index des volumes et numéros courriel de la bibliothèque Site Web de la bibliothèque Page d'accueil Portail Poly
  Numéro 40 , 12 novembre 2003
 
sommaire
Mot du directeur
Où allons nous ? Perspectives 2003-2004
Sa Majesté le Catalogue reçoit ses sujets… enfin, une partie d'entre eux!
Petite histoire d'un abonnement
Un employé qui nous a marqués
Qu'est la Bibliothèque de Poly devenue?
Résultat d'une enquête
Des chercheurs sachant chercher… et trouver de l'information!  
chroniques
Nouvelles
LA BIBLIOTHÈQUE C'EST AUSSI...
ÉCHOS DE LA BOÎTE À SUGGESTIONS
Résultat d'une enquête

Résultats d'une enquête portant sur les connaissances en recherche documentaire des étudiants entrant au 1 er cycle dans les universités québécoises

Mesure des connaissances en recherche documentaire des étudiants entrant au 1er cycle dans les universités québécoises

À l’été 2002, quatorze universités du Québec ont procédé à une enquête auprès de près de 5300 nouveaux étudiants de première année de baccalauréat. Cette enquête, sous forme de questionnaire à choix multiples envoyé par la poste, avait pour objectifs de :

  • vérifier la maîtrise des connaissances de base requises pour effectuer un travail de recherche documentaire;
  • obtenir des données permettant aux bibliothèques de mieux ajuster leurs formations aux nouveaux arrivants, en fonction de leurs besoins.

Pour bâtir le questionnaire, les bibliothèques ont utilisé des études du processus de recherche documentaire et ont essayé d’identifier les connaissances et habiletés essentielles pour faire une recherche de documentation dans un contexte universitaire. Une équipe de bibliothécaires, sous la supervision d’un professeur de l’Université McGill spécialiste du domaine, a donc élaboré 20 questions mesurant ces connaissances.

La taille minimale de l’échantillon était de 10% des nouveaux étudiants. Dans certaines institutions, dont l’École Polytechnique, c’est 20% des étudiants qui étaient visés.

Le taux de participation enregistré s’est révélé très satisfaisant pour ce genre d’enquête, soit 57% des répondants. Les résultats ont été compilés et présentés cet automne au sous-comité des bibliothèques de la CREPUQ .

Ce qui a été réussi…
Dans 9 questions sur 20, des taux de bonnes réponses supérieurs à 50% ont été enregistrés. Ces questions concernaient des éléments mieux connus tels les encyclopédies, les métamoteurs, la bibliographie, les moteurs de recherche, etc.

Exemple de questions réussies :

Un moteur de recherche, tel Google ou Yahoo, ne permet pas de trouver :
a) Les livres disponibles à la Bibliothèque (91,9%)
b) Des renseignements biographiques sur des personnalités connues
c) Des catalogues de produits
d) De l’information sur les entreprises
e) Autre (s.v.p. préciser) :
f) Ne sais pas

Ce qui a été moins bien réussi : une situation préoccupante…

Le taux de bonnes réponses est inférieur à 36% dans 11 questions sur 20.

Voici quelques exemples de questions qui proviennent de ce groupe. Les bonnes réponses sont en gras
Question no 7 (Type de références)
Laquelle des références bibliographiques suivantes décrit un article de revue?
a) Tarrab, Gilbert et Robert Pelsser. (1992). Le Rorschach en clinique et sélection. Marseille, Hommes et perspectives.
b) Peaucelle, Jean-Louis. (2001). «La recherche française en systèmes d’information : comparaison avec les Etats-Unis». Systèmes d’information et management, 6 (3) : 5-30. (35,8%)
c) Boudon, Pierre. (1991). «L’architecture des années 30, ou l’inversion des signes», in Masses et culture de masses dans les années 30, sous la direction de Régine Robin. Paris, Éditions ouvrières, pp. 137-162.
d) Tellier, Yvan et Roger Tession (dir.) (1990). «Priorités actuelles et futures», in Changement planifié et développement des organisations. Ste-Foy, (Qué.), Presses de l’Université du Québec, T. 2, pp. 132-189.
e) Ne sais pas (17,8%)

Question no 9 (catalogue)
Mon amie m’a suggéré de lire un article publié dans le Guide Internet du mois de novembre 2001. «La console Xbox de Microsoft», par Martin Pelletier. Pour vérifier la disponibilité de cet article à la bibliothèque, je cherche dans le catalogue sous :
a) Guide Internet (19,7%)
b) Martin Pelletier
c) La console Xbox de Microsoft
d) Les réponses (a), (b), et (c) sont bonnes (62,7%)
e) Autres (s.v.p. préciser)
f) Ne sais pas (5,7%)

