Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

L'amphithéâtre de Polytechnique Montréal nommé en l'honneur de Bernard Lamarre

19 mai 2017 - Source : NOUVELLES

Polytechnique Montréal et la Fondation de Polytechnique ont désigné le grand auditorium du pavillon principal sous le nom d’Amphithéâtre Bernard‑Lamarre, à la mémoire du pilier du génie québécois.

Le 18 mai 2017, près de 175 parents, amis et membres de la communauté universitaire se sont réunis à la Galerie Rolland de l’alma mater de M. Lamarre pour assister à la cérémonie de désignation de l'amphithéâtre qui est situé au dernier étage du pavillon principal de Polytechnique Montréal.

La cérémonie, animée par Isabelle Péan, présidente-directrice générale de la Fondation de Polytechnique, a permis de souligner les nombreux accomplissements de Bernard Lamarre, son dévouement et sa passion pour le métier d'ingénieur, mais aussi son implication remarquable au sein de la communauté de Polytechnique Montréal.

Bernard Lamarre est né le 9 août 1931 à Chicoutimi. Titulaire d’un baccalauréat en génie civil de Polytechnique Montréal en 1952, Bernard Lamarre a poursuivi ses études à l’Imperial College of Science and Technology de Londres grâce à une bourse Athlone du gouvernement britannique. Bernard Lamarre a également obtenu une maîtrise sur la plasticité du béton de l’University of London en 1955.

Sa carrière d’ingénieur a débuté chez Lalonde & Valois Ingénieurs-conseils, où il a gravi les échelons de l’entreprise. La firme a changé son nom en 1972 pour Lavalin. M. Lamarre en a été le président-directeur général jusqu'en 1991, soit l'année de la fusion avec SNC. Il a ensuite présidé le comité de commercialisation de SNC-Lavalin et agi comme conseiller de la firme jusqu’en 1999.

Au cours de ses années chez Lavalin, Bernard Lamarre a été aux premières loges des grands projets qui ont transformé le Québec, à titre de directeur ou d'administrateur, dont ceux de la route transcanadienne à Montréal, du pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, du Stade olympique de Montréal et de l'aluminerie d’Alcan à Ville de La Baie. Il a également mené à terme des projets à l’étranger tels que la Route intermodale au Bénin, le Palais de la culture, le Centre socioculturel, le Musée et le Sanctuaire des Martyrs en Algérie.

Bernard Lamarre a été membre du conseil d’administration de Polytechnique Montréal de 1987 à 1992 et président du conseil d'administration de Polytechnique de 2002 à 2012. Sous son directorat, d’importantes ressources ont été allouées à des projets marquants qui ont fait progresser Polytechnique Montréal, notamment la construction des pavillons Claudette-MacKay-Lassonde et Pierre-Lassonde. Bernard Lamarre s’est éteint le 30 mars 2016.

« Le passage de Bernard Lamarre a non seulement marqué Polytechnique, mais le génie québécois, dont il est le pilier. Il a toujours témoigné un amour, une générosité et un engagement sans borne envers son alma mater tout au long de son impressionnante carrière », a déclaré Christophe Guy, directeur général de Polytechnique Montréal, durant la cérémonie. « C’est un véritable honneur, mais également un devoir pour notre institution de perpétuer la mémoire de cet homme visionnaire dans ce lieu de rassemblement et du savoir. »

« Ayant eu le privilège et le bonheur de travailler avec Bernard Lamarre et de le côtoyer pendant plusieurs années. je peux vous affirmer que ce grand homme à l’humilité désarmante serait extrêmement touché, heureux et fier de savoir que cet amphithéâtre porte aujourd’hui son nom », a ajouté M. Guy.

« Bernard Lamarre a mis le Québec sur la carte en faisant rayonner la province à l’international, en développant l’expertise québécoise à travers le monde. C’est un pilier du génie québécois », a déclaré Denis Tremblay, président du conseil d’administration de la Fondation de Polytechnique.

Diane de Champlain, présidente-directrice générale sortante de la Fontation de Polytechnique, a souligné que Bernard Lamarre avait été pour elle un mentor dont tous les gestionnaires rêvent d’avoir à leur côté. « M. Lamarre était un leader qui inspirait, encourageait, appuyait et travaillait pour l'atteinte des objectifs de la Fondation de Polytechnique et l'Association des Diplômés de Polytechnique », a-t-elle affirmé. Mme de Champlain a également annoncé la création de la bourse d’excellence Bernard-Lamarre, qui sera attribuée à compter de 2018, grâce au soutien financier de la famille Lamarre et des sommes recueillies par la Fondation de Polytechnique à la suite du décès de M. Lamarre.

Dévoilement de la Vitrine Bernard-Lamarre

L’illustre parcours de Bernard Lamarre lui a valu une centaine de prix et de distinctions en carrière. Dévoilée aux abords de l'auditorium lors de la cérémonie de désignation, la Vitrine Bernard-Lamarre présente une vingtaine d'honneurs obtenus par M. Lamarre, tout comme des objects significatifs. La vitrine a été conçue par l’architecte Frédéric Séguin, de Leclerc associés, et l’équipe du Service des immeubles de Polytechnique Montréal, sous la supervision de la chargée de projets Christine Lessard. 

Également, le personnel de la Bibliothèque Louise-Lalonde-Lamarre de Polytechnique Montréal a répertorié l’information portant sur les différents prix et distinctions de Bernard Lamarre aux fins de la réalisation de la vitrine. Rappelons que la grande bibliothèque de Polytechnique Montréal a été désignée en l'honneur de Louise Lalonde-Lamarre (1929-2002), épouse de M. Lamarre, en juin 2016. 


Des petits-enfants de Bernard Lamarre présents lors de la cérémonie de désignation de l'Amphithéâtre Bernard-Lamarre, devant la vitrine rendant hommage à leur grand-père. De gauche à droite : Laurent Giguère, Raphaël Townshend, Emmanuelle Dorais, Guillaum
Des petits-enfants de Bernard Lamarre présents lors de la cérémonie de désignation de l'Amphithéâtre Bernard-Lamarre, devant la vitrine rendant hommage à leur grand-père.
De gauche à droite : Laurent Giguère, Raphaël Townshend, Emmanuelle Dorais, Guillaume Dorais, Camille Townshend, Joseph Lamarre, Théa Lamarre, Hervé Giguère, Catherine Fugère-Lamarre, David Fugère-Lamarre et Christopher McLean.

En savoir plus

Page explicative de la Vitrine Bernard-Lamarre