Actualités

Conférence Femmes et génie : le leadership des femmes mis à l'honneur!

13 décembre 2012 -

C'est le 10 décembre dernier que se tenait la 3e édition de la Conférence Femmes et génie, un événement qui vise à lever le voile sur la profession d'ingénieur auprès des femmes en leur présentant des modèles inspirants. L'événement, sous le thème du leadership au féminin, est né des Journées du Savoir et se tenait pour la première fois en soirée. Près d'une centaine de personnes ont bravé les intempéries pour venir y assister.

C'est Annie Ross, professeure agrégée et directrice adjointe au Département de génie mécanique et titulaire de la Chaire Marianne-Mareschal pour la promotion du génie auprès des femmes, qui a assuré l'animation de la soirée. Monique Jérôme-Forget, ancienne ministre des Finances et présidente du Conseil du Trésor, et auteure du récent essai « Les Femmes au secours de l'économie : pour en finir avec le plafond de verre »,  a prononcé l'allocution d'ouverture de la conférence. Sa présentation sur le « leadership et la participation des femmes en gouvernance » a donné le ton à la soirée. En partageant ses réflexions sur le plancher collant et le plafond de verre, deux concepts traités dans son ouvrage, elle a dressé un portrait clair de la situation des femmes au sein des entreprises et des raisons qui les poussent à interrompre leur carrière. Alors que 42 % des entreprises n'ont pas de femmes sur leur C.A. et que seulement 6 % des dirigeants d'entreprises sont des femmes, madame Jérôme-Forget s'est montrée convaincue que les femmes avaient le pouvoir d'aider le Québec à développer son leadership dans le monde des affaires et dans beaucoup d'autres sphères d'activités.  

Tour à tour, les conférencières invitées, toutes diplômées de Polytechnique, ont livré de vibrants témoignages sur leur parcours personnel et la place qu'elles occupent en génie. Hélène Brisebois, présidente de SDK et associés, Lucie Alègre, directrice générale de la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal et l'étudiante Marine Hadengue, B. ing. M.Sc. A Politique internationale, doctorante en génie industriel, diffusion des technologies, ont témoigné de l'importance de bien s'entourer, de la conciliation travail-famille et d'aller au bout de ses convictions. Elles se sont toujours senties respectées et bien accueillies par leurs collègues masculins, et fières de la contribution qu'elles apportaient à la société de demain. Le mot de clôture est revenu à Nadine Pelletier, ing., administratrice du Conseil d'administration de l'Ordre des ingénieurs du Québec, qui a souligné qu'un sondage récent révélait que 83 % des femmes ingénieures étaient heureuses au travail. Par ailleurs, 60 % des hommes ingénieurs et 67 % des femmes ingénieures seraient prêts à encourager leur fille à suivre leurs pas. Toutes ces femmes, peu importe où leur parcours les ont mené, ont rappelé à quel point leurs études et leurs expériences en ingénierie leur étaient utiles chaque jour dans le cadre de leurs fonctions.

Polytechnique tient à remercier toutes les personnes qui ont fait de cet événement un succès.
C'est un rendez-vous l'an prochain pour la 4e édition de la Conférence Femmes et génie!

De gauche à droite : Annie Ross, Polytechnique Montréal, Hélène Brisebois, SDK et associés, Nadine Pelletier, OIQ, Monique Jérôme-Forget, Osler, Lucie Alègre, Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal, Marine Hadengue, Polytechnique Montréal, Christophe Guy, Polytechnique Montréal.

Voir aussi :
Femmes et génie sur le web
Site web de la Chaire Marianne-Mareschal

 

© École Polytechnique de Montréal
Bottin | Plan du site | Recherche | Conditions