Question no 21
Vous trouvez des articles de revues et des pages Web qui présentent des opinions sur un sujet d’actualité. Vous désirez utiliser cette information pour rédiger votre travail. Dans quel(s) cas devez-vous inclure une référence à la source d’où vient l’information?
a) Quand je reproduis mot-à mot un paragraphe d’un article de revue
b) Quand je reproduis mot à mot un paragraphe d’une page Web
c) Quand j’écris dans mes propres mots ce qui est dit dans un article de revue
d) Quand j’écris dans mes propres mots ce qui est dit dans une page Web
(a b c d 26,7%)

e) Aucun de ces énoncés
f) Ne sais pas

Question no 22
Parmi les énoncés suivants, identifiez celui ou ceux décrivant bien les articles publiés dans les revues savantes?
a) Ils présentent de l’information scientifique vulgarisée
b) Ils fournissent une liste de références
c) Ils décrivent la méthodologie de recherche utilisée
d) Ils ont été évalués par un comité de lecture avant publication
(b c d 14,9%)

e) Aucun de ces énoncés
f) Ne sais pas (20,2%)

Encadré (des commentaires qui se passent de commentaires)
Voici quelques-uns des commentaires qui ont été recueillis sur les questionnaires.

Je crois qu’il vaudra mieux que j’acquière des connaissances sur la méthode de recherche.
Ce petit questionnaire m’a fait réaliser à quel point mes méthodes de recherche ne sont pas très efficaces. Je finis par trouver ce que je veux mais pas par un chemin direct.
Cette enquête est une excellente idée car il n’est pas aisé d’effectuer une recherche rapide et efficace. En espérant que mes réponses vous aideront à mieux nous guider.

Quelles sont les conséquences d’un manque de connaissances?

À partir des résultats, assez similaires dans l’ensemble des institutions, on peut conclure que l’efficacité et l’exhaustivité de la recherche sont parfois compromises : on perd un temps précieux à chercher dans les mauvaises sources ou encore à dépouiller un trop grand nombre de documents repérés par une stratégie de recherche déficiente dans une bonne ressource.

Les auteurs insistent aussi sur le risque de plagiat «involontaire» par simple ignorance des règles élémentaires de citation conséquent à un manque de connaissances.


Ce que fait la Bibliothèque de Polytechnique

Les nouveaux étudiants de Polytechnique présentaient des lacunes similaires à celles de l’ensemble des répondants. Afin d’y rémédier, la Bibliothèque intervient pendant quatre heures dans le cours de première année ING1040, Introduction au génie et aux projets d’ingénierie.

Comme il s’agit de nouvelles compétences, il serait important que, dans les années du baccalauréat subséquentes, on insiste de nouveau sur leur emploi en «juste-à-temps», dans les cours où les étudiants en ont de nouveau besoin . Pour l’instant, ces interventions se font à la demande dans un cours de 2e année, MEC2100 et dans le cours de quatrième année de génie chimique GCH4120.

Notre expérience nous démontre qu’un simple rappel dans le cadre d’un cours n’est pas efficace : il faut que cette compétence puisse être mise en pratique dans un travail d’étudiant contribuant à la note finale.

Nous constatons, en effet, que les étudiants sont toujours en mesure de trouver, grâce à Internet, des informations sur la plupart des sujets, qu’ils s’en satisfont et rencontrent ainsi les exigences de leurs cours et travaux de réflexion. Mais ils ignorent malheureusement trop souvent l’existence de tout ce qui est «invisible» dans Internet, et passent ainsi à côté des canaux de la communication scientifique et technique «officiels» : encyclopédies de qualité, handbooks, brevets, articles et synthèses bibliographiques publiés dans les revues savantes, etc.

Les conclusions de cette étude serviront à alimenter notre réflexion afin de trouver, à moyen et à long terme, des solutions optimales au problème exposé.

D’une part, il nous faut voir comment les systèmes d’information que nous proposons peuvent être améliorés en vue d’en faciliter l’utilisation. Les résultats de l’étude ont aussi été présentés au Forum des bibliothèques collégiales et des actions seront probablement entreprises de ce côté.

D’autre part, la Bibliothèque s’interrogera sur les moyens les plus efficaces pour intégrer dans la formation des étudiants du baccalauréat des compétences de recherche, d’évaluation et de gestion de l’information dont ils auront besoin au cours de leur carrière d’ingénieur.

Marie-Hélène Dupuis



Cet article est diffusé par la Bibliotèque de l'École Polytechnique de Montréal.

Issn  


© École Polytechnique de Montréal              Modifié le: 09-02-2011