Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Comment les ordinateurs «voient» le monde, avec les spectres visible et infrarouge combinés

Pr Guillaume-Alexandre Bilodeau, Département de génie informatique et génie logiciel

Par Catherine Florès
5 janvier 2017 - Source : INNOVATIO

Les travaux menés par le Pr Guillaume-Alexandre Bilodeau dans le domaine de l’analyse d’images associant spectre infrarouge et spectre visible visent le développement de systèmes de vidéosurveillance intelligente.

La vidéosurveillance intelligente est une technique récente qui consiste à relier des caméras de surveillance à des systèmes d’analyse d’images afin, par exemple, de surveiller des flux¬ routiers ou de détecter des intrusions dans des sites sensibles. La fiabilité d’un système de surveillance par vidéo dépend en grande partie de sa capacité à différencier des éléments particuliers (comme des voitures ou des personnes) de leur environnement, et à analyser leur trajectoire, ce qui est assez aisé pour l’œil humain, mais qui s’avère un véritable défi pour une machine.

Le Pr Guillaume-Alexandre Bilodeau propose des systèmes couplant la détection par caméra infrarouge à la détection par caméra en spectre visible. Une caméra infrarouge, qui détecte le rayonnement thermique qu’un corps émet, repère, par exemple, une personne vêtue de noir dans un environnement sombre. En revanche, la caméra en spectre visible sert à visualiser des détails, comme un sac que porterait la personne, ou la couleur de ses vêtements. En superposant les deux types d’images, on obtient des informations beaucoup plus complètes qui sont ensuite traitées par les algorithmes que le Pr Bilodeau développe avec son équipe.

Comme la vigilance humaine chute nettement au bout de 20 minutes,  les systèmes de vidéosurveillance qui découleront des travaux du Pr Bilodeau et de son équipe pourront assister très efficacement les agents de surveillance dans leur travail. Cependant, la première application visée par le professeur touchera la sécurité routière : elle servira à déceler les usagers de la route – véhicules, piétons et cyclistes – et les risques de collision entre eux.