ligne ligne Index des volumes et numéros ligne Courriel de la bibliothèque ligne Site Web de la bibliothèque ligne Page d'accueil Portail Poly ligne
  Numéro 50 , janvier 2010  
 

Imprimer cet article
Imprimer ce numéro


sommaire
Mot du directeur
Le témoin passe
Sylvain Meunier n'est pas un partisan des Bruins
Thèses sur toile
Yves, en prose et en vers
Spécial 50e - Des noms qui en disent long!
Une formule qui fait boum!
Spécial 50e - L'Infotech a-t-il toujours existé?
Riches et grands domaines
Spécial 50e - Recette pour un bulletin bien cuisiné!
Aussi utile qu'un couteau suisse
Spécial 50e - Rebaptiser l'Infotech?
L'édifiant éditeur
Spécial 50e - Les « plusses bonnes » de l'Infotech
Des fils qui ReSStent
Spécial 50e - Le monde entier célèbre l'Infotech!
Le meilleur reste à venir!
chroniques
L'heure du « compte »
Spécial 50e - Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...

 

logoLa Bibliothèque c'est aussi...



...Des gens et des comités

qui se perfectionnent...

Minh-Thu Nguyen et Greg Whitney ont participé au congrès annuel Computers in Libraries à Arlington, en Virginie, du 30 mars au 3 avril 2009;

Marie-France Lévesque et Mylène Lajoie ont participé à une formation intitulée « Design, développement et production de capsules vidéo didactiques » le 17 avril 2009 à Montréal;

Marie-Hélène Dupuis et Minh-Thu Nguyen ont participé à la 4e Journée de réflexion des bibliothécaires de l'Université de Montréal qui s'est tenue sous le thème Du savoir individuel au savoir partagé : des conversations de couloir aux communautés de pratique, le 28 avril 2009;

Minh-Thu Nguyen a participé à la Journée de réflexion sur l'avenir du catalogue le 8 mai 2009 à Québec. Cette journée était organisée par le Sous-comité des bibliothèques de la CREPUQ;

Nathalie Dionne, Mylène Lajoie, Mireille Landry, Sylvie Rancourt, Barbara Sandrzyk, Chantal Tétreault et Francine Trudeau ont assisté à l'atelier de formation « La documentation électronique : repérer, traiter, diffuser » le 21 mai 2009 à HEC Montréal;

Marie-Hélène Dupuis et Chantal Tétreault ont participé à la formation « Mise à jour des connaissances Colombo » à Québec, les 1er et 2 mai 2009;

Marc Hiller a assisté à l'atelier CREPUQ « Projet de collaboration des bibliothèques universitaires québécoises pour la gestion des collections communes dans SFX » le 18 juin 2009 à HEC Montréal;

Carole Amyot et André Maltais ont assisté à un atelier intitulé « L'envergure régionale et internationale des services et systèmes bibliothécaires » sur l'avenir du catalogue, le 2 octobre 2009 à l'Université McGill;

Marie-Hélène Dupuis a assisté à l'atelier CREPUQ « Le plagiat dans les universités québécoises à l'ère du numérique », transmis par vidéoconférence, le 29 octobre 2009;

Luc Foucault a participé à la formation « Appréciation par simulation – Développement » les 11 et 12 novembre 2009 à l'ENAP;

Manon Du Ruisseau, Marc Hiller, Sylvain Meunier et Suzie Roy ont assisté au premier Congrès des milieux documentaires, qui a eu lieu du 11 au 14 novembre 2009 à Montréal;

Marie-Hélène Dupuis a assisté à la rencontre des utilisateurs canadiens du système VDX (Colombo) d'OCLC Canada le 16 novembre 2009;

Marc Hiller a assisté à l'atelier de formation « Relics, Ethics and Addicts: A Workshop Addressing Market Influences on A Rare Book Today » les 25 et 26 novembre 2009 à Ottawa.

qui s'impliquent...

