Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Faire fleurir l'avenir : quatrième édition de la Semaine de la rose blanche

28 novembre 2017 - Source : NOUVELLES

À l’approche du 6 décembre, jour de commémoration des événements tragiques survenus le 6 décembre 1989, Polytechnique Montréal convie la population à poser un geste symbolique et significatif en participant à la Semaine de la rose blanche.

En créant la Semaine de la rose blanche en 2014, Polytechnique Montréal a souhaité encourager l’éclosion de talents scientifiques et l’éveil d’intérêts pour les sciences, les technologies et le génie chez des jeunes filles qui, autrement, n’auraient peut-être pas été sensibilisées à l’attrait de ces disciplines. La campagne doit son nom au fait que les roses blanches sont devenues au fil des ans le symbole des activités de commémoration de Polytechnique.

La Semaine de la rose blanche permet d’offrir des roses blanches virtuelles à une personne de son choix, grâce au site transactionnel roseblanche.org. Chaque achat de roses constitue un don à Folie Technique, le camp scientifique de Polytechnique Montréal. Grâce aux sommes recueillies, Folie Technique pourra offrir à des jeunes filles issues de milieux moins aisés la possibilité de participer à des activités de sensibilisation aux sciences.

Offrir des roses blanches pour faire fleurir l’avenir

Polytechnique Montréal invite les membres de sa communauté, ainsi que le grand public et les entreprises, à envoyer à leurs proches ou à leurs clients des roses blanches virtuelles. Un geste qui fera plaisir tout en semant des graines pour l’avenir.

  • 1 rose (10 $) : permet de payer le transport d’une jeune fille pour se rendre à une activité scientifique.
  • 14 roses (50 $) : permettent de tenir une activité scientifique dans la classe d’une école primaire.
  • 25 roses (150 $) : permettent à une jeune fille de participer au camp estival scientifique de Folie Technique.

Depuis sa création, la Semaine de la rose blanche a recueilli quelque 50 000 $, permettant à 5 000 jeunes filles d’assister à des ateliers scientifiques en classe et de participer au camp scientifique estival de Folie Technique. La demande excède toutefois largement l’offre de cet organisme sans but lucratif. Populaires, les groupes « 100 % filles » peinent à répondre aux nombreuses demandes d’inscription.

 

Bien qu’elles représentent plus de la moitié de la population canadienne, les femmes sont encore peu nombreuses à entreprendre une carrière en génie. Selon Ingénieurs Canada, moins de 12 % des ingénieurs en exercice titulaires d’un permis sont des femmes. En 1989, lors de la tragédie, les femmes comptaient pour 17 % de la clientèle étudiante de Polytechnique. En 2017, elles sont près de 28 % et elles atteignent la parité dans certaines spécialités comme le génie biomédical, le génie chimique, le génie industriel, ou encore le génie géologique.

Si les activités culminent chaque année lors de la semaine précédant le 6 décembre, le site transactionnel de la Semaine de la rose blanche demeure toujours ouvert. Il est donc possible d’offrir des roses blanches en tout temps.

Par la Semaine de la rose blanche, Polytechnique témoigne qu’elle n’oubliera jamais, mais qu’elle tourne aussi son regard vers l’avenir.

Autres activités commémoratives

Remise de l’Ordre de la rose blanche
Le vendredi 1er décembre à 11 h, Polytechnique tiendra la troisième édition de la cérémonie de remise de l’Ordre de la rose blanche. Cet ordre distingue une étudiante canadienne en génie désirant poursuivre ses études aux cycles supérieurs, qui se voit remettre une bourse de 30 000 $. Une invitation aux médias suivra sous peu.

Dépôt de gerbes de roses devant la plaque commémorative
Le mercredi 6 décembre vers 8 h 30, une gerbe de roses blanches sera déposée devant la plaque commémorative par la principale et présidente du Conseil de Polytechnique (Michèle Thibodeau-DeGuire), le directeur général par intérim de Polytechnique (François Bertrand), le président de l’Association des étudiants de Polytechnique (Yann Blanchard), et le vice-président aux affaires externes de l’Association des étudiants des cycles supérieurs de Polytechnique Montréal (Nikolay Radoev). Le personnel, les étudiants et le grand public sont invités à venir se recueillir tout au long de la journée. La plaque commémorative est située à l’extérieur, sur le mur sud-ouest du pavillon principal de Polytechnique.

Faisceaux lumineux sur le mont Royal
Afin de garder vivante la mémoire de ces jeunes femmes, le Comité Mémoire, en collaboration avec la ville de Montréal, invite la population à un rassemblement qui aura lieu sur le belvédère du mont Royal le mercredi 6 décembre à 17 h. Pour une 4e année, la création lumineuse de Moment Factory illuminera le ciel de la ville entre 17 h et 22 h. Ainsi, après un bref mot de bienvenue et une minute de silence, les 14 faisceaux lumineux seront allumés à quelques secondes d’intervalle, à l’appel du nom des 14 victimes.

La Semaine de la rose blanche : dans nos mains fleurit l’avenir.

En savoir plus

Site de la Semaine de la rose blanche
Site de l'Ordre de la rose blanche

Logo de la Semaine de la rose blanche

À lire aussi

NOUVELLES |  30 novembre 2016
Faire fleurir l’avenir : troisième édition de la Semaine de la rose blanche  |  Lire
NOUVELLES |  30 novembre 2015
Semaine de la rose blanche : faire fleurir l’avenir  |  Lire