Baccalauréat en génie industriel

L’ingénieur industriel formé à Polytechnique Montréal est un décideur. Alors que les autres disciplines du génie appliquent leurs compétences dans des secteurs spécifiques, l’ingénieur industriel peut travailler dans de nombreux domaines. Il est un agent d’amélioration continue et de gestion du changement.

QU’EST-CE QUE LE GÉNIE INDUSTRIEL?

Alors que les ingénieurs issus des autres disciplines du génie appliquent leurs compétences dans des secteurs spécifiques, l’ingénieur industriel, lui, peut œuvrer dans de très nombreux domaines. On le retrouve ainsi dans des entreprises manufacturières, de services, de transport ou de distribution, etc. Le champ des possibles est très vaste!

Et pour cause : sa formation lui permet de trouver des solutions pour améliorer le fonctionnement des organisations quelles qu’elles soient, et ce, tout au long de la chaîne logistique. Pour cela, il utilise les méthodes d’analyse et de conception de l’ingénierie afin de créer des systèmes de même que pour en spécifier, en prédire et en évaluer les performances.

Concrètement, il peut travailler à l’élimination des pertes de temps, d’argent, de matière et d’énergie afin de bonifier l’efficacité, la productivité, la sécurité des personnes et des systèmes de production ainsi que la qualité des produits et des services.

Véritable chef d’orchestre, l’ingénieur industriel est aussi un agent d’amélioration continue et l’un des principaux moteurs de l’évolution technologique en entreprise.

Lors de leur formation, les étudiants de quatrième année auront aussi l’opportunité de participer à PRISME, un projet unique à Polytechnique Montréal. Contrairement aux cours traditionnels qui proposent essentiellement la transmission de connaissances, PRISME permet aux étudiants en génie industriel de s’engager dans un projet soumis par une entreprise, et ce, à l’intérieur même du cours et sous la direction des professeurs. Il s’agit pour eux d’une occasion en or de travailler sur des problématiques réelles et concrètes.

Particularités du programme

Durée
4 à 5 ans, selon votre scolarité*
Crédits
120
Admission
Automne / Hiver
Stage(s)
1 à 4 stages de 4 mois ou plus

* La durée de la formation d'ingénieur est habituellement de 4 années. Les étudiants ayant préalablement complété leurs études hors Québec pourraient toutefois devoir compléter une année préparatoire intégrée avant de débuter leur formation d'ingénieur, portant ainsi à 5 années la durée totale de la formation.

Cheminement et description des cours

Le document suivant présente un exemple du cheminement parcouru et des cours suivis par les étudiants admis au baccalauréat en génie industriel à l'automne 2016.

Pour consulter la description d'un cours, cliquez directement sur le titre du cours.

Projets intégrateurs

Projet de 1re année

Conception ergonomique des postes de travail (ergonomie, méthode et mesure du travail, santé et sécurité, gestion de projet)

Projet de 2e année

Projet de mise en production d’un produit avec fabrication d’un prototype.

Projet de 3e année

Conception d’un système d’information intégré en collaboration avec une firme d’ingénieurs-conseils

Projet de 4e année

Projet rationnel d’intégration de systèmes manufacturiers d’entreprise (PRISME) réalisé dans une entreprise de production de biens ou de services

Stages

Le programme de génie industriel inclut un stage obligatoire de quatre mois.

Les étudiants peuvent toutefois choisir de faire jusqu'à quatre stages de quatre mois ou plus au cours de leur formation.

Tous les stages sont rémunérés.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/stages

Orientations de spécialité

En dernière année de formation (4e année), les étudiants peuvent personnaliser leur cheminement en choisissant une orientation de spécialité, soit un bloc de 12 crédits de cours de spécialisation :

  • Ingénierie des services : Les ingénieurs industriels s’orientent de plus en plus vers le secteur des services. Ce secteur contribue actuellement à près de 70 % du PIB et 65 % de l’emploi dans la zone de l’OCDE. Dans cette orientation, l’étudiant trouvera les outils et méthodes lui permettant de jouer un rôle moteur dans l’application du génie industriel au sein d’une entreprise de service. Il développera des habiletés relatives aux techniques d’organisation des services, à l’optimisation des services, à l’amélioration continue et à l’ergonomie avancée. Il pourra les appliquer dans différents types de services comme les hôpitaux, les centres d’appels, les banques, les services humanitaires, les transporteurs aériens, etc.