Le Comité de sélection du nouveau système intégré de gestion de bibliothèque (SIGB) a été créé le 9 avril 2009. À l'origine, il était composé de : Carole Amyot, Marie-Hélène Dupuis, Luc Foucault, Minh-Thu Nguyen et Greg Whitney. Depuis septembre 2009, Sylvain Meunier remplace Minh-Thu Nguyen à titre de Directeur de la Bibliothèque ;

Manon Du Ruisseau a été nommée pour représenter la Bibliothèque au Groupe de travail sur la formation documentaire du Sous-comité des bibliothèques de la CREPUQ;

Minh-Thu Nguyen a offert, le 16 juin 2009, une formation sur le dépôt électronique des mémoires et thèses de l'École à l'intention des commis responsables de ces dossiers dans les départements et au Registrariat. Cette formation a été préparée avec la collaboration de Danielle Favreau, Louise Longtin et Greg Whitney;

Geneviève Gamache-Vaillancourt a contribué au livre Bibliothécaire – Passeur du savoir qui souligne le 40e anniversaire de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec. Elle y répond à la question « Qu'est-ce qu'être bibliothécaire? »;

Louise Desaulniers a pour sa part contribué au livre Je serai toujours là pour toi. Comme 18 autres familles, elle et son fils Sébastien y livrent un touchant témoignage d'une famille vivant avec un enfant handicapé. Ce livre fait partie de la collection culturelle de la Bibliothèque; vous pouvez donc l'emprunter (cote: HQ 759.913 J4 2008 Culture);

Manon Du Ruisseau et Ingrid Lecours ont présenté, le 26 mai 2009, une communication intitulée « Changement de cap : 4 fois plus d'étudiants et mêmes ressources! », à l'occasion du congrès WILU 2009 (Workshop for Instruction in Library Use - Atelier annuel sur la formation documentaire) tenu à l'Université Concordia;

Madeleine Proulx a bien su bien diriger les gens au sortir du pavillon Lassonde lors de l'exercice de feu du mercredi 9 septembre 2009. Des directives précises dites d'une voix claire et forte ont permis une circulation fluide des personnes. Madeleine se serait-elle découvert un nouveau talent, en l'occurrence celui d'animateur de foule?

qui ont de l'expérience... 

C'est le vendredi 3 avril 2009 que s'est tenue la cérémonie annuelle de reconnaissance des années de service – 2008 – offerte par le Service des ressources humaines. Pour Nathalie Dionne, Louise Desaulniers, Marie-France Lévesque et François Darrick, c'était l'occasion de souligner leurs 20 ans de service. Quant à André Maltais et à Mireille Landry, ils en sont respectivement à 25 et 30 ans. Que de bons et loyaux services! Au cours de cette rencontre, on a également souligné le départ à la retraite de Doris McNeil, retraitée de la Bibliothèque depuis mars 2009.

qui s'amusent...

Pour célébrer l'arrivée des vacances estivales 2009, le personnel de la Bibliothèque a été convié à un petit 5 à 7 – qui, en réalité, se tenait de 15 h 30 à 17 h – le 18 juin dernier. Greg Whitney s'est joint aux membres du Comité des activités sociales (CAS) et a concocté un jeu au cours duquel les membres du personnel devaient deviner ce que leurs collègues avaient l'intention de faire durant l'été. Baptisé « Découvrez les destinations de vacances! », ce jeu a été d'autant plus difficile à jouer qu'il n'y avait qu'un seul bon choix de réponse parmi ceux proposés pour chaque personne. L'atmosphère a été à la fête et tous se sont bien amusés au moment du dévoilement des activités réelles prévues par chacun;

Le personnel de la Bibliothèque avait une bonne raison d'assister, le 15 septembre dernier, à la réunion annuelle du personnel. En effet, il s'agissait de la toute première rencontre animée par notre nouveau directeur, Sylvain Meunier. Les membres du CAS ont voulu en faire une occasion mémorable. Ils avaient donc préparé un petit jeu pour Sylvain, histoire de tester sa mémoire et de savoir si, après trois semaines à titre de directeur, il connaissait déjà tous les noms du personnel! À notre grand étonnement, il a obtenu un score quasi parfait! Une deuxième activité avait été préparée pour tout le personnel présent : le CAS avait demandé à tous d'apporter un objet souvenir de leur été 2009. Encore une fois, les gens étaient invités à associer le nom d'un collègue à chaque objet. On a eu droit à toute une exposition d'objets hétéroclites : certains se mangeaient, d'autres protégeaient ou enchantaient, d'autres « habillaient ». Certains étaient carrément bizarres : qui a déjà vu un étui contenant les outils utilisés pour « castrer un coq »? Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce jeu aura eu le mérite de susciter beaucoup de rires et de commentaires amusants.

