ligne ligne Index des volumes et numéros ligne Courriel de la bibliothèque ligne Site Web de la bibliothèque ligne Page d'accueil Portail Poly ligne
  Numéro 50 , janvier 2010  
 

Imprimer cet article
Imprimer ce numéro


sommaire
Mot du directeur
Le témoin passe
Sylvain Meunier n'est pas un partisan des Bruins
Thèses sur toile
Yves, en prose et en vers
Spécial 50e - Des noms qui en disent long!
Une formule qui fait boum!
Spécial 50e - L'Infotech a-t-il toujours existé?
Riches et grands domaines
Spécial 50e - Recette pour un bulletin bien cuisiné!
Aussi utile qu'un couteau suisse
Spécial 50e - Rebaptiser l'Infotech?
L'édifiant éditeur
Spécial 50e - Les « plusses bonnes » de l'Infotech
Des fils qui ReSStent
Spécial 50e - Le monde entier célèbre l'Infotech!
Le meilleur reste à venir!
chroniques
L'heure du « compte »
Spécial 50e - Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...

 

Le meilleur reste à venir!

À l'occasion de ce 50e numéro, nous avons demandé au nouveau directeur comment il envisageait l'avenir de l'Infotech.

Depuis 25 ans, l'Infotech est un des lieux où la Bibliothèque rencontre la communauté de Polytechnique. Au fil des numéros, l'Infotech est devenu une manière privilégiée pour nous d'échanger avec vous, de vous informer de nos activités et services, de l'étendue et du développement de nos collections, des coulisses de la Bibliothèque. En somme, les 50 parutions de notre bulletin ont été autant de rendez-vous entre nous.

À l'occasion de la célébration – pas toujours sérieuse – de ce 50e numéro et dans la foulée de mon arrivée récente, l'équipe rédactionnelle de l'Infotech m'a demandé, un peu à brûle-pourpoint (histoire de mettre le petit nouveau sur la sellette) : « Quel est l'avenir de l'Infotech? » Vous comprendrez qu'il n'est pas facile de répondre à cette question! Pour m'en tirer, je me suis penché avant tout sur le passé de l'Infotech, acceptant l'adage selon lequel le passé est garant l'avenir…

Ce qui m'a tout d'abord frappé, et ce numéro vous permettra de parvenir par vous-mêmes à ces constatations, c'est à la fois l'atmosphère joyeuse et rieuse qui règne dans les pages de notre bulletin et la continuité rédactionnelle remarquable qui, de numéro en numéro, construit patiemment la bibliothèque que nous voulons vous offrir. Et si on gratte un peu derrière les mots pour tenter d'atteindre la source de cette continuité, on tombe inévitablement sur l'équipe de l'Infotech, source première de cette atmosphère bon enfant, de cette longévité rédactionnelle et de cet engagement, palpable, à servir les usagers de la Bibliothèque et les lecteurs de l'Infotech.

La longévité est une chose très simple pour ceux qui en jouissent. Lorsqu'on essaie de la reproduire, cependant, on réalise qu'il n'y a pas de méthode, pas de gage de succès. C'est une des richesses de l'Infotech que de durer, et ce sont avant tout ses artisans qui le font durer, qui le font paraître et continuer à paraître, parce qu'il répond à notre mission première, celle de servir nos usagers, de les informer, de leur donner accès aux collections et aux services de la Bibliothèque et de toujours vouloir en faire un peu plus. Mais l'Infotech dure également parce que ses nombreux lecteurs, ceux de Polytechnique et ceux d'ailleurs, le soutiennent et le consultent. En conclusion, l'Infotech dure parce qu'il est lu!

Je suis donc choyé de pouvoir prendre part à l'avenir de l'Infotech et de me joindre à son équipe de passeurs de connaissance, d'entremetteurs de savoir, et de participer ainsi pleinement avec eux et avec la communauté de Polytechnique à l'expérience d'apprendre à l'université, à l'expérience d'apprendre et de chercher pour apprendre, à cette expérience qui nous concerne tous et sur laquelle est construite l'École.

À mon sens, donc, l'avenir de l'Infotech est tout tracé : s'appuyer sur l'équipe et les ressources de la Bibliothèque pour vous offrir, lecteurs assidus et fidèles, un contenu riche et varié qui puisse, pour les cinquante prochains numéros, vous informer et vous divertir tout en demeurant constamment à l'écoute de vos besoins.

Sylvain Meunier

Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!