  • Interaction humain-ordinateur : Cette orientation permet à l'étudiant d'acquérir une première spécialisation dans les domaines de l'ingénierie et de l'ergonomie cognitive des interactions humain-ordinateur. Elle porte sur l'analyse, la conception, l'évaluation et la mise au point d'interfaces humain-machine de qualité pour des systèmes interactifs complexes pouvant être utilisés dans différents domaines d'application (ex. : production, transport, contrôle de processus, formation, médecine, loisirs). Elle couvre les aspects ergonomiques, informatiques et graphiques des interfaces utilisateurs, et s'intéresse en particulier aux questions d'utilité, d'accessibilité, d'efficacité, d'utilisabilité et d'expérience-utilisateur.

  • Production à valeur ajoutée : Dans cette orientation, l’étudiant trouvera les outils et méthodes lui permettant de jouer un rôle moteur dans l’application du génie industriel au sein de l’activité principale d’une entreprise de production : la production elle-même. Il développera des habiletés relatives à l’organisation et à l’intégration produits-procédés (cours Conception intégrée produit-procédé), aux outils technologiques modernes (cours Outils et systèmes de gestion manufacturière), au pilotage avancé des systèmes complexes (cours Méthodes avancées de planification) et à l’amélioration du système (cours Amélioration continue). Les étudiants prenant cette orientation se familiariseront avec des outils de type simulation avancée (usine numérique), Manufacturing Executive System (contrôle du système de production), Advanced Planning System (planification avancée) et Enterprise Resource Planning (progiciel de gestion industrielle).

  • Santé et sécurité du travail : Le domaine de la santé et de la sécurité au travail prend de plus en plus d’importance. Le poids sociétal des atteintes à la santé des travailleurs reste très élevé et les ingénieurs industriels doivent être à même de conduire des projets d’organisation et de gestion de la santé au travail. Pour cela, les 108 crédits obligatoires du programme donnent un minimum qui doit être complété par une spécialité pour ceux qui souhaitent être leader dans ce domaine. Cette orientation est formée de quatre cours, complétant les notions de base des cours de la partie obligatoire du programme.

Orientation personnalisée avec cours au choix

En dernière année de formation (4e année), les étudiants peuvent personnaliser leur cheminement en choisissant une orientation personnalisée avec cours au choix, soit 12 crédits de cours. La sélection de cours doit être approuvée par le responsable du programme.

Orientations thématiques

En dernière année de formation (4e année), les étudiants peuvent personnaliser leur cheminement en choisissant une orientation thématique, soit un bloc de 12 crédits de cours dont le sujet est différent, mais complémentaire au programme.

  • Développement durable : Cette orientation traite des grands enjeux transversaux que soulève le développement durable, en particulier la responsabilité sociale de l'ingénieur et le travail dans un contexte multidisciplinaire. Elle permet l'acquisition de notions et la familiarisation avec des outils essentiels à la pratique de l'ingénierie durable, laquelle comprend notamment l'analyse de cycle de vie, la résilience organisationnelle, l'efficacité énergétique et les énergies alternatives, la conception et la fabrication durable, et le génie de l'environnement.

  • Innovation et entrepreneuriat technologique : Cette orientation vise à sensibiliser les étudiants aux dimensions intrapreneuriales et entrepreneuriales de leur future profession en stimulant leur créativité, en encourageant l'entrepreneuriat, et en développant des aptitudes d'innovation et de gestion stratégique.