Le personnel de la Bibliothèque a célébré de façon amusante le temps des Fêtes 2009. Au début de décembre, Greg Whitney y est allé avec son traditionnel jeu : Associez l'expression québécoise avec l'image. C'est avec une note parfaite que Madeleine Proulx a remporté les honneurs. Nathalie Dionne a poursuivi par un jeu : Souvenir de Noël. Le personnel devait apporter un objet, une photo ou écrire une anecdote sur un Noël passé. Il fallait par la suite associer l'objet avec l'employé !  La grande gagnante a été Sylvie Rancourt avec une note de 10 sur 19. Le souper traditionnel de Noël s'est déroulé le mercredi 16 décembre et a été agrémenté de 2 jeux : celui de Greg Whitney et de Louise Desaulniers appelé « Jeu des tâteurs » où, en équipe de trois, il fallait tâter les menus objets cachés dans une poche et les identifier. C'est l'équipe formée de Sylvain Meunier, Suzie Roy et Chantal Tétreault qui a gagné. Puis c'est Lison Dallaire et Huguette Mallet qui ont animé le « Jeu du torchon » où les participants divisés en deux groupes devaient communiquer, en silence, par une pression des mains, lorsqu'une carte « déterminée à l'avance » était sortie du paquet. La dernière personne de la rangée devait alors attraper un torchon que suspendait Huguette. Jeu amusant et compétitif… parlez-en à Claire Biron et Carole Amyot. Enfin, une belle soirée pour souligner la fin prochaine de l'année et pour se retrouver tous en bonne compagnie.

qui luttent contre une dépendance...

La Bibliothèque compte dans son personnel une employée qui mène un combat perpétuel contre son ennemi juré du temps des Fêtes : la bûche de Noël. Elle nous avouait récemment, à nous ses proches collègues et « groupe de soutien improvisé », que cette année, elle était – hélas! – retombée dans son vice. Après deux ans de sobriété calorique, elle a succombé à ce gâteau maléfique. Le combat était devenu trop ardu pour les tendres papilles gustatives de notre employée tourmentée. Mais puisqu'elle a eu le courage de nous l'avouer, nous, ses amies, la soutiendrons de notre mieux durant cette pénible période des Fêtes. Bon courage, ma chère…

qui publient... 

Sylvie Rancourt et son conjoint Pierre ont, à titre d'éditeurs, publié cinq livres en 2009 : trois albums (Simon et la porte de fer, Pied-de-puce et Petite-Étoile), un roman pour jeunes (Zoé et la sorcière) et un roman fantastique pour adolescents (Entités). Leur 2e mini-roman, La légende de la bête puante, a été publié aux Éditions Z'ailées. Ils ont aussi été finalistes pour le Prix littéraire du Gouverneur général du Conseil des Arts du Canada, dans la catégorie Littérature jeunesse – volet texte, pour leur album Simon et le chasseur de dragons[1].

livre
Reproduit avec permission

[1]. P. Chartray et S. Rancourt, Simon et le chasseur de dragons, Montréal: Éditions du CHU Sainte-Justine, 2009.

qui voyagent...

Greg Whitney s'est rendu en Allemagne ce printemps pour célébrer la fête pascale en famille. Ses cousins et amis de Dresden étaient tous contents de le retrouver une fois de plus. Greg a profité de son séjour pour revisiter quelques sites de Dresden et se rendre à Berlin pour assister à un concert donné par son célèbre orchestre philarmonique. Un voyage bref, mais bien plaisant pour notre collègue.

