Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Cinq projets de recherche à Polytechnique reçoivent le soutien de la FCI

11 mars 2005 - Source : NOUVELLES
La Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) accorde 2 758 240 $ de subventions pour appuyer cinq projets de recherche de Polytechnique. Cet investissement a été annoncé par la FCI le 11 mars 2005, en compagnie du ministre de l'Industrie.

Cet investissement de la FCI s'ajoute à la contribution versée par Recherche Québec dont les cinq projets ont également bénéficié.

Ces projets sont menés par Nicolas Godbout (Département de génie physique), David Ménard (Département de génie physique), Isabelle Villemure (Département de génie mécanique), Guillaume-Alexandre Bilodeau (génie informatique) et Najib Bouaanani (Département des génies civil, géologique et des mines), en collaboration avec Sandra Koboevic et Jean-Philippe Charron. Les fonds accordés par la FCI apportent un soutien important aux avancées scientifiques dans des domaines de recherche en plein essor.

Photonique
Intitulé Experimental platform for quantum cryptography in optical fibres, le projet de Nicolas Godbout vise à établir une plate-forme de recherche pour une technique de communication par fibre optique assurant une confidentialité absolue.
Subvention obtenue de la FCI : 358 654 $.
Subvention versée par Recherche Québec : 358 653 $.

Spécialiste de la photonique, Nicolas Godbout est le premier chercheur au Canada à avoir démontré expérimentalement la cryptographie quantique dans une fibre optique. La cryptographie quantique permet d'assurer une confidentialité absolue dans les échanges d'information entre divers participants. Elle assure donc une sécurité bien supérieure à celle présentée par les protocoles actuellement utilisés sur Internet ou par les institutions bancaires.

Magnétoélectronique et magnétisme des nanostructures
Le programme de recherche de David Ménard porte sur le développement de nouveaux matériaux, structures et dispositifs exploitant le magnétisme afin de traiter et transmettre l'information. La subvention reçue de la FCI soutiendra l'établissement d'un laboratoire intégré permettant de réaliser des mesures à hautes fréquences utilisées pour les activités en spintronique (ou traitement de l'information).
Subvention obtenue de la FCI : 398 647 $.
Subvention versée par Recherche Québec : 398 647 $.

Le professeur Ménard conduit ses recherches dans l'étude et le contrôle du magnétisme dans les matériaux et les nanostructures. Il est reconnu comme un des rares experts du magnétisme à hautes fréquence. Le projet d'infrastructure de recherche intégrée permettra de supporter un ensemble de travaux dont les résultats trouveront de nombreuses applications, notamment dans l'industrie du traitement de l'information, des télécommunications et des senseurs.

Mécanobiologie pédiatrique
Le projet mené par Isabelle Villemure vise à équiper son groupe de recherche d'un laboratoire de mécanobiologie pédiatrique, pour lui permettre de compléter des études mécanobiologiques sur des structures tissulaires et cellulaires.
Subvention obtenue de la FCI : 284 678 $.
Subvention versée par Recherche Québec : 284 678 $.

Madame Villemure, qui travaille en collaboration avec des chercheurs de l'Hôpital Ste-Justine et l'Université de Montréal, mène des recherches sur l'effet des chargements sur la croissance des tissus osseux. Celles-ci visent à développer de nouvelles approches et technologies concernant les traitements orthopédiques des pathologies musculosquelettiques des jeunes patients.

Surveillance par ordinateur
Le projet de Guillaume-Alexandre Bilodeau porte sur la création d'un Laboratoire de recherche et d'innovations en surveillance par ordinateur en temps réel. Intégrant des systèmes embarqués de traitement des informations, cette infrastructure permettra d'étudier différents aspects de la détection et de la surveillance en temps réel.
Subvention obtenue de la FCI : 398 274 $.
Subvention versée par Recherche Québec : 398 274 $.

Les travaux de M. Bilodeau sur les technologies de surveillance visent le développement de solutions technologiques qui permettront d'augmenter la sécurité des édifices et des personnes. Elles trouveront aussi des applications dans les secteurs de la sécurité automobile et de l'assistance aux médecins.

Conception et réhabilitation de grands ouvrages de génie civil
L'objectif du projet de Najib Bouaanani, Sandra Koboevic et Jean-Philippe Charron est de doter le Laboratoire de structures et de matériaux installé à Polytechnique d'équipements de pointe polyvalents. Ceci, afin d'augmenter le potentiel de recherche et d'innovation de ce dernier dans l'étude du comportement des grands ouvrages de génie civil, de l'échelle du matériau à celle de la structure.
Subvention obtenue de la FCI : 1 317 987 $.
Subvention versée par Recherche Québec : 1 317 987 $.

Unique au Canada, le laboratoire d'étude sur les structures dirigé par le groupe de recherche de Najib Bouaanani permettra d'étudier divers aspects de la sécurité, de la fiabilité et de la durabilité des ouvrages de génie civil.
 
Une contribution importante pour l'avenir du pays
Ces travaux sont porteurs d'importantes retombées scientifiques et économiques pour le Québec et le Canada. « Les investissements annoncés aujourd'hui continuent d'assurer à notre pays une place parmi l'élite mondiale de l'innovation. », a déclaré M. Emerson, ministre de l'Industrie.

Fait à souligner, Polytechnique a reçu avec cette contribution près de 15 % des fonds distribués au Canada par la FCI lors de ce dernier concours.

Polytechnique se réjouit de ce soutien gouvernemental aux recherches de pointe menées en son sein et félicite chaleureusement ses chercheurs.

À lire aussi

NOUVELLES |  23 avril 2010
La FCI accorde près de 720 000 $ pour appuyer deux projets de recherche de l'École Polytechnique  |  Lire
NOUVELLES |  20 janvier 2015
Les projets de recherche des professeurs Étienne Robert, Stéphane Kéna-Cohen, Jérôme Le Ny, Daniel Nadeau et Jason R. Tavares appuyés par le Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) et le gouvernement du Québec  |  Lire