  • Mathématiques de l'ingénieur : Cette orientation permet aux étudiants d'acquérir des connaissances avancées en mathématiques appliquées et de développer des compétences pour modéliser et résoudre des problèmes d'ingénierie à l'aide de techniques mathématiques ou pour analyser des données avec de tels outils. Cette orientation couvre trois domaines des mathématiques appliquées qui se chevauchent, soit analyse numérique et appliquée; probabilités et statistique; et recherche opérationnelle et optimisation. Les techniques développées dans ces domaines sont souvent employées dans des projets multidisciplinaires en génie ou en sciences naturelles.

  • Outils de gestion : Cette orientation donne aux étudiants des compétences leur permettant de mieux appréhender les fonctions de direction. Idéalement, cette orientation est complétée par des cours offerts par HEC Montréal, ce qui permet à l’étudiant d’obtenir un diplôme de 2e cycle en gestion délivré par cet établissement. Orientation intégrée au programme de génie industriel.

  • Projets internationaux : Cette orientation est offerte aux étudiants ayant un fort intérêt pour le volet international d’une carrière en génie. L’ensemble des quatre cours vise les objectifs suivants : sensibiliser les étudiants aux problématiques socio-économiques et technologiques de la mondialisation, acquérir une compréhension de base du commerce international et des règles qui le régissent, comprendre les stratégies d’internationalisation des entreprises et les pratiques de gestion et d’ingénierie qui y sont reliées, analyser l’environnement économique, politique et social de projets internationaux d’ingénierie, comprendre les différents types de projets internationaux d’ingénierie et les processus de gestion nécessaires à leur réalisation, et développer une sensibilité particulière aux politiques nationales et aux dimensions culturelles des projets internationaux d’ingénierie.

Statistiques d'emplois 2016

Taux de placement des diplômés de Polytechnique Montréal : 97 %

Salaire annuel : 64 006 $ à 133 672 $

Principaux types d’emplois : Analyste ■ Analyste de la chaîne logistique ■ Analyste structure de coûts ■ Chargé de projet ■ Coordonnateur en amélioration continue ■ Ingénieur d’usine ■ Ingénieur qualité ■ Responsable santé et sécurité

Principaux employeurs : Manufacturiers ■ Industrie aéronautique ■ Firmes de génie-conseil ■ Entreprises de services, de transport ou de distribution

Source : Réseau des ingénieurs du Québec (2016) / Service stages et emplois de Polytechnique Montréal (2016)

Études supérieures : pour aller plus loin!

Vous vous projetez déjà au-delà du Baccalauréat ? Plusieurs options s’offrent à vous !

Polytechnique Montréal propose des programmes d’études supérieures dans 17 spécialités qui répondent aux intérêts des candidats et aux besoins de la société.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/es

Cheminements accélérés :

Polytechnique Montréal offre aussi aux étudiants répondant à certains critères scolaires des cheminements accélérés qui leur permettent d’accéder plus rapidement aux études supérieures, avant d’avoir terminé leur baccalauréat.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/es/cheminements

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus au sujet du programme de génie industriel, consultez le site du Département de mathématiques et
de génie industriel : polymtl.ca/magi.

Vous pouvez également télécharger nos divers documents d'information en format électronique.

« Polytechnique, c’est plusieurs heures d’études et d’apprentissage, mais c’est surtout une communauté étudiante qui se soutient pour aller plus loin ensemble. »

- LOUIS GAUDETTE

Baccalauréat en génie industriel / Promotion 2016
Originaire de Montréal / Diplômé du Collège Ahuntsic

Des nouvelles de Poly

Génie industriel
16110381_647634012112035_1878197616676700160_n.jpg
L'atelier des Arts industriels de Polytechnique Montréal en 1913. (Source: Bureau des archives de Polytechnique Montréal) #JeudiSouvenir #TBT
Partager
hqdefault.jpg
Qu'est-ce que le génie industriel? Qu'est-ce que fait l'ingénieur industriel?
Partager