Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Un nez optique pour la détection de gaz

Pr Yves-Alain Peter, Département de génie physique

Par Catherine Florès
15 février 2016 - Source : INNOVATIO

S’il existe aujourd’hui des « nez » artificiels qui détectent certains gaz, ils ne permettent pas d’identifier avec précision les différents gaz présents dans un mélange. Pour résoudre ce problème, le Pr Yves-Alain Peter, spécialiste de la micro-photonique, a pris le parti d’assembler sur une même matrice un ensemble de senseurs optiques, dont chacun réagit différemment à un gaz en particulier. Ce système est alors en mesure de reconstruire la signature de la composition d’un mélange gazeux.

Pour développer cette solution, l’équipe du Pr Peter intègre dans chaque senseur optique un polymère dont les propriétés géométriques et optiques changent en présence d’un gaz spécifique. Ces modifications sont alors détectées à l'aide d'un microrésonateur optique dont la longueur d'onde de résonance se trouvera modifiée. Ce signal permet de déterminer la présence du gaz.

Cette technologie, qui fait l’objet d’un brevet déposé avec l’aide d’Univalor, peut trouver des applications dans différentes industries, entre autres alimentaire, minière, environnementale, mais aussi biomédicale, avec, par exemple, la possibilité de diagnostic par analyse de l’haleine.

À lire aussi

Magazine Poly |  15 février 2016
Ils s’initient à l’art du « pitch » grâce au profil Technopreneur  |  Lire
NOUVELLES |  19 janvier 2017
Comité Poly-φ : poursuivre la promotion du génie auprès des femmes et des jeunes  |  Lire