M. Lachapelle, vice-président de Lainco.

Source : Journal Les Affaires, édition du 28 octobre 2017