ligne ligne Index des volumes et numéros ligne Courriel de la bibliothèque ligne Site Web de la bibliothèque ligne Page d'accueil Portail Poly ligne
  Numéro 50 , janvier 2010  
 

Imprimer cet article
Imprimer ce numéro


sommaire
Mot du directeur
Le témoin passe
Sylvain Meunier n'est pas un partisan des Bruins
Thèses sur toile
Yves, en prose et en vers
Spécial 50e - Des noms qui en disent long!
Une formule qui fait boum!
Spécial 50e - L'Infotech a-t-il toujours existé?
Riches et grands domaines
Spécial 50e - Recette pour un bulletin bien cuisiné!
Aussi utile qu'un couteau suisse
Spécial 50e - Rebaptiser l'Infotech?
L'édifiant éditeur
Spécial 50e - Les « plusses bonnes » de l'Infotech
Des fils qui ReSStent
Spécial 50e - Le monde entier célèbre l'Infotech!
Le meilleur reste à venir!
chroniques
L'heure du « compte »
Spécial 50e - Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...

 

logoLe monde entier célèbre l'Infotech!

Une tape dans le dos, ça fait du bien. Mais là, franchement, on n'en demandait pas tant! On se rend compte, finalement, que notre notoriété n'a d'égal que la valeur de nos lecteurs!

Chères frères et sœurs dans l'Église,

Moi, simple ouvrier de la Vigne du Seigneur, j'ai choisi l'Infotech comme livre et guide  parce que, dans le monde qui est le nôtre aujourd'hui, on oublie presque complètement le thème de la Vérité tant cela paraît trop élevé pour l'Homme.

Depuis déjà 50 numéros et dans la joie du Seigneur ressuscité, l'Infotech nous enseigne que pourtant, si la Vérité vient à manquer, tout s'écroule.

Par son imperfection même, l'Infotech nous montre qu'il est consolant de savoir que Dieu sait œuvrer et agir avec des instruments insuffisants.

Le Seigneur nous aidera, et Marie, sa mère, sera avec nous.

Sa Sainteté le pape Benoît XVI


Soyons honnêtes et cessons de croire que notre voisin du Nord est dépourvu de ressources. À preuve, l'Infotech se veut aujourd'hui l'une des plus puissantes sources d'informations bibliothéconomiques d'Amérique. Ma femme, Michelle, et moi-même en lisons religieusement toutes les parutions et, chaque fois, nous sommes estomaqués par le contenu scientifique de ce journal. Pour cela, la nation américaine est fière d'annoncer que les auteurs de l'Infotech pourront désormais entrer aux États-Unis sans passeport ni visa.

Hey Canada! We're watching you!

Barack Obama


L'Infotech est un putain d'canard pas mal bandant malgré ses 50 balais. Moi, le roi des journaux, j'parierais pas qu'c'est Le Monde en ce moment!

Renaud


Chers Québécois, chères Québécoises,

Comme vous le savez tous maintenant, au niveau de la campagne de vaccination menée par mon ministère l'automne dernier, ça a été un franc succès!  Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que la planification et l'organisation de cette activité d'envergure nationale se sont déroulées au niveau de règles strictes inspirées par la procédure éditoriale du journal Infotech de la Bibliothèque de l'École Polytechnique de Montréal. J'ai d'ailleurs constaté, à mon grand étonnement, que plusieurs personnes parcouraient ce bulletin dans les petites files d'attente au niveau de ma campagne de vaccination. Je ne remercierai jamais assez l'équipe de rédaction de l'Infotech, qui a immunisé les Québécois et les Québécoises contre la frustration d'avoir dû patienter avant de se faire vacciner.

Yves Bolduc

 

Voilà 50 ans que notre peuple héroïque lutte à quelques kilomètres à peine de la plus colossale puissance impériale que l'humanité ait connue.

