Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Science et innovation : point de presse de la ministre Mélanie Joly à Polytechnique Montréal

6 mars 2018 - Source : NOUVELLES

Polytechnique Montréal a été l’hôte d’une présentation de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, à propos des mesures de soutien à la recherche et à l’innovation contenues dans le budget de 2018.

Lors d’une rencontre tenue dans le laboratoire du Centre de recherche, développement et validation des technologies et procédés de traitement des eaux (CREDEAU) et de la Chaire industrielle CRSNG en eau potable, la ministre Joly a fait état des principales mesures d’appui à la recherche scientifique et à l’innovation qui ont été annoncées dans le dernier budget fédéral. Au cours des cinq prochaines années, le gouvernement canadien prévoit consacrer 3,8 milliards de dollars au financement de la recherche scientifique et 2,6 milliards de dollars au soutien de l’innovation et des compétences.

« Montréal accueille des infrastructures à la fine pointe de la technologie et des chercheurs parmi les plus talentueux au monde », a déclaré Mélanie Joly, au nom de l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences. « Avec le budget de 2018, notre gouvernement effectue des investissements historiques pour appuyer l'innovation, soutenir des emplois de qualité et aider la prochaine génération de scientifiques à faire faire face à une économie changeante. »

« Il s'agit entre autres de donner aux filles et aux femmes tous les moyens de poursuivre une carrière dans les sciences, ce qui contribuera à ce que la diversité de points de vue soit mieux représentée dans ces industries, tout en faisant croître notre économie et notre classe moyenne », a-t-elle ajouté.

Des retombées bénéfiques

Philippe Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal, a indiqué que le réinvestissement du gouvernement fédéral dans les activités de recherche scientifique et d’innovation aura des retombées bénéfiques sur la réalisation des projets par les chercheurs et les professeurs de l’établissement et, par extension, sur le développement de la société dans divers domaines.

« Chaque jour, dans des laboratoires et sur le terrain, des chercheurs, des professeurs et des étudiants collaborent à des projets innovants en science et ingénierie. Ces travaux, réalisés avec des partenaires, ont des impacts tangibles sur la production du savoir et l’avancement technologique », a noté M. Tanguy. « Un des facteurs clés de ces travaux est le soutien du gouvernement du Canada, par l’entremise des programmes de divers organismes, pour la mise en place d’infrastructures, l’embauche de ressources qualifiées et la réalisation de projets porteurs d’avenir. »

« Les mesures que le gouvernement canadien a prévues pour la science et l’innovation dans le budget fédéral de 2018 aideront les établissements et leurs chercheurs à atteindre leurs objectifs et à réaliser de nouvelles initiatives », a-t-il ajouté.

Un appui remarquable

Michèle Prévost, professeure titulaire au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal, a décrit le soutien du gouvernement canadien aux activités du laboratoire CREDEAU, qui a été établi en 2003 avec l’aide de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), ainsi que l’appui à la Chaire industrielle CRSNG en eau potable dont elle est titulaire. Active depuis plus de 25 ans, cette chaire est la Chaire industrielle CRNSG ayant la plus longue période d’activité de l’histoire.

« Je note l’appui maintenu du gouvernement du Canada à la combinaison des programmes de chaires industrielles et du Canada, de subventions à la recherche et de la FCI qui a transformé la recherche au Canada depuis 15 ans. Cette combinaison a dynamisé la recherche et permis le recrutement des meilleurs talents », a commenté Mme Prévost.

« Force est de constater que la diversité canadienne, particulièrement la représentation des femmes, ne se reflète pas dans la recherche canadienne en sciences et génie. C’est pourquoi je suis ravie par les objectifs clairs en matière d’équité de ce budget. C’est en puisant dans cette diversité que nous assurerons l’essor du génie et des sciences au Canada. »

« Le soutien renouvelé à la recherche fondamentale est une excellente nouvelle. La recherche fondamentale sans contrainte est essentielle à la science, y compris les sciences appliquées. Elle en assure le dynamisme et l’essor », a ajouté la professeure Prévost.

Au terme des allocutions, des étudiants chercheurs du laboratoire CREDEAU et de la Chaire industrielle CRSNG en eau potable de Polytechnique Montréal ont présenté leurs travaux en recherche et en innovation à la ministre Joly.

Polytechnique Montréal compte 25 Chaires de recherche du Canada, 17 chaires industrielles - dont 13 sont des Chaires industrielles du CRSNG - et une Chaire d’excellence du Canada en recherche. Au cours des 10 dernières années, des professeurs de Polytechnique ont dirigé 2 000 mémoires de maîtrise et thèses de doctorat. Durant la même période, les professeurs et chercheurs de Polytechnique ont publié plus de 10 000 publications scientifiques et techniques.

En savoir plus

Fiche d'expertise de la professeure Michèle Prévost
Site de la Chaire industrielle CRSNG en eau potable
Site du laboratoire CREDEAU

François Bertrand, Philippe. A. Tanguy, Sarah Dorner, l'honorable Mélanie Joly, Michèle Prévost, Yves Comeau.

Rangée avant, de gauche à droite : François Bertrand, directeur de la recherche, de l'innovation et des affaires internationales de Polytechnique Montréal; Philippe A. Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal; Sarah Dorner, professeure agrégée au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal; L'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien et députée de la circonscription d'Ahuntsic-Cartierville; Michèle Prévost, professeur titulaire au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal; Yves Comeau, professeur titulaire au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal.
Rangée arrière, de gauche à droite : Carl-Éric Aubin, professeur titulaire au Département de génie mécanique de Polytechnique Montréal, et Gilles L'Espérance, professeur titulaire au Département de mathématiques et de génie industriel de Poytechnique Montréal (au centre), entourés d'étudiantes et d'étudiants chercheurs de Polytechnique Montréal.

L'honorable Mélanie Joly

L'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien et députée de la circonscription d'Ahuntsic-Cartierville, prononçant un discours au laboratoire CREDEAU de Polytechnique Montréal.

Carl-Éric Aubin, Michèle Prévost, l'honorable Mélanie Joly, Philippe A. Tanguy

De gauche à droite : Carl-Éric Aubin, professeur titulaire au Département de génie mécanique de Polytechnique Montréal; Michèle Prévost, professeur titulaire au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal; L'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien et députée de la circonscription d'Ahuntsic-Cartierville; Philippe A. Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal.

Mélanie Joly et des étudiants chercheurs de Polytechnique Montréal

L'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien et députée de la circonscription d'Ahuntsic-Cartierville (au centre), Sarah Dorner, professeure agrégée au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal (quatrième à partir de la droite), et Michèle Prévost, professeur titulaire au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal (première à droite), entourées d'étudiantes et d'étudiants chercheurs au laboratoire CREDEAU de Polytechnique Montréal.

Michèle Prévost, Sarah Dorner, l'honorable Mélanie Joly

Michèle Prévost, professeur titulaire au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal, Sarah Dorner, professeure agrégée au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal, et l'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien et députée de la circonscription d'Ahuntsic-Cartierville, entourées d'étudiants et de professeurs de Polytechnique Montréal.

À lire aussi

NOUVELLES |  11 octobre 2017
Supergrappes d’innovation au Canada : annonce à Polytechnique Montréal des propositions présélectionnées pour le Québec  |  Lire
NOUVELLES |  15 novembre 2017
La professeure Michèle Prévost et le chercheur Jean-Baptiste Burnet de Polytechnique Montréal récompensés par l’Acfas  |  Lire