Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Création du CIRODD - Plus de soixante-dix chercheurs se regroupent pour mettre en oeuvre le développement durable au Québec

25 novembre 2013 - Source : NOUVELLES


En présence du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, Polytechnique Montréal annonce la création du Centre interdisciplinaire de recherche sur l'opérationnalisation du développement durable (CIRODD).


Premier regroupement stratégique en développement durable au Québec, le Centre regroupe 15 chaires de recherche, 71 chercheurs provenant de 11 universités, de trois cégeps et d'un centre de transfert technologique. Ces experts sont reconnus dans les domaines de l'analyse du cycle de vie, de la responsabilité sociale des entreprises, de la réingénierie des procédés, du génie des procédés, des politiques et de la législation de l'environnement, de l'écoconception, de la symbiose industrielle, de la logistique verte, de la mesure et de l'analyse de la durabilité, de l'économie verte et de l'innovation durable. 

Actifs dans plusieurs secteurs clés de l'industrie québécoise (aéronautique, agroalimentaire, foresterie, mobilité et transport, bâtiment et immobilier, TIC et mines), les membres du CIRODD ont des relations d'affaires avec plus de 200 entreprises, sans compter les ministères et les organismes publics.

 
À l'arrière : Pr Daoud Aït-Kadi, Université Laval; Richard Hurteau, directeur de l'administration de Polytechnique; Valérie Becaert, directrice exécutive du CIRODD; Claude Pinel, Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies; Pr Corinne Gendron, UQÀM.
À l'avant : Pr Louise Millette, Polytechnique; Michèle Thibodeau-DeGuire, présidente du conseil d'administration de Polytechnique; Pierre Duchesne, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie; Pr Réjean Samson, directeur général du CIRODD; Maryse Lassonde, Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies.

Pourquoi un tel regroupement?
« Un des principaux freins à l'opérationnalisation du développement durable est sans aucun doute la crainte des entreprises et le manque de connaissances », explique Réjean Samson, directeur général du CIRODD et professeur titulaire au Département de génie chimique de Polytechnique. « Comment identifier les bonnes solutions? Comment s'assurer de leur durabilité réelle? Les facteurs à considérer sont multiples et les solutions ne peuvent être identifiées en vase clos. Elles font appel à de multiples expertises et à la mise en commun des résultats. »

Centre unique de recherche où les questions interdisciplinaires reliées à la mise en œuvre du développement durable sont étudiées, le CIRODD entend devenir le catalyseur de la recherche dans ce secteur stratégique pour le Québec.

Pour mener à bien sa mission, le CIRODD bénéficiera jusqu'en 2019 de subventions du Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies (2,46 M$) et du Fonds de recherche du Québec - Société et culture (420 K$), auxquelles s'ajoutent des contributions provenant des chaires de recherche, universités et cégeps participants.

La valeur ajoutée du CIRODD est d'assurer un environnement de recherche synergique pour les chercheurs de disciplines variées qui désirent réaliser des recherches en interdisciplinarité dans le but de produire les connaissances et les outils nécessaires à la mise en place de solutions réellement durables. L'objectif du regroupement est donc d'instrumentaliser les entreprises et la société pour une transition vers l'économie verte. Un des traits distinctifs du regroupement sera d'accorder une attention particulière à la dimension sociale du développement durable, avec un pôle spécifiquement dédié à ces questions.

La mission du CIRODD est ainsi de « réaliser, coordonner, intégrer et transférer les recherches en opérationnalisation du développement durable dans l'objectif ultime de faciliter l'émergence d'une économie verte ».

« Le CIRODD fournira au Québec un support scientifique novateur et cohérent pour la mise en œuvre de sa stratégie en matière d'économie et de développement durable. Il favorisera le transfert aux entreprises de connaissances, d'outils, de techniques, de procédés et de processus nécessaires pour produire des biens et services durables ainsi que les outils socioéconomiques nécessaires à la transition vers une économie verte. Le CIRODD est un vecteur d'opérationnalisation tout à fait en lien avec la Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI) du Québec », explique Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec.

