Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Nous avons des responsabilités envers la société, dont celle de faire entendre notre voix

Le mot de François Bertrand, directeur de la recherche, de l’innovation et des affaires internationales

10 février 2018 - Source : Magazine Poly  | VersionPDFdisponible (Hiver 2018)
10 février 2018 - Source : Magazine Poly
VersionPDFdisponible (Hiver 2018)
François Bertrand

Polytechnique entreprend l’élaboration de son nouveau plan stratégique. c’est l’occasion de réaffirmer sa mission, en mettant l’accent sur : 

  • les valeurs humaines dans la formation de qualité que polytechnique donne à tous les cycles; 
  • la pertinence de ses recherches de haut niveau, qui tiennent compte des besoins du milieu industriel et de la société; 
  • son rayonnement intellectuel et social, concrétisé par des interactions avec les milieux externes, au canada comme à l’international. 

Accomplir cette mission, c’est participer de façon soutenue à la transformation de la société. Par conséquent, il est important d’expliquer au public notre action, le but des recherches que nous menons et la façon dont nous participons aux changements technologiques, économiques et sociétaux.

Mettre en lumière notre influence sur l’écosystème de production

En particulier, nos avancées dans les domaines de la science des données et de l’intelligence artificielle (IA) contribuent à la révolution de l’industrie 4.0. Par nos travaux, nous accélérons la convergence des technologies de conception, de gestion de la fabrication et de la logistique d’approvisionnement et des ventes.

Cette convergence métamorphose le monde industriel, mais cristallise du même souffle les inquiétudes du public. Répondons à ces inquiétudes en expliquant que ces changements seront également créateurs de valeur. En effet, les pertes d’emplois s’accompagneront de gains de productivité, ainsi que de l’émergence de nouvelles entreprises, dont plusieurs start-up, avec de nouveaux emplois à la clé nécessitant une main-d’œuvre hautement qualifiée. La création de la supergrappe d’innovation SCALE.AI consacrée aux chaînes d’approvisionnement axées sur l’intelligence artificielle, à laquelle participe Polytechnique, en est un exemple marquant : on prévoit que les retombées économiques de cette supergrappe sur le produit intérieur brut (PIB) dépasseront 16,5 milliards de dollars sur 10 ans et que plus de 16 000 emplois seront créés au Canada.

Communiquer notre vision responsable de l’IA

Les impacts de l’IA suscitent la crainte que l’humain perde le contrôle de plusieurs aspects de sa vie.

Il revient donc à Polytechnique de mettre en valeur sa vision responsable de l’IA. Expliquons que nos projets en la matière, dont plusieurs sont réalisés au sein de l’IVADO, l’Institut de valorisation des données, visent à apporter plus d’intelligence dans tous les domaines de la société et à donner une plus grande capacité d’action aux humains. Nous pensons que les algorithmes sont là pour aider les gens à prendre des décisions, et non pour faire les choix à leur place. Cette vision s’aligne d’ailleurs sur la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’IA, dévoilée en novembre dernier au Palais des congrès lors du Forum sur le développement socialement responsable de l’intelligence artificielle.

De plus, faisons valoir que les membres de la communauté de Polytechnique (direction, corps professoral, personnel et étudiants) sont soumis aux normes les plus strictes d’éthique et d’intégrité intellectuelle, et qu’ils ont l’obligation morale de professer et de mettre en œuvre la plus grande probité dans toutes leurs activités.

Souligner notre impact sur la qualité de vie de la population

Notre responsabilité implique aussi d’expliquer aux pouvoirs publics et aux contribuables comment la qualité de vie de l’ensemble de la population bénéficie des investissements en recherche.

À titre d’exemple, nos travaux dans les domaines tels que les technologies biomédicales, l’aérospatial et les transports, les technologies de l’information et des communications, les matériaux de pointe, l’environnement, l’énergie et le développement durable, ont des effets directs sur la qualité de vie de la population. Les technologies développées par les équipes de recherche de l’Institut TransMedTech pour combattre le cancer, qui promettent de meilleurs traitements pour les patients dans un avenir relativement proche, en sont une illustration.

Adapter nos programmes de formation aux nouveaux enjeux

La révolution industrielle et numérique ne remet pas seulement en cause les modèles d’apprentissage traditionnels, elle efface les frontières entre les disciplines et exige une transversalité des compétences chez nos futurs diplômés. Une réalité à laquelle doivent s’adapter nos programmes. En effet, la formation doit évoluer de façon à outiller les chercheurs pour qu’ils puissent explorer de nouveaux territoires ouverts par la science des données, comme l’Internet des objets.

Elle doit, de plus, répondre aux aspirations entrepreneuriales de la nouvelle génération d’étudiants, en permettant un apprentissage dans les domaines de la gestion et de l’entrepreneuriat technologique.

Faire davantage entendre notre voix pour exercer notre influence

En appuyant la mise sur pied d’un Bureau de l’enseignement supérieur à Montréal et en participant aux activités de maillage SÉRI Montréal (Synergie Émergence Recherche Industrie), Polytechnique s’affirme comme un acteur important du développement économique, social et durable de la ville. Elle compte aussi intensifier son influence en participant davantage au débat public sur les enjeux cruciaux de la société. C’est cette volonté qui l’amène, par exemple, à consacrer sa Journée de la recherche à la mobilité durable et à la tenir à la Grande Bibliothèque, le 31 mai prochain, avec un volet grand public.

En faisant entendre plus fortement la voix de sa communauté Polytechnique accroît son rayonnement dans diffé rents milieux et partage le fruit de ses expertises avec le plus grand nombre.

À lire aussi

NOUVELLES |  30 août 2018
François Bertrand nommé président du conseil d’administration de Calcul Québec  |  Lire
NOUVELLES |  15 février 2018
Chaînes d’approvisionnement axées sur l’intelligence artificielle : Polytechnique Montréal partenaire de la supergrappe SCALE.AI  |  Lire