Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Bambou Space : l’amélioration passe par les employés

Impact

10 février 2018 - Source : Magazine Poly  | VersionPDFdisponible (Hiver 2018)
10 février 2018 - Source : Magazine Poly
VersionPDFdisponible (Hiver 2018)

Et si la croissance d’une entreprise passait par les idées de ses employés ? Cette prémisse est à l’origine des travaux de doctorat en génie industriel que Julie Charron-Latour a menés sous la supervision du Pr Samuel Bassetto. Avec l’aide de ce dernier et d’Hugo Pourmonet, alors étudiant à la maîtrise, elle a développé la méthode de résolution de problèmes starsmc (acronyme de « store-tag-analyze-resolve-sustain ») qui vise à créer facilement des habitudes gagnantes dans une équipe de travail. 

Afin de commercialiser cette technologie brevetée avec l’aide d’Univalor, la société de valorisation de la recherche universitaire de l’Université de Montréal, de Polytechnique Montréal et de HEC Montréal, Julie Charron-Latour a lancé son entreprise en démarrage, Bambou Space. « Je suis convaincue que l’engagement des employés et l’intégration adéquate des technologies sont au cœur de la performance des organisations », assure la jeune entrepreneure. « 

Bambou Space propose une solution pour permettre aux employés de partager et d’appliquer leurs idées concernant l’amélioration des processus de leur entreprise. De plus, elle leur fournit les outils pour les développer. Elle s’inscrit dans le courant Industrie 4.0 et le désir des entreprises d’amorcer le virage vers le télétravail. » 

La solution nommée Bottom-UpMC se présente comme une plateforme Web et mobile collaborative. Elle facilite la participation des employés dans leur démarche d’amélioration continue. 

En plus de cette solution, Bambou Space propose des services d’accompagnement aux entreprises des secteurs manufacturier, des services et de la construction. 

« Alors que les organisations maîtrisent de plus en plus l’approche descendante (top-down) de l’amélioration des processus, l’approche ascendante (bottom-up) demeure une mine d’or peu exploitée », souligne la présidente-directrice générale et fondatrice de Bambou Space. Et de mentionner que chez l’un des clients de son entreprise, une idée apportée par des employés a rapporté plus de 33 000 $ de façon récurrente. « En leur permettant de poser des actions concrètes et de participer quotidiennement à la démarche d’amélioration continue de leur entreprise, notre approche contribue au sentiment des employés d’être reconnus par leur entreprise, tout comme elle développe leur fierté et leur motivation à collaborer », poursuit Mme Charron-Latour. 

La démarche de Bambou Space vient à point dans un contexte où de nombreuses entreprises peinent à retenir leurs employés (une étude de l’Institut Gallup montre que 70 % des employés se sentent peu ou ne se sentent pas du tout engagés au travail). 

« Bambou Space est en plein essor; les clients sont au rendez-vous et nous pouvons compter sur le soutien d’un Ange investisseur », assure Mme Charron-Latour. L’entrepreneure est très fière d’avoir étudié à Polytechnique Montréal et d’avoir pu breveter la technologie sur laquelle elle a travaillé avec l’équipe du Pr Bassetto. 

« Univalor nous a permis de clarifier les rôles de chacun, en plus de m’aider à dé velopper mon réseau et de m’offrir plus de visibilité. » 

En créant des liens entre l’université et l’industrie pour donner leur pleine valeur aux découvertes issues de la recherche universitaire, Univalor fait de l’innovation un véritable levier de développement économique. Elle rend donc les entreprises plus concurrentielles, génère des revenus pour la recherche et, surtout, enrichit la société.

À lire aussi

INNOVATIO |  29 mai 2012
Demain, de meilleurs traitements des déficits moteurs grâce au génie  |  Lire
Magazine Poly |  1 octobre 2016
Êtes-vous prêts à réussir votre migration vers ISO 9001, version 2015 ?  |  Lire