Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Chaire Innovation en moyens pédagogiques d’apprentissage actif pour le génie

Repenser les modèles d’enseignement du génie : Polytechnique prend les devants

Par Catherine Florès
2 novembre 2017 - Source : Magazine Poly  | VersionPDFdisponible (Automne 2017)
2 novembre 2017 - Source : Magazine Poly
VersionPDFdisponible (Automne 2017)

La pédagogie active pour le génie

IMPACTG (Innovation en moyens pédagogiques d’apprentissage actif pour le génie) a pour objectif principal de favoriser la réussite des étudiants. Cette Chaire semble être une machine à projets, tant elle a lancé d’initiatives en quelques mois d’existence. Avec enthousiasme, son titulaire principal, Patrice Farand, maître d’enseignement, et le cotitulaire, le Pr Michel Perrier, tous deux du Département de génie chimique, en expliquent les visées :

« L’une de nos priorités actuelles consiste à recenser et à valoriser les initiatives en matière de pédagogie active employées à Polytechnique. Il se fait déjà beaucoup de choses intéressantes à Poly et nous désirons sonder les professeurs et les étudiants à ce sujet. L’objectif est de créer un portail Web ouvert à toute la communauté. Il offrira notamment l’accès à une base de données multicritères sur les initiatives en pédagogie active. Chacune sera présentée sous forme de vignette, c’est-à-dire une sorte de fiche descriptive, accompagnée de conseils et de résultats obtenus par les enseignants qui ont utilisé cette méthode. Ce sera un outil assez unique dans le monde francophone de l’enseignement du génie ! »

En parallèle, l’équipe d’IMPACTG développe d’autres outils favorisant les pédagogies actives à Polytechnique, que ce soit des MOOC (acronyme de Massive Open Online Courses , en français « Formations en ligne offertes à tous ») ou du matériel servant à mettre en place une classe inversée, ou encore des formations à distance pour l’année préparatoire.

« Par ailleurs, nous menons des projets de recherche en enseignement et en apprentissage spécifiquement pour le génie », mentionne Patrice Farand. Ces projets s’intéressent par exemple aux effets des pratiques pédagogiques sur les dimensions de la professionnalisation des étudiants en génie, ou encore aux effets des méthodes d’enseignement sur l’engagement cognitif en classe des étudiants. IMPACTG bénéficie pour ses projets de la collaboration de spécialistes de la pédagogie en enseignement supérieur, tels que les membres du Bureau d’appui pédagogique de Polytechnique, le Pr Anastassis Kozanitis, de l’UQAM, et la Pre Marilou Bélisle, de l’Université de Sherbrooke. Ces projets de recherche en enseignement et en apprentissage du génie sont réalisés par des étudiants à la maîtrise en sciences de l’éducation.

Les travaux d’IMPACTG rayonnent aussi hors des murs de Polytechnique. Ainsi, un étudiant en histoire est en train de diriger un mémoire sur l’évolution de la pédagogie à Polytechnique au cours des 40 dernières années.

Enfin, IMPACTG veut promouvoir les pratiques d’enseignement et d’apprentissage innovantes en génie au Québec, par exemple avec l’organisation de futurs événements, dont une Journée québécoise de l’enseignement et de l’apprentissage du génie en 2019. Dès l’été 2018, elle tiendra aussi une école d’été en pédagogie du génie.

« Les pédagogies actives amènent un profond changement dans la façon d’apprendre des étudiants, comme dans celle de travailler des enseignants. Nous souhaitons que notre Chaire agisse comme un catalyseur de ces nouvelles pratiques », conclut Michel Perrier.

À lire aussi

NOUVELLES |  8 février 2018
Polytechnique Montréal inaugure deux chaires en enseignement et apprentissage du génie  |  Lire
NOUVELLES |  14 juin 2017
Bilan de la 12e Journée de l’enseignement et de l’apprentissage à Polytechnique Montréal  |  Lire