Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Polytechnique Montréal participe à l’établissement de la grappe québécoise en intelligence artificielle

15 mai 2017 - Source : NOUVELLES

François Bertrand, de la direction de Polytechnique Montréal, siégera au comité d’orientation de la grappe québécoise en intelligence artificielle. Cette grappe bénéficiera notamment de l’expertise de l’Institut IVADO, dont fait partie Polytechnique.

Dans le cadre de l’annonce officielle de la création d’une grappe québécoise en intelligence artificielle, le gouvernement du Québec a annoncé la formation d’un comité d’orientation de douze personnes, issues des domaines des affaires et universitaire, pour l’élaboration d’un plan stratégique visant l’établissement et le développement de la grappe.

En présence du premier ministre Philippe Couillard et de la ministre responsable de l’Enseignement supérieur Hélène David, la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique du Québec Dominique Anglade a expliqué que le plan stratégique de ce comité portera sur la stimulation de la recherche et l'innovation en intelligence artificielle, la recherche opérationnelle et la création d'entreprises ainsi que le déploiement des applications au Québec.

François Bertrand, directeur de la Recherche, de l’Innovation et des Affaires internationales (DRIAI) de Polytechnique Montréal, siégera au comité d’orientation parmi les représentants du domaine universitaire. Responsable de la DRIAI depuis janvier 2017, M. Bertrand a été le directeur du Département de génie chimique de l’établissement de 2013 à 2016. Il a joint Polytechnique Montréal comme associé de recherche au Département de génie chimique en 1993 où il y est devenu chercheur en 1997, professeur adjoint en 2000, professeur agrégé en 2003 et professeur titulaire en 2007. Ingénieur diplômé d’un doctorat en génie chimique de l’Institut National Polytechnique de Lorraine, François Bertrand est également détenteur d’un baccalauréat et d’une maîtrise en mathématiques de l’Université Laval et d’un baccalauréat en informatique de cette même institution.

Le comité d’orientation de la grappe québécoise en intelligence artificielle sera coprésidé par Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal, pour le volet universitaire, et par Pierre Boivin, président et chef de la direction de la société d’investissement Claridge, pour le volet affaires. Cette grappe, dont la création a été annoncée lors du dernier budget provincial, bénéficiera d’un investissement gouvernemental de 100 millions de dollars au cours des cinq prochaines années.

« Le 21e siècle amène au Québec, comme ailleurs dans le monde, une vague de changements profonds dont nous commençons à peine à apprécier l'ampleur. Dans ce contexte, le Québec doit prendre part à cette nouvelle économie et à cette société du savoir et transformer les nouveaux enjeux en opportunités. La constitution d'une grappe positionnera encore plus avantageusement Montréal et le Québec en tant que pôle économique et scientifique de premier plan pour la recherche, la formation, le transfert technologique et la création de produits à valeur ajoutée dans le secteur de l'intelligence artificielle », a déclaré le premier ministre Philippe Couillard.

« Au cours des cinq prochaines années, ce sont 2,8 milliards de dollars que le gouvernement investira en recherche et innovation. Pour hausser leur productivité et leur compétitivité à l'échelle internationale, nos entreprises doivent miser sur l'innovation. L'intelligence artificielle est un élément déterminant qui influencera les façons de faire et les modèles d'affaires des entreprises. Les innovations découlant de l'intelligence artificielle transformeront l'ensemble de la société », a indiqué la ministre Dominique Anglade.

Mise à profit de l’institut IVADO

D’autre part, le gouvernement du Québec a souligné que la grappe québécoise en intelligence artificielle tirera profit de l’expérience de l’Institut de valorisation des données (IVADO), qui a été établi par Polytechnique Montréal, l’Université de Montréal et HEC Montréal.

IVADO réunit près de 150 chercheurs spécialisés en recherche opérationnelle, en science des données et en intelligence artificielle, issus des trois établissements de Campus Montréal, pour le développement de nouvelles méthodes de traitement de l’information et d’exploitation des données massives (big data) aux fins de la prise de décision. Également, l’institut compte sur l’implication de plus de 900 scientifiques affiliés, soit des chercheurs, des postdocs, des doctorants et des agents de recherche. Les projets d’IVADO évoluent dans quatre domaines d’applications principaux, soit l’énergie, le commerce et la finance, la santé et les transports.

Parmi les partenaires industriels et académiques fondateurs d’IVADO, on trouve le Département de mathématiques et de génie industriel de Polytechnique Montréal, ainsi que le Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions (GERAD) et le Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d'entreprise, la logistique et le transport (CIRRELT), auxquels participent des chercheurs de Polytechnique Montréal.

IVADO est dirigé par Gilles Savard, ancien directeur de la Recherche, de l’Innovation et des Affaires internationales de Polytechnique Montréal. M. Savard, qui continue d’exercer ses fonctions de professeur titulaire au Département de mathématiques et de génie industriel de Polytechnique, siégera à titre d’observateur pour le compte d'IVADO au comité d’orientation de la grappe québécoise d’intelligence artificielle.

Les dignitaires présents lors de l'annonce officielle de la création de la grappe québécoise en intelligence artificielle.
De gauche à droite : François Bertrand, directeur de la Recherche, de l’Innovation et des Affaires internationales de Polytechnique Montréal; Louise Roy, chancelière de l’Université de Montréal; Michel Patry, directeur de HEC Montréal; Yoshua Bengio, directeur de l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA); Hélène David, ministre responsable de l’Enseignement supérieur du Québec; Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal; Philippe Couillard, premier ministre du Québec; Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique du Québec; Pierre Boivin, président et chef de la direction de la société d’investissement Claridge; Joelle Pineau, chercheure en intelligence artificielle à l’Université McGill; Robert Gagné, président du conseil de direction d’IVADO et directeur de la recherche de HEC Montréal; Christophe Guy, directeur général de Polytechnique Montréal; Gilles Savard, directeur général d’IVADO. (Crédit photo : Amélie Philibert, Université de Montréal)

En savoir plus

Communiqué officiel du gouvernement du Québec
Site de la Direction de la recherche, de l’innovation et des affaires internationales de Polytechnique Montréal
Site de l’institut IVADO

 

À lire aussi

Magazine Poly |  1 octobre 2016
Des dynamiques d’innovation couronnées par Apogée Canada  |  Lire
NOUVELLES |  6 septembre 2016
Apogée Canada: un investissement majeur pour la recherche et l’innovation  |  Lire