Et voilà 50 numéros que survit l'Infotech qui, comme nos médias cubains, éduque sans pratiquer de publicité commerciale, sans empoisonner ni aliéner.

Au nom des millions de cœurs battants du peuple cubain, je déclare que nous ferons face à toutes les menaces, que nous ne céderons devant aucune pression et que nous sommes prêts à défendre la Patrie et la Révolution, mais aussi l'Infotech, par les idées et par les armes.

Jusqu'à la victoire, à jamais! L'Infotech ou la mort!

Fidel Castro

 

Le froid de l'Alaska est conservateur et je dirais que cela me donne une grande foi dans cette publication dont le nom m'échappe. Je suis même prête à accoucher de grands discours de félicitations envers… quel est le titre, déjà?

Sarah Palin

 

Le système capitaliste est fondé sur la violence, hostie! Violence contre les chômeurs, contre les assistés sociaux, contre les gens qui vivent dans des taudis, contre la jeunesse.

Mais au cœur du système, il y a un oasis de paix et d'amusement : c'est l'Infotech, sacrament, et j'espère qu'il vivra aussi vieux que moi!

Michel Chartrand

 

J'étais un gars « ben ordinaire » et pourtant, je suis devenu millionnaire! L'Infotech, lui, est « extraordinaire » et il est loin de péter d'la broue. Il deviendra « légendaire ». Go frog!

Robert Charlebois

 

J'ai le plaisir de souligner les 50 brillants numéros de l'Infotech, publication phare dans le domaine des bibliothèques au Québec.

Ce journal remplit une mission fondamentale dans notre société, et son apport est reconnu bien au-delà des frontières du Canada.

Actif dans les enjeux reliés tant aux collections électroniques qu'au potinage, l'Infotech démontre concrètement que des travailleurs d'ici peuvent tirer leur épingle du jeu sur le marché international.

Première publication canadienne à avoir fait connaître au grand public le processus de microfilmage des mémoires et thèses de l'École Polytechnique, l'Infotech, au fil des ans, a traité de projets dont les retombées économiques sont estimées à 72,4 millions de dollars.

Homme et femme d'action, les éditeurs de la revue, Luc Foucault, et après lui Lison Dallaire, ont relevé avec brio le défi de la mondialisation qui oblige plus que jamais à innover.

Leur ténacité et leur côté visionnaire font d'eux des modèles non seulement pour la fonction publique québécoise mais pour l'entrepreneuriat privé dans son ensemble.

Jean Charest

 

Allez-vous faire voir, la gang de l'Infotech! Depuis que vous avez utilisé mon nom dans l'un de vos stupides articles, tout a basculé pour moi : je suis devenue dépressive et me suis rasé la tête! Vous devriez avoir honte!!

Britney Spears

 

La chronique « Des gens… », dans l'Infotech, me rappelle l'époque où j'animais Janette veut savoir à Télé-Québec.

Madame Dallaire y signe une chronique osée qui, à travers des anecdotes dramatiques évoquant des faits vécus, parle de sujets controversés tels l'émancipation des femmes, la sexualité des couples, l'inceste, la violence conjugale et l'homosexualité.

Je félicite cette petite publication de voir si grand…

Janette Bertrand

 

Mon arrière-arrière grand-père
Sur sa terre de roche
Il n'avait pas l'Infotech

Mon arrière grand-père
Ne savait pas lire
Il n'avait pas l'Infotech

Mon grand-père
N'allait pas à l'université
Il n'avait pas l'Infotech

Mon père, dans les années 1970
Il l'aurait « fumé »
S'il avait eu l'Infotech

Quant à moi, je suis instruit
Enfant-roi et riche
J'ai l'Infotech

Mes Aïeux

 

Chers Canadiens et Canadiennes, artisans de l'Infotech,

Comme les lecteurs de votre journal le savent, la culture et le respect du caractère francophone du Canada font partie des principes fondateurs de mon parti et de mon pays.

