ligne ligne Index des volumes et numéros ligne Courriel de la bibliothèque ligne Site Web de la bibliothèque ligne Page d'accueil Portail Poly ligne
  Numéro 48 , septembre 2008  
 

Imprimer cet article
Imprimer ce numéro


sommaire
Mot de « l'ancien » directeur
Généreuse récolte
On sème pour l'avenir!
Technicienne de coeur et syndicaliste dans l'âme, une femme libérée nous quitte
« Lifting » pour une politique
Aménagements Feng Shui!
WebFeat... ça c'est le pied!
Patent Lens : les brevets dans la mire!
LibQUAL+ : ce qu'il reste à faire
Nos formations prennent une nouvelle forme
De nouveaux défis pour un directeur hautement apprécié
chroniques
Nouvelles
L'heure du « compte »
Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...

 

L'heure du « compte »



Les livres imprimés en sciences et en génie sont les plus dispendieux sur le marché, comme le montre le tableau suivant compilé à partir des données de la société Blackwell, un important fournisseur qui dessert le milieu universitaire :

Coût moyen (en $US) des livres en 2006-2007
(en gris, les principaux domaines d'acquisitions de la Bibliothèque)

Langues et littérature 50,26 $ Philosophie 78,49 $
Beaux-arts 58,07 $ Économie 78,58 $
Musique 58,87 $ Mathématiques 83,12 $
Histoire 59,49 $ Géologie 93,16 $
Architecture 62,27 $ Médecine 95,10 $
Géographie et anthropologie 67,05 $ Technologie et génie 98,58 $
Éducation 68,36 $ Physique 121,72 $
Science politique 69,59 $ Microbiologie 133,36 $
Psychologie 72,01 $ Chimie 199,82 $
Commerce et affaires 75,82 $    

 

Il est donc risqué de comparer notre budget d'acquisition à ceux d'autres bibliothèques si l'on ne tient pas compte des écarts de coûts entre les disciplines.

Deux facteurs contribuent à faire monter ou baisser le coût d'achat des livres par la Bibliothèque :

  • Hausses de prix par les éditeurs : de 2000 à 2007, le coût moyen des livres scientifiques a connu une hausse de 33 % (en $US); pour le livre en génie, la hausse n'a été que de 5 %.
  • Fluctuations de la valeur du dollar canadien : de ce côté, nous avons été choyés puisque le coût du dollar américain est passé de 1,52 $ à 1,14 $ canadien durant la même période.

Ces deux facteurs combinés ont fait en sorte que, en 2007, le coût moyen en dollars canadiens des livres scientifiques se situait au même niveau qu'en l'an 2000. Pour ce qui est du livre en génie, son prix en dollars canadiens a même chuté de 21 % au cours de la même période.

Depuis quelques années, les fluctuations des devises ont compensé en bonne partie pour les hausses des prix des livres. Il est peu probable que nous puissions bénéficier d'une telle conjoncture au cours des prochaines années. Devant cette préoccupation, l'acquisition de livres électroniques offre de nombreux avantages économiques. Toutefois le livre électronique introduit de nouvelles contraintes dans les façons de faire des bibliothèques et des usagers. Ce sera le sujet d'un article dans un prochain numéro de ce bulletin.

Marc Hiller

Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!