Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Rapport annuel de durabilité : un engagement envers le développement durable

26 janvier 2016 - Source : NOUVELLES

Polytechnique Montréal vient de publier son Rapport annuel de durabilité pour l’année 2014-2015 qui fait le portrait des initiatives et des réalisations en matière de développement durable.

Ce bilan des initiatives réalisées entre mai 2014 et avril 2015 vise la compréhension du concept de développement durable et l’illustration de sa mise en œuvre. Il veut aussi inspirer un nombre grandissant de membres de la communauté de Polytechnique à se joindre au mouvement en présentant plusieurs exemples de l’engagement de l’organisation et des membres de notre communauté. La présente édition du rapport de durabilité se veut plus dynamique, en intégrant de nombreux liens vers des sources de référence et des clips vidéo.

Rédigé par l’équipe du Bureau du développement durable, sous la supervision du comité de développement durable de l’École Polytechnique (CODDEP), avec la collaboration de plus d’une centaine de membres de la communauté, ce rapport fait la transition entre la fin du premier Plan d’action en durabilité qui visait la période 2011–2014 et le prochain plan, qui est en cours d’élaboration.

«Malgré le défi de taille que représente toute modification à des programmes d’enseignement, Polytechnique s’est engagée à intégrer la notion de développement durable dans tous ses programmes. Ceci nous mènera vers un changement des habitudes et des mentalités», a souligné Michèle Thibodeau-DeGuire, principale et présidente du conseil d’administration de Polytechnique Montréal. «Des initiatives porteuses, comme Poly-TRI, associées à une vie pédagogique où la durabilité fait partie intégrante du cursus, nous permettront de répondre à l’un de nos objectifs stratégiques: former des ingénieurs innovateurs, entrepreneurs, leaders et citoyens d’un monde responsable.»

Ce rapport présente les plus récentes réalisations de Polytechnique relatives au développement durable. C’est également un bilan des faits marquants des cinq dernières années.

«Le prochain plan d’action, fruit d’un important travail de consultation, est en cours d’élaboration», a expliqué Louise Millette, professeure au département des génies civil, géologique et des mines et  présidente du comité de développement durable. «Arrimé aux objectifs institutionnels et à des normes internationalement reconnues, ce plan promet de faire évoluer Polytechnique comme un acteur majeur du développement durable.»

L’expertise en matière de développement durable est de plus en plus significative au sein de Poly. On dénombre 10 unités de recherche en lien avec le développement durable, 2 instituts de recherche et 15 programmes d’études ou options de programmes aux cycles supérieurs se concentrent sur cette discipline. Par ailleurs, près de 350 étudiants ont suivi le cours Projet intégrateur en développement durable.

Nombreuses initiatives

De nombreuses initiatives ont été mises en place ces dernières années pour intégrer le développement durable à la mission d’enseignement et aux activités de l’organisation.

Le Virage bleu, qui vise à réduire la consommation de contenants à usage unique et de faire la promotion de l’eau de qualité distribuée par la Ville de Montréal (grâce à des fontaines d’eau avec compteur d’eau, concours, etc.) est un exemple.  

Un autre axe vise à amener les étudiants à intégrer les principes du développement durable afin qu’ils deviennent des ingénieurs socialement responsables. Le Projet intégrateur en développement durable (PIDD), par exemple, contribue à atteindre cet objectif.

Récemment, dans le cadre d’un «Séminaire découverte», par exemple, le département de Génie chimique recevait la directrice exécutive du CIRODD, Laure Waridel, pour discuter des principes du développement durable et inviter les futurs ingénieurs à appliquer des principes d’écoconception et prendre en considération le cycle de vie global des produits.

On peut penser aussi à des initiatives comme Poly-Tri, qui a pu compter sur l’implication de 18 ambassadeurs étudiants; à de nouveaux programmes comme le D.E.S.S. en Écodesign, d’ailleurs unique au Canada; à la réalisation d’une vingtaine de projets de recherche, impliquant des étudiants, qui ont traité directement de solutions techniques liées au développement durable.

«Nous comprenons maintenant que la durabilité peut s’exprimer dans chacun des gestes que nous posons», a mentionné Christophe Guy, directeur général de Polytechnique Montréal. «C’est grâce à l’ensemble des initiatives mises en place que nous aspirons à devenir une institution plus responsable, consciente de ses impacts sur sa communauté et son environnement.»


 

Pour en savoir plus:

Consultez le Rapport annuel de durabilité pour l’année 2014-2015

Site web du développement durable à Poly

 

À lire aussi

NOUVELLES |  16 janvier 2017
« Rapport de durabilité 2015-2016 » : le point sur les progrès en développement durable à Polytechnique Montréal  |  Lire
NOUVELLES |  24 mars 2015
Lancement du tri des matières résiduelles à la cafétéria de Polytechnique  |  Lire