ligne ligne Index des volumes et numéros ligne Courriel de la bibliothèque ligne Site Web de la bibliothèque ligne Page d'accueil Portail Poly ligne
  Numéro 50 , janvier 2010  
 

Imprimer cet article
Imprimer ce numéro


sommaire
Mot du directeur
Le témoin passe
Sylvain Meunier n'est pas un partisan des Bruins
Thèses sur toile
Yves, en prose et en vers
Spécial 50e - Des noms qui en disent long!
Une formule qui fait boum!
Spécial 50e - L'Infotech a-t-il toujours existé?
Riches et grands domaines
Spécial 50e - Recette pour un bulletin bien cuisiné!
Aussi utile qu'un couteau suisse
Spécial 50e - Rebaptiser l'Infotech?
L'édifiant éditeur
Spécial 50e - Les « plusses bonnes » de l'Infotech
Des fils qui ReSStent
Spécial 50e - Le monde entier célèbre l'Infotech!
Le meilleur reste à venir!
chroniques
L'heure du « compte »
Spécial 50e - Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...

 

Yves, en prose et en vers

Le départ à la retraite d'Yves Desforges.

Mon très cher collègue, Yves

  Et aussi très cher Desforges!

    Tu abordes maintenant la rive

      Où, de ton destin, tu es la forge

C'est ainsi que débutait l'adresse d'André Maltais en l'honneur d'Yves Desforges, que la Bibliothèque fêtait le 30 avril dernier à l'occasion de son départ à la retraite.

Yves a d'abord travaillé comme commis au prêt et au rangement à la Bibliothèque. Il faisait le quart de soir, du milieu de l'après-midi jusqu'à 22 heures, après quoi il prenait allègrement la route pour retourner chez lui… à Lachute!

Après quelques années, il en a assez d'être toujours debout au comptoir du prêt. Il s'en va alors travailler au Service des acquisitions où il s'occupe principalement de la réception des périodiques. On était au début des années 90; toutes les revues étaient encore en format imprimé. Chaque jour, la Bibliothèque recevait une pile de revues. Chacun des numéros devait être consigné dans le système informatique, étiqueté, puis placé sur les rayons pour que nos avides chercheurs puissent en prendre connaissance. On pouvait toujours compter sur Yves pour son travail précis, minutieux et rapide.

Les temps ont bien changé! L'avènement des revues électroniques, il y a une dizaine d'années, a progressivement éliminé la réception des revues imprimées. Yves s'est alors consacré à l'inscription au catalogue des tables des matières des livres, un projet important de la Bibliothèque dans lequel la contribution d'Yves a été majeure. Son travail de moine a en effet grandement amélioré la recherche de documents pour les usagers.

Aujourd'hui, ton patron tu limoges

  Alors, de grâce, oublies les livres

    Et que ta vie regorge

      De nouvelles initiatives

Yves nous a annoncé son départ à la retraite en février 2009. Il se plaisait à la Bibliothèque. Il aimait son travail, son milieu, ses collègues. Il aurait bien voulu continuer à travailler pendant quelques années, mais cela aurait risqué de nuire à sa santé. Il a décidé d'écouter sa raison… et sa conjointe. Au cours de la fête organisée en son honneur, les collègues d'Yves lui ont offert un album souvenir avec les photos et les bons mots de chacun. Il a aussi reçu un coffret des chansons d'Adamo, son chanteur préféré, et une montre, dont je suis jaloux!

Yves et Ginette caressaient le projet de construire une maison à Lachute. Ils l'ont mené à bien au cours de l'été dernier et peuvent maintenant se la couler douce.

Dès demain, peu importe où tu loges

  Tu pourras, dans l'aube vive

    Écouter les rouges-gorges

      Et les piaillements de la grive

Je garde d'Yves Desforges le souvenir d'un homme doux, affable, rieur, généreux et aimant son travail. Je n'oublierai pas non plus ses fameux éternuements qui secouaient littéralement la Bibliothèque!

Nous te souhaitons, Yves, la plus belle des retraites.

De ton nouveau Palais des Doges

 Parfois, tu penseras à notre vie chétive

  Et, évoquant les ponts qui s'engorgent

   Tu t'écrieras : « Espèces d'endives! »

Marc Hiller

Avec remerciements à André Maltais pour ses quatrains.

Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!