Carole Amyot et son conjoint Denis ont effectué un deuxième voyage en Espagne du 20 juin au 4 juillet dernier. Ils ont visité plus particulièrement la région Costa del Sol. Ils se sont d'abord arrêtés à Cordoue, célèbre pour sa grande mosquée (Mezquita de Cordoba, aussi appelée Santa Iglesia) qui, construite à partir de 786, s'est transformée à compter de 1523 en cathédrale. Il s'agit d'un des monuments majeurs de l'architecture islamique (styles émiral et califal). Cette mosquée a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1984. Puis, c'est à Gibraltar que nos amis se sont rendus. Gibraltar (de l'arabe Jabal Tariq) est un territoire d'outre-mer de 6543 km2, qui appartient au Royaume-Uni depuis 1704. Il est situé en Europe du Sud, plus précisément à l'extrémité méridionale de l'Espagne, en bordure du détroit de Gibraltar qui relie la Méditerranée à l'océan Atlantique. Par temps clair, on peut apercevoir le continent africain juste en face. Il est reconnu pour abriter une colonie de macaques berbères, les seuls singes sauvages d'Europe. Ils vivent sur le rocher de Gibraltar, ce fameux rocher calcaire qui constitue une réserve naturelle et qui culmine à 426 m. Carole a d'ailleurs pris quelques belles photos d'une famille de macaques – papa, maman, ado et bébé! Visite également des villes de Malaga, cité de naissance de Picasso, et de Marbella, où l'on peut admirer une exceptionnelle collection de sculptures de Salvador Dali. Promenades dans les petits villages blancs de Mijas, de Torremolinos, etc. Super beau voyage avec tout plein de soleil (qui, d'ailleurs, se couchait à 22 h!), de belle chaleur et de beaux souvenirs!

Luc Foucaultet ses quatre femmes (Sophie et leurs filles Zoé, Agathe et Jeanne) ont quitté Montréal pour découvrir la Grèce du 25 juin au 17 juillet. Trois belles semaines pour vivre dans ce beau pays, berceau de la civilisation occidentale. Arrivée à Athènes, première dégustation d'un bon café grec…à ne pas confondre avec un café « turc » ! Reprise quelques heures plus tard d'un avion pour se rendre à l'Île de Santorini. Enfin arrivés, première dégustation de vins grecs sur le balcon de la chambre d'hôtel tout en admirant la mer au crépuscule. Ils ont même été accueillis par un léger tremblement de terre à 1h du matin. Le lendemain nos voyageurs se rendent à Thira, capitale de l'Île, où les belles petites maisons blanches se côtoient en harmonie sous le ciel d'un bleu paradisiaque. Vient ensuite l'excursion en caique sur la caldeira. Au menu, visite des deux îlots volcaniques, baignade dans des eaux sulfureuses et quelques heures sur l'île de Thirassia. Deux jours plus tard, c'est par traversier qu'ils se rendent sur l'Île de Paros. C'est sous un ciel bleu et par des températures frôlant les 40C que nos voyageurs exploreront Paros les quatre jours suivants. Ils visiteront entre autre une grotte sur l'île voisine d'Antiparos. Puis c'est le départ vers l'île de Naxos, où la ville du même nom fut l'ancienne capitale d'une province vénitienne. La visite de la villa De La Rocca / Barozzi le leur apprend. Mais, Naxos possède un passé beaucoup plus lointain. À l'entrée de la ville, le portique d'un ancien temple dédié à Dionysos et érigé vers le 5e siècle avant JC le leur rappelle. Puis c'est le retour à Athènes où, malheureusement, trois de leurs cinq valises de voyages demeurent à Naxos – faute de place dans la soute à bagages ! La compagnie Olympic Airlines les rassure en promettant le retour de leurs valises « un de ces jours ». Luc a alors entamé une discussion très animée avec la préposée aux bagages, tout en agrémentant son discours de quelques jurons québécois biens soutenus, que cette dernière n'a d'ailleurs pas très bien saisis ! Sans bagage, nos voyageurs quittent Athènes pour Belokomiti pour une nuit, puis c'est à Kalambaka qu'ils s'arrêtent. Cette ville, au cœur de la région des Météores, est à deux pas des monastères construits sur le dessus des pics rocheux protégeant originellement les prêtres contre l'envahisseur Ottoman (turc). Il n'en subsiste que six aujourd'hui dont le plus populaire s'appelle « Le grand météore ». Ils sont habités par des moines orthodoxes. Fait inusité, les femmes doivent porter une « jupette » de modestie pour visiter les monastères. Les « femmes » de Luc, n'ayant toujours pas récupéré leurs bagages ont eu l'immense bonheur de les porter! Le lendemain, nos voyageurs reprennent la route pour découvrir la grotte de Perama près de la ville de Ioannina. Puis c'est la visite du site archéologique « bien caché » de Dodoni. Cette journée se termine par la retrouvaille des bagages à la gare d'autobus de Igoumenitsa. Le lendemain c'est de nouveau un traversier pour se rendre à l'Île de Corfou : tour de l'île en voiture et visite de la ville de Kerkira. Une nuit à Paleros puis c'est le départ pour le Péloponèse. C'est en après-midi qu'ils arrivent à Olympie. C'est sous les rayons ardents du dieu Soleil que nos joyeux intrépides ont improvisé une course sur la VRAIE piste olympique ! Une hilarante vidéo a été tournée et est désormais classée au Temple de la renommée sportive de cette famille. C'est donc dire qu'ils ont foulé le « sable » de cette piste si célèbre et que les semelles de leurs souliers de course en ont rapporté quelques grains au Québec ! Nos infatigables voyageurs ont poursuivi leur périple par les visites des villes de Nauplie (ville fortifiée où il faut gravir quelque 837 marches pour atteindre la citadelle), de Mycènes (civilisation datant de 1800 ans avant JC), d'Épidaure et son théâtre. Finalement, nos voyageurs terminent leur séjour en sol grec par la ville d'Athènes avec la visite de l'Acropole (Propylée, le Parthénon, etc) ainsi qu'une soirée à déambuler dans les rues du quartier de la Plaka. Un voyage digne d'Homère n'est-ce pas ?