Un des premiers projets du CIRODD, mené avec Bombardier, vise à développer des pratiques de désassemblage et de valorisation des avions en fin de vie. Née du Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ), cette initiative regroupe des universitaires du CIRODD (Université Laval, McGill) et des représentants industriels (Bell Helicopter, Aluminerie Alouette et BFI Canada).

Le projet « nuage informatique durable Telco » en partenariat avec Ericsson est un autre projet fort intéressant du CIRODD, qui vise le développement d'une technologie de nuage informatique de grade telco améliorant la qualité de service et réduisant la consommation d'énergie et la production de GES. Ce projet est fait dans le cadre du projet Ecolo TIC qui vise à améliorer la supériorité du Québec dans les technologies numériques écoresponsables et à concevoir des biens et des solutions aptes à conquérir les marchés mondiaux.

Quatre grands axes de recherche
La programmation scientifique du CIRODD s'articule autour de quatre grands axes de recherche : 1) la mesure du développement durable; 2) les outils d'opérationnalisation en entreprise; 3) les outils d'intégration socioéconomiques; et 4) le transfert chez les utilisateurs.

Le CIRODD est dirigé par son directeur général, Pr Réjean Samson de Polytechnique Montréal, Mme Valérie Bécaert, directrice exécutive, et quatre directeurs associés : Pr Daoud Ait-Kadi de l'Université Laval, Pr Mohamed Cheriet de l'École de technologie supérieure, Pre Corinne Gendron de l'Université du Québec à Montréal et Pre Louise Millette de Polytechnique Montréal.

Formation d'une précieuse relève
Le CIRODD permettra aussi de former une main-d'œuvre possédant une vision holistique de la mise en œuvre du développement durable et spécialisée dans les domaines de la production, de la consommation et de la gouvernance responsables. On estime que 450 étudiants participeront aux projets du regroupement et deviendront les futurs experts québécois, canadiens et internationaux en la matière.

Premières activités
En marge du lancement du CIRODD se tiendront les premières assises du centre, le
25 novembre, lieu d'échange et de réseautage pour ses chercheurs. Le Forum étudiant, un événement organisé par les étudiants, se tiendra le 26 novembre. Près de 100 personnes sont attendues à cet événement organisé sous le thème « Vers la ville de demain ».

De solides assises grâce au CIRAIG
Fondé en 2001 par Polytechnique en collaboration avec l'Université de Montréal et HEC Montréal, le Centre interuniversitaire de recherche sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) regroupait jusqu'à tout récemment une quarantaine de chercheurs issus de plusieurs établissements québécois. Ces chercheurs collaborent maintenant à travers la structure élargie qu'est le CIRODD, et une trentaine de nouveaux experts ont joint l'équipe.  Le CIRAIG demeure un centre d'expertise d'envergure mondiale dans le domaine du cycle de vie au service de la mise en œuvre du développement durable, et ses activités reliées au regroupement stratégique se font maintenant à travers le CIRODD.

Institutions participant au CIRODD
Quatre universités principales : École de technologie supérieure, Polytechnique Montréal, Université du Québec à Montréal et Université Laval.

Sept autres universités : HEC Montréal, McGill, Université de Montréal, Université de Sherbrooke, Université du Québec à Chicoutimi, Université du Québec à Trois-Rivières et Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Cégeps : Cégep de St-Félicien et Cégep du Vieux Montréal.

Centre de transfert technologique en écologie industrielle du Cégep de Sorel-Tracy.

Pour plus d'information sur le Centre interdisciplinaire de recherche sur l'opérationnalisation du développement durable : www.cirodd.org

À lire aussi

INNOVATIO |  10 janvier 2014
Un regroupement d’expertises interdisciplinaires pour aider les entreprises à intégrer la durabilité  |  Lire
NOUVELLES |  14 septembre 2015
Économie verte: Laure Waridel devient directrice exécutive du CIRODD  |  Lire