Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Montréal, la meilleure ville universitaire au monde !

15 février 2017 - Source : NOUVELLES

L’édition 2017 du classement « QS Best Student Cities » de l’institut Quacquarelli Symonds positionne la ville de Montréal au premier rang des cent villes préférées des étudiants universitaires internationaux, devant Paris, Londres, Séoul et Melbourne.

Montréal figure au sommet du classement de l’institut de recherche britannique Quacquarelli Symonds, qui a été établi en fonction d’un sondage réalisé auprès d’étudiants et de diplômés dans le monde entier. Lors de l’annonce des résultats, Quacquarelli Symonds a souligné le caractère multiculturel, bilingue, centré sur les étudiants et inclusif de la « capitale culturelle » du Canada.

Montréal a atteint la tête du classement de Quacquarelli Symonds notamment en raison du cinquième rang obtenu dans un nouvel indicateur qui porte sur le point de vue des étudiants envers les villes universitaires. Cet indicateur prend en compte des facteurs tels que l’offre sociale et culturelle de la ville, le niveau de tolérance et d’inclusion ainsi que la volonté des étudiants de demeurer dans la ville après leurs études.

Également, Montréal a progressé d’année en année au sein d’un indicateur d’abordabilité, qui mesure les droits de scolarité et le coût de la vie dans les villes étudiées aux fins du classement. De plus, Montréal a été bien positionnée dans un indicateur qui porte sur la proportion d’étudiants au sein de la population d’une ville, tout comme dans un indicateur qui porte sur le niveau de désirabilité d’une ville selon les étudiants et leurs parents.

Aussi, Quacquarelli Symonds souligne les progrès de Montréal dans un indicateur qui est consacré au progrès économique (16e rang). Cet indicateur mesure la perception favorable des employeurs nationaux et internationaux envers les étudiants qui sont diplômés des universités d’une ville, tout comme le taux d’emploi des villes universitaires.

Capture d'écran de la vidéo « Quelle est la meilleure ville pour étudier en 2017 ? »


Au sommet des palmarès mondial, canadien et nord-américain

Montréal a ainsi détrôné la ville de Paris au sommet du classement «QS Best Student Cities ». La capitale de la France avait obtenu le premier rang lors des quatre premières éditions du palmarès établi par l’institut de recherche britannique. En 2016, Montréal avait obtenu le septième rang du classement mondial de Quacquarelli Symonds.

Au Canada, Montréal a devancé Vancouver (10e rang), Toronto (11e rang), Ottawa (26e rang) et Québec (72e rang) dans l'édition 2017 du classement des meilleurs villes selon les étudiants universitaires.

En Amérique du Nord, Montréal a devancé Boston (9e rang), New York (19e rang), San Francisco (28e rang) et Washington (37e rang).

Quacquarelli Symonds établit son classement annuel en analysant les villes qui ont une population supérieure à 250 000 personnes et qui comptent au moins deux universités faisant partie d’un classement mondial d'établissements universitaires.

L’édition 2017 du classement annuel de Quacquarelli Symonds confirme la perception qu’ont envers Montréal les étudiants internationaux qui fréquentent Polytechnique pour obtenir leur formation d’ingénieur ou effectuer des études supérieures. Lors de l’année scolaire 2015-2016, 2 211 étudiants parmi les 8 216 étudiants qui fréquentaient Polytechnique Montréal provenaient de l’international (26,9 %).

En 2015-2016, les étudiants internationaux à Polytechnique constituaient 19,3 % des étudiants inscrits au baccalauréat, 44,7 % des étudiants inscrits à la maîtrise recherche, 24,6 % des étudiants inscrits à la maîtrise professionnelle et 53,1 % des étudiants inscrits au doctorat.

En savoir plus
Section de site du Bureau des étudiants internationaux de Polytechnique Montréal
Vidéo : Quelle est la meilleure ville pour étudier en 2017 ?

À lire aussi

NOUVELLES |  9 janvier 2013
Jeux de génie 2013 : une édition mémorable!  |  Lire
NOUVELLES |  26 mars 2015
Compétition canadienne d'ingénierie (CCI) 2015 : Polytechnique se classe au 2e et 3e rang dans deux catégories  |  Lire