Grâce à ses milles aériens, Greg Whitney est allé redécouvrir San Francisco du 17 au 26 août dernier. Lui qui recherchait la chaleur, il a été fort surpris de constater que les températures du mois d'août, dans cette partie de la Californie ensoleillée, ne sont pas du tout les mêmes qu'au Québec! Beaucoup de brouillard le matin, température plutôt fraîche le jour (entre 15 et 18 degrés Celsius) et encore plus la nuit (environ 10 degrés Celsius)! Mais cela n'a pas empêché notre voyageur aguerri de visiter la très belle vallée de Napa, renommée pour son vin. Visite, donc, de quatre vignobles, avec un guide et en minibus… ce qui s'avère une excellente idée, car chaque visiteur déguste entre six et huit verres de vin par vignoble! De quoi « arrondir » même les pieds des plus grands buveurs. Greg a bien aimé le vignoble de Moët et Chandon, spécialisé dans la fabrication du mousseux californien. Au cours de sa visite, Greg a appris que les rosiers plantés aux extrémités des rangées de vignes servent à détecter les infestations d'insectes. En effet, ces derniers s'attaqueront d'abord aux rosiers avant d'aller plus loin, ce qui permet aux vignerons de prendre des mesures pour protéger rapidement les vignes et les raisins. Puis c'est par bateau que l'on ramène les touristes, ivres pour la plupart, dans la baie de San Francisco, où se trouvent la fameuse prison d'Alcatraz et le non moins fameux Golden Gate. Greg a également visité le Fisherman's Wharf – le quartier touristique des « pêcheurs ». Visite incontournable du château San Simeon, situé à 4 heures de route au sud de San Francisco, qui appartenait autrefois au célèbre millionnaire Randolph Hearst. Pour y accéder, il faut prendre un bus car il a été construit sur une colline, à 2000 pieds d'altitude. Il offre une vue superbe sur l'ancien terrain de la famille Hearst, une toute petite étendue d'environ 400 000 hectares. Splendeur et magnificence sont les mots qui décrivent le mieux cette immense construction du début du siècle. Greg en est resté bouche bée! Visite du très huppé campus de Berkeley, où de nombreux étudiants circulent en Segway (trottinette électrique) entre les nombreux pavillons. Pour finir, pourquoi ne pas découvrir la ville en faisant une balade dans un autobus britannique à deux étages? Mais attention, voyageurs! Gare aux fils et aux branches qui vous obligent parfois à baisser très vite la tête! Malgré tout, ce fut un nième merveilleux voyage pour notre grand explorateur bibliothécaire!

