Département de mathématiques et de génie industriel

Vous êtes ici

«La gestion du Fonds vert ne s'est pas améliorée»

24 juillet 2017


Le gouvernement Couillard vient d'octroyer une aide de 20M$ en provenance du Fonds vert à Gaz Métro. Selon le directeur de l'Institut de l'Énergie Trottier, cela démontre que la gestion du Fonds vert ne s'est pas améliorée!

Le Devoir écrivait mercredi matin que le gouvernement Couillard venait d'accorder à Gaz Métro une subvention de 20 millions de dollars pour lui permettre d'étendre son réseau de distribution, une somme prise à même le Fonds vert.

Se questionnant à savoir si Gaz Métro était une entreprise verte, Mathieu Beaumont a discuté de la question avec Normand Mousseau, professeur de physique et directeur de l’Institut de l’Énergie Trottier et auteur du livre «Gagner la guerre du climat».

Selon lui, cette décision gouvernementale n'a rien de rassurant.

«Ce qu’on voit, c’est que la gestion du Fonds vert ne s’est pas améliorée depuis que des alertes ont été sonnées il y a deux ans. On se retrouve encore avec des dépenses qui ne sont pas intégrées avec les objectifs de réduction de gaz à effet de serre.»

Pour expliquer cette aide, le gouvernement utilise l’argument que le gaz est une voie de transition entre les énergies fossiles et les énergies propres.

Est-ce un argument qui tient la route?

«Ça peut aller dans certains cas, mais ici, on va construire une infrastructure qui a une durée de vie de 50 ans pour réduire de 85% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 30 ans. Donc, on investit dans des infrastructures dont on n’utilisera pas pour une bonne partie de leur vie. Là, on va investir dans le gaz naturel et dans 15-20 ans, faudra tout refaire les investissements pour sortir le gaz naturel. Pour moi, ce n’est pas un bon investissement.»

Un meilleur investissement, selon M. Mousseau, aurait été de prendre les sommes d’argent utilisées et d’accompagner les industries qui sont au mazout ou au propane pour essayer de développer des technologies qui vont utiliser de l’électricité ou zéro émission.