And let me be clear, Canada will rigorously pursue its commitment to reflect diversity and, as part of this, I am proud to announce we are allocating an extra $25 million to Infotech over the next five years.

Canada will also contribute leaving the Afghan people with a country that is better governed, more peaceful and more secure by sending each month a hundred copies of Infotech in Kabul.

Long life to Infotech and to la Francophonie!

Stephen Harper

 

L'Infotech est la musique de la bibliothéconomie; j'en écrirai une symphonie!

Kent Nagano

 

Le rockeur Marilyn Manson nous a fait parvenir la chanson suivante, dont nous avons traduit les paroles, qui se veut un hommage bien personnel à notre journal :

L'Infotech me pue au nez
Cette feuille de chou est le vent entre mes ailes
La lame du couteau dans mon visage
Le combustible qui rote dans ma machine

[Refrain] :
Je hais l'Infotech encore plus que la vie
Je hais même ce canard plus que je me hais moi-même
Je hais donc je suis
Je suis donc je hais

Ce torchon est le soleil de ma vie
Mon premier et seul soleil
Il est la pomme dans mes yeux
Il suce mon sang

[Refrain]

L'Infotech est un autre clou de mon cercueil
Une autre épine enfoncée dans mes côtes
Un autre fusil sur ma tempe
Un autre spasme avant de vomir

[Refrain]

L'Infotech est ma destination finale
Le calme avant ma tempête
Le ver dans mon propre corps
J'ai crevé quand il est né
J'ai crevé quand il est né

Marilyn Manson

 

Casse-toi, pauv'con, et laisse-moi féliciter l'Infotech pour son 50e numéro… Mais casse-toi, connard d'enfoiré de merde! Bon sang, je suis filmé…

Nicolas Sarkozy

 

Die weitere Annäherung zwischen Deutschland und Frankreich würde nicht erreichbar ohne die letzte Betrauung von Herrn Gregor Whitney (aus deutschen Stamm) als Mitglied des Redaktionskommittees der prestigeträchtigen und einflussreichen Zeitschrift Infotech, deren zum Nachdenken anregenden Artikeln ich sehr gern lese.

Ich bedanke mich bei Ihnen für diese mutige und unerwartete Initiative, die ein internationales Zukunftbild fördern sollte1.

 Angela Merkel
Chancelière d'Allemagne

  1. « Le rapprochement entre l'Allemagne et la France n'aurait pas été possible sans la nomination récente de M. Greg Whitney (de souche allemande) à titre de membre du comité de rédaction de la prestigieuse et influente revue Infotech, dont je suis une lectrice assidue. Je vous remercie de cette initiative audacieuse et inattendue, qui devrait promouvoir une vision de l'avenir internationale. »

 

Le 13 décembre 1973, quand les Elohim m'ont contacté, ils m'ont demandé de diffuser le message raélien à l'ensemble de l'humanité.

En 1984, j'ai eu l'idée de coder ce message de paix et d'amour dans les textes d'un petit journal appelé l'Infotech. Il faut donc lire et relire très attentivement les 50 numéros de cette publication parus à ce jour.

Être raélien du temps de Raël est un privilège exceptionnel.

Raël

 

OK, c'est pas c't'année qu'on va avoir la coupe downtown, icitte à Montréal. Mais m'a t'dire un affaire : depuis que l'coach nous fait lire l'Infotech dans l'vestiaire, l'bleu-blanc-rouge est dangereux. On gagne plus souvent pis on est moins accumulé au pied du mur! Ça fait qu'on a placé la revue au plafond du Cent'Bell, ent' la bannière de Maurice Richard pis celle de Guy Lafleur!

Tu devrais voir l'effet! Moé, pendant les games, j'lève la tête pis l'Infotech me met en feu. J'les cogne, les gars d'l'autre équipe, pis quand ça marche pas, j'les kick!

Georges Laraque

 

André Maltais (avec la précieuse collaboration de Lison Dallaire)
Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!