Claire Biron et son conjoint Roland ont effectué un voyage « au bout du monde », c'est-à-dire en Chine, du 2 au 22 septembre dernier. Ce n'était pas pour adopter une petite Chinoise, mais bien pour visiter les grands sites de ce merveilleux « Pays du Milieu ». Visite de Beijing, la grande capitale qui abrite la Cité interdite, où les empereurs des dynasties Ming et Qing ont logé durant près de 500 ans, puis découverte du Palais d'été ayant servi de résidence à l'impératrice Cixi au XIXe siècle et de la place Tian An Men. Par la suite, journée d'excursion à la Grande Muraille et visite rapide en bus du stade olympique, appelé le Nid d'oiseaux, et du Centre national de natation, où se trouve la piscine olympique, surnommé le Cube d'eau. Découverte à Xi'an de l'armée en terre cuite composée de 6000 fantassins et cavaliers enterrés près du tombeau du premier empereur de Chine, Quin (prononcer « Tchin »). De Shanghai, ils se rendent à Suzhou, surnommée la Venise de l'Estandquot, en raison des nombreux canaux où l'on peut se promener en gondole. Claire et Roland ont alors pu admirer d'anciennes maisons et fabriques traditionnelles, ainsi que d'anciens théâtres, tout en se laissant bercer par la voix des gondolières qui leur chantaient de douces mélodies chinoises. De retour à Shanghai, visite du musée de la ville où sont exposés des porcelaines, des céramiques et des bronzes datant de 1500 ans avant J.-C. Et que de monde, dans cette ville! Circulation chaotique, bruits de klaxons incessants, embouteillages de vélos et scooters surmontés de plusieurs passagers! Tout aussi surprenant, le marché médicinal (Claire n'a rien acheté car elle se sentait en pleine forme!), et celui où l'on vend des cigales et des criquets en vue de les faire combattre dans une arène! J'imagine qu'on doit porter des lunettes grossissantes pour juger du combat! Plus tard, c'est le départ pour Yichang, puis embarquement pour une croisière de quatre jours sur le fleuve Yangtse. Ils ont pu voir les travaux du grand barrage des Trois-Gorges, le système d'écluses à cinq niveaux, et les magnifiques gorges de Banmou, de Wuxia, de Qutang et de Neige Jade. De retour sur terre, visite du zoo de pandas de Chongquin où Claire a découvert que les parties blanches des pandas ne sont pas toutes nécessairement aussi blanches que sur les photos qu'on nous montre. Puis c'est la visite de Guilin, en autocar, par une route qui traverse des rizières. Visite d'une colline surnommée « Trompe d'éléphant » et de la grotte Lydiyan (Flûte de roseaux). Pour terminer, départ vers Hong Kong pour une journée de magasinage et de repos avant le long retour à la maison. Que retient Claire de ce merveilleux voyage? L'accueil et la gentillesse des Chinois, leur sourire et leur simplicité. Un autre monde quoi!

