Collation des grades

Vous êtes ici

PRIX D'EXCELLENCE EN ENSEIGNEMENT 2016

ROBERT LEGROS
Professeur titulaire
Département de génie chimique

Diplômé en génie chimique de l’École Polytechnique en 1983, Robert Legros obtient un doctorat dans le même domaine de l’University of Surrey, au Royaume-Uni, en 1987, et complète une formation postdoctorale à l’Université de la Colombie-Britannique l’année suivante. Il rejoint les rangs du corps professoral de Polytechnique en 1990 à titre de professeur adjoint au Département de génie chimique. Il est nommé professeur agrégé en 1994, puis professeur titulaire en 1998 et occupe, entre 2003 et 2009, le poste de directeur du Département de génie chimique.

Depuis son entrée en fonction au Département de génie chimique, Robert Legros n’a cessé de peaufiner ses méthodes d’enseignement et a largement contribué au développement du programme de formation en génie chimique. Il est un éminent porte-étendard de l’apprentissage actif, lequel repose sur l’engagement résolu de l’étudiant à s’investir dans sa propre formation. Il décrit lui-même sa philosophie d’enseignement comme étant de nature «porte ouverte», c’est-à-dire qui facilite les dialogues et échanges répétés avec ses étudiants, qu’ils soient reliés à ses fonctions de professeur ou de responsable de programme.

En classe, Robert Legros communique clairement ses attentes vis-à-vis de ses étudiants quant à la ponctualité, l’assiduité et la préparation aux cours et incite au respect mutuel attendu entre eux et le professeur. Il favorise une atmosphère positive en classe, laquelle est propice aux échanges fructueux.

La méthode d’apprentissage par problèmes et par projets que propose le professeur Legros permet à ses étudiants d’acquérir savoirs et savoir-faire en intégrant le facteur humain à l’expérience formatrice. Cette implication de la part des étudiants vise à en faire des « apprentis » actifs et engagés qui réussissent à arrimer compétence scientifique et aspect humain. Ses étudiants développent ainsi des outils qui leur sont propres et qu’ils peuvent éventuellement transposer et adapter aux différentes tâches dont ils s’acquitteront tout au long de leur vie professionnelle.

Fort apprécié de ses étudiants, c’est à onze reprises depuis son entrée en poste que ceux-ci lui ont décerné des prix Méritas dans diverses catégories. Ces prix soulignent annuellement l’excellence en enseignement des professeurs et chargés d’enseignement.

Outre ses activités d’enseignement, de coordination de cours et de supervision de projets intégrateurs, Robert Legros est un chercheur reconnu dans le domaine de la fluidisation et de ses applications industrielles. Il oriente ses activités de recherche vers les procédés de conversion des matières résiduelles et de la biomasse. Très actif au sein de la communauté canadienne du génie chimique, il est membre de diverses associations dont l’Ordre des ingénieurs du Québec, l’Académie canadienne du génie, la Société canadienne de génie chimique, dont il a été le président en 2010-2011, le comité Valorisation énergétique du Réseau Environnement et l’American Society for Engineering Education, pour ne nommer que les plus récentes.

Au fil des ans, Robert Legros a rédigé plusieurs articles de nature pédagogique pour des revues et pour des conférences sur l’enseignement en génie. Il a aussi publié 62 articles scientifiques, dirigé 22 mémoires et thèses, déposé trois brevets et obtenu 25 subventions et contrats de recherche. Durant plusieurs années, il a été éditeur associé de la revue Canadian Journal of Chemical Engineering.

En décembre dernier, la Ville de Montréal et Polytechnique s’associaient pour créer la Chaire de recherche sur la valorisation des matières résiduelles, dont le titulaire est le professeur Legros. La Chaire se penche sur les moyens de valoriser la plus grande portion possible de matières résiduelles afin de favoriser leur utilisation dans les boucles de valeurs, un sujet qui est au coeur des intérêts de recherche du professeur Legros.

La qualité de l’enseignement du professeur Robert Legros et l’appréciation de sa compétence et de son dévouement par ses étudiants ainsi que par ses collègues, combinées à l’intérêt public que génèrent ses recherches, sont autant de raisons qui ont mené le Conseil académique de Polytechnique à lui attribuer le Prix d’excellence en enseignement 2016.