Il était une fois, un homme – nommons-le Greg Whitney, le *&/$*&%!$?! de chanceux – qui souffrait d'allergie saisonnière. Ayant acheté un médicament pour soulager les symptômes de cette affection, il trouve, à l'intérieur de la boîte, un bon de participation pour gagner un voyage en Grèce. Sans trop y penser – le plus important étant de soulager son allergie –, il remplit le formulaire, le poste et puis l'oublie. Quelques mois passent, puis, un beau jour, notre homme a la surprise de se voir livrer, par Purolator, une super grande enveloppe. Moment d'étonnement! À l'intérieur se trouve un document de 50 pages l'informant qu'il a gagné un voyage de deux semaines pour quatre personnes en Grèce, rien de moins! Un voyage d'une valeur d'environ 20 000 $! Croyant à un canular, Greg prend contact avec les responsables du tirage, qui lui confirment qu'il ne s'agit pas d'une arnaque et que son prix est « tout ce qu'il y a de plus légal »! Heureux d'avoir eu autant de chance, notre collègue s'empresse alors d'inviter trois de ses amis à se joindre à lui pour ce merveilleux voyage. Tous acceptent, bien entendu! Quelques jours plus tard, Greg apprend qu'il avait le choix d'accepter le voyage en Grèce ou de prendre les 20 000 $ et de choisir une autre destination d'une valeur équivalente. Voilà notre ami bien embêté, car il préférerait se rendre en Autriche et en Allemagne plutôt qu'en Grèce. Mais comment faire? Il a déjà invité ses trois amis! Après en avoir discuté avec eux, il finira par leur payer leur billet d'avion pour la Grèce. Quant à lui, il est parti pour l'Autriche et l'Allemagne, du 20 septembre au 5 octobre. Quelques jours à Vienne, capitale de l'Autriche, où il visite deux magnifiques palais, celui de la Hofburg (résidence d'hiver) et celui de Schönbrunn (palais d'été), ce dernier étant célèbre grâce à la série de films racontant la vie de Sissi, l'impératrice Élisabeth. Visite de la cathédrale médiévale Stephansdom avec un guide très catholique et fier de dire qu'il était membre de l'Opus Dei. Puis visite de l'église Karlskirche, construite au XVIIIe siècle pour remercier le ciel d'avoir protégé les habitants contre la peste. Visite du parc Prater, un parc d'amusement où se trouve le Riesenrad, cette fameuse grande roue dont les sièges ne sont rien d'autre que des wagons de train! Visite de l'hôtel de ville et de la vieille ville. Greg a assisté à un concert des Petits Chanteurs de Vienne, chorale fondée en 1498 par l'empereur Maximilien. Plus tard, découverte de l'abbaye bénédictine de Melk, qui surplombe ce village situé à une heure de Vienne, source d'inspiration d'Umberto Ecco pour son roman Au nom de la rose. C'est une abbaye baroque avec une magnifique bibliothèque de 100 000 volumes et une église richement décorée d'or où des squelettes de saints sont exposés en permanence. Visite de l'Opéra de Vienne, le premier édifice reconstruit par les Viennois après la Deuxième Guerre mondiale. Greg a noté que la salle était dotée d'une section où les gens peuvent assister, debout, à un concert. Cette mesure permet de rendre cet art accessible aux moins fortunés et, ce faisant, de le faire connaître et apprécier d'un plus grand auditoire. Visite de l'immense marché aux puces Naschmarkt. Puis c'est le départ de Vienne pour Berlin et le voyage en train jusqu'à Dresde. Découverte du Herbstmarkt, le marché d'automne où l'on vend des produits artisanaux, et de l'Altmarkt, le vieux marché. Location d'un vélo à la gare pour se rendre au château Pillnitz, résidence d'été que le roi Auguste avait fait construire pour l'une de ses maîtresses préférées. Enfin, c'est la visite traditionnelle chez les cousins de Dresde. Une autre belle aventure pour notre globetrotter, aventure d'autant plus amusante qu'elle n'avait pas été prévue!

qui sont des fans…

Lison Dallaire et Sylvain Meunier partagent une vieille passion commune… Tous deux sont des « fans finis » des séries Star Trek. Si Sylvain préfère la série originale, Lison, elle, ne jure que par la série The Next Generation. En plus d'avoir participé à quelques grands rassemblements réunissant des adeptes de Star Trek à Montréal, Lison possède certains artéfacts de ces séries, qui font l'envie de Sylvain! « Live long and prosper »!

qui arrivent...

Enfin, la Bibliothèque a déniché un directeur. Son nom : Sylvain Meunier. Je dis bien « déniché », car il semble difficile de nos jours de trouver un bon directeur de Bibliothèque. C'est, comme dirait l'autre, un « oiseau rare »! Sylvain est en fonction depuis le 17 août dernier. Il s'adapte assez bien à sa troupe de joyeux lurons, qui sont surtout de bons travailleurs. Jovial, il est aussi amical et désireux d'apprendre tout ce qui se passe à la Bibliothèque. Je ne pense pas qu'on pourra le taquiner avec la chanson Meunier, tu dors…!

Marie-Claude Poirier s'est jointe à l'équipe des stagiaires en bibliothéconomie au Service de la référence le 2 septembre 2009;

Philip Keays s'est joint à l'équipe des auxiliaires au prêt le 2 septembre 2009;

Suzie Roy est à l'emploi de la Bibliothèque à titre de bibliothécaire aux SAI, en remplacement de Geneviève Gamache-Vaillancourt, depuis le 26 octobre 2009.

qui reviennent...

Geneviève Gamache-Vaillancourt était de retour à son poste de bibliothécaire depuis le 13 juillet 2009. Depuis le 23 septembre 2009, elle est de nouveau absente.

qui change de poste...

Mylène Lajoie a obtenu un poste régulier de technicienne en documentation aux Services techniques en décembre dernier. Elle a quitté son poste subventionné de technicienne en documentation des Chaires de recherche du Canada des Services d'accès à l'information.

qui sont venus...

Cynthia Lisée a été à l'emploi de la Bibliothèque à titre de bibliothécaire aux Services d'accès à l'information (SAI), en remplacement de Geneviève Gamache-Vaillancourt, du 25 mars au 8 mai;

Geneviève Lavoie a été à l'emploi de la Bibliothèque à titre de technicienne en documentation dans le cadre du projet Jeunesse Canada au travail, du 1er juin au 6 août 2009;

Stéphanie Gascon a été à l'emploi de la Bibliothèque à titre de bibliothécaire aux SAI, en remplacement de Geneviève Gamache-Vaillancourt, du 15 juin au 6 août 2009;

Catherine Charneux a été à l'emploi de la Bibliothèque à titre de commis surnuméraire aux Services techniques du 1er juin au 8 septembre 2009;

Ketty Julien a été à l'emploi de la Bibliothèque à titre de commis surnuméraire aux Services techniques du 21 septembre au 7 décembre 2009.

qui prennent leur retraite...

C'est le 1er juin 2009 qu'Yves Desforges, commis au développement des collections, a quitté la Bibliothèque pour une retraite bien mérité. Bonne retraite Yves! Nous avons souligné son départ le 30 avril 2009 par une petite fête réunissant plusieurs employés de la Bibliothèque. C'est avec une émotion évidente qu'Yves a accepté la montre offerte en cadeau par ses collègues.

et qui quittent…

André Dupuis a quitté son poste de commis à la conservation des documents, aux Services techniques, le 15 mai 2009.

...DES COMITÉS

Présentation du Comité du bulletin d'information, l'Infotech

comité de l'Infotech

Rangée du haut, de gauche à droite : Marie-Hélène Dupuis, André Maltais, Barbara Sandrzyk, Sylvain Meunier, Sylvie Rancourt, Geneviève Gamache-Vaillancourt et Marc Hiller. Rangée du bas, de gauche à droite : Nathalie Dionne, Greg Whitney et Lison Dallaire

 

L'Bulletin Infotechest le bulletin officiel de la Bibliothèque de l'École Polytechnique de Montréal. Diffusé deux fois l'an, il s'adresse à toute la communauté polytechnicienne. Il est distribué par courriel, en formats HTML et PDF.

En plus d'être responsable de recueillir les propositions de sujets, de solliciter les auteurs et de valider les articles, les nouvelles et les chroniques, l'éditrice doit veiller à la qualité du français, à la cohérence des textes, à leur ordre dans le bulletin et à l'harmonie de la présentation. Elle préside le comité, nomme les membres et coordonne les activités reliées à la publication dans les deux formats.

Plus important encore, pour mener à bien ses responsabilités, elle s'assure d'être entourée d'une équipe rédactionnelle dynamique dont les membres ont une passion indéniable pour l'écriture. Elle voit finalement à ce que l'équipe se réunisse toujours dans un climat favorisant le talent créatif de chacun, tout en canalisant l'enthousiasme qui s'en dégage vers un objectif commun de publication.

Lison